Partagez
Aller en bas
avatar
L'émigrée
Messages : 134
Date d'inscription : 15/06/2012

Votre personnage et ses relations
Âge: 24
Infos:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Les souvenirs ne meurent jamais.

le Ven 28 Sep - 16:55

Penchée au-dessus du pont cristallin, Sejan regardait le fleuve dont le rythme lent semblait la porter au loin. Le ciel se reflétait dans l’eau, et son esprit divaguait au fil des nuages qu’elle y voyait. Revenue depuis plusieurs mois sur Minos, la Créatrice commençait non pas à s’ennuyer du continent, mais à se demander si elle souhaitait y rester, ou s’il valait mieux pour elle reprendre ses voyages. Le chant des oiseaux, adorable, lui donnait envie de rester profiter du calme, mais en son coeur sommeillait cette faim d’aventures insatiable. Cette contradiction l’irritait, car elle détestait ne pas savoir que faire lorsqu’elle voulait être active. Albus avait beau être une ville géniale pour les créatifs comme elle, quelque chose manquait.

Tout était tellement calme, tellement lisse… Sur Rhadamanthe, elle cherchait autant la sérénité qu’elle se languissait de danger sur Minos. Pourquoi ne parvenait-elle pas à trouver un endroit à sa réelle convenance plus de quelques mois ? Peut-être qu’elle ne se sentait à sa place nulle part, étant donné qu’elle s’était forcée à s’exiler. Mais elle avait tout de même la conviction que ce mode de vie pourrait lui convenir. Il manquait juste quelque chose.

Elle repensait, un à un, aux endroits qu’elle connaissait, où elle aimerait retourner. La forêt du pendu, évidemment, et son très cher Neven qui devait cajoler ses plantes. Mais, d’une certaine manière, il ne lui manquait pas encore assez pour qu’elle débarque de nouveau dans sa cabane en sachant qu’il l'accueillera à bras ouverts.

Après avoir fait le tour des lieux de sa connaissance sur Eaque, Sejan songea à Rhadamanthe, à ses paysages escarpés, ses climats rudes. Elle repensait aux montagnes Déimos glacées en hiver, à quel point il était facile de s’y perdre, de s’y sentir seule, et d’apprécier s’y retrouver. Le menton dans le creux de la main, elle se souvint alors d’Artgard, où elle n’était allée qu’une fois. Elle ne se la remémorait qu’à présent, comme s’il s’agissait d’un souvenir lointain, et ce n’était pas totalement faux. Son passage là-bas fut des plus brefs, elle se souvenait à peine de la personne qui l’avait guidée à travers la ville ressuscitée. Son regard dévia vers l’autre côté du fleuve. À quoi ressemblait-il, déjà ? À force de faire travailler sa mémoire, Sejan finit par vaguement se souvenir d’un homme brun, capable de se transformer en ours. Son nom ? Garmyr Oroboros d'Artgard.

_________________
Quand la vie ne tient plus qu'à un fil, c'est fou le prix du fil !
Je réponds en #cc99ff
avatar
Le rugissement glacé du Berzerk
Messages : 684
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 27
Localisation : Artgard

Votre personnage et ses relations
Âge: 21
Infos:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Les souvenirs ne meurent jamais.

le Ven 28 Sep - 17:28


Que dire de la vie de Garmyr... Il était contraint de porter un masque afin de rester anonyme, il était forcé de vivre dans ce lugubre cimetière parce que sa maison lui avait été volée. L'animorphus ne désirait plus qu'une chose, une seule et simple chose. Reprendre sa ville, reprendre sa maison. Mais cette chose en impliquait pourtant tant d'autres, planter la tête d'Ulrik sur une pique? Arracher la vie d'Eve d'un violent coup de griffe? Honorer la mort de Mjöll? Garmyr soupira. Cela ne faisait que trop longtemps qu'il était resté enfermé dans sa demeure temporaire, ce vieux mausolée au milieu du lieu de repos final des âmes. Combien de temps devrait-il toujours vivre ainsi? Peut-être était-il temps de retirer se masque et de revenir au grand jour? Si c'était le cas, alors reprendre Artgard serait la solution. Après tout, il avait déjà participé à un coup d'état dans le passé, ça ne serait pas réellement une première pour le coup. Mais reprendre la ville à des zombies était probablement beaucoup plus simple, d'un point de vue politique déjà.

Garmyr soupira une nouvelle fois, peut-être avait-il besoin de se dégourdir les jambes après tout. Garmyr se leva et s'habilla nonchalamment. Il était resté presque quatres heures à s'entrainer ce matin et il était bien plus que remis de ses blessures, il utilisait toujours sa hache de la main gauche parce que sa main droite n'était dédié qu'à une simple arme. Sa perdu Fridya, la relique de glace. Garmyr marcha en direction de sa porte, quand il marqua un arrêt. Il posa son masque sur le visage, et pensa à l'endroit où il voulait se rendre, cependant, quand la porte s'ouvrit, il n'était pas du tout où il avait pensé. Il se trouvait sur un pont face à une rivière dans un endroit qu'il semblait ne pas reconnaitre. Ces endroits étaient rares pour l'animorphus. Après tout, il avait passé sa vie à sillonner les trois planètes. Garmyr passa la porte et commença à chercher la raison du dysfonctionnement de sa porte. Avait-il été invoqué pour accomplir un contrat? Ou était-ce un amis qui avait pensé à lui?

Garmyr rzpéra rapidement la femme non loin de lui, elle lui disait fortement quelque chose. Il fronça les sourcils sous son masque. Elle avait surement dû se remémorer cette visite d'Artgard. Sejan était face à lui, la sombre porte ornée de crânes s'était matérialisée face à la femme. Garmyr fit quelques pas vers elle et plongea son regard dans les flots. Il se demandait si elle saurait soutenir les traits de son visage, après tout, il était recherché pour crimes de guerre qu'il n'avait pas commis, enfin, pas consciemment pusiqu'il n'était pas réellement au commandes de son corps. Peut-être que sa réputation de mercenaire masqué allait le précéder ce coup-ci, après tout il n'y en avait pas beaucoup des mercenaires masqué nommé Crow.

"Que puis-je pour votre service?"

Avait-il seulement demandé.

_________________
And NOW I'm...
Turning to dust in a world that's twisted...
Don't come searching when I go missing...
Close your eyes or just try to look away...
Don't want to hurt you...
We live in a world someone else imagined.
The ghost of what's left of me all but vanished.
Remember my heart... How bright i used to shine.
Please, just don't forget me...


Garmyr's Theme

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit