Forum RPG science fantasy
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Zozios gazouillaient [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Maeko et Lampion
Artiste lunaire et Dragon solaire
avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 30/11/2011

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les Zozios gazouillaient [Libre]   Mar 10 Jan - 18:48

Lampion posa ses yeux d'ambre sur Garmyr, avec cet air détaché qu'ont parfois les chats lorsqu'on les sollicite et qu'ils n'en ont rien à faire.
Maeko tendit la bouteille à l'homme.

- Ne buvez pas tout.
Disons plutôt qu'il s'agit d'un... partenariat temporaire.
En fait, je ne m'occupe que rarement des affaires des bandits ou de leurs agissements, mais ce groupe tend vers la violence gratuite dans les pillages de villages. Ils tuent sans nécessité, allant jusqu'à poursuivre les habitants qui s'enfuient en abandonnant leurs richesses. Mais le vrai problème c'est qu'à leur tête se trouve un mage ayant pour ambition de court-circuiter le réseau de portails permettant les voyages rapides sur toutes les planètes, pour attirer ceux qui les utilisent dans des pièges.
Il est sur le point de réussir...
Je vous laisse réfléchir un instant aux conséquences que ce genre de machination pourrait avoir.

_________________
Un Huhu vaut mieux que deux tu l'auras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garmyr
Le rugissement glacé du Berzerk
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 26
Localisation : Artgard

Votre personnage et ses relations
Âge: 21
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les Zozios gazouillaient [Libre]   Mar 10 Jan - 20:07

- ça implique que je peux tuer du sorcier? J'ai pas besoins de plus. J'suis lassé de ces faibles qui pensent pouvoir combattre.
Il but une logue gorgée de Rhum, et jeta l'oiseau mort plus loin. Il n'avait qu'une envie, se battre et se changer les idées.
- Sinistra vas s'en donner à cœur joie. Donc je suppose que vous parlez d'un artéfact magique ? Après avoir empêché le pire d'arriver, du moins le pire entre guillemets, personnellement je me fiche des téléportation.. Je pourrais avoir un aperçue de votre magie ?
Il n'avait pas envie de se prendre plus la tête avec les détails pour le moment.
- Bon, on y vas?

_________________

The affraid man said: "This ain't no place for no hero!!!!!
It's okay mate... Don't worry... I am no hero... I am only the end."
Answered the masked man...


Garmyr's Theme


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeko et Lampion
Artiste lunaire et Dragon solaire
avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 30/11/2011

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les Zozios gazouillaient [Libre]   Mar 10 Jan - 22:54

La femme fit claquer sa langue et échangea un regard avec Lampion qui finit par s'envoler et à tourner autour d'eux.
Elle se releva et remit sa chaise dans son sac, puis elle sortit un luth du même endroit.
Accordant son instrument en quelques gestes précis, elle s'expliqua :

- Pourquoi tout le monde semble croire que je fais de la magie ? Je ne suis qu'une humble barde !
Allons, cessez donc de boire à cette bouteille. A moins que vous ne connaissiez la boxe de l'homme saoul, je doute que l'ivresse soit utile contre ces brigands.


Visiblement satisfaite du son que rendaient les cordes du luth, elle s'éloigna en direction du sud, chantant un air dans une langue étrange. Lampion volait autour d'elle, effectuant des acrobaties au rythme de la musique.
Difficile de croire qu'elle avait pour destination un campement de brigands, et pour intention de leur apprendre les bonnes manières...

_________________
Un Huhu vaut mieux que deux tu l'auras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garmyr
Le rugissement glacé du Berzerk
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 26
Localisation : Artgard

Votre personnage et ses relations
Âge: 21
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les Zozios gazouillaient [Libre]   Mer 11 Jan - 4:18

Garmyr fut étonné de voir la femme partir en laissant son étrange bouteille... Il avait beaux boire et reboire... Elle coulait toujours à flot... Il jeta un coup d'oeil à l'intérieur, il vu qu'elle était toujours pleine... Il se déplaça si rapidement que c'était comme si on l'avait perdu de vue une seconde, et il réapparut aux coté de Maeko.
- Dites, vous en avez d'autres des bouteilles comme celle-là ? C'est une bouteille pour l'alcoolisme et contre la soif ?
Il éclata de rire et tendis la bouteille à sa proprio.
- Bref. Où se trouve le village ?

_________________

The affraid man said: "This ain't no place for no hero!!!!!
It's okay mate... Don't worry... I am no hero... I am only the end."
Answered the masked man...


Garmyr's Theme


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeko et Lampion
Artiste lunaire et Dragon solaire
avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 30/11/2011

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les Zozios gazouillaient [Libre]   Mer 11 Jan - 15:13

Cessant un instant de jouer, elle tendit la main pour récupérer l'étonnante bouteille.
Une seconde plus tard, cette dernière disparaissait dans son sac et Maeko sourit :

- Que je sache, il n'y en a qu'une. Mais sait-on jamais, l'univers a peut-être un bord, mais il reste vaste.
Je vous l'ai dit, les bandits ont installé leur campement à une dizaine de kilomètres, par là. Ils se sont mis aux abords d'un petit bois, et ne se soucient pas vraiment de discrétion.
Apparemment ils ont confiance en leur chef pour les avertir d'une attaque et sur leur nombre pour défaire ceux qui s'opposent à leurs projets. Ce n'est pas très intelligent, mais cela fera bien notre affaire.


Son visage s'assombrit un instant, alors que ses yeux fixaient un point sur l'horizon.

- Nous traverserons un village brûlé par eux sur le chemin...
- Criouuu !
- Je sais, mon petit maître. Je sais...

Elle se remit à jouer de son luth tout en marchant.

_________________
Un Huhu vaut mieux que deux tu l'auras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garmyr
Le rugissement glacé du Berzerk
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 26
Localisation : Artgard

Votre personnage et ses relations
Âge: 21
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les Zozios gazouillaient [Libre]   Mer 11 Jan - 22:12

Garmyr avait déjà senti l'odeur de la chair humaine brulée avant qu'elle ne le dise, cette odeur lui brisait le cœur, par conséquent, l'amplifié de rancœur, il se ferait un plaisir d'éliminer ces meurtriers d'innocents...
- Heum, ça serait possible de forcer l'allure? Généralement je ne me déplace qu'en courant.
Le cœur de Garmyr commençait à s'emplir de haine en pensant que les femmes et les enfants étaient sans doutes mort aussi...
- Dépêchons - nous.

_________________

The affraid man said: "This ain't no place for no hero!!!!!
It's okay mate... Don't worry... I am no hero... I am only the end."
Answered the masked man...


Garmyr's Theme


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeko et Lampion
Artiste lunaire et Dragon solaire
avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 30/11/2011

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les Zozios gazouillaient [Libre]   Jeu 12 Jan - 21:16

Maeko laissa vibrer une des notes du luth, puis fouilla dans son sac pour sortir un cube de pierre gros comme sa main. L'objet était gravé d'une multitude de symboles incompréhensibles. Lampion effectua une manœuvre aérienne complexe qui lui permit d'atterrir sur l'épaule de la femme.
La note du luth résonnait toujours.
Maeko appuya sur plusieurs des symboles du cube selon une combinaison qui semblait dictée par le hasard, puis s'approcha de Garmyr tandis que l'air autour de l'objet semblait se mettre à vibrer.
Elle effleura le bras de l'homme...

Maeko rangea le cube, et termina la résonance de la corde par un arpège tarabiscoté.
Le décor autour d'eux avait changé : ils étaient maintenant à l'orée d'un petit bois. Les oiseaux chantaient paisiblement, mais lur mélodie ne couvrait qu'en partie ceux d'hommes qui, au milieu des arbres, étaient occupés à couper plusieurs arbres. Plus loin, difficilement visible entre les troncs, un campement s'étalait sur un côté du bois.
Un oeil attentif pourrait repérer une enceinte non terminée en rondins de plusieurs mètres de haut, et une série de tentes blanches.
Des hommes, nombreux et tous armés, s'y affairaient à diverses tâches.

- Est-ce assez rapide pour vous ?
- Criouuuu !
Si Maeko semblait toujours concentrée sur son luth, Lampion déjà n'avait d'yeux que pour les hommes les plus proches.
Voir une telle férocité dans les yeux du dragon minuscule avait de quoi amuser...

_________________
Un Huhu vaut mieux que deux tu l'auras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garmyr
Le rugissement glacé du Berzerk
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 26
Localisation : Artgard

Votre personnage et ses relations
Âge: 21
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les Zozios gazouillaient [Libre]   Jeu 12 Jan - 22:20

Garmyr observa les alentours mais ne répondit pas à sa compagnonne, il e contenta de hocher la tête, il saisit Sinistra, l'empoigna à deux mains et n'attendit pas le signal. Il courra jusqu'au centre du camp et hurla...
- QUE TOUT CEUX QUI N'ONT JAMAIS FAIS COULER LE SANG... FUYEZ!
Il se servit de Sinistra, lame en bas comme d'une échasse, sauta d'au moins 4m au dessus du premier bandit et faucha le second qui s'étala sur le sol séparé en deux. Le regard de Garmyr avait changé, il était enragé. Il leva la mains, écarta les doigt, referma le pouce, puis le petit doigt, puis l'annulaire, puis le majeur pour annoncer le compte à rebours, mais avant que son index se baisse, trois bandit lui sautaient dessus...
-Mauvaise réponse.
Il sourit, fit tournoyer sa faux et les trois retombèrent chacun de leurs cotés tranchés pour l'un au torse, pour le second à la cuisse, et pour le troisième à la gorge. Garmyr reprit sa course et trancha la jambe d'un idiot qui tentait de lui tirer une flèche. Puis, sans qu'on s'en rende compte, il transforma ses cordes vocales en celles d'ours et ses yeux devinrent luisant et jaunes. Il poussa un hurlement bestial et caverneux d'ours pour défier les quelques imbéciles qui serait capables de l'attaquer...

_________________

The affraid man said: "This ain't no place for no hero!!!!!
It's okay mate... Don't worry... I am no hero... I am only the end."
Answered the masked man...


Garmyr's Theme


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeko et Lampion
Artiste lunaire et Dragon solaire
avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 30/11/2011

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les Zozios gazouillaient [Libre]   Ven 13 Jan - 14:58

Les hommes qui étaient occupés à couper du bois se précipitèrent vers le campement pour prêter main forte à leurs camarades, et Maeko passa quasiment inaperçue lorsqu'elle leur emboita le pas.
La femme ne semblait pas pressée, jouant du luth et marchant tranquillement.
A l'exact opposé de sa compagne, Lampion était prêt à se jeter dans la bataille. Il piaillait sans cesse, tendait le cou vers l'avant, ouvrait et refermait les ailes, trépignait sur l'épaule de la femme.
Le rugissement animal poussé par Garmyr acheva d'exciter l'âme prédatrice du dragonnet :

- Criouuuu ! Crioucri !
- Vous êtes sur mon petit maître ?
- Criou !
- N'en fais pas trop cette fois...
Maeko caressa la tête du dragonnet qui ronronna, puis elle sortit son cube...

L'atmosphère dans le campement était chaotique, entre les cris des blessés, ceux des brigands qui hurlaient des injures au guerrier armé de sa faux ou encore les hommes qui couraient dans tous les sens, récupérant armes, armures et tentant d'organiser la résistance. Rares étaient ceux qui osaient charger directement l'intrus, mais les brigands commençaient à encercler ce dernier, habitués qu'ils étaient à utiliser la force du nombre.
- GGGGROOOOOOOAAARRR !!

Quelque chose de gros, de gigantesque même, et surtout une chose probablement en colère se rapprochait. Vite.
Déchirant les arbres sur son passage, un dragon immense se précipita vers le camp, franchit la palissade d'un bond et écrasa une tente et deux brigands en atterrissant de l'autre côté.
Trente mètres de long, des écailles rouge épaisses comme la plus solide des armures, des griffes effrayantes et une gueule qui s'ouvrait sur des crocs plus effrayants encore. Gueule qui s'ouvrit bien vite en grand, dévoilant une gorge illuminée de l'intérieur...
Plusieurs brigands pensèrent en même temps que leur journée était bien mal partie.
Une seconde plus tard, ils étaient réduits en cendres par le torrent de flammes qui jaillit de la gueule du dragon.

_________________
Un Huhu vaut mieux que deux tu l'auras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garmyr
Le rugissement glacé du Berzerk
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 26
Localisation : Artgard

Votre personnage et ses relations
Âge: 21
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les Zozios gazouillaient [Libre]   Ven 13 Jan - 18:28

Garmyr n'avait pas sentit la vague de chaleur car Fridya venait soudainement de tempérer la zone. L'air était devenu glacial, le ciel semblait s'assombrir. Sinistra avait fait disparaitre le soleil derrière un voile de ténèbres haut dans le ciel. Aucun ne pourrait désormais s'enfuit. Garmyr avait cependant vu la lumière qui provenait de derrière lui, un immense Dragon était là, les yeux de Garmyr s'illuminèrent de milliers d'étoiles.
- WHOAAA, impressionnant!
Avait-il dit en regardant le spectacle qui s'offrait à lui. Il se retourna, les bandit semblaient effrayés devant le dragon, il ne se risquèrent donc pas devant lui, seuls quelques personnage trop orgueilleux semblaient vouloir s'interposer.
Garmyr repris sa course dos au dragon, trancha un homme verticalement le séparant symétriquement. Lorsqu'une chose étrange se produisit, il voyait un nouvelle fois des lumières sortir des corps et rentrer dans Sinistra. Les lumières étaient comme des flammes d'une couleurs qui variait selons on ne sais encore quels critères. Bref.
Il s'en foutait de ce qui allait leurs arriver une fois dans Sinistra, il devait venger les faibles. Il commença à faire tourner Sinistra par dessus sa tête, il la faisait tourner de plus en plus vite, au bout d'un moment elle tournait si vite qu'elle disparut. Cette technique tait trop dangereuse à utiliser en combat singulier, mais dans la cohue, c'était le moment parfait. C'était comme ça qu'il abattait les arbres à l'époque ou il a construit l'entrée de sa tanière. Il partit en courrant tout droit, les bandit l'attaquaient sur son passage, mais aucun ne le toucha. Au bout d'un trentaine de mètres, une dizaine de bandits le suivaient. Garmyr stoppa sa course. Stoppa le tournoiement de Sinistra, et posa sa lame au sol toujours en tenant le manche. Une seconde plus tards, la dizaine se trouva tranchés en divers endroits et finirent par s'écrouler sous la douleurs mortelle de leurs blessures.
Il se retourna et observa que finalement, il devaient être une grosse centaine encore. Il repartis en courant sur une butte, réutilisa Sinistra comme une échasse et posa le pied au milieux des bandits. Il hurla:
- Y'en a-t-il au moins un assez fort pour m'érafler ou je dois tous vous attaquer en même temps !?

_________________

The affraid man said: "This ain't no place for no hero!!!!!
It's okay mate... Don't worry... I am no hero... I am only the end."
Answered the masked man...


Garmyr's Theme


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeko et Lampion
Artiste lunaire et Dragon solaire
avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 30/11/2011

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les Zozios gazouillaient [Libre]   Sam 14 Jan - 15:54

Le dragon se dressa sur ses pattes arrières, dominant de sa taille le cercle de brigands terrifiés devant lui. Il battit des ailes à plusieurs reprises, créant une bourrasque de vent qui attisa l'incendie qui avait commencé dans le campement après son premier jet de flammes.
Le lézard géant retomba sur ses pattes, faisant trembler le sol au passage, et observa les brigands hésitants comme un loup observerait une bande de lapereaux.

L'un des hommes tremblait plus fort que les autres ; après quelques secondes, il fit volte-face et s'enfuit en courant.
Tenta de s'enfuir.
Hurla une fois, brièvement, avant de se taire très vite.
Le dragon, se déplaçant à une vitesse impressionnante pour sa taille, s'était élancé et avait refermé ses crocs sur lui. Il entreprit ensuite de le dévorer sur place.
Un autre brigand, poussé par un courage plus fort que ses camarades - ou par un désespoir plus intense - tenta de profiter du fait que le dragon fut occupé pour frapper le ventre du lézard. Son épée à deux mains, sans doute mortelle sur tout autre ennemi, rebondit sur les écailles du dragon sans faire aucun dommage.
Une seconde et un coup de patte plus tard, le courageux se retrouva au sol quelques mètres plus loin et ne se releva plus.

A l'entrée du camp, Maeko jouait toujours de son luth.
Elle traversa le chaos de la bataille en contournant cadavres et flaques de sang. Personne n'avait l'air de remarquer sa présence. Peut-être qu'à cause de son air tellement incongru les brigands n'arrivaient pas à la voir. Ou alors c'étaient les deux assaillants qui monopolisaient toute l'attention...
Après quelques mètres, elle disparut.
Pour réapparaitre à l'autre bout du camp, à l'entrée d'une tente plus grande que les autres.
A l'intérieur, un homme maigre aux cheveux en bataille tentait de ranger des livres et des parchemins dans un sac. En entendant le luth, il se retourna. Maeko sourit, d'un sourire qui n'avait rien à envier à celui du dragon :

- Bonjour.

_________________
Un Huhu vaut mieux que deux tu l'auras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garmyr
Le rugissement glacé du Berzerk
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 26
Localisation : Artgard

Votre personnage et ses relations
Âge: 21
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les Zozios gazouillaient [Libre]   Dim 15 Jan - 13:32

Garmyr avait senti le déplacement instantané de Maeko, il tourna la tête pour vérifier qu'elle arrivait sans encombre à sa propre tâche. Quand il vu qu'un Bandit lui courrait dessus. Garmyr tira Brenya de sa ceinture, la lança droit sur le lâche, qui se fit décapiter la seconde suivante. Au lieux de revenir sur lui directement, Brenya trancha plusieurs autres Bandits. Brenya revins dans la mains de Garmyr qui la rangea à sa ceinture.
Au bout d'un moment, le combat faisait rage, les bandits tombaient sous les coups de Sinistra ou sous les flammes ardentes ou les crocs ou que sais-je encor, de Lampion. (T'as vu, j'ai été évasif pour que tu fasses toi même l'action! xD j'ai gagné un bonbon ! xD) Un bandit, qui devait avec trois têtes de plus que Garmyr fit pousser des cornes sur sa tête. Garmyr qui était à cotés de lui... Il le renifla, et constata qu'il empestait le taureaux. Garmyr Fendit l'air avec Sinistra pour rendre la zone... Propice à un combat singulier entre métamorphes ???... Ça devait-être ça. Le taureaux lui hurla.
- Qu'est-ce que tu crois faire contre moi ? hein, tu vas te faire écraser sous mon sabot.
Il se transforma en animal. Partiellement, il ressemblait à présent a un gros minotaure. Avec un marteau de dix pieds de long. Garmyr rit et répondit.
- Que crois-tu qu'un herbivore peut faire face à un des plus puissants carnivores.
Un sourire bestial venait apparaitre sur son visage qui se changeait en un ours aussi grand que le minotaure. Il poussa un nouvel hurlement bestial pendant que Fridya prenait la forme habituelle de sa transformation en ours. Il rangea Sinistra, et arrêta le fer du marteau avec sa mains gauche, il frappa du revers de ses griffes de glace pour faire reculer le minotaure. Il lâcha finalement.
- Maudit le jours ou le destin t'auras mis en face de ton pourfendeur. Car ce jours seras ton dernier en ce monde.
Garmyr frappa de sa griffe sur le marteau, ce qui le trancha en deux. Puis sur le fer puis sur le reste du manche. Il ne restait pas suffisamment du marteau pour combattre. Garmyr repris forme humaine, et repris Sinisra. L'autre adopta une forme totalement bestiale et hurla encore une fois.
- Si je dois mourir, alors tu mourras avec moi!
Il chargea Garmyr de front. Garmyr sourit, au dernier moment, il fit un pas sur le coté ne laissant au taureaux que la lame de Sinistra qui lui traversa le corps de la bouche, à... heum.... derrière !?

_________________

The affraid man said: "This ain't no place for no hero!!!!!
It's okay mate... Don't worry... I am no hero... I am only the end."
Answered the masked man...


Garmyr's Theme


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeko et Lampion
Artiste lunaire et Dragon solaire
avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 30/11/2011

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les Zozios gazouillaient [Libre]   Mar 17 Jan - 21:44

Le chef des bandits observait la femme qui lui faisait face. Il ne savait pas trop quoi penser devant son air un peu absent. Était-elle une ennemie, comme les deux monstres qui dehors massacraient ses hommes ? Pourquoi alors s'était-elle annoncée ?
- Qui êtes-vous ?

Elle ne répondit pas immédiatement, continuant de jouer de son luth en observant la machinerie complexe qui était installée dans la tente. Dehors, le fracas des combats et les cris furent couverts un instant par un rugissement du dragon, suivi par une bourrasque de vent qui fit voler en tous sens les parois de la tente et les parchemins sur le bureau.
- Cela ne se voit pas ? Je suis une musicienne itinérante.

Persuadé à présent d'avoir affaire à une ennemie, le chef des bandits commença à passer en revue les sortilèges qu'il connaissait. Il s'était fait une spécialité des sorts de destruction élémentaires vicieux et cruels pour ses adversaires. Généralement, il fallait ramasser les morceaux une fois la magie dissipée...
Son campement et ses hommes étaient peut-être condamnés, mais il pouvait encore s'enfuir avec les plans de sa machine, pour reprendre ses plans ailleurs, une fois que la tempête se serait calmée. Il n'avait qu'à éliminer cette idiote...
- Allez donc jouer votre musique en Enfer !

Il tendit le bras, prêt à lancer son sort préféré : une rafale de vent condensé et astucieusement formé qu'il avait nommé à juste titre le Démembreur Aérien...
Il se figea. La femme avait disparu. Téléportation ?
La question resta en suspens dans son esprit : surgissant du néant juste au-dessus de lui, Maeko atterrit à pieds joints sur son crâne. Il s'effondra, assommé instantanément.
Maeko observa un instant la machine infernale, puis fit demi-tour et sortit de la tente.
Elle siffla une note suraiguë.

Lampion, qui venait d'écraser trois brigands d'un coup de queue, tourna la tête vers elle.
Il y eut un échange de regards d'une demie-seconde, puis le dragon ouvrit la gueule vers la tente du chef. Une boule de feu concentrée jaillit, vola tel un météore jusqu'à sa cible, passa à quelques centimètres au-dessus de la tête de Maeko...
BOUM !
La tente explosa. Une colonne de flammes haute de presque dix mètres la remplaça.
Lampion retourna à son carnage.

Maeko, elle, posa son luth au sol, et s'assit en tailleur.
Elle sortit le cube de son sac, et se mit à pianoter sur les symboles avec une vitesse et une détermination effrayantes à voir. L'artefact brillait de plus en plus fort, et l'air autour d'elle semblait s'alourdir et vibrer.
Plusieurs brigands qui couraient vers la sortie du campement, préférant la fuite à une mort certaine, disparurent au moment où ils posaient le pied à la lisière du campement, pour réapparaître aussitôt au même endroit mais face au camp plutôt que vers la sortie. Ils tentèrent plusieurs fois une autre sortie, pour à chaque fois le même résultat : toute fuite était scellée.

_________________
Un Huhu vaut mieux que deux tu l'auras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garmyr
Le rugissement glacé du Berzerk
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 26
Localisation : Artgard

Votre personnage et ses relations
Âge: 21
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les Zozios gazouillaient [Libre]   Mer 18 Jan - 13:32

Garmyr observa Maeko une seconde. Ils avaient eu la même idée, elle aurait surement appelé ça, "un globe d'uni-dimensionnement". Pour Garmyr.... C'était juste une sphère de ténèbres. Ceci étant, tout deux empêchaient les bandits de fuir et les boules de feux manquées de Lampion revenaient par l'autre coté. C'était assez amusant de voir ces personnes qui jouissent de la faiblesses des autres et les tues, avoir peur comme leurs victimes.
Garmyr explosa de rire, un rire rauque et sadique, il hurla:
- Alors c'est tout ce que vous êtes ? Des faibles? Laissez-moi rire! Vous périrez tous ici comme vous avez tués auparavant! Et ça, personne ne le changera!
Dans les dos de Garmyr, au niveaux de ses omoplates, commençaient à apparaitre deux ombres indistinctes.
Un autre guerrier qui paraissait plus fort que les autres se montra face à lui. C'était un darah... L'imbécile c'était lançé au coup de Garmyr. Garmyr se changea en ours, le darah ne lâchait pas prise, Garmyr le pris dans ses bras, et le serras de plus en lus fort jusqu'à ce que tout ses os soient broyés. Quand il le lâcha, le darah s'effondra au sol en proie à une douleurs insoutenable.
- Tu as tout de même le droit d'avoir une mort rapide et sans douleurs.
Il posa son doigt sur la nuque du darah. Et poussa d'un coup sec. Il fut mort instantanément. Garmyr repris sa faux et recommença à faucher ce qui s'opposait à lui.

_________________

The affraid man said: "This ain't no place for no hero!!!!!
It's okay mate... Don't worry... I am no hero... I am only the end."
Answered the masked man...


Garmyr's Theme


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeko et Lampion
Artiste lunaire et Dragon solaire
avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 30/11/2011

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les Zozios gazouillaient [Libre]   Lun 23 Jan - 2:44

Lampion arrêta un instant de se battre, pour observer Maeko et son manège avec le cube. C'était assez difficile de deviner les émotions derrière son faciès reptilien, mais le grognement qu'il poussa avait des sonorités inquiètes presque évidentes.
Les brigands les moins idiots ou paniqués suivirent le regard du dragon, et découvrirent à leur tour le spectacle de la femme qui accomplissait un genre de rituel...
Sentant sans doute venir le danger, plusieurs d'entre eux foncèrent vers Maeko dans le but de l'arrêter.
Ce faisant, ils tournèrent le dos au dragon... ce qui n'était sans doute pas la meilleure des stratégies.

La moitié disparut en un instant, transformé en cendres par un jet de flammes rageur, puis les hommes restants se firent projetés en tout sens par la masse du saurien géant en train de charger. Tel une boule de bowling renversant un jeu de quilles, Lampion atteignit le brigand qui courait en tête au moment où ce dernier arrivait à la hauteur de Maeko et levait son arme.
Il y eut un "Scrouich" abominable au moment où les pattes avant de Lampion s'abattirent sur la tête du téméraire qui se retrouva transformé en crêpe.
Lampion se retourna aussitôt, pour menacer de sa taille quiconque voudrait s'attaquer à Maeko.

Maeko, de son côté, acheva ses manipulations en plaquant ses deux mains contre les faces du cube. Tandis que l'artefact se mettait à briller de plus en plus fort, une ondulation de l'air se propagea dans le campement telle le souffle d'une explosion muette.
Ceci, déjà, n'était pas bon signe pour qui s'y connaissait un tantinet en rituel magique.
La femme, comme elle avait pris l'habitude avant de faire quelque chose d'étrange, commença par disparaître.
Elle réapparut dans la même position et à peu près au même endroit : en lévitation à six mètres au-dessus du sol. Normal quoi.

Le cube brillait de plus en plus fort, cachant par là-même la silhouette de Maeko et, si sa position ne suffisait pas à attirer l'attention, sa voix résonna soudain, amplifiée et rendue pleine d'échos par la magie qui l'entourait :
- Vous qui avez ôté la vie et détruit des familles avec pour seule motivation l'appât du gain, vous qui n'avez vécu qu'en volant celle des autres, je vous condamne à l'exil !

Les mots chargés de magie sonnèrent avec l'inéluctabilité d'un édit divin.
La lumière du cube augmenta encore, et sembla se fondre dans le corps de Maeko, dont les contours devinrent difficiles à discerner. Après un instant, la lumière eut l'air de passer derrière elle -même s'il n'y avait pas vraiment de "derrière" où aller - la faisant apparaître à contre-jour.
Un courant d'air commença à se former, un tourbillon centré sur un point devant Maeko. Faible d'abord, puis de plus en plus fort. Il atteignit bientôt une puissance insoutenable, et un premier brigand se fit arracher du sol pour s'envoler vers la femme... et disparaître dans un flash.
Comme s'il n'avait jamais existé.

Très vite, d'autres subirent le même sort, sous le regard impassible de Lampion qui ne semblait nullement gêné par les perturbations de l'air.

_________________
Un Huhu vaut mieux que deux tu l'auras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garmyr
Le rugissement glacé du Berzerk
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 26
Localisation : Artgard

Votre personnage et ses relations
Âge: 21
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les Zozios gazouillaient [Libre]   Lun 23 Jan - 17:34

Garmyr ne remarqua la tornade seulement au moment ou elle avait commencée à l'attirer. Il arrêta donc de tuer à tout bout de chant, pour les jeter dans le cataclysme... C'était beaucoup plus amusant. Il se déplaçait difficilement mais parvenait à se déplacer, quand, Garmyr sentit la faiblesse l'envahir, sa rage s'était atténuée et son corps se vidait périodiquement de son énergie. Il s'agrippa un rochet pour ne pas disparaitre comme les bandits... Mais le puisant ouragan commençait à arracher les pierres du sol autours de lui. Garmyr désemparé de perde sa force fut malheureusement aspiré aussi. Il s'envola vers l’œil du déluge sans ne pouvoir rien y faire...

_________________

The affraid man said: "This ain't no place for no hero!!!!!
It's okay mate... Don't worry... I am no hero... I am only the end."
Answered the masked man...


Garmyr's Theme


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeko et Lampion
Artiste lunaire et Dragon solaire
avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 30/11/2011

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les Zozios gazouillaient [Libre]   Mar 24 Jan - 21:47

En suivant des yeux la trajectoire de Garmyr dans les airs, Lampion eut l'air de se demander s'il avait envie d'intervenir ou pas...
Il finit par tendre négligemment une patte, et attrapa le métamorphe avant que celui-ci ne subisse le même sort que les brigands. Il le plaqua ensuite au sol, sans pour autant l'écraser, tandis que le maelström finissait son œuvre de destruction du campement.

Les tentes, le matériel, les armes, les hommes, la couche superficielle du sol, les troncs entiers qui composaient la palissade : tout se fit engloutir en moins d'une minute.
Les cris des hommes terrorisés se firent de moins en moins nombreux, jusqu'à ce que finalement, il n'y en ait plus un seul...
Le vortex perdit aussitôt de son intensité, et Maeko réapparut sous la lumière magique faiblissante.

Les yeux fermés et le teint pâle, la femme avait toujours les mains plaquées contre la surface de son cube. Avec un dernier frémissement de l'air, l'artefact redevint inerte, et la lévitation de Maeko s'arrêta brusquement.
Elle ne tomba pourtant pas bien haut, rattrapée par un Lampion attentif qui plaça son énorme tête de façon à ce qu'elle vienne s'y poser.

_________________
Un Huhu vaut mieux que deux tu l'auras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garmyr
Le rugissement glacé du Berzerk
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 26
Localisation : Artgard

Votre personnage et ses relations
Âge: 21
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les Zozios gazouillaient [Libre]   Dim 29 Jan - 17:37

Coincé sous la patte de Lampion. Garmyr sentait l’atmosphère se poser peux à peux. Sa respiration se calmait aussi peu à peu, son énergie remontait aussi incroyablement. Il ne pouvait pas bouger sous la patte de l'animal que devait à présent peser quelques tonnes. Garmyr ne pouvait donc pas bouger. Il était fort, mais pas à ce point. Il attendit donc que le dragon et sa maitresse le libère.

_________________

The affraid man said: "This ain't no place for no hero!!!!!
It's okay mate... Don't worry... I am no hero... I am only the end."
Answered the masked man...


Garmyr's Theme


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeko et Lampion
Artiste lunaire et Dragon solaire
avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 30/11/2011

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les Zozios gazouillaient [Libre]   Lun 30 Jan - 14:15

Après un instant, Lampion baissa doucement son énorme tête pour permettre à Maeko de descendre au sol. Les jambes flageolantes, cette dernière resta un moment appuyée sur le museau du dragon pour garder son équilibre.

- Merci, mon petit maître. J'ai peut-être un peu trop forcé avec ce rituel...

A cet instant, Lampion sembla se souvenir qu'il avait quelque chose sous la patte...
En poussant un grognement saccadé qui ressemblait à un rire, il libéra Garmyr de son poids, avant de reposer ses yeux gros comme des soucoupes sur la femme.

Maeko sortit de son sac la bouteille de rhum, et but une longue gorgée.
- Et yo ho ho ! Et une bouteille de rhum...
Ainsi chanta-t-elle ensuite à voix basse, en observant les alentours.
Il ne restait du campement des brigands que quelques traces dans le sol, et les arbres abattus dans le bois proche...

Dans ce calme après la tempête, les oiseaux se remirent à chanter.
Maeko se tourna enfin vers Garmyr, et lui tendit la bouteille de rhum :

- Navrée d'avoir failli vous envoyer avec les brigands dans une dimension parallèle. D'habitude, je me sers de ce rituel pour nettoyer la poussière de ma chambre... je ne pensais pas que ce serait aussi cataclysmique en augmentant le flux de puissance.

_________________
Un Huhu vaut mieux que deux tu l'auras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garmyr
Le rugissement glacé du Berzerk
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 26
Localisation : Artgard

Votre personnage et ses relations
Âge: 21
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les Zozios gazouillaient [Libre]   Lun 30 Jan - 15:27

Garmyr se redressa s'étire et craqua tout ses membres. Il saisit la bouteille de Rhum en inclinant la tête en guise de remerciement. Il avala une grosse gorgée et s'étonna encore du contenu de la bouteille qui était plus légère et grosse qu'il ne la voyait.
- C'est n'est pas grave vous avez fait ce qu'il fallait. Merci . . . heum
Garmyr fixait le dragon rouge et tentais de trouver une formulation de respect non-vexante pour ne pas offusquer la créature qu'il valait mieux garder de son coté. Il se mit face au dragon, s'inclina et dit.
- Je m'appelle Garmyr, et je te remercie de ne pas m'avoir laisser être aspiré dans le tourbillon.
Il se tourna à présent vers Maeko lui tendit la bouteille de rhum et une main amicale pour la saluer. Garmyr avait un air amical et simple, contrairement à la minute précédente ou son regard était noir de rage.

_________________

The affraid man said: "This ain't no place for no hero!!!!!
It's okay mate... Don't worry... I am no hero... I am only the end."
Answered the masked man...


Garmyr's Theme


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeko et Lampion
Artiste lunaire et Dragon solaire
avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 30/11/2011

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les Zozios gazouillaient [Libre]   Jeu 2 Fév - 13:42

La femme serra la main tendue de Garmyr.

- Et moi c'est Maeko. Enchantée de connaître enfin le nom de l'ourson de mon histoire.
Vous connaissez déjà Lampion...

- Grumph...

En guise de réponse, le dragon hocha la tête et souffla par les naseaux, ce qui eut pour effet de créer un équivalent miniature des rafales de vent qui avaient emportés les brigands.
Rangeant sa bouteille de rhum, Maeko expliqua :

- Oh, j'ignore si j'ai fait ce qu'il fallait. Disons que je leur ai offert un nouveau départ. La dimension où je les ai envoyés est absente d'humains, mais riche en vie. Ils devraient pouvoir s'en sortir sans embêter personne... si les prédateurs n'ont pas tout de suite envie de tester le goût de ces nouveaux voisins...

Le dragon poussa un grognement interrogateur.
- Non, je t'assure que je n'ai pas également téléporté de trésor. Le fruit de leur pillage n'était pas dans ce campement.
- Groooooo !
- Oui, je pourrais sans doute faire une analyse des flux de téléportation pratiqués dans le coin ces dernières semaines, puisque vu l'appareillage du chef, ils ont dû planquer leur butin ailleurs. Mais d'abord, il va falloir penser à retrouver votre taille normale, mon petit maître.
- Grumph
- Bon, d'accord. Encore dix minutes...

Faisant un clin d'oeil à Garmyr, Maeko ajouta :
- Ce n'est pas souvent qu'il peut s'amuser comme ses frères de grande taille peuvent le faire...
Et vous ? Vous n'êtes pas blessé j'espère ?
Merci pour votre aide en tout cas ; votre style plutôt... direct a permis à la bataille de tourner en notre faveur.

_________________
Un Huhu vaut mieux que deux tu l'auras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garmyr
Le rugissement glacé du Berzerk
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 26
Localisation : Artgard

Votre personnage et ses relations
Âge: 21
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les Zozios gazouillaient [Libre]   Jeu 2 Fév - 17:01

Garmyr éclata de rire face à la dernière remarque de Maeko.
- Un jours un vieux fou m'as appris que la plus belle mort qu'un homme peut avoir, c'est celle qu'on trouve sur le champ de bataille. Pour gagner sa place au paradis des guerriers. Lui, mon père, s'y trouve et si je ne prends pas la voix du guerrier je ne le rejoindrais jamais au Warhöll. Ma mère Mjoll y a déjà sa place par les liens du mariage. J'ai été élevé dans cette croyance. Que dans la bataille, la peur et la raison n'ont pas leurs place. C'est battre ou se faire battre. Je ne compte pas mourir pour autant.
Garmyr avait remis en place tout son attirail. Quand Maeko lui demanda s'il avait été blessés, il ne remarque que les deux petit trous causés par le Darah qui ne l'avait pas mordu assez longtemps pour que le venin fasse effet.
- Tout à l'air d'aller. Sinon j'espère pour eux que la nature de cet autre univers seras aride et désertique. Je déteste le désert.
Garmyr s'assit un instant et observa le dragon, il était émerveillés devant cette grandeur et cette puissance.
- C'est vraiment merveilleux.
Garmyr retourna son regards vers Maeko et lui demanda à son tours.
- Et vous, est-ce que tout vas bien ? C'était pas n'importe quoi ce sort.
Garmyr pensait aussi au butin de cette bataille... Mais il été trop tôt pour aborder le sujet, il y avait plus important.

_________________

The affraid man said: "This ain't no place for no hero!!!!!
It's okay mate... Don't worry... I am no hero... I am only the end."
Answered the masked man...


Garmyr's Theme




Dernière édition par Garmyr le Ven 10 Fév - 16:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeko et Lampion
Artiste lunaire et Dragon solaire
avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 30/11/2011

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les Zozios gazouillaient [Libre]   Lun 6 Fév - 21:53

Lampion s'assit, ce qui lui donna des airs de sentinelle titanesque. Ouvrant et refermant tranquillement ses ailes, son regard passait des alentours à la femme qui vint s'adosser à une de ses pattes avant.

- Il y a des morts plus stupides...
Oh, vous savez comment c'est... une nuit à dormir dans un coin tranquille, un ou deux verres de rhum, et ça repart.
Huhu... pour le coin tranquille, c'est à Lampion de proposer une idée cette fois. Ça promet...

- Grumph... Grooooarr !
- Oui, bon ça va hein ! Pas la peine de prendre la mouche, tu sais bien que je plaisante !

Maeko se décida ensuite à expliquer à Garmyr :

- En fait, les brigands sont dans un endroit très similaire à celui-ci, sauf qu'il n'y a aucun autre humain, et que les arbres sont sans doute plus grands et la faune y est plus nombreuse et sauvage.
J'espère que tout ceci a suffi pour vous réveiller...

- Grooooooo....
- Bon, d'accord... je vais voir si je peux retrouver le butin de ces hommes...

Reprenant son cube, la femme se mit à chantonner et à se balancer de gauche à droite tout en appuyant sur divers symboles. La manière dont elle effectuait ses manipulations laissait croire qu'elle ne savait pas vraiment ce qu'elle faisait...

_________________
Un Huhu vaut mieux que deux tu l'auras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garmyr
Le rugissement glacé du Berzerk
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 26
Localisation : Artgard

Votre personnage et ses relations
Âge: 21
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les Zozios gazouillaient [Libre]   Mar 7 Fév - 1:57

L'estomac de Garmyr criait rage. Il était largement le temps de trouer quelque chose à manger. Mais Garmyr restait sa place attendant de voir la suite.

- Se poser dans un coins tranquille et buller ? Ça c'est une idée. J'ai pas encore eu le loisir de me reposer correctement depuis des lustres. J'ai enchainé entre la visite d'un caveaux avec un Homme-lézard nommé Sorga, une nuit mouvementée dans la forêt du pendu avec une meta-chat nommée Nathalia. Enfin Bref. Que de péripéties
.

Garmyr s'allongea un instant et fixa le ciel. Il était redevenu bleu, le temps était plutôt nuageux et laissait filtrer quelques fin rayons de soleil. C'était pas un temps menaçant. Juste un temps agréable.
Spoiler:
 

_________________

The affraid man said: "This ain't no place for no hero!!!!!
It's okay mate... Don't worry... I am no hero... I am only the end."
Answered the masked man...


Garmyr's Theme


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeko et Lampion
Artiste lunaire et Dragon solaire
avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 30/11/2011

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les Zozios gazouillaient [Libre]   Ven 10 Fév - 18:34

Lampion secoua son immense tête, puis se tourna vers Garmyr.

- GrooooHumph... Graaaooorr ? Humph ! Groooooaaaaarr !

Difficile à dire, mais le ton du dragon semblait juste curieux.
Maeko, toujours occupée avec ces manipulations, ne semblait pas avoir entendue. Du coup, le dialogue avec le dragon promettait d'être délicat...
Lampion répéta sa phrase plusieurs fois, n'ayant pas l'air de prendre en considération le fait qu'il n'était, peut-être, pas compris.

Quelques minutes plus tard, Maeko s'écria "Aha !" puis il y eut un flash, et divers objets apparurent au milieu du campement. Il y avait plusieurs coffres, de tailles différentes. Au bruit qu'ils firent en touchant le sol, leur contenu était assez lourd...

- Yay ! Sang et tripailles !

Du coup, Lampion oublia aussitôt ses questions, et partit vers le plus gros des coffres. Le mobilier se prit l'équivalent d'une charge de rhinocéros dans les dents, lorsque le dragon lui asséna une pichenette. Il s'ouvrit, dévoilant son contenu...
De la vaisselle.
Du linge.
Des pièces de cuivre.
De bronze.

En un mot... de la camelote, issue des pillages de villages de paysans qui, somme toute, ne croulaient pas sous l'or et les richesses matérielles.
Des paysans... minosiens.
Devant l'expression dégoutée du dragon, Maeko fut prise d'un fou rire irrépressible.
Lampion était au-delà de la déception.

_________________
Un Huhu vaut mieux que deux tu l'auras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les Zozios gazouillaient [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elysion :: Archives-
Sauter vers: