Forum RPG science fantasy
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Beldura Glow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Beldura Glow
Flamboyante reine de Minos effrayée
avatar

Messages : 403
Date d'inscription : 28/05/2011
Age : 24
Localisation : Au Palais de Minos

Votre personnage et ses relations
Âge: 22 ans.
Infos:
Relations:

MessageSujet: Beldura Glow   Sam 28 Mai - 22:07



Beldura Glow




Date de naissance: 30 Zabulonien

 Lieu de naissance: Rhadamante

 Lieu de vie: Minos

 Rang: //

 Citation: //


Situation et particularités

Race: Fille du feu

 Métier: Fleuriste

 Spécialité: //

 Pouvoir et dons: Elle maîtrise le feu sous toutes ses formes

Apparence physique: Beldura est plutôt grande pour une femme. Par contre, elle est très fine, ce qui renforce cette impression de fragilité qui règne autour d’elle. Ceci, ajouté à sa timidité et un maintien un peu voûté la fait paraître bien plus petite qu'elle ne l'est réellement. Sa peau blême l’est par nature mais aussi car elle ne prend jamais le soleil. Vêtue de vêtements souvent clairs, rarement vraiment près du corps, elle paraît toujours y flotter ce qui la fait paraître, de façon paradoxale, un peu aérien. En effet, mis à part ses cheveux et ses yeux, Belle n’a rien d’une fille du feu. Mais nous y reviendrons dans peu de mots. Belle est belle (waaaaaaah, étonnant !). Elle a saigné pour la première fois vers quatorze ans, ses formes ne sont donc pas des plus développées. Elle serait même un peu … plate, mais cela lui va bien. Ses mains longues et fines, sont entretenues, mais les paumes sont couvertes de fines cicatrices blanches, en demi-lunes. Dès qu’elle angoisse, elle se tord les doigts ou plante ses ongles dans la peau. Belle a des épaules frêles, un cou de cygne surmonté d’un visage long, fin aux traits purs, un peu allongés. Son nez est digne d’une sculpture, ses lèvres sont finement ciselées dans l’opale de son visage. Des lèvres qui ne sourient presque jamais (pourtant, il est dit qu’elle a un magnifique sourire) dans un visage toujours triste. Un visage orné de deux yeux fascinants, mais souvent baissés et emplis de peur. Des yeux ambrés, clairs, ressemblants à un feu léger et liquide, tournoyant. Parfois, des mèches de ses cheveux passent devant. Ces mèches, tripotées dès le moindre stress (donc très souvent) attirent les regards sur elle. Rousse. Mais pas rousse carotte, non. Rousse avec toutes les nuances d’une flamme. Du rouge le plus vif à un jaune clair, en passant par un orange intense ou un rouge sombre, un cuivre étincelant et parfois même des reflets bleus. Beldura Glow est donc une jeune fille au physique reflétant ses facettes et son passé : lisse en premier et rempli de mystères, de trésors ès qu’on fouille un peu. 


Son histoire

Belle aurait pu avoir une vie bien tranquille si seulement .. Mais je commence par la fin, ou plutôt le milieu … Si on commençait par le début de toute cette histoire, peut-être comprendriez vous mieux, non ?
Beldura est née le dernier jour du sixième mois de la cinquième année de la sixième décennie du premier siècle du quatrième millénaire. Autant vous dire que l’après midi était brûlante et magnifique. Cela aurait dû déterminer la vie de Beldura, la deuxième enfant de la famille Glow, et leur première fille. ET pas la dernière enfant … Après elle, ils eurent encore deux jumeaux, faux jumeaux : un garçon et une fille. Mais ce n’est pas d’eux dont on se préoccupe, non ? Belle devait son surnom au fait qu’en effet, elle était charmante. Mais on verra ceci dans quelques lignes, voulez vous ? Tout comme son caractère, un peu étrange, bien différent de celui habituels des filles du Feu … (vous remarquerez qu’en onze lignes police Calibri douze sous Word, je n’ai toujours pas attaqué le vif de ml’ histoire de cette étrange jeune fille …). Belle a donc été une enfant paisible, assez douce, avec parfois quelques relents du caractère fougueux des enfants du feu. Ce fut le cas ce jour-ci.
Les parents de Beldura, contre toute attente, étaient fermiers. Fermiers dans les campagnes stériles de Rhadamanthe n’est pas une joie, mais vu qu’ils étaient presque seuls sur le marché, et que des produits frais n’ont jamais fait de mal à personne, ils prospéraient plutôt bien. Derrière la ferme, il y avait une grange. Et dans la grange, il y avait une charpente de bois sec, un tas de bois mort, et d’énormes bottes de foin, ainsi qu’un immense tas de paille. Ce tas de paille, la petite Belle, huit ans, aimait s’y coucher et y jouer ou y dormir, ou bien encore y lire des livres passionnants. Par un glacial après midi d’hiver, l’enfant était donc allée se réfugier là après une dispute avec son frère aîné et jouait avec des petites boules de feu qu’elle faisait naître du bout de ses doigts. Mais Beldura ne faisait pas assez attention, et qui joue avec le feu finit par s’y brûler. Et en effet … Mais Belle ne s’est pas brûlée. Par contre, elle a brûlé toute sa famille et sa maison. Le tout, évidemment sous ses yeux, et sans réussir à rien faire. Ne me demandez pas pourquoi personne de sa famille n’a pu arrêter le feu, je n’en sais rien et elle non plus. Quant à eux, ils ne pourront plus vous dire grand chose à mon avis. Enfin, ce n’est qu’une intuition, hein !
Belle a été recueillie par un vieux couple avant de se retrouver chez un homme. Un homme qui s’était dit ancien parent éloigné. En fait un sadique notoire. Pas Homme aimant les femmes (surtout leurs sous-vêtements), ni violeur, non … Juste fou à lier, sadique. Il l’a enfermée dans une cave ténébreuse, l’empêchant de sortir. Il lui portait parfois à manger ou à boire. Belle s’affaiblissait, avait peur. Le traumatisme faisait sa place lentement, dans son cerveau qui devenait malade. Le feu la terrifiait depuis L’Accident. Elle n’osait plus s’en servir, frémissait dès qu’elle en apercevait, voyant en lui le symbole de son malheur. Peur du noir aussi, ce qui n’était pas vraiment pratique. Peur de l’Homme aussi. Combien de temps est-elle restée dans cette pièce terrible ? Des années peut-être. Sûrement. Our elles ce sont des instants de torture pure, des moments d’horreur. Qui s’étendaient. Ces années ont duré des siècles. Ces siècles se sont achevés au moment où elle a entendu un gargouillis en haut et un choc sur le parquet. La ^porte de sa prison noire s’ouvrit à cet instant et la personne qui descendit ne ressemblait pas à l’Homme. Pourtant, elle se précipita pour se cacher. Elle se souvient des premiers mots, doux, avec cette voix feutrée.
- Petite ? Petite fille ? Je sais que tu es là. Je ne te veux aucun mal. Je suis là pour t’emmener ailleurs, loin de cette pièce obscure. Ton tortionnaire est hors-course. Tu es en sécurité. Calme-toi, petite fille.
Elle avait si peur qu’elle ne se montra pas. Il vint la chercher, lui prit les mains, la rassura et la porta. Elle avait oublié comment marcher, comment parler. Elle avait tout oublié. Il était beau, magnifiquement beau. Il ressemblait à une sculpture. Les mêmes traits fins, purs, altiers. Ses cheveux bruns, mi longs et toujours en bataille, contrastaient avec sa peau blême. Son visage long, ses lèvres fines et bien dessinées, tout chez lui la fascinait. Et puis, il y avait ses yeux. Des yeux en amande, mais pourtant très grands, juste au bon endroit, exactement symétriques, bordés de longs cils très fournis, recourbés. D’immenses yeux tombés du ciel. Ils y ressemblaient tant que parfois elle avait l’impression de sortir juste en les regardant. Elle ne sait pas vraiment son nom. Elle l’appelait simplement Monsieur. Lui, il l’appelait toujours Princesse. Elle passa avec lui six mois. Juste six mois. Puis, elle fut enlevée par un homme dans la rue. Elle ne revit jamais Monsieur. Mais elle vit d’autres hommes. Beaucoup d’autres hommes. Elle servait dans un bar pas très net … Elle n’avait que douze ans … Toute sa confiance, revenue peu à peu avec Monsieur et sa douceur, s’effrita de nouveau. Ce fut le moment où Beldura devint celle qu’elle est aujourd’hui. Mais, trois ans plus tard, une femme la repéra. Elle la prit avec elle, l’arracha à ce milieu sombre, terrible. Belle ne put rien lui offrir d’autre qu’un mutisme borné. Elle apprit à la connaître. Etoile, belle. Parfaite. Mais un jour, cette femme se fit tuer dans une flaque de sang et son corps fut brûlé. Belle versa quelques larmes. Et elle refit ses bagages. Elle partit sur Minos. Aujourd’hui, elle vend des fleurs dans une boutique, fait de beaux bouquets, gagne assez d’argent pour avoir une petite maison dans un village près de la capitale. Elle vit tranquillement, sans vague, avec ses démons, ses peurs, sa folie douce. 


Son caractère

Si un seul mot devait définir Belle ce serait peur. Belle a peur de tout, ou presque. Le feu et tous ses dérivés la terrifient. Ainsi, elle se méfie du soleil, s’éloigne de toute source de chaleur, regarde avec effroi une flamme et avec de drôles d’yeux de la lumière. Elle a peur des autres, à cause de l’Homme et peine énormément à faire confiance. Ainsi, elle est très faible, puisqu’en cas d’attaque elle ne peut se défendre. Elle n’a pas la larme facile, mais tremblera très vite. Elle est curieuse, mais silencieuse. Mutique. Elle est aussi fragile qu’un bout de cristal, et la briser est d’une simplicité enfantine. Pourtant, elle entraîne souvent pitié, compassion ou amour, parfois. On ne peut pas détester une fille comme elle. Car il n’y a rien à détester. Comment détester quelqu’un qui ne parle pas, qui ne fait rien ? Lorsqu’elle ouvre la bouche c’est pour prononcer des phrases courtes ou porteuses de sens. Beldura est aussi solitaire et donc, terriblement seule. Elle porte sa mince vie sur ses frêles épaules. 


Un peu de vous
Le code: [Validé]

 Métier: Lycéenne

 Un petit mot sur vous? //

 Comment avez vous trouvé le forum? Triple compte de Loutre !

Une remarque? //

Code par Elegna avec l'aide de Never-utopia pour Elysion


_________________
Je crains la nuit, les rues, le jour et les gens, la pluie, les éclairs et les chats noirs
Je crains les promesses et les serments, les cris, les mots séduisants
Je crains les saints, le mal et le bien
Je crains le monde et ses lois
Soudain je sursaute en ne croisant qu´un miroir
Mais n´ai-je peur que de moi?

Beldura Glow


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xerxès Adam
La Vampire qui habite dans une cave
avatar

Messages : 213
Date d'inscription : 11/11/2010
Age : 21

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Beldura Glow   Sam 28 Mai - 22:50

Bon ben Re-bienvenue (encore) , ta présentation est ...(suspense) ... (gros suspense) ... (très gros suspense !) ... Validée !!! Toutes mes félicitations pour ce prix récompensant votre créativité et la taille de votre fiche qu'on peut aujourd'hui qualifier de roman ! J'ai l'honneur de vous remettre ... (cherche dans ses poches) ... Cette pièce de 50 centimes et une couleur pour votre nom (que c'est original)

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulrik
Lucifer - Cauchemar personnifié
avatar

Messages : 219
Date d'inscription : 31/01/2011
Localisation : Là où vous mourrez

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Beldura Glow   Dim 29 Mai - 9:49

Bienvenue. Fille du feu! Je suis ton maître!! Niark!

J'aime bien, c'est une fille du feu, et elle aime pas.... le feu!!! XD

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beldura Glow
Flamboyante reine de Minos effrayée
avatar

Messages : 403
Date d'inscription : 28/05/2011
Age : 24
Localisation : Au Palais de Minos

Votre personnage et ses relations
Âge: 22 ans.
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Beldura Glow   Dim 29 Mai - 9:57

Merci Wink

Niark, c'est le but ^^ J'aime les personages un peu ... particuliers. En l'occurrence, elle est totalement psychotique, névrosée et traumatisée. Ca va être rigolo avec tous ces messieurs méchants !

PS: Ennui ... Personne voudrait me rejoindre sur notre très très chère CB ? Very Happy

_________________
Je crains la nuit, les rues, le jour et les gens, la pluie, les éclairs et les chats noirs
Je crains les promesses et les serments, les cris, les mots séduisants
Je crains les saints, le mal et le bien
Je crains le monde et ses lois
Soudain je sursaute en ne croisant qu´un miroir
Mais n´ai-je peur que de moi?

Beldura Glow


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Beldura Glow
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Beldura Glow
» (m) julian schratter Ω soulmate - you're the sun that makes the moon glow (divinité au choix)
» Chose promise, chose dûe [Beldura, me mp si vous voulez rejoindre ^^]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elysion :: Hors du temps :: Qui êtes vous donc ? :: Personnages-
Sauter vers: