Forum RPG science fantasy
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lucor Arago

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eden Inferno
Asmodée - Veuve noire
avatar

Messages : 576
Date d'inscription : 22/03/2011
Age : 25
Localisation : Toujours à Ses côtés

Votre personnage et ses relations
Âge: 24 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Lucor Arago   Ven 11 Nov - 15:12



Lucor Arago




Date de naissance: 13 Isachaien 2751

Lieu de naissance: Un des villages d’Eaque

Lieu de vie: Citadelle des Songeurs dans les montagnes d’Eaque

Rang: REPONSE

Citation: REPONSE


Situation et particularités

Race: Tarima & Songeur

Métier: Songeur

Spécialité: REPONSE

Pouvoir et dons: Lucor maîtrise un peu la magie mais, surtout, il peut soigner n’importe quelle blessure en y appliquant ses mains.  Ce qui, avouons le, peut s’avérer utile.

Apparence physique: Longiligne, d’apparence fragile, Lucor a de longs cheveux bruns qu’il attache cde façon générale. Sa peau, naturellement halée, semble douce et soyeuse comme celle d’un enfant. Il a des yeux marron bordés de longs cils un peu féminins. Son visage est assez attirant. Il a une belle main, très fini, aux longs doigts agiles dont il est fier et qu’il préserve comme le plus grand des trésors. Car, en effet, elle lui est indispensable pour exercer son art. Sans le contact de ses doigts contre la peau d’un blessé, il ne peut rien faire. Et comme il a perdu son autre bras, réduit à l’état de moignon, dans une bataille, cette main est celle qui lui permet de vivre et d’être heureux. Vêtu de vêtements amples, fluides, très clair, il porte toujours avec lui une grosse sacoche remplie de produits d’apothicaire contre tout ce que sa main de peut résoudre.


Son histoire

Lucor est né sur Eaque, près d’une grande prairie; il n’est pas né seul non, loin de là. Il est né en même temps que son frère, Lucas. Les jumeaux Arago, puisque tel est leur nom, ont grandi ensemble, en jouant, en riant, en se battant, avec la compagnie d’un garçon aussi brun qu’eux, nommé Hermès. Très vite, des différences de caractère les démarquèrent, quoiqu’ils s’entendent toujours très bien. Lucas était tête brûlé, bagarreur, courageux, téméraire, tandis que Lucor, lui, était bien plus pondéré, Soigneur et intellectuel. Hermès, lui, était très sportif, joueur et agité. Pourtant, leur amitié semblait indéfectible. Les fa milles se connaissaient, entretenant de bons rapports. Si les jumeaux Arago étaient les seuls enfants de la nichée, Hermès, lui eut rapidement une foule de sœurs, qui, souvent, voulaient jouer avec les garçons. Au début, Lucor s’en souvient très bien, cela les dérangeait, les embêtait bien plus qu’autre chose. Puis, la plus âgée, NIenna, est un peu sortir du lot. Elle semblait bien plus motivée que les plus petites. Les garçons décidèrent de la prendre parfois avec eux. Tandis que Lucor, qui commençait alors son apprentissage de tarima, lui apprenait comment utiliser sa magie, Hermès lui faisait faire du cheval et Lucas la faisait se battre contre lui. Lucor garde de très bons souvenirs de ces moments avec la fillette de moins de dix ans. Mais cette amitié devait très vite cesser.
Un jour, Hermès devait venir chez eux. Il n’arriva jamais. Les deux frères se lancèrent à sa recherche, et découvrirent son cadavre, mutilé. Ils ne savaient pas ce qu’il s’était passé, mais, après avoir retenu leur nausée, leurs larmes, le effroi, ils transportèrent le corps, lourd, froid, jusqu’à chez lui. Ce fut Nienna qui leur ouvrit, et son père vint la rejoindre. Lucor ne vit pas l’urgence dans le regard d’Anar, il ne vit que lez choc, la tristesse. Et il comprit que plus rien ne serait jamais pareil. Il n’était pourtant pas très vieux mais … Il avait raison. Quelques mois plus tar, lors des onze ans de la petite Nienna, la famille complète fut assassinée. C’est alors, et uniquement alors, que la vie changea vraiment pour les deux frères. Ils se séparèrent, de façon radicale, pour la première fois. Lucas restait chez eux, et avait un maître. Lucor, lui, avait choisi sa voie : il voulait rêver. Il avait remarqué plusieurs fois qu’une torsion de sa magie pouvait lui permettrer de guérir, et il voulait en faire sa vie. Il connut la citadelle, les autres Soigneurs, la vie loin des femmes, l’apprentissage, dur, long, fastidieux, les vêtements solides mais inconfortables. Il apprit à vivre autrement, et il aima cela. Il n’était pas le plus doué, non, mais sûrement le plus motivé. Il voulait sauver des vies, il voulait empêcher les gens de mourir. Il y resta longtemps, près de cinq ans. Son apprentissage, pourtant, n’était pas fini. Mais on vint le chercher. Lorsqu‘il arriva dans la salle des visiteurs, il fut surpris. Face à lui, il y avait une fille, magnifique aux cheveux d’un blanc de neige, accompagnée de son frère. Avant de la reconnaître, mille hypothèses lui passèrent par l’esprit. Puis, il vit Nienna sois ce corps de femme et dut s’asseoir. Pourtant, il n’zut pas le temps de réfléchir longtemps. Puisqu’elle était là, elle n’tait pas morte, qu’il arrête de la regarder ainsi. Il fallait qu’il vienne, et vite. Ils avaient la paix à établir. Lucor ne traîna pas. L’idée de retrouver son frère le transportait de joie. Ils partirent sur l’heure, après qu’il ait promis de revenir vite. Il revint un an plus tard. En une année, il avait gagné une bataille acharnée contre la xénophobie et la bêtise, rencontré beaucoup de gens. Mais là où lui avait perdu un bras, son frère avait perdu la vie, et il n’avait pu le sauver. Lucor crût mourir. Son double était mort, à quoi bon vivre seul ? Ce fut Séléné, puisque c’était ainsi qu’on nommait Nienna, qui lui permit de revenir sur un chemin plus raisonnable. Elle partit ensuite continuer à vivre alors que lui revenait à la citadelle, terminer son apprentissage. Il comprit alors que jamais il ne le finirait, car l’apprentissage se fait sur une vie entière. Son bras unique ne l’handicapait pas, pas vraiment. Il ne l’handicape toujours pas d’ailleurs. Il souffre toujours si on lui parle de son frère mais c’est une souffrance presque heureuse. Lucor vit avec les Soigneurs. Il  se sent bien là-bas, mais il en sort souvent, pour prendre l’air ou pour guérir.


Son caractère

Lucor est un garçon calme, posé. Il est parfois qualifié de lent, d’ailleurs, peut-être car il ne parait jamais pressé, jamais inquiet. Il semble tranquille en permanence, et sa seule présence tend à apaiser les gens autour. Intelligent, cultivé, il aime lire, écrire, rester des heures à rêver à d’autres horizons, à d’autres vies. Il réfléchit beaucoup, et a du mal à faire des choix. Il est pourtant quelqu’un de plutôt heureux, joyeux. Il sourit avec douceur, parle avec douceur, bouge avec douceur. Contre toute forme de violence, il a envie de vomir dès qu’il voit des gens esquisser des gestes bruitaux. Il a du mal à comprendre la haine que les êtres humains ont développée pour leurs semblables. Il aime découvrir de nouvelles choses, plus que tout. Très secret, il ne parle pas énormément, sans être muet, et ne parle presque pas de lui. Il est en effet particulièrement altruiste.


Un peu de vous
Le code: REPONSE

Métier: REPONSE

Un petit mot sur vous? REPONSE

Comment avez vous trouvé le forum? REPONSE

Une remarque? REPONSE

Code par Elegna avec l'aide de Never-utopia pour Elysion


Spoiler:
 


_________________
Infernale, sulfureuse, méphistophélique, perverse, diabolique, dépravée, vicieuse, malfaisante,
C'est moi qu'ainsi vous décrivez,
Je suis Sa fille et son fils, son arme et son appât,
Sienne
Pour toujours et à jamais

Eden Inferno



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Lucor Arago
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jake le Phénix [Terminer]
» [0269] Maxine 'Max' Arago [Terminé][GIVRALI]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elysion :: Hors du temps :: Qui êtes vous donc ? :: Se présenter :: Pré-Créées-
Sauter vers: