Forum RPG science fantasy
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 En route pour Hypnos (Libres)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: En route pour Hypnos (Libres)   Dim 4 Déc - 16:15

Les Plaines Enéide, lorsque le jour se voile de son doux ruban bleuté, changent leurs couleurs verdoyantes pour un bleu envoûtant calmant toutes personnes abandonnées à leurs désespoir. Les hautes herbes semblent s'élever à l’infini, m'offrant un sanctuaire pour mes peines d'autrefois. Le ciel parvient ainsi à dévoiler la Lune mère de toutes les étoiles protectrices des rêves d'enfants de ce mondes. L'infini me semble être à portée de mains, et pourtant je sais bien qu'il en est rien.

Le voyage fut long et éreintant jusqu'à ces plaines et je n'oserais décrire ma joie d’être enfin parvenue à se qu'appelait Maître Cadfael, La Cité des Leurres. Bien que mes soucies semblent s'être envolés, je sais que lorsque je quitterais cet endroit je me retrouverais de nouveau solitaire et apeurée.

Selon mes calcules je me retrouverais demains midi à Hypnos. Le chemin du savoir s'ouvrira bientôt à moi et je serais enfin celle qui sais. Je n'ose gâcher la beauté de ce lieux et de ce faite je vais essayer d'éviter de m’exercer trop loin dans l'art du dessin. Je vous remercie Plaines Eniade de m’offrir le répit dont mes parents, je l’espères de tout mon être, sont possesseur.

Journal de bord, de Iseult Wust Umber

Iseult rangea le petit grimoire qui lui servait de journal de bord dans une petite sacoche qu'elle gardait toujours près d'elle. L'écriture de ses pensées avaient été un véritable défouloir et à la relecture de ces quelques lignes elle éprouvait un sentiment de satisfaction. Il était vrai que le paysage été sans pareil. Elle qui avait pourtant voyagé sur les terre d'Éaque depuis quatre années n'était jamais parvenue jusqu’ici. Elle n'avait récolté que très peu d'informations durant son voyage, mais les paysages qu'elle avait abordés n'avait jamais été aussi beau tout en gardant une simplicité étonnante.

Iseult arrêta sa marche, elle n'aurait jamais crue pouvoir rêver mieux pour campement, que l'endroit ou elle se trouvait. La voute céleste lui offrirait le plus beau des spectacles, l'herbes fraîches lui serviraient de lit quant à l'emplacement, il lui permettrait de garder un œil sur toutes les bêtes sauvages qui pouvaient roder au alentour. Iseult se plongea dans l'imagination et en ressortie avec une dizaines de sphères bleutées illuminant l'espace qui l'entourait d'une clarté quasiment fantomatique. Elle les disposa aux quatre coins du campement et s'adossa au seul arbre, certes frêle, mais puissant par le seul fait de sa présence. S'était magique, une nuit parfaitement magique et jusque là silencieuse car, soudain l'hurlement d'un loup au lointain décrocha un sourire discret à la jeune femme. Rien n’était plus beau que cette nature imperturbable et libre. Libre. Libre comme l'était Iseult, enfin ces ce quel pensait.

La jeune femme referma sur elle sa longue cape, s'y emmitoufla tel une enfant prête à s'endormir. Elle passa un long moment à regarder le ciel. Puis petit à petit ses yeux se fermaient doucement, jusqu'à rester fermés à la beauté de la nuit. Elle sommeilla ainsi durant un petit moment se souciant éperdument de se qui ce passait au alentour. Quand soudain, un signal d’alerte parvint jusqu'à son esprit entrelacé des bras de Morphée. Quelqu'un ou quelque chose était tout près, trop près. Elle se leva au même moment que ses yeux s'ouvrirent , en position de combat, le sabre devant elle. La lumière que les sphères proféraient était maintenant tamisée et Iseult en un mouvement de la main la fit augmentée au point d'aveugler quiconque s'en approchait trop. Ne voyant personne elle se risqua à adresser la parole au silence toujours écrasant de la nature endormis:

-Qui êtes-vous, Je sais bien que vous êtes tout près ne m'obligeait pas à venir vous chercher. Car si je vous trouves je ne vous poserais aucune question et vous tuerez sans aucune pitié croyez-moi.

La voix d'Iseult était posé mais glacial, on l'avait réveillée, on ne se montrait pas et on avait le culot de ne pas lui répondre! Voulut ou pas elle le ferait payer. La main serrée sur le manche de son sabre,elle crispa tout ses muscles prête à foncer et à faire souffrir l'individu responsable de cet affront s'il ne se montrait pas.

-Alors j’attends...

Sa voix était encore plus glacial que la première fois et un sourire étrange parcourue son visage.Le silence revient une seconde fois alors qu'Iseult scrutait les alentours du regard...
Revenir en haut Aller en bas
Sorga
Chevalier aux pieds fumants
avatar

Messages : 455
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 28

Votre personnage et ses relations
Âge: 27 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: En route pour Hypnos (Libres)   Dim 4 Déc - 17:18

-Qui êtes-vous, Je sais bien que vous êtes tout près ne m'obligez pas à venir vous chercher. Car si je vous trouve je ne vous poserai aucune question et vous tuerai sans aucune pitié croyez-moi.

Sorga s'immobilisa tout net lorsque la silhouette endormie se releva et s'exprima ainsi.
Attiré par les sphères lumineuses, l'homme-lézard s'était détourné de sa route vers la grande ville pour jeter un oeil à ce campement atypique. Pour sa vision nocturne, les sphère avaient brillé comme des phares...
Il avait seulement prévu d'observer au loin lorsqu'il avait repéré la silhouette endormie près de l'arbre, mais voilà qu'il tombait sur une psychopathe...
Les sphères lumineuses étaient jolies, mais il aurait du se méfier : la magie qui se trouvait là-dessous venait bien de quelque part. Et Sorga se méfiait vraiment de ceux qui la pratiquaient.

A raison, visiblement.
Sorga soupira. Dame Chance aimait vraiment lui jouer des tours.
Que faire maintenant ?
Repartir de là où il était venu ? C'était risqué de se faire rattraper par la sorcière au sabre, et il ne doutait pas qu'elle mettrait sa menace à exécution vue son ton plus glacial qu'un cachot. En un mot, pas une bonne idée.
Avancer vers elle, façon "je viens en paix" avec les paumes ouvertes ? Il hésitait à se séparer de sa lance pour venir désarmé avec sa tête d'homme-lézard au devant d'une dame armée et autant sur la défensive...
Mais bon, ça montrerait sa bonne volonté...
Et puis, à quoi pourrait lui servir une arme face à une attaque magique ?

Sorga planta donc sa lance - une espèce de bâton plus ou moins droit qu'il avait rendu pointu en fait - dans le sol, et plissa les yeux lorsque les sphères se mirent à briller intensément.
Sa vision nocturne mettait du temps pour repartir, il serait donc obligé de garder les yeux presque fermés lorsqu'il s'approcherait d'elle...

Maudissant Dame Chance tout bas, l'homme-lézard s'avança vers la lumière.
Le sort en était jeté, mais il avait quand même l'impression d'être un condamné en route vers l'échafaud...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: En route pour Hypnos (Libres)   Dim 4 Déc - 18:12

Iseult n'en pouvait plus d'attendre, l'impatience était peut-être un vilain défaut , elle en était pourvue. Peut-être n'était-ce qu'une bête sauvage qui l'avait réveillée, mais alors pourquoi ce sentait-elle autant en danger. Elle maudissait au plus profonds de son être les nuits tourmentées de son passées qui refaisaient surface. Pourquoi n'avait-elle pas établit un campement plus sûr, elle le pouvait après tout. Mais non. Trop émerveiller par le lieux elle s'était fait piéger.

Elle vit alors un battons, non ce n'était pas un battons qui s'était engouffré dans le sol. Elle pouvait a peine le voir. Elle avait seulement perçue le mouvement d'une tige plutôt longue se perde dans l'étendue verdâtre. Quel étrange façon de réagir, ce désarmait-il? Non. On lui voulait du mal! Tout être pourvue d'une âme suffisamment tordu pour avancer sans arme lui voulait sans doute du mal. Elle pris alors plus d'appuis conférant au sol toute confiance préparent son élan. Son sourire disparu, elle était concentrée. Si l'être qui avançait était aussi étrange elle faisait mieux de changer d'arme. Elle s’apprêta à ranger son sabre lorsqu'un silhouette approcha à petit pas. Étrange, inhumaine, flou. Iseult ne parvenait pas à reconnaitre ce qui s'approchait ainsi d'elle.

- Ciel...

Elle avait prononcé ce mot en un soupir, son sabre lui échappa des mains, s'écrasant au sol faisant ainsi s'envoler un peu de poussière. La jeune femme clignât des yeux à plusieurs reprise ayant des difficultés à reprendre conscience. L'être avançait les yeux fermé, totalement désarmé. Ce n'était pas un homme, son apparence était si singulière. Certes elle avait croisée beaucoup de chose durant son voyage on lui avait raconter tant d'histoire, mais ce n'était que des histoires! Elle n'était plus une enfant, elle devait être réaliste. Tous ce monde qu'elle avait imaginer, toutes ces créatures... depuis des années elle n'avait croisée que des rêveurs et des dessinateurs et la voilà face à un homme-lézard.

Elle fronça les sourcils et se redressa... la lumière... la lumière l'aveuglait! Elle se replongea dans l'imagination et en un ainstant la lumière devint plus douce. Elle recula jusqu'à être collée contre l'arbre. Dans quel pétrin c'était elle encore fourrée! Elle inspira un bon coup et dit d'une voix calme:

-Il me semble vous avoir posé une question...

Elle le regardait a peine les yeux rivés sur son sabre étendu au sol un peu plus loin. Elle l'avait complétement oublié!
Revenir en haut Aller en bas
Sorga
Chevalier aux pieds fumants
avatar

Messages : 455
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 28

Votre personnage et ses relations
Âge: 27 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: En route pour Hypnos (Libres)   Lun 5 Déc - 2:38

Le cerveau de Sorga tournait à plein régime.
Les yeux à demi-fermés, il fut surpris par le mouvement de recul de la femme.
Ca, c'était surprenant après des paroles aussi dures et menaçantes, de la voir reculer en le découvrant. Ces propos avaient-ils été simple bravade ? Ou alors peut-être qu'elle n'avait pas l'habitude de voyager et de croiser des non-humains...
Bon, il devait avouer, il était particulièrement non-humain.

Le sabre lui échappa des mains, tomba au sol.
Sorga se détendit un peu.
Les lumières des sphères se réduisit jusqu'à un niveau supportable pour lui, et il se détendit davantage.
Si elle se souciait de son confort oculaire, c'est qu'elle n'était probablement pas aussi terrible et dangereuse que ses propos précédents avaient laissés entendre.
L'homme-lézard cligna plusieurs fois des yeux, et observa la jeune femme appuyée contre le tronc de l'arbre. Cheveux blancs, silhouette fine, visage sculptural, yeux violets et... des larmes ? Rouge sang ? Etrange...

Sorga se retint de sourire devant son rappel. C'était comme si elle tentait de sauver les apparences, bien que le ton manquait un peu de conviction.
Il s'inclina, et prit son ton le plus affable pour répondre :

- Sorga être... Sorga. Pas pouvoir dire plus que ce que vous voir. Désolé vous avoir réveillé. Sorga voir lumières et curiosité pousser Sorga venir voir. Pas penser mal. Ce être première fois Sorga voir magie comme vous faire. Sorga dire être joli, mais ce pas être discret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: En route pour Hypnos (Libres)   Lun 5 Déc - 13:22


- Sorga être... Sorga. Pas pouvoir dire plus que ce que vous voir. Désolé vous avoir réveillé. Sorga voir lumières et curiosité pousser Sorga venir voir. Pas penser mal. Ce être première fois Sorga voir magie comme vous faire. Sorga dire être joli, mais ce pas être discret.

La jeune femme fixa son regard sur lui, impénétrable et mystérieux. Elle le regardait de haut en bas, malgré son apparence il ne semblait pas dangereux. Le problème était là. '' Si tu croises un inconnu ne lui parle pas, et si l'inconnu te semble irréprochable reste sur tes gardes deux fois plus.'' Courtois, aimable, irréprochable malgré son physique, la jeune femme ne resterait pas passive pour autant et elle comptait bien garder le conseil de son maître dans un coin de son esprit.

L'être qui lui faisait face était, soit, un être étrange et pourtant il respirait l'humanité sous ses formes les plus noble. Cela n’empêcha pas la jeune femme de rester ce quel était à son habitude, désagréable. Elle s'avança de sa démarche reptilienne presque inaudible et se pencha pour ramasser son sabre. Elle le rangea là ou était sa place la main toujours sur son manche et s’approcha de l'homme-lézard. Elle était à quelque centimètres de son visage, un sourire malicieux sur ses lèvres, le regard brillant. Elle pencha sa tête légèrement sur la droite et fixa son regard dans celui de son interlocuteur et de sa voix mielleuse lui répondit:

- Bien, Sorga, vous vous êtes présenté certes, seulement vous m'injuriez en proclament que ces sphères ne sont pas discrètes...

Elle ouvrit la paume d'une de ses mains, et l'une des sphères vint se blottir en son sein. Elle sourie de plus belle en la regardant lorsque soudain son visage se détourna de la sphère pour se braquer sur Sorga. Son sourire n'était plus qu'un rictus désagréable ce qui jurait avec la grâce de son visage. Elle reprit sa phrase d'un ton froid et condescendant:

-Car en vous regardant je ne vois nul discrétion! Alors la prochaine fois que vous voudriez espionner les gens dans leur sommeil, veillez à ce que celle-ci ne soit pas aussi désagréable que moi au réveille!

La jeune femme lâcha le manche de son épée pour poser ses mains sur ses hanches en tournant le dos. Elle fit quelque pas et se retourna face à son interlocuteur. Le regard vide, aucune expression le parcourait. Elle semblait à des kilomètres de là. Puis elle leva les yeux au ciel et reprit d' une voix douce presque dans un murmure:

-La curiosité est un vilain défaut qui doit par moment être réprimandée...

Ses yeux violet regardait l'homme, car oui pour elle s'était un homme comme les autres, et lui dit avec un ton un peu plus fort cette fois en montrant les sphères qui s'élevait un peu plus haut dans le ciel:

-Ceci n'est certainement pas de la magie mon cher Sorga mais des dessins, des Dessins qui au levé du jour disparaîtront comme le souvenir de cette nuit... rien de plus des dessins.

Ses bras longèrent son corps las, et ses yeux commençaient à se fermer, elle lutta pour ne pas s'endormir. Elle manquait délibérément de sommeil... Elle reprit le dessus et le fixa, elle le fixait sans gène et sans préjugés attendant une réponse quel quel soit à ses dires.



Revenir en haut Aller en bas
Sorga
Chevalier aux pieds fumants
avatar

Messages : 455
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 28

Votre personnage et ses relations
Âge: 27 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: En route pour Hypnos (Libres)   Lun 5 Déc - 18:39

Sorga l'observa attentivement. Ses paroles et mimiques semblaient avoir été répétées, comme un numéro appris par coeur et déjà joué mille fois. Chacun de ses gestes et chaque expression de son visage étaient millimétrés.
Poli, il se retint de parler pendant son interprétation.
Une fois qu'elle eut fini, l'homme-lézard sourit et hocha la tête :

- Sorga navré vous penser insultes de sphères pas discrètes. Ce être juste vrai. Dommage vous pas retenir compliment.
Sorga encore désolé vous réveiller. Penser être mieux si partir et vous laisser dormir.


Sorga appréciait généralement rencontrer de nouvelles personnes, mais il savait reconnaître lorsque le moment n'était pas opportun. Il s'inclina donc une seconde fois.

- Sorga vous souhaiter bonne nuit. Si... pouvoir donner conseil : pour dormir, sûrement être mieux si vous mettre coup gomme à dessins. Enfin, faire comme vous vouloir.

Il se retourna, et s'éloigna du "campement" pour récupérer sa lance.
L'homme-lézard reprit ensuite sa route, s'arrêtant à une trentaine de mètres pour attendre que sa vision se réadapte à l'obscurité. Il observait les lueurs d'Hypnos, tout en songeant à l'étrange femme derrière lui.
Pourquoi diable était-elle si méfiante, alors qu'elle "dessinait" une dizaine de lumière magique autour de son campement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: En route pour Hypnos (Libres)   Lun 5 Déc - 19:14

- Sorga navré vous penser insultes de sphères pas discrètes. Ce être juste vrai. Dommage vous pas retenir compliment. Sorga encore désolé vous réveiller. Penser être mieux si partir et vous laisser dormir.

Peut-être n'était-il pas aussi dangereux que ça se dit la jeune femme. Il lui semblait même un peu naïf, ce qui n'arrangerait pas son cas... Iseult forte de caractère n'aimait guère les êtres passifs. Iseult le vit s'incliner alors qu'il reprit:

- Sorga vous souhaiter bonne nuit. Si... pouvoir donner conseil : pour dormir, sûrement être mieux si vous mettre coup gomme à dessins. Enfin, faire comme vous vouloir.

Elle le regarda s'en retourner alors qu'il s'éloignait. Les paroles de Sorga avait frappés à grand coups dans son esprit. Elle se sentait vaciller. En un murmure et un geste de la tête elle le salua avec élégance:

- Bonne nuit... et puisse-t-il faire beau sur le chemin de votre route...

Elle le vit reprendre sa lance tout en continuant sa route. Peut-être était-ce mieux ainsi. La route pour Hypnos n'était pas longue mais il lui fallait se reposer. De plus un camarade à ses cotés aurait pus lui attirer des ennuis... et... Mais à quoi pensait-elle ? Il était évident qu'elle n'avait besoin de personne! Personne n'avait besoin d'elle... personne. Elle se retourna et ses dessins disparurent.

Le jour allait bientôt se lever, et il lui faudrait reprendre la route... Iseult s'éfondra au sol, elle avait si mal. Iseult avait l'impression de se consumer. Recroqueviller elle transpirait à grosse gouttes. Elle s'agrippa au tronc de l'arbre l'enlaçant de ses bras minces. Parcourue de tremblement elle ne savait que faire. Encore et toujours liée à son passer. Jamais elle ne serais en paix. Jamais. Sa vue devint trouble, jusqu'à ce quel ne perçoive que l'immensité du ciel et les étoiles disparaître petit à petit.
Revenir en haut Aller en bas
Séléné Saralondë
Métisse tourmentée (et bigame)
avatar

Messages : 631
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 25
Localisation : Peut-être juste derrière toi, peut-être n'importe où ailleurs

Votre personnage et ses relations
Âge: 23 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: En route pour Hypnos (Libres)   Mer 7 Déc - 17:24

Séléné était arrivée sur le matin. Elle avait eu besoin de se vider la tête et était partie se promener en pleine nuit. Elle avait d’ailleurs fait quelques rencontres … intéressantes. Et là, attirée par des sphères faiblissant, elle était allée vers elle, pour découvrir une jeune fille recroquevillée, blessée et mal en point, aux cheveux du même blanc qu’elle, et aux yeux pleins de larmes de sang. Elle un un mouvement de recul. Des cheveux … Blancs ? Une elfe ? Non … et de toute façon, quelle importance ? Elle pourrait la tuer après en la faisant bien plus souffrir si tel était le cas. Un sourire étira ses lèvres, et poignard hors du fourreau au cas où, elle la vers la demoiselle, qu’elle retourna. Tête sur le côté vers elle.

- Mademoiselle ? Vous m’entendez ?

Elle n’eut pas de réponse, mais décida de continuer.

- Si tel est le cas, je ne vous demande pas de parler. Montrez-moi où vous avez mal.

Sa voix était calme et posée, sereine.

- Je ne vous ferai aucun mal ; Je veux juste vous aider. Je partirai ensuite si tel est votre souhait, mais je n’aime pas laisser les gens agoniser si ce n’est pas moi qui les y ai poussés.

Elle s’en voulut aussitôt pour la dernière partie de sa phrase, peut-être pas très engageante –mais qui ne reflétait que la stricte vérité cependant-. Elle était agenouillée près de l’étrange demoiselle, attendant un signe.

_________________
Si je m'abîme dans ce décor triste et sublime,
Si je me nuis, nuit après nuit, jour après jour,
Si le soleil ne m'atteint pas, si le sommeil ne m'éteint pas,
Si mes lèvres traînent mes regrets de tout et de rien,
Si j'écrase mon coeur vide pour en extraire l'acide,
C'est car au lieu de vivre je me souviens ...

Séléné Saralondë


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-bubble.over-blog.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: En route pour Hypnos (Libres)   Mer 7 Déc - 18:08

Iseult avait la gorge sèche et en feu. Le sol lui sembla glacée,alors que son corps lui tremblait de rage et de peur. Elle tremblait inlassablement, tout son corps était parcouru de convulsions. Son être tout entier était plongé dans les ténèbres. Les secondes lui parurent des heures. L'immensité dans la quel la jeune femme était plongée était sans limite, un néant tel que les âmes les plus insensible ne pourrait parvenir à retenir leur larmes. Iseult elle ne pleurait pas. Elle hurlait en silence. Elle maudissait cette douleur au creux de son ventre qui remontait jusqu'à son esprit. Cette plaie si ancienne refaisait surface après si longtemps. Comment? Pourquoi? La cicatrice lui était pourtant devenue invisible depuis quelque années et la revoilà. Lui rappelant son passée... indissociable de son présent. Un présent douloureux et oppressant.

Elle avait l'impression que la fin était proche. Sa respiration devint entrecoupée par des toussotements horribles. La mort ne pouvait-être plus douloureuse. Rien ne le pouvait à par peut-être le passée et la culpabilité. Un mal qui la rongeait de l'intérieur, qui lui brûlait les entrailles. Ce sans pitié, sans remord et avec acharnement et complaisance... Alors que la douleur était insupportable elle sentit deux mains se poser sur son corps. Deux petites mains, qui malgré la douceur avec laquelle elles l'avaient retournée était pourvue sans nul doute de puissance et de fouge. L'air lui devint plus accessible mais la douleur persistait. Les questions elle s'enchainaient dans son esprit. Qui l'avait aidée et pourquoi?

Iseult était coupée de tout. Elle n'entendait même plus la nature, elle n'entendit donc pas les premiers propos de la jeune femme. Elle entendit qu'un murmure... une murmure inaudible... incompréhensible. Mais elle parvenait à reprendre quelque peu le dessus sur le mal qui la rongeait. Ses paupières était de moins en moins lourdes. Ses sens lui revinrent petit à petit. Les odeurs spécifique au douce matinée l'éveilla quelque peu. Puis elle entendit quelque mots:

- Si ... est le cas,... vous demande pas ...parler. Montrez-moi où ... mal...

Iseult ne parvint même pas à gémir. Pourtant la douleur s'intensifiait. Mais la personne ne lui semblait ne pas vouloir lui faire de mal. Ce devait-être un habitant d'Hypnos. La jeune femme n'avait pas réussi à déterminer si la voix appartenait èa un homme ou a une femme son esprit toujours trop endoloris. Mais elle se força, elle ne voulait pas quitter ce monde allongé sur l'herbe sans avoir connue d'autre endroit que sa paisible maison et les quelque villages d'Eaque quel avaient parcourue.

- Je ne vous ferai aucun mal ; Je veux juste vous aider. Je partirai ensuite si tel est votre souhait, mais je n’aime pas laisser les gens agoniser si ce n’est pas moi qui les y ai poussés.

La voix lui parvint dans son intégralité les plus intime. Les vices, les plaisirs les intentions. Iseult était face à une situation délicate. Elle était en grande souffrance et aurait du mal à se défendre en cas de bataille. Elle n'avait plus aucune confiance en la personne qui l'avait pourtant aidée. La douleur faisait place à la colère et la haine. Elle se haïssait d'être aussi faible, aussi vulnérable. Elle ne lui ferrait aucun mal? Mais pourquoi donc!? Elle voulait l'aidée pour pouvoir enfin l'achever oui! Iseult posa sa main sur son ventre. La douleur fut atroce et la jeune femme hurla avec une puissance qui lui était inconnue. Ses yeux s'ouvrirent et face à elle ce trouvait une femme. Une de ses femmes dont on ce se méfie. Une femme dont la beauté vous effraye avent de vous subjuguer.

Iseult la dévisaga. Elle la regardait avec ses grands yeux violet. Son front moites, ses yeux brillant, sa fièvre avait fait des ravages. Toujours la main sur son ventre, il lui fallu toute sa force pour y mettre ses deux bras et se plier en deux. Elle était pathétique. Délibérément pathétique. Elle se ressentie dépérir mais enfonça son point dans l'arbre qui lui céda le passage. Le regard froid et insensible d'Iseult dont la rage grandissait se perdit sur l'elfe.

-Suis-je à ce point intéressante! Vile créature! Démon! Laissez moi! Partez d’où vous venez et laissez les âmes en peine ou elles sont! Ne troublez pas le repos...

Iseult extirpa son point de l'arbre, les jointures ensanglantées. La haine lui donnait un sourire indescriptible, ceux qui vous font peur... ceux qui terrifies. La douleur se dissipait et Iseult pourrait enfin reprendre le dessus. Elle posa son regard sur sa sacoche et fit un geste pour l'attraper. Son bran fin s'élança vers l'avant avec grâce jurant avec son attitude . Elle la saisit et l’emmena à elle la serrant contre son ventre. Le flacon il lui suffisait d'atteindre le flacon!
Revenir en haut Aller en bas
Séléné Saralondë
Métisse tourmentée (et bigame)
avatar

Messages : 631
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 25
Localisation : Peut-être juste derrière toi, peut-être n'importe où ailleurs

Votre personnage et ses relations
Âge: 23 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: En route pour Hypnos (Libres)   Mer 7 Déc - 22:18

La jeune fille gémit, sans répondre, avant de l’insulter et de lui demander de la laisser en paix, se battant avec un arbre, recroquevillée de façon pathétique qui donnait envie à la métisse de lui filer une claque pour qu’elle se réveille et arrête de se méfier … comme elle l’aurait sans doute elle-même fait. Elle se convulsa ensuite pour atteindre le sac près d’elle, une main plaquée contre son ventre. Séléné en déduisit, que, premièrement, c’était là Qu'elle avait mal, et que, deuxièmement, l’antidouleur était dans le sac, ainsi que peut-être quelque chose pour tenter de la tuer, elle, la métisse. Séléné attrapa le sac, qu’elle trouva plutôt plein. Mais elle s’y connaissait pas mal en antidouleurs –avoir un ami rêveur, guérisseur ça pouvait servir assez fréquemment à vrai dire-. Elle repéra donc un petit flacon très rapidement, le sortit et le donna à la jeune fille, avant de reposer près d’elle le sac.

- Je ne vous veux aucun mal. Et vous ne semblez pas vraiment une âme en paix. Quant à moi je ne suis pas une démone.

Ce disant, elle s’éloigna lentement, de quelques pas. Si jamais elle reprenait du poil de la bête, cette fille aux cheveux blancs, aux yeux violets, aux larmes de sang et à la folie violente, Séléné sentait qu’il valait mieux qu’elle soit assez loin. Non pas qu’elle ait peur, certainement pas. Elle trouvait juste cela bête de sauver quelqu’un pour l’abattre tout aussitôt.

_________________
Si je m'abîme dans ce décor triste et sublime,
Si je me nuis, nuit après nuit, jour après jour,
Si le soleil ne m'atteint pas, si le sommeil ne m'éteint pas,
Si mes lèvres traînent mes regrets de tout et de rien,
Si j'écrase mon coeur vide pour en extraire l'acide,
C'est car au lieu de vivre je me souviens ...

Séléné Saralondë


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-bubble.over-blog.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: En route pour Hypnos (Libres)   Ven 9 Déc - 19:59

La jeune femme attrapa son sac, qu’elle sembla trouver plutôt lourd. Iseult ne comprit pas pourquoi la jeune femme lui avait enlevé son sac. Elle qui avait si mal se voyait confuse. La douleur l'étouffait sans cesse. L'inconnue plongea sa fine main dans le sac et en ressortie le petit flacon quelle avait tant voulue. Elle le lui donna puis reposa le sac près d'Iseult. La jeune Iseult posa son regard sur l'elfe, qui prit la parole:

- Je ne vous veux aucun mal. Et vous ne semblez pas vraiment une âme en paix. Quant à moi je ne suis pas une démone.

Elle s’éloigna lentement, de quelques pas. Iseult avait elle une mine si affreuse. La jeune femme empoigna le flacon octogonale le déboucha pour laisser apparaitre une aiguille d'environ trois centimètre de long et fine comme un fil de soie. Avec un élan dévastateur Iseult plongea l’aiguille dans son ventre. La douleur lui brula intensément dans tout le corps puis disparu peu à peu. Iseult posa ses genoux au sol le bras appuyé sur le tronc de l'arbre et rangea le flacon dans sa sacoche. Puis elle plongea son regard dans celui de la jeune femme et lui dit:

-Une âme en peine, vous n'écoutez donc pas ce que l'on vous dit...


Son ton avait été monocorde, prononçant distinctement toutes les consone. Sa voix était froide et toujours raide et chevrotante du au remède que lui avait préparé le rêveur. La jeune massa délicatement son ventre avant de détourner le regard laissant échapper un -Merci- vif presque inaudible. Elle retourna son regard vers l'elfe, ses cheveux était semblable au sien... Blanc... Iseult prit ses cheveux dans ses mains et les ramena sur son épaule droite. Ceux-ci longère son corps dans une cascade pale.
Revenir en haut Aller en bas
Séléné Saralondë
Métisse tourmentée (et bigame)
avatar

Messages : 631
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 25
Localisation : Peut-être juste derrière toi, peut-être n'importe où ailleurs

Votre personnage et ses relations
Âge: 23 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: En route pour Hypnos (Libres)   Ven 9 Déc - 20:35

Séléné la regardait enfoncer cette aiguille dans son ventre, se tordre, retenir son cri, puis s’appuyer contre l’arbre. Elle rangea son flacon dans sa sacoche, la regarda fixement, et lui parla d’un ton monocorde qui mettait bizarrement en valeur les consonnes. Séléné ne dit rien. Elle commença à tourner les talons, alors que la jeune fille émit un merci vif, presque agressif. Elle se retourna alors, et vit que la jeune fille venait de ramener ses cheveux blancs contre elle, faisant écho au siens, qui luisaient doucement. Séléné ne regardait même pas les siens. Elle ne les connaissait que trop bien.

- De rien.

Elle la fixait, sans bouger, attendant le signal qui lui dirait de rester ou de partir. Leurs yeux se croisaient, l’améthyste face à l’émeraude.

_________________
Si je m'abîme dans ce décor triste et sublime,
Si je me nuis, nuit après nuit, jour après jour,
Si le soleil ne m'atteint pas, si le sommeil ne m'éteint pas,
Si mes lèvres traînent mes regrets de tout et de rien,
Si j'écrase mon coeur vide pour en extraire l'acide,
C'est car au lieu de vivre je me souviens ...

Séléné Saralondë


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-bubble.over-blog.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: En route pour Hypnos (Libres)   Ven 9 Déc - 21:11

Iseult savait bien qu'elle pouvait être immensément désagréable. Les agissements de la jeune femme envers elle ne le montrait que trop bien. Elle soupira puis se releva doucement. Posant ses mains blanches sur ses cuisses, elle observa quelque seconde l'elfe. Elle ne semblait pas dangereuses pour le moment et Iseult devait s'habituer à rencontrer d'autres personnes. Elle n'était pas seule. La jeune femme la fixait. Iseult se lança et dit doucement avec une voix enchanteresse:

-Je suis désolée pour mon insensibilité à votre égard mademoiselle. Je me prénomme Iseult Wust Umber et vous remercie particulièrement pour votre soutien...


Iseult soupira longuement, cette manière d'être n'avait pas été la sienne depuis des années. Cela lui demandait tant d'effort. La nuit autour d'elle faisait place au jour, le ciel échangeant ses couleurs bleutées contre un doux vert. La jeune femme la regarda avec une sourire dans les yeux. Comment pouvait-elle craindre ceux qui l'aidaient?

-Je vous suis redevable, et serais ravie de vous offrir un quelconque service. Alors si vous avez besoin d'aide en quoi que se soit faite appel à moi...

Iseult s'inclina légèrement vers l'avant. Rare avait été les fois ou elle avait proposée son aide, mais elle le faisait de bon cœur. Plus que sa vie avait été épargnée cette nuit là, mais aussi sa confiance en la vie elle même avait été sauvée. Elle se releva avec grâce posant ses doux yeux violets dans ceux de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Séléné Saralondë
Métisse tourmentée (et bigame)
avatar

Messages : 631
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 25
Localisation : Peut-être juste derrière toi, peut-être n'importe où ailleurs

Votre personnage et ses relations
Âge: 23 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: En route pour Hypnos (Libres)   Dim 11 Déc - 16:21

La jeune fille la regardait fixement, puis, elle s’excusa, avant de se présenter. Séléné balaya ses excuses d’un geste de la main. Elle aussi avait cette tendance là, alors …
Iseult … Ce nom lui évoquait vaguement quelque chose. C’est alors qu’elle soupira, alors qu’autour d’elles, la lumière changeait doucement, l’aube laissant place à un jour plus affirmé. C’est alors qu’Iseult s’inclina devant elle en la remerciant et lui proposant ses services en cas de besoin. Séléné hocha la tête tandis que leurs yeux se croisaient.

- Ce n’est pas la peine. Ne vous sentez pas redevable. Ce serait une prison.

Elle la regarda, pesant le pour et le contre. Puis, elle se lança. Après tout …

- Je suis Séléné Saralondë.

Elle n’ajouta rien. Son nom évoquerait-il quelque chose ? Avait-elle déjà entendu parler d’elle ?


_________________
Si je m'abîme dans ce décor triste et sublime,
Si je me nuis, nuit après nuit, jour après jour,
Si le soleil ne m'atteint pas, si le sommeil ne m'éteint pas,
Si mes lèvres traînent mes regrets de tout et de rien,
Si j'écrase mon coeur vide pour en extraire l'acide,
C'est car au lieu de vivre je me souviens ...

Séléné Saralondë


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-bubble.over-blog.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: En route pour Hypnos (Libres)   Dim 11 Déc - 20:02

Iseult restait là. Fixe. Comme engloutie par une oppressante sensation qui lui faisait défaut. Elle aurait aimé pouvoir enlever les chaînes qui l'empêchait de bouger. La jeune femme qui était en face d'elle hocha la tête. Iseult avait l'impression de la connaitre dans ses plus infimes retranchements. Elle avait la sensation de pouvoir sonder son âme... de la découvrir à chacun de ses gestes. Tout lui semblait si familier... En vérité cette femme lui ressemblait étrangement.

- Ce n'est pas la peine. Ne vous sentez pas redevable. Ce serait une prison.

La femme la fixait, d'un regard qui semble chercher quelque chose. Un regard qui vous paralyse. Cette elfe avait raison. Rien n'était plus important pour Iseult que sa liberté. Seulement, sa raison était plus fort que ses désirs et elle se sentait obligée de faire quelque chose pour la jeune femme.


-Je suis Séléné Saralondë

Se furent ses seules paroles. Séléné restait là à attendre une réaction d'Iseult. La jeune femme sourie en s'inclinant avec élégance devant la jeune elfe. Elle ne la connaissait pas mais , elle était déjà en totale empathie avec sa nouvelle amie... ou rivale. La main droite rivée sur sur sa poitrine elle dit:

-Je suis enchantée de vous rencontrer Séléné. Je suis nouvelle ici et ne connait donc pas très bien les coutumes... enfin vous voyez... Je me rend à Hypnos seulement si quelque chose vous ferrez défaut ou si vous aviez besoin de quoi que ce soit je serait ravie de vous le dessiner...


Elle regarda la jeune femme avec un sourire enjôleur. Ses yeux brillaient comme jamais et son cœur battait comme lorsque son maître lui demandait de créer.... de Dessiner.

Revenir en haut Aller en bas
Séléné Saralondë
Métisse tourmentée (et bigame)
avatar

Messages : 631
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 25
Localisation : Peut-être juste derrière toi, peut-être n'importe où ailleurs

Votre personnage et ses relations
Âge: 23 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: En route pour Hypnos (Libres)   Dim 11 Déc - 21:33

Elle lui expliqua qu’elle était nouvelle dans la région et en ignorait les coutumes. Elle allait à Hypnos, et lui proposait ses services. Elle lui sourit, et ses yeux brillaient immensément. Séléné la regarda un instant, épatée de cette intensité de couleur. Puis elle inclina la tête.

- C’est très gentil, merci. Je vis également à Hypnos. Je vous donnerai mon adresse. Si besoin est vous saurez où me trouver.

Elle lui sourit, et s’assit.

- Vous pouvez me tutoyer.

Elle cligna des yeux.

- Au fait, si ce n’est pas indiscret, où viviez-vous avant ?

Cette fille l’intéressait. Elle avait l’air sympathique, et semblait lui ressembler. Cela plaisait à la métisse. Peut-être pourraient-elles se comprendre, et, qui sait, s’entraider voire même devenir amies ?


_________________
Si je m'abîme dans ce décor triste et sublime,
Si je me nuis, nuit après nuit, jour après jour,
Si le soleil ne m'atteint pas, si le sommeil ne m'éteint pas,
Si mes lèvres traînent mes regrets de tout et de rien,
Si j'écrase mon coeur vide pour en extraire l'acide,
C'est car au lieu de vivre je me souviens ...

Séléné Saralondë


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-bubble.over-blog.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: En route pour Hypnos (Libres)   Sam 17 Déc - 16:37

Iseult l'écoutait avec attention buvant chacune de ses paroles. La jeune femme était vraiment sympathique. Elle la regarda alors qu'elle s'assoyait. Iseult en fit de même d'une manière peu naturel. Cela faisait si longtemps quel n'avait pas passé du temps avec quelqu'un autre qu'un rêveur coincé...

-Vous pouvez me tutoyer.

Iseult ne savait pas trop. On l'avait éduquée en lui disant que le vouvoiement était une marque de respect et que le bafouer était très irrespectueux. On ne lui avait pas mentionner que faire si la personne acceptait d'être du tutoyé... du moins elle ne s'en souvenait pas. Elle mordit sa lèvre inférieure l'air un peu génée. L'elfe cligna alors des yeux, se qui fit sourire Iseult. Elle ne savait pas pourquoi mais le fait de voir une femme si énergique être si posé la faisait rire.

-Au fait, si ce n'est pas trop indiscret, ou viviez-vous avant?


Séléné l'avait vouvoyée, Iseult fit une grimace presque enfantine puis rie légèrement. On ne lui avait jamais posé se genre de questions. Elle n'y avait donc jamais songé jusqu'à en oublier la manière d'en parler sans être confuse.

-Euh... Non ce n'est pas indiscret... je et bien comment vous dire. Je vivais dans un petit village de Thésée plutôt calme... Je me rappelle d'un jardin immense. Enfin je pense qu'il était immense j'étais si petite alors vous comprenez pour moi il semblait immense... je revois des fleurs par centaines , de toutes les couleurs...

Elle se tut l'air perdue dans ses souvenirs. Elle secoua vigoureusement la tête et regarda Séléné.

-Oh! pardon... je me suis laissée emporter ma foi... c'est plutôt drôle car je ne suis pas le genre de personne à étaler mon passée.


Iseult voulait en savoir plus sur Hypnos. Après tout elle ne savait que très peu de chose sur la ville far d'Eaque, se qui la gainait un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Séléné Saralondë
Métisse tourmentée (et bigame)
avatar

Messages : 631
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 25
Localisation : Peut-être juste derrière toi, peut-être n'importe où ailleurs

Votre personnage et ses relations
Âge: 23 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: En route pour Hypnos (Libres)   Dim 18 Déc - 17:14

Elle avait donc vécu sur Eaque, avant. Séléné l’écoutait attentivement. Un grand jardin, des fleurs, beaucoup de fleurs. Elle sourit. Oui, c’était toujours cette impression qu’avaient les enfants. Tout, tout leur paraissait démesurément grand, toujours immense. Elle se souvenait de ça, elle aussi. Puis, Iseult sembla se rendre compte qu’elle s’était laissée emportée et s’excusa.

- Oh, ce n’est pas du tout un problème, tu sais. Les récits sont toujours plus beaux émaillés de souvenirs et d’émotions.

Elle lui sourit. Elle l’avait tutoyée, pour lui montrer l’exemple. Vouvoyer cette fille quoi semblait sympathique et de son âge la gênait.

- Mais tu as vécu ailleurs après non ?

Elle avait déduit cela du fait qu’elle ne se souvenait de ce jardin que lorsqu’elle était petite. Elle lui sourit, engageante. Cette fille l’intéressait, et elle semblait avoir une histoire singulière. Juste ses lieux d’habitations pourraient l’aiguiller.


_________________
Si je m'abîme dans ce décor triste et sublime,
Si je me nuis, nuit après nuit, jour après jour,
Si le soleil ne m'atteint pas, si le sommeil ne m'éteint pas,
Si mes lèvres traînent mes regrets de tout et de rien,
Si j'écrase mon coeur vide pour en extraire l'acide,
C'est car au lieu de vivre je me souviens ...

Séléné Saralondë


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-bubble.over-blog.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: En route pour Hypnos (Libres)   Mar 20 Déc - 20:22

Iseult souriait grande dent elle se sentait sereine avec la jeune femme. Seulement tenté de se souvenir de son passée lui semblait intensément difficile. Les souvenir se bousculait dans son esprit. Elle tenta de se rappeler un peu mieux de sa jeunesse, mais seule la petite maison lui était visible. Il y avait un grand trou noir au milieux de ses souvenirs.

-Oui tu as sans doute raison... seulement mes souvenirs sont tellement fugaces... je perçois une végétation luxuriante et pourtant j'en ai tellement peur... Je ne sais pas ou je suis partie suite à cette petit maison... Il fut un temps ou je due quitter la demeure familial pour me rendre chez mon maître, mais il y a quelque mois de ma vie ou je ne sais ou j'ai vécue.


Elle la regarda souriante malgré toute les images qui parcourait son être. Elle avait soudain la tête qui tournait. Pourquoi ne s’était-elle jamais demander ou elle avait vécue durant ses quelques mois... Ses long cheveux lui cachèrent la vue et elle les ramena en arrière d'un geste souple et élégant puis elle reprit:

-Suite à mes 18 ans je me suis aventurée au delà de mon village. J'ai vécu ainsi quelque années au près de rêveurs de notre monde. Et aujourd'hui me voilà au près de toi à te raconter le peu de chose dont je me souvienne...

Iseult la fixa longuement comme graver le visage de la jeune femme dans son esprit. Puis elle regarda le ciel. Le jour avait fait son apparition, la nuit s'était terrée ainsi que toutes ses peurs.
Revenir en haut Aller en bas
Séléné Saralondë
Métisse tourmentée (et bigame)
avatar

Messages : 631
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 25
Localisation : Peut-être juste derrière toi, peut-être n'importe où ailleurs

Votre personnage et ses relations
Âge: 23 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: En route pour Hypnos (Libres)   Sam 24 Déc - 15:56

Séléné la regarda. Manifestement, elle tentait de rassembler des souvenirs, et cela lui était difficile. Elle pressentait que la jeune fille avait un passé long et douloureux, où les chocs avaient dû créer l’amnésie. Elle lui aurait bien posé une main sur l’épaule, pour lui signifier que c’était sans importance, mais Iseult parla enfin. Elle lui expliqua vaguement, fugacement qu’elle ne se souvenait en effet pas de tout. Puis, elle lâcha qu’elle avait vécu avec les rêveurs. Séléné eu la sensation de recevoir un coup dans le ventre. Les rêveurs ? Alors … Elle lui sourit.

- Les rêveurs ? Tu as vécu avec les rêveurs ? Quelle chance ! J’en connais également certains … Connais-tu Lucor Arago ?

Elle lui sourit, mit une mèche de ses cheveux derrière ses oreilles pointues, attendant la réponse. Un rayon de soleil vint lui caresser le visage.


[T’as vu mon mail pour les TPE ?]

_________________
Si je m'abîme dans ce décor triste et sublime,
Si je me nuis, nuit après nuit, jour après jour,
Si le soleil ne m'atteint pas, si le sommeil ne m'éteint pas,
Si mes lèvres traînent mes regrets de tout et de rien,
Si j'écrase mon coeur vide pour en extraire l'acide,
C'est car au lieu de vivre je me souviens ...

Séléné Saralondë


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-bubble.over-blog.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: En route pour Hypnos (Libres)   Dim 25 Déc - 16:35

- Les rêveurs ? Tu as vécu avec les rêveurs ? Quelle chance ! J’en connais également certains … Connais-tu Lucor Arago ?

Iseult la regarda stupéfaite. De part sa réaction il était logique que l'elfe connaissait elle aussi les rêveurs. Décidément les deux jeunes femmes étaient plus que semblable. Cela décrocha un sourire au lèvre d'Iseult.
Le soleil les inondait de ses rayons dorés et Iseult leva les yeux au ciel. Elle était émerveillée et inspira profondément l'air frais du matin puis elle répondit à la jeune elfe.

-Bien, non! Je n'ai malheureusement pas eu l'honneur de connaitre Lucor Arago. Dois-je en comprendre que toi oui?

Iseult regarda à nouveaux la jeune femme. Elle avait l'impression de parler à son reflet. Si bien quel imita avec une pointe d'ironie le geste de son amie et plaça l'une de ses longues mèches de cheveux de la même manière que l'elfe.

[Oui!]
Revenir en haut Aller en bas
Séléné Saralondë
Métisse tourmentée (et bigame)
avatar

Messages : 631
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 25
Localisation : Peut-être juste derrière toi, peut-être n'importe où ailleurs

Votre personnage et ses relations
Âge: 23 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: En route pour Hypnos (Libres)   Lun 26 Déc - 19:05

[Si tu veux des infos sur le monsieur x) http://elysionearth.forumgratuit.org/t222-lucor-arago-reveur ]

Iseult fut manifestement surprise de sa réaction. Séléné en sourit, alors que la jeune fille lui disait qu’elle ne le connaissait pas. Séléné lui sourit de nouveau, alors que, fugacement elle eut la sensation de se retrouver face à son reflet alors qu’Iseult remettait une mèche de cheveux derrière son oreille. Ceci lui fit d’ailleurs un drôle d’effet et elle cligna des yeux, avant de se reprendre.

- Je … Oui, je le connais, je le connais même très bien. Nous avons passé quelques années de notre vie ensemble, pas toujours les plus heureuse d’ailleurs mais passons. Il m’a beaucoup aidée. Il a été chez les Rêveurs durant cinq ans, puis a arrêté pendant une année pour partir avec moi remplir une mission. Depuis, il y est revenu, avec un bras en moins.

Elle lui sourit.

- Je ne l’ai pas revu, mais je sais qu’il va bien.

De nouveau, elle sourit.


_________________
Si je m'abîme dans ce décor triste et sublime,
Si je me nuis, nuit après nuit, jour après jour,
Si le soleil ne m'atteint pas, si le sommeil ne m'éteint pas,
Si mes lèvres traînent mes regrets de tout et de rien,
Si j'écrase mon coeur vide pour en extraire l'acide,
C'est car au lieu de vivre je me souviens ...

Séléné Saralondë


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-bubble.over-blog.com
 
En route pour Hypnos (Libres)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Allez hop, en route pour l'aventure ! ♪
» Le 09 juin... En route pour les plaquettes...
» En route pour les havres gris ...
» En route pour la gloire (sujet fini)
» [98/99] En Route pour le Loch Ness

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elysion :: Archives-
Sauter vers: