AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Il y a tant de monde, on est pourtant si seuls...[Carnaval][Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Maeko et Lampion
Artiste lunaire et Dragon solaire
avatar

Messages : 262
Date d'inscription : 30/11/2011

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Il y a tant de monde, on est pourtant si seuls...[Carnaval][Libre]   Jeu 31 Mai - 10:43

Maeko revint tranquillement vers le comptoir, éteignant ses torches et saluant distraitement les autres clients qui applaudirent son numéro.

- Attention tout de même, Garmyr : même la pierre bouge. D'ailleurs, comment tu t'en sors pour le ménage avec un loft pareil ?
Et oui, j'ai un navire. Pas sur moi, du coup je ne peux pas te le montrer. Je ne suis pas la seule propriétaire, et c'est au tour d'un ami de s'en servir...

- Criouuucricriouuu Criouu Criii !
- Huhu... quoi ?

Maeko s'assit au bar, à côté du couple. Lampion changea son monocle de côté et claqua des mâchoires, visiblement agacé de ne pas être compris.

- Criouuucricriouuu, Criouu, Criii !
- Hmm... vous mélangez encore toutes vos idées dans une seule phrase, mon petit maître. C'est pratique pour un dragon, mais pour une autre race c'est pas évident. Je suppose que vous n'allez pas me faciliter la tâche en subdivisant tout ça ?
- Cri !
- Bon, bah on va commencer par du littéral alors... "lézard-perdu-ours-ville-pierre-vent-profond-pic-ciel-chaton-odeur-bois-sel-grande-eau-étoile-mélange-ours-coque-bois-dragon-brume-chasser"

Les mots sortaient en un flot ininterrompu.
Maeko se gratta le front avec ses fausses griffes, l'air un peu perplexe.

_________________
Un Huhu vaut mieux que deux tu l'auras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garmyr
Le rugissement glacé du Berzerk
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 25
Localisation : Artgard

Votre personnage et ses relations
Âge: 21
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Il y a tant de monde, on est pourtant si seuls...[Carnaval][Libre]   Ven 1 Juin - 14:34

Garmyr riait bêtement à toutes la tirade entre Lampion et Maeko, il les aimait bien ces deux personnages. Garmyr finit son verre et passa ses deux bras autours de la taille de son aimée, il posa sa joue sur son dos et ferma les yeux un instant, il les rouvrit et le coté nounours câlin, il frottait son nez sur son dos et s’enivrait de son odeur. Il se rappela qu'ils n'étaient pas seule alors il déposa un baiser sur son épaule et se remit comme il était avant.

- Sinon Maeko, quelles belle aventures contes-tu aujourd'hui ?


Garmyr, même s'il n'en avait pas entendu énormément, adorait les histoires de Maeko.

_________________

The affraid man said: "This ain't no place for no hero!!!!!
It's okay mate... Don't worry... I am no hero... I am only the end."
Answered the masked man...


Garmyr's Theme


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aëlia Merirosvo

avatar

Messages : 311
Date d'inscription : 12/02/2012
Age : 28
Localisation : En mer, toujours, sur l'Envolée, peut-être pas pour toujours.

Votre personnage et ses relations
Âge: 26 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Il y a tant de monde, on est pourtant si seuls...[Carnaval][Libre]   Sam 2 Juin - 18:26

Maeko revint tranquillement vers le comptoir, éteignant ses torches et saluant distraitement les autres clients qui applaudirent son numéro, tout comme Aëlia, finalement. La jeune fille était conquise par cette étrange femme. Tout chez elle lui plaisait. Elle répondit d’ailleurs à ses questions avec aisance. Aëlia se dit qu’elle aurait bien voulu voir le bâtiment, mais Lampion la coupa. Manifestement Maeko ne le comprenait pas. Lorsqu’enfin, elle traduit ce que disait le dragonnet, Aëlia écarquilla les yeux, alors que Garmyr se frottait contre elle, la câlinait, déclenchant des picotements dans tout son corps. Du coup, son cerveau avait un peu de mal à tourner correctement … Quoi, c’est perturbant d’avoir son amoureux qui vous câline à n’en plus pouvoir ! Celui-ci releva d’ailleurs la tête, pour demander une histoire à Maeko. Aëlia fit une drôle de tête. Apparemment la litanie de Lampion, traduite par Maeko ne le perturbait en rien, ce qui n’était pas le cas de la jeune piratesse par contre.

- Et si on tentait de comprendre l’histoire de Lampion plutôt ?

Elle fut un joli sourire tout mignon avec plein de fossettes.

_________________
Malgré toutes ces bouteilles de rhum,
Tous les chemins mènent à la dignité,
Je te retrouverai, c'est sûr:
J'ai besoin de toi pour vivre
C'est une question d'équilibre
Quand t'es parti ça m'a coupé les voiles
Depuis les tréfonds m'appellent

Aëlia Merirosvo

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeko et Lampion
Artiste lunaire et Dragon solaire
avatar

Messages : 262
Date d'inscription : 30/11/2011

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Il y a tant de monde, on est pourtant si seuls...[Carnaval][Libre]   Mer 6 Juin - 1:34

Maeko réagit au quart de tour.
Semblant oublier totalement l'énigme de la traduction, elle déclara :

- L'histoire de Lampion ? Que voilà une bonne idée ! Ca ne vous dérange pas, mon petit maître ?
- Criouu !
- Hé bien, hé bien... je ne l'ai pas racontée souvent, ce conte. Vous m'aiderez pour les détails, mon petit maître ?

Le dragonnet acquiesça, descendit de l'épaule de la femme pour venir se mettre sur ses genoux, tandis qu'elle semblait rassembler ses souvenirs.
Sa fausse queue de dragonne ondulait paresseusement - on se demande bien comment... - alors qu'elle reprenait la parole, la voix assurée et le ton charmeur des conteurs expérimentés, usant parfois de ses mains pour mimer des éléments de son récit :

- Tout a commencé par un œuf, couvé par une mère dragonne dans un nid, perché dans une tanière creusée dans l'à-pic d'une falaise, près du sommet d'une montagne qu'aucun homme n'a jamais réussi à escalader...
La nourriture était abondante et les dragons vivaient en une colonie nombreuse, sans se soucier des autres races susceptibles de venir les troubler. C'est dans ce cadre idyllique que l'oeuf éclot, révélant au monde non pas un dragon mais - événement rarissime - un dragonnet.

- Criouuu !
- J'y viens, mon petit maître...
Bien que ne mesurant qu'une fraction de la taille de ses parents ou de ses autres congénères, ce dragonnet fut traité comme un prince et développa une personnalité fière digne des plus grands et anciens dragons. Ce traitement de faveur peut paraître étrange pour nous autres humains, qui avons tendance à mépriser la différence, mais pour les dragons, la naissance d'un dragonnet est un phénomène rare, synonyme d'un futur radieux.

De nombreuses saisons passèrent, tourbillonnantes au milieu des chasses, des jeux, des bains de soleil, des récits des anciens et des découvertes. Enfin, le dragonnet reçut son nom d'adulte, alors même qu'il était de la taille d'une griffe de ses frères du même âge. Il put partir chasser seul, comme le voulait le rite de passage vers l'âge adulte, chez les dragons.

Lampion se blottit davantage contre Maeko, qui marqua une courte pause pour passer ses doigts le long du cou du petit gentleman, avant de reprendre d'une voix plus profonde :

- Surpris par un orage violent comme seules les montagnes savent produire, le dragonnet ne put que s'abriter loin de la colonie, incapable de lutter de ses petites ailes contre le vent. Ce fut la première nuit qu'il passa loin des siens. Au matin, lorsqu'il retourna à la colonie, les dragons avaient disparu. Tous, sans exception, y compris l'ancien qui ne pouvait plus voler, les oeufs non-éclos et les jeunes qui ne pouvaient quitter leur nid. Disparus, sans laisser de traces.
Le dragonnet attendit, ne comprenant pas ce qui pouvait provoquer le départ de toute la colonie. Après plusieurs semaines, il comprit qu'ils ne reviendraient pas et se décida à partir à leur recherche lui-même. Descendant pour la première fois de la montagne qui l'avait vu naitre et avait protégé les siens pendant des siècles, le dragonnet atterrit dans l'univers des hommes.

- Crioucricriouuu !
- Sa route ne tarda pas à croiser celle d'une femme, orpheline comme lui. Trouvant en chacun du réconfort dans leur solitude et une aide pour leurs quêtes respectives, ils restèrent ensemble. Pour plus de commodité, la femme baptisa le dragonnet avec un nom plus facile à prononcer dans sa langue : Lampion.

_________________
Un Huhu vaut mieux que deux tu l'auras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garmyr
Le rugissement glacé du Berzerk
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 25
Localisation : Artgard

Votre personnage et ses relations
Âge: 21
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Il y a tant de monde, on est pourtant si seuls...[Carnaval][Libre]   Mer 6 Juin - 5:02

dès l'instant où Aëlia avait parlée, Garmyr savait exactement ce qui allait se passer. Malgré ça, il était subjugué par l'histoire et les talent d'orateur de Maeko.

- C'est un histoire à la foi triste et fabuleuse. Je comprends un peu ça...

Garmyr observa Lampion un instant, puis sa petite amie.

- Ah oui, Aëlia parlait pas de ça. Donc si j'ai tout bien compris, Lampion parlait de l'incident avec Sorga. J'ai pas pu te remercier d’ailleurs, grâce à toi, j'ai pu partager avec probablement mon meilleur amis, une des journée des plus importantes de ma vie.

Garmyr avait totalement oublié que certains pouvaient ne pas suivre ce qu'il racontait.

- Lézard perdu ours ville pierre vent profond pic ciel, je pense qu'il parlait du fait que Maeko avait téléporté Sorga sur moi alors que je découvrais la cité perdu d'Artgard. Ensuite, quand il dit chaton, je pense qu'il parle de toi, que tu sens bois sel grande eau, donc la mer et la bâtiment de ton frère. Puis pour finir, bah rien du tout, j'ai perdu le fl à étoile en faites.

Garmyr fixa Lampion et lui demanda.

J'ai raison ?

Garmyr espérait qu'il n'avait pas tout faux, après tout il se trouvait devant Aëlia et il ne vouait surtout pas passer pour un idiot...

_________________

The affraid man said: "This ain't no place for no hero!!!!!
It's okay mate... Don't worry... I am no hero... I am only the end."
Answered the masked man...


Garmyr's Theme


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aëlia Merirosvo

avatar

Messages : 311
Date d'inscription : 12/02/2012
Age : 28
Localisation : En mer, toujours, sur l'Envolée, peut-être pas pour toujours.

Votre personnage et ses relations
Âge: 26 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Il y a tant de monde, on est pourtant si seuls...[Carnaval][Libre]   Sam 9 Juin - 14:55

Aëlia resta fascinée devant le récit de Maeko. Cette femme était captivante. La jeune fille était accrochée à ses lèvres, elle ne perdait pas une miette de ses paroles, pas une intonation, rien. Elle voulait tout retenir de ces mots pourtant ni communs dans lesquels la conteuse mettait une extraordinaire force. Elle écoutait sans broncher, comme une enfant à qui on raconte son histoire le soir, tout son corps tendu vers la femme. Puis, la magie de l’instant cessa avec le récit, et la voix de Garmyr, qui prit le relais. Elle, elle reprit lentement pied dans la réalité, loin de l’histoire, des dragons, de la famille disparue. Elle regarda Maeko un long moment de ses yeux noisette, puis un sourire étira ses lèvres lorsqu’enfin elle se raccrocha aux mots de Garmyr, à la réalité vraie. L’histoire qu’il racontait était des plus étranges, et, comme elle l’avait prise en cours, elle préféra se taire et attendre, comme une carpe, la réponse de Maeko, ou de Lampion.


_________________
Malgré toutes ces bouteilles de rhum,
Tous les chemins mènent à la dignité,
Je te retrouverai, c'est sûr:
J'ai besoin de toi pour vivre
C'est une question d'équilibre
Quand t'es parti ça m'a coupé les voiles
Depuis les tréfonds m'appellent

Aëlia Merirosvo

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeko et Lampion
Artiste lunaire et Dragon solaire
avatar

Messages : 262
Date d'inscription : 30/11/2011

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Il y a tant de monde, on est pourtant si seuls...[Carnaval][Libre]   Dim 10 Juin - 5:10

Maeko retrouva son sourire malicieux :

- Oh, tu sais, c'était vraiment sur un coup du hasard que ça s'est passé comme ça. Une fausse manip' et hop !
Huhu... appelons ça un coup de Dame Chance...

Qu'en pensez-vous, mon petit maître ?

Lampion sembla hésiter un instant, puis lâcha :
- Criouu ! Humph... Criiii.
- Ma foi, on dirait que tu as deviné juste, Garmyr. Il ne dément pas, c'est déjà ça. C'est un compliment pour toi Aélia ; d'habitude, il trouve que les "bipèdes" sentent mauvais.
Pour la fin, j'ai ma petite idée... et je dois avouer, mon petit maître, que je suis bien d'accord avec vous !


La femme se leva brusquement, le dragonnet manquant tomber au sol avant de s'envoler jusqu'à son épaule, puis elle reprit ses torches et se dirigea vers la porte en s'écriant :

- Navrée de devoir vous laisser, mais j'ai des derrières à cramer dans ce Carnaval, et notre discussion m'a donné quelques idées qu'il me faut tester. Ce fut un plaisir de te rencontrer Aélia, et de même de te revoir Garmyr. A la revoyure !
- Criouuu !
- Non, ça, je ne le traduirai pas !

Sur ces derniers mots, elle sortit du bar et sembla se fondre dans la foule.

_________________
Un Huhu vaut mieux que deux tu l'auras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garmyr
Le rugissement glacé du Berzerk
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 25
Localisation : Artgard

Votre personnage et ses relations
Âge: 21
Infos:
Relations:

MessageSujet: ekpo   Dim 10 Juin - 12:17

Garmyr était content de savoir qu'il avait pas tout faux. Quand Maeko décida de partir, il lui fit un signe de tête pour la saluer avant qu'elle disparaisse, et Lampion prononça un criou que Maeko avait refusé de traduire. Le regard jaune brillant que Garmyr lança à Lampion en disait long sur le fait qu'il avait compris ce qu'il disait.

- A la prochaine.

Garmyr resserra son étreinte de sa petite amie pour bien montrer qu'il ne la laisserait pas sans se battre Grr! Garmyr et sa logique.

- Bon maintenant que Maeko est sortie, que dirais-tu d'un petite promenade en amoureux là-dehors. On a peut-être d'autres gens à rencontrer ?

Lui dit-il avec un grand sourire charmeur.

_________________

The affraid man said: "This ain't no place for no hero!!!!!
It's okay mate... Don't worry... I am no hero... I am only the end."
Answered the masked man...


Garmyr's Theme


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aëlia Merirosvo

avatar

Messages : 311
Date d'inscription : 12/02/2012
Age : 28
Localisation : En mer, toujours, sur l'Envolée, peut-être pas pour toujours.

Votre personnage et ses relations
Âge: 26 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Il y a tant de monde, on est pourtant si seuls...[Carnaval][Libre]   Sam 16 Juin - 15:41

Maeko les salua énergiquement après avoir donné raison à Garmyr. Elle sortit avec Lampion, après avoir refusé de traduire un de ses « crious » qui avait donné lieu à une étreinte plus forte de Garmyr sur elle. Elle sourit, l’embrassa en guise de réponse à sa proposition.
La consommation avait été payée, du coup, elle sauta à bas des genoux de son chéri, et lui attrapa la main.

- Bon, on y va ?

Son sourire était immense, rayonnant. Son corps fin paraissait aussi souple qu’un roseau dans sa combinaison moulante qui soulignait ses formes, et les moustaches la faisaient paraitre plus espiègle encore qu’elle ne l’était. Elle le tira vers la porte, et lorsqu’ils furent dehors, elle s’agrippa à son bras tout en marchant.

- Dis, qu’est ce qu’il a dit Lampion ?

Elle lui fit son sourire le plus mignon.

_________________
Malgré toutes ces bouteilles de rhum,
Tous les chemins mènent à la dignité,
Je te retrouverai, c'est sûr:
J'ai besoin de toi pour vivre
C'est une question d'équilibre
Quand t'es parti ça m'a coupé les voiles
Depuis les tréfonds m'appellent

Aëlia Merirosvo

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garmyr
Le rugissement glacé du Berzerk
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 25
Localisation : Artgard

Votre personnage et ses relations
Âge: 21
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Il y a tant de monde, on est pourtant si seuls...[Carnaval][Libre]   Dim 17 Juin - 20:54

Garmyr se fit embrasser par son aimée et entrainer dehors, elle était agrippé à son bras et lui posa une question qui entraina une réaction physique immédiate. Ses yeux devinrent d'un jaune brillant et luisant, ses canines s'allongèrent légèrement et sa mâchoire se ressera. Signe distinctif d'un début de colère, mais légère cette fois.

- Il a dit que si il redit un truc du genre un jours, Maeko ou pas, Je le bouffe tout cru ce petit être écaillé.


Il semblait que Garmyr n'aimait pas que même de petites créatures parlent comme ça à son aimée. Malheureusement pour lui il avait oublié qu'elle pouvait lire ses pensée et Garmyr avait compris un truc du genre "Appelle moi, poulette."

- Grr ce Lampion, il m'a sauvé la vie une fois, la prochaine fois c'est lui qui me seras redevable.


Garmyr se doutait qu'elle avait suivit le cours de ses pensées, il se demandait ce qu'elle en penserait.

_________________

The affraid man said: "This ain't no place for no hero!!!!!
It's okay mate... Don't worry... I am no hero... I am only the end."
Answered the masked man...


Garmyr's Theme


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aëlia Merirosvo

avatar

Messages : 311
Date d'inscription : 12/02/2012
Age : 28
Localisation : En mer, toujours, sur l'Envolée, peut-être pas pour toujours.

Votre personnage et ses relations
Âge: 26 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Il y a tant de monde, on est pourtant si seuls...[Carnaval][Libre]   Lun 18 Juin - 13:01

Sa question déclencha une réaction forte chez Garmyr, et une pensée dominante qui l’impressionna. Il y avait beaucoup de colère, même si elle n’était pas d’une violence inouïe. Elle lui serra un peu plus le bras en riant et l’embrassa lorsqu’il eut fini sa première phrase. C’est alors qu’elle perçut ce qu’avait dit Lampion dans les pensées de Garmyr, ce qui la fit bien rire.

- Il est bien trop petit pour moi ! Et trop écailleux aussi, ça ne doit pas être très pratique pour les câlins. Il doit avoir un gout de souffre quand on l’embrasse aussi. Et puis, j’aime pas qu’on m’appelle comme ça. C’est moche une poule. Même une petite poule. Et c’est très bête aussi. Il s’est complètement gril!

Elle embrassa Garmyr une nouvelle fois.

Et je suis beaucoup trop bien avec toi pour aller vers un autre, mon chéri.

_________________
Malgré toutes ces bouteilles de rhum,
Tous les chemins mènent à la dignité,
Je te retrouverai, c'est sûr:
J'ai besoin de toi pour vivre
C'est une question d'équilibre
Quand t'es parti ça m'a coupé les voiles
Depuis les tréfonds m'appellent

Aëlia Merirosvo

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garmyr
Le rugissement glacé du Berzerk
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 25
Localisation : Artgard

Votre personnage et ses relations
Âge: 21
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Il y a tant de monde, on est pourtant si seuls...[Carnaval][Libre]   Lun 18 Juin - 17:55

La jalousie de Garmyr disparut d'un seul coup, il sentit même ses joues virer cramoisies. Il lui rendit chacun de ses baiser avec un plaisir et un enthousiasme qui ne lui était pas très connu. Il marchaient bras dessus bras dessous dans la rue bondée de mon quand une odeur connue passa par le nez de Garmyr. Il s'empressa de penser à l'égard d'Aëlia.

- Je crois que je vais surement, avec de très grande chances, te présenter un amis très précieux à mes yeux, quelqu'un que je considère comme mon meilleur amis, en faites je pense même que c'est le seul que j'ai.

Garmyr eut un rire gêné et tenta de repérer l'origine du parfum.

_________________

The affraid man said: "This ain't no place for no hero!!!!!
It's okay mate... Don't worry... I am no hero... I am only the end."
Answered the masked man...


Garmyr's Theme


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorga
Chevalier aux pieds fumants
avatar

Messages : 450
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 28

Votre personnage et ses relations
Âge: 27 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Il y a tant de monde, on est pourtant si seuls...[Carnaval][Libre]   Ven 22 Juin - 2:09

Sorga rajusta une de ses fausses épées ; dans sa position accroupie, le pommeau lui rentrait douloureusement dans le ventre.
Depuis sa position sur les toits, il honorait sa promesse de rester avec Dame Beldura.
En quelque sorte.

L'arrivée du dessinateur Otto Rio avait changé la donne.
Il était probable que la Reine avait oublié sa peur de la foule, emportée dans le tourbillon du Carnaval par le jeune homme déguisé en "cow-boy" et qui jouait les guides surexcités.
Au début, l'homme-lézard avait tenté de rester près d'eux, mais un garde de Minos - toujours à la recherche de la Reine - avait repéré sa queue qui dépassait de son manteau rouge, et Sorga avait préféré prendre la tangente pour permettre à la Reine de continuer à s'amuser.
Il les suivait depuis les toits, à distance respectable. Il perdait quelque fois de vue la coiffe de Dame Beldura, dans la foule nombreuse, mais il faisait confiance à Otto Rio pour veiller sur elle au cas où il n'arriverait pas à les retrouver. Le jeune homme la quittait rarement des yeux...

En parlant de retrouver, il avait intérêt à changer de point d'observation, s'il voulait les garder dans son champ de vision justement.
Sorga se redressa et, les yeux fixés sur la foule, à la recherche de la coiffe et d'un chapeau à large bord, il se mit à avancer rapidement le long des toits plats de la ville.
Plats, mais pas dénués d'obstacles.
Comme l'homme-lézard s'en rendit compte au moment où il trébucha sur une gouttière plus haute et mal placée que les autres. Le hasard faisant bien les choses, il était près du bord du toit au moment où il bascula.
Sorga battit des bras pour retrouver son équilibre, tenta de se rattraper à quelque chose, mais son déguisement le gêna dans la manœuvre et il ne réussit qu'à s'empêtrer dans son manteau rouge alors qu'il tombait la tête la première !

Par miracle, il réussit à tomber sur ses pieds après s'être retourné dans les airs.
Le choc lui fit vider l'air de ses poumons dans un grognement, et il termina son élan sur les fesses, sonné par ce qu'il venait de se passer.
De ce qu'il voyait - et sentait - il était devant l'entrée d'une taverne quelconque.
Deux personnes le regardaient.
Une femme, et un homme...
Attendez une minute, ce n'était tout de même pas... ?

_________________
Le désir de protéger est comme une flamme.
Qui réchauffe l'âme en temps de paix.
Qui s'embrase à la moindre menace.
Qui pourrait incinérer même le ciel pour défendre l'être aimé.
Ne laissant que des cendres.


Dernière édition par Sorga le Sam 23 Juin - 11:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aëlia Merirosvo

avatar

Messages : 311
Date d'inscription : 12/02/2012
Age : 28
Localisation : En mer, toujours, sur l'Envolée, peut-être pas pour toujours.

Votre personnage et ses relations
Âge: 26 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Il y a tant de monde, on est pourtant si seuls...[Carnaval][Libre]   Ven 22 Juin - 15:52

Garmyr l’embrassa, avant qu’ils ne reprennent leur route. Soudain, il pila. A ses pensées, elle comprit qu’il avait reconnu quelqu’un à l’odeur. Il lui parla de son meilleur –et seul- ai. Elle allait acquiescer, lorsque quelque chose tomba du ciel. Quelque chose de gros. Quelque chose de vivant. Quelque chose de grand. Quelque chose … de rouge. Quelque chose qui les regardait, et peinait manifestement à reprendre son souffle, sur les fesses, sûrement un peu sonné. Mais d’où il sortait cet énergumène là, bon sang ? Aëlia le regardait avec des yeux agrandis par une surprise plus que manifeste.

- … Bonjour !

Enfin, un sourire illumina son, visage. Ce pauvre bonhomme, vu sa chute devait bien avoir besoin d’un peu de sollicitude.

- Tu t’es pas fait mal, monsieur qui tombe du ciel sans prévenir ?

_________________
Malgré toutes ces bouteilles de rhum,
Tous les chemins mènent à la dignité,
Je te retrouverai, c'est sûr:
J'ai besoin de toi pour vivre
C'est une question d'équilibre
Quand t'es parti ça m'a coupé les voiles
Depuis les tréfonds m'appellent

Aëlia Merirosvo

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garmyr
Le rugissement glacé du Berzerk
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 25
Localisation : Artgard

Votre personnage et ses relations
Âge: 21
Infos:
Relations:

MessageSujet: m   Ven 22 Juin - 17:16

Garmyr fit quelques pas vers le Gilgamesh, Garmyr attendit qu'il se soit relevé, il avait un regard sombre et accusateur. La seconde suivante, le regard de Garmyr se transforma un en sourire heureux et serra le gilgamesh dans ses bras comme il le faisait d'habitude.

- Joli déguisement Sorga, comment vas-tu mon amis.

Garmyr se retourna vers sa moitiés, lui attrapa la mains et l'attira lentement à lui.

- Aëlia, je te présente Sorga. Mon meilleur amis. Sorga, je te présente Aëlia, c'est heuu... Tu sais, heuu... Une personne avec qui on est très proche et heuu...

Garmyr n'arrivait pas à mettre de mots sur ses sentiments, c'était beaucoups plus facile pour lui quand ils étaient seuls à seuls, il lança un regarde suppliant de l'aider à Aëlia.

_________________

The affraid man said: "This ain't no place for no hero!!!!!
It's okay mate... Don't worry... I am no hero... I am only the end."
Answered the masked man...


Garmyr's Theme


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorga
Chevalier aux pieds fumants
avatar

Messages : 450
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 28

Votre personnage et ses relations
Âge: 27 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Il y a tant de monde, on est pourtant si seuls...[Carnaval][Libre]   Sam 23 Juin - 11:26

Sorga se releva et, sans doute grâce à la présence de son armure et de ses armes, parvint à résister à l'accolade de Garmyr et même à la lui rendre.
Les mains sur le bas du dos, il s'étira, ce qui fit craquer une ou deux articulations.

- Sorga aller bien, être premier surpris.
Ce faire plaisir voir Garmyr dans Carnaval.


Tout en écoutant le métamorphe présenter la jeune femme en habit de chat, Sorga retira le pan de tissu qui lui cachait le visage, dévoilant son faciès particulier.
Ses écailles reprirent leur teinte vert-brune habituelle, et il sourit de toutes ses dents pointues :

- Sorga penser comprendre.
Ravi rencontrer Aélia !

_________________
Le désir de protéger est comme une flamme.
Qui réchauffe l'âme en temps de paix.
Qui s'embrase à la moindre menace.
Qui pourrait incinérer même le ciel pour défendre l'être aimé.
Ne laissant que des cendres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aëlia Merirosvo

avatar

Messages : 311
Date d'inscription : 12/02/2012
Age : 28
Localisation : En mer, toujours, sur l'Envolée, peut-être pas pour toujours.

Votre personnage et ses relations
Âge: 26 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Il y a tant de monde, on est pourtant si seuls...[Carnaval][Libre]   Mar 26 Juin - 19:44

Son chéri regarda l’incongru bonhomme d’un air sombre, avant que sa figure ne s’éclaire d’un coup et qu’il le serre contre lui, ce à quoi cette personne semblait avoir du mal à s’habituer. Il lui attrapa alors la main, et tenta de la présenter, avec mal de difficulté et un peu de ridicule. Elle s’ apprêtait à venir l’aider lorsque Sorga, puisque tel état son nom, la devança. Elle sourit à l’homme … l’homme … l’homme quoi ? Les yeux d’Aëlia s’agrandirent en découvrant les écailles sur son visage et en comprenant enfin que, non, ce n’était pas un costume très réussi dudit Sorga. Elle ne fit pas de commentaires cependant, et ses yeux retrouvèrent vite leur taille normale et leur plissement rieur, au milieu de sa figure félinisée.

-Enchantée de même Sorga ! Et contente de savoir que tu n’as rien. Ca fait une sacrée descente tout de même !

_________________
Malgré toutes ces bouteilles de rhum,
Tous les chemins mènent à la dignité,
Je te retrouverai, c'est sûr:
J'ai besoin de toi pour vivre
C'est une question d'équilibre
Quand t'es parti ça m'a coupé les voiles
Depuis les tréfonds m'appellent

Aëlia Merirosvo

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garmyr
Le rugissement glacé du Berzerk
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 25
Localisation : Artgard

Votre personnage et ses relations
Âge: 21
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Il y a tant de monde, on est pourtant si seuls...[Carnaval][Libre]   Mer 27 Juin - 18:38

Garmyr écoutait distraitement sa petite amie, elle semblait s'inquiéter lui se souvint d'un Sorga qui avait sauté du cinquième étage vers le quatrième sans une égratignure.

- T'en fais pas chérie, je l'ai vu faire bieeen pire.

Garmyr relacha un peu son aimée et serra le bras de son amis.

- J'suis vraiment content de te voir mon amis. Alors, quoi de neuf, qu'est-ce qu'est que tu fais dans les parages?

Garmyr relacha le bras de Sorga et retourna vers sa petite amie. Il pensa pour elle.

- Je sais qu'il n'est pas très commun, comme personne, mais je l'ai vu montrer plus d'humanités que bien des gens de notre forme.

Garmyr fit un premier clin d'oeil à son ami, puis un second à son aimée.

_________________

The affraid man said: "This ain't no place for no hero!!!!!
It's okay mate... Don't worry... I am no hero... I am only the end."
Answered the masked man...


Garmyr's Theme


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorga
Chevalier aux pieds fumants
avatar

Messages : 450
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 28

Votre personnage et ses relations
Âge: 27 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Il y a tant de monde, on est pourtant si seuls...[Carnaval][Libre]   Mar 3 Juil - 17:34

Sorga ôta un de ses gants, et se gratta le bas du menton du bout d'une griffe en regardant le toit d'où il venait de tomber.

- Oui, ce faire belle chute. Sorga préférer choisir quand descendre, et préférer utiliser escaliers, mais gouttière pas d'accord. Sorga dire merci Dame Chance pas tomber sur tête...


La question de Garmyr ramena à l'esprit de l'homme-lézard la Reine qui se promenait avec Otto dans la foule.
Il ne pouvait pas rester ici !

- Sorga proposer Dame Beldura de montrer folie Carnaval. Donner... sursis, dans travail Reine, mais Sorga manquer être attraper par gardes.
Dame Beldura continuer visite Carnaval avec ami, et Sorga surveiller depuis toits... jusqu'à arrivée gouttière...


Il remit son gant, replaça son "écharpe" devant son visage et changea les écailles du tour de ses yeux de couleur jusqu'à ce blanc qui ressemblait à un maquillage sauvage.

- Sorga désolé, mais devoir retrouver Dame Beldura dans foule. Promettre garder oeil sur elle. Même si elle avoir sûrement... autre chose dans pensée, Sorga préférer garder Reine dans champ de vision.

_________________
Le désir de protéger est comme une flamme.
Qui réchauffe l'âme en temps de paix.
Qui s'embrase à la moindre menace.
Qui pourrait incinérer même le ciel pour défendre l'être aimé.
Ne laissant que des cendres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aëlia Merirosvo

avatar

Messages : 311
Date d'inscription : 12/02/2012
Age : 28
Localisation : En mer, toujours, sur l'Envolée, peut-être pas pour toujours.

Votre personnage et ses relations
Âge: 26 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Il y a tant de monde, on est pourtant si seuls...[Carnaval][Libre]   Ven 6 Juil - 22:45

Aëlia écouta Garmyr parler, elle écouta aussi ses pensé&es, et hocha la tête pour toute réponse. Elle n’avait pas besoin de cette précision, elle était assez grande juger elle-même de la valeur de l’homme lézard. Elle voyait la bonté dans ses yeux, et captait ses pensées, son inquiétude pour une jolie rousse.

*Encore elle ?*

Ses soupçons furent défaits lorsqu’il parla d’une certaine Dame Bel dura. Il avait une façon de s’exprimer bien à lui. Puis elle comprit. Il était au service de la Reine, de la Reine de Minos très certainement –car quelle autre aurait pu avoir un tel énergumène à son service ?-. OK, très bien, parfait. Voilà qui boostait sa journée : un Carnaval, son chéri, une femme lumineuse et un dragon humain, sans compter un homme lézard au service d’une reine nouvelle. Youhouhouhouhou !
Aëlia adressa un grand sourire à leur nouveau compagnon.

- On t’accompagne si tu veux !

_________________
Malgré toutes ces bouteilles de rhum,
Tous les chemins mènent à la dignité,
Je te retrouverai, c'est sûr:
J'ai besoin de toi pour vivre
C'est une question d'équilibre
Quand t'es parti ça m'a coupé les voiles
Depuis les tréfonds m'appellent

Aëlia Merirosvo

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garmyr
Le rugissement glacé du Berzerk
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 25
Localisation : Artgard

Votre personnage et ses relations
Âge: 21
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Il y a tant de monde, on est pourtant si seuls...[Carnaval][Libre]   Sam 7 Juil - 15:23

Aëlia proposa à Sorga de l'accompagner, pour Garmyr ça paraissait normal, donc il ne proposait pas mais comptait bien le faire, et il savait que Sorga avait déjà deviné ce qui allait se passer. Garmyr lança un regard amusé et complice à son amis. Il garda sa bouche fermée. Il pensa à Beldura et s'avoua content d'aller la retrouver.

- Je me demandes ce que fait la r... Beldura ici. On y vas ?

Garmyr s'écarta un petit peu de sa petite amie et lui saisit la mains même s'il se doutais qu'elle finirait par s'accrocher à son bras.

_________________

The affraid man said: "This ain't no place for no hero!!!!!
It's okay mate... Don't worry... I am no hero... I am only the end."
Answered the masked man...


Garmyr's Theme


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorga
Chevalier aux pieds fumants
avatar

Messages : 450
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 28

Votre personnage et ses relations
Âge: 27 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Il y a tant de monde, on est pourtant si seuls...[Carnaval][Libre]   Mer 25 Juil - 0:46

- Si vous pouvoir suivre Sorga, Sorga être d'accord.

Son ton était un peu moqueur mais, s'il ignorait ce dont était capable Aélia, il savait bien que Garmyr pouvait suivre la cadence.
Avec une impressionnante impression de déjà-vu légèrement décalée, l'homme-lézard se tourna vers la façade la plus proche avant de commencer à l'escalader.
Pour lui, retrouver la Reine nécessitait de passer par les toits : nul doute que les gardes avaient passé le mot concernant son costume. S'il passait par les rues, il tomberait sur une patrouille, et serait reconnu.

Basculant ses jambes par-dessus la rambarde d'une petite terrasse - inoccupée fort heureusement, Sorga jeta un oeil aux rues des alentours, ses yeux cherchant coiffe antique ou un chapeau à large bord.
Il se pencha un instant pour voir où en étaient les deux tourtereaux...

_________________
Le désir de protéger est comme une flamme.
Qui réchauffe l'âme en temps de paix.
Qui s'embrase à la moindre menace.
Qui pourrait incinérer même le ciel pour défendre l'être aimé.
Ne laissant que des cendres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aëlia Merirosvo

avatar

Messages : 311
Date d'inscription : 12/02/2012
Age : 28
Localisation : En mer, toujours, sur l'Envolée, peut-être pas pour toujours.

Votre personnage et ses relations
Âge: 26 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Il y a tant de monde, on est pourtant si seuls...[Carnaval][Libre]   Mer 25 Juil - 15:09

Aëlia prit la main de Garmyr puis regarda Sorga escalader et se retint d’ouvrir la bouche. Ahem. Elle était, certes, souple et agile, mais de là à grimper sur une façade presque lisse … Il y avait de la marge ! Elle fronça ses sourcils blonds et regarda son compagnon, un air profondément dubitatif sur ses traits habituellement enjoués.

- Tu sais faire … ça, toi ?

Ses yeux noisette étaient pleins d’un doute non infondé.

_________________
Malgré toutes ces bouteilles de rhum,
Tous les chemins mènent à la dignité,
Je te retrouverai, c'est sûr:
J'ai besoin de toi pour vivre
C'est une question d'équilibre
Quand t'es parti ça m'a coupé les voiles
Depuis les tréfonds m'appellent

Aëlia Merirosvo

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garmyr
Le rugissement glacé du Berzerk
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 25
Localisation : Artgard

Votre personnage et ses relations
Âge: 21
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Il y a tant de monde, on est pourtant si seuls...[Carnaval][Libre]   Mer 22 Aoû - 3:39

Garmyr observait le visage déconfit d'Aëlia quand il lui répondit.

- Non je vais pas grimper comme ça, je vais seulement courir le long du mur jusqu'à ce que je sois sur le toit.

Le pire dans cette histoire, c'était le regard sérieux de celui-ci.

-SI madame veut bien se donner la peine.


Garmyr lui tendit le bras et posa sa mains sur sa faux.

_________________

The affraid man said: "This ain't no place for no hero!!!!!
It's okay mate... Don't worry... I am no hero... I am only the end."
Answered the masked man...


Garmyr's Theme


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aëlia Merirosvo

avatar

Messages : 311
Date d'inscription : 12/02/2012
Age : 28
Localisation : En mer, toujours, sur l'Envolée, peut-être pas pour toujours.

Votre personnage et ses relations
Âge: 26 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Il y a tant de monde, on est pourtant si seuls...[Carnaval][Libre]   Dim 23 Sep - 19:27

Elle le regarda et tout dans son regard s’évanouit un instant. Tout à coup, elle ne ressentit plus qu’un grand vide au fond du ventre, un vide énorme, immense, prêt à tout dévorer d’elle. Ces paroles, prononcées sur un ton sérieux et dur, venaient de l’effrayer, au plu profond d’elle même. Elle douta de tout, un instant, un unique instant. Tout lui sembla basculer et ce fut horrible. Puis Garmyr lui tendit le bras, elle croisa son regard, et tout à coup, tout sembla se remettre à fonctionner normalement. Le trou béant se referma, l’étau dé-serra ses tempes, ses pauvres tempes. Elle respira, sourit, puis éclata de rire et lui prit le bras.

- Madame veut bien.

L’étincelle dans son regard était revenue, la flamme brulait de nouveau. Elle réfléchirait plus tard à la tension des muscles de son abdomen.

_________________
Malgré toutes ces bouteilles de rhum,
Tous les chemins mènent à la dignité,
Je te retrouverai, c'est sûr:
J'ai besoin de toi pour vivre
C'est une question d'équilibre
Quand t'es parti ça m'a coupé les voiles
Depuis les tréfonds m'appellent

Aëlia Merirosvo

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il y a tant de monde, on est pourtant si seuls...[Carnaval][Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il y a tant de monde, on est pourtant si seuls...[Carnaval][Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» (F) Diana Pentovich (négociable) - ma fille- un monde avec des licornes c'est possible (libre)
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Inauguration de la plus puissante turbine à gaz au monde
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elysion :: Archives-
Sauter vers: