AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Du haut de la fenêtre, on voit la foule sous ses pieds [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aëlia Merirosvo

avatar

Messages : 311
Date d'inscription : 12/02/2012
Age : 28
Localisation : En mer, toujours, sur l'Envolée, peut-être pas pour toujours.

Votre personnage et ses relations
Âge: 26 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Du haut de la fenêtre, on voit la foule sous ses pieds [libre]   Dim 25 Mar - 20:41

Ils étaient revenus à Thésée. Ville portuaire, ils y trouvaient tout ce dont ils avaient besoin au fur et à mesure des voyages. Et c’était pour eux une occasion de retrouver des amis pirates, d’échanger des expériences. Mais depuis leur dernière venue, beaucoup de choses avaient changé. C’était ici qu’Aëlia avait rencontré Garmyr. C’était dans un de ces bars, en assommant un ou deux malfrats de bas-étages qu’il avait demandé son aide. C’était ainsi qu’il était venu sur le bateau, ainsi qu’ils s’étaient découverts, et qu’ils avaient compris qu’ils avaient trouvé ce qu’ils cherchaient depuis longtemps. Ils avaient échappé à la mort tous les deux. Le Carnaval était passé depuis quelques temps, et les évènements y avaient étonné Aëlia. Elle était décidément mieux sur les flots …
Après avoir un peu rechargé leur bateau, ils étaient repartis jusqu’à Albus, où ils venaient de s’arrêter. Aëlia s’assit sur une fenêtre et regarda les gens passer, se demandant si quelqu’un la verrait à un moment ou à un autre.

_________________
Malgré toutes ces bouteilles de rhum,
Tous les chemins mènent à la dignité,
Je te retrouverai, c'est sûr:
J'ai besoin de toi pour vivre
C'est une question d'équilibre
Quand t'es parti ça m'a coupé les voiles
Depuis les tréfonds m'appellent

Aëlia Merirosvo

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Du haut de la fenêtre, on voit la foule sous ses pieds [libre]   Mer 6 Juin - 8:27

Essyl' fuyait depuis quelque jours, deux hommes qui la suivaient partout, sans qu'elle ne parvienne à s'en débarrasser.
Aujourd’hui encore, ils étaient là, alors que la jeune fille marchait rapidement dans la rue, dans l'espoir fou de réussir à les semer.
Elle bifurqua d'une rue à l'autre toujours plus rapidement, quand elle décida qu'elle en avait marre de jouer au chat et à la souris. Brusquement, elle s'arrêta, serrant plus fort sa dague entre ses doigts fins.
Elle se retourna vivement mais, surprise, ils avait disparus. Elle étouffa un soupir de soulagement.
Enfin !
Enfin, elle avait réussi à les semer. Que c'était-il passé pour qu'ils cessent leur traque maintenant ? Ça, elle ne le savait pas, mais profita de cet instant de solitude pour respirer un peu.
Quand elle voulut repartir, elle s'aperçut bien vite qu'il n'y avait pas que les deux hommes qu'elle avait réussi à perdre, mais elle aussi.
Elle prononça un juron, et reparti au hasard des rues.
Lorsqu'elle en eut eu marre, elle s'assit, dos contre le mur, tête sur ses genoux.
A un moment, fatiguée de cette position, elle leva la tête et fut surprise de voir une jeune femme avec un magnifique chapeau de pirate qui l'observait par la fenêtre.
La surprise passée, Essyl' se décida à mettre en pratique les règles de sociabilisation qu'on lui avait apprise. Elle fit un sourire à la jeune inconnue.
Revenir en haut Aller en bas
Aëlia Merirosvo

avatar

Messages : 311
Date d'inscription : 12/02/2012
Age : 28
Localisation : En mer, toujours, sur l'Envolée, peut-être pas pour toujours.

Votre personnage et ses relations
Âge: 26 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Du haut de la fenêtre, on voit la foule sous ses pieds [libre]   Sam 9 Juin - 14:57

Enfin, quelqu’un leva la tête. Cette personne était arrivée en courant, et s’était assise contre le mur, la tête contre les genoux, en une position de repli évidente. Repli pourquoi, contre quoi ? Un sourire lui fut adressé. Elle éclata de rire.

- Enfin ! Pas trop tôt !

Son rire déchira l’air de nouveau, elle balança ses jambes, et d’un cambré du dos, d’une poussée sur la fenêtre, elle s’élança dans le vide, une main sur son chapeau, l’autre en l’air, un long rire heureux jaillissant à n’en plus finir de sa bouche. Elle se reçut souplement sur ses pieds et se releva. Elle enleva son chapeau, et, après l’avoir fait virevolter au bout de sa main, elle s’inclina comme on le faisait dans les livres et remit son couvre-chef avant de sourire à l’inconnue, pétillante.

- Aëlia Merirosvo, enchantée de faire ta connaissance ! Je commençais à m’ennuyer ferme là-haut, tu es la première à lever les yeux, à croire que les fissures des pavés sont plus intéressantes que les oiseaux !

Elle fit un clin d’œil à la jeune femme.

_________________
Malgré toutes ces bouteilles de rhum,
Tous les chemins mènent à la dignité,
Je te retrouverai, c'est sûr:
J'ai besoin de toi pour vivre
C'est une question d'équilibre
Quand t'es parti ça m'a coupé les voiles
Depuis les tréfonds m'appellent

Aëlia Merirosvo

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Du haut de la fenêtre, on voit la foule sous ses pieds [libre]   Sam 9 Juin - 17:41

- Enfin ! Pas trop tôt !

La réaction de la jeune pirate déstabilisa Essyl' qui n'en perdit pas pour autant son charmant sourire. Elle faillit commencer à réciter une prière pour les mort quand elle la vit sauter de le fenêtre, mais, stupeur, l'inconnue se rattrapa impeccablement comme seul un dangereux félin l'aurait fait. Le pire, c'est qu'elle riait. D'un rire joyeux, qui apparaissait à l'enfant des élément comme une délivrance. Un peu de bonheur dans cette vie de malade était-ce trop demandé ? Apparemment pas.

- Aëlia Merirosvo, enchantée de faire ta connaissance ! Je commençais à m’ennuyer ferme là-haut, tu es la première à lever les yeux, à croire que les fissures des pavés sont plus intéressantes que les oiseaux !

Des pavés plus intéressants que des oiseaux ?
Essyl' joignit son propre rire à celui de cette Aëlia.

- Hahahah, n'importe quoi. Tout le monde sait que les oiseaux font plus rêver que de simples cailloux gris.

Et comme pour appuyer ses paroles, une nuée d'hirondelles passa au dessus des deux femmes.

- Moi c'est Essyl' et je suis ravie de faire ta connaissance. Un peu de compagnie ne fait jamais de mal à personne. Comment se fait-il que tu es là-haut toute seule ? Pourquoi n'es-tu pas descendu avant ? Oh mais je t'importune sûrement et je dois reprendre ma route. Je voulais rejoindre le port, saurais-tu comment y aller ?

En son fort intérieur, Essyl' éspérait que la pirate savait, mais qu'elle était prête à l'accompagner afin de discuter un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Aëlia Merirosvo

avatar

Messages : 311
Date d'inscription : 12/02/2012
Age : 28
Localisation : En mer, toujours, sur l'Envolée, peut-être pas pour toujours.

Votre personnage et ses relations
Âge: 26 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Du haut de la fenêtre, on voit la foule sous ses pieds [libre]   Sam 16 Juin - 15:32

Le rire de la jeune fille face à elle se joignit au sien. Elle confirma que les volatiles étaient bien plus important que ce sur quoi leurs pieds reposaient, ce qui fut appuyé par les hirondelles qui, soudain, vinrent s’égayer au dessus d’elles. Elle se présenta, et posa plusieurs questions, qui fient sourirent la jeune piratesse.

- Je suis pas si seule que ça. L’équipage s’active, mais moi, j’avais envie de regarder l’activité de la rue. C’est intéressant, et plutôt agréable. Et puis, c’est drôle aussi. Certaines personnes ont une sacrée dégaine ! J’attendais que quelqu’un me voie pour descendre. C’est fait ! Donc, dis-toi que tu ne m’importunes pas du tout. Quant au port … Tu y es. Enfin, tu es sur la première partie du port. Où est-ce que tu veux aller exactement ? Je le connais comme ma poche. Je peux t’amener n’importe où !


Elle lui fit un immense sourire.

_________________
Malgré toutes ces bouteilles de rhum,
Tous les chemins mènent à la dignité,
Je te retrouverai, c'est sûr:
J'ai besoin de toi pour vivre
C'est une question d'équilibre
Quand t'es parti ça m'a coupé les voiles
Depuis les tréfonds m'appellent

Aëlia Merirosvo

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Du haut de la fenêtre, on voit la foule sous ses pieds [libre]   Dim 17 Juin - 17:23

" Où est-ce que tu veux aller exactement ? "
La question résonnait dans la tête d'Essyl' qui finalement, ne savait plus trop quoi répondre.
Elle voulait s'enfuir loin bien sur, et retrouver ses origines. Le jeune garçon qui lui avait porté secours quand ils étaient petits devaient se trouver sur Radahmante, mais cette destination lui semblait trop lointaine pour le moment, et elle préférait se concentrer sur quelque choses de plus expérimental.
C'est pourquoi d'une voix douce elle répondit :

- Ben euuh, en fait j'aimerais trouver des enfants des éléments en me rendant à l'Ile des bienheureux mais je sais pas vraiment comment faire pour y aller. Est-ce que sur le port je pourrais trouver quelqu'un qui a un bateau et qui peut m'emmener tu penses ? Tu as l'air bien informée de ce genre de chose.

Elle ponctua sa tirade d'un sourire qui illuminait son visage et ses yeux gris clairs pétillants. Essyl' ne pouvait s'empêcher de se demander si la jeune Aëlia pourrait l'aider.
Elle passa une main nerveuse dans ses cheveux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Du haut de la fenêtre, on voit la foule sous ses pieds [libre]   Lun 18 Juin - 2:23

Luphène se baladait dans sa dimension.
Il cherchait tranquillement un signe pertinent qui lui conseillerai un chemin à suivre.
Au bout de 2 heures de marches, Luphène aperçu enfin un panneau qui captait son attention.
Il était dessiner sur cet écriteau, deux femmes et une ville portuaire.

- Ha ! Ça ne peut pas être dangereux cette fois ! Ces deux jeunes femmes m'on l'air sympathique et je ne peut tomber sur une colonie de démon dans une ville ...

Luphène brandit son eventaille, et d'un simple coup de poignet, il ouvrit une faille dans sa dimension.
Le portail ouvert , Luphène ne prit le temps de regarder où il allait atterrir.
Il sauta dans son portail.

A la lumière du jour , Luphène observait les alentours.
Effectivement, c'était une magnifique ville portuaire. Il entendait les commerçants à la criée , les mâts des bateaux s'entrechoquaient, et les cries des mouettes.... Bref , une bonne ville portuaire comme on les connait !

Luphène réalisa trop tard que le portail ne s'était pas ouvert au niveau de sol...
Il chuta sur une bonne quinzaine de mètres. Il eu juste le temps de se stabiliser grâce a ses brassards de gravitation pour éviter de s'écraser sur la personne qu'il y avait dessous lui.

Il atterrit juste a côté d'une femme en uniforme de pirate, interrompant leurs discutions.
Il se releva péniblement, grâce a sa petite carrure et a ses brassards, la chute n'était pas si grave que ça... Mais ça faisait quand même très mal !

- Ha ha ail .... Hum , je vous demande de m'excusez mesdames. Belle journée n'est ce pas ? On ne risque pas de voir tomber grand chose haha , ... à part moi...
Revenir en haut Aller en bas
Aëlia Merirosvo

avatar

Messages : 311
Date d'inscription : 12/02/2012
Age : 28
Localisation : En mer, toujours, sur l'Envolée, peut-être pas pour toujours.

Votre personnage et ses relations
Âge: 26 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Du haut de la fenêtre, on voit la foule sous ses pieds [libre]   Lun 18 Juin - 12:53

Aëlia regarda Essyl, les yeux pétillants. Quelqu’un qui pouvait l’emmener en bateau jusqu’à l’Île des Bienheureux ? Elle avait de drôles de questions ! Ne voyait-elle pas qu’elle était face à une piratesse ?! C’est alors, et seulement alors qu’Aëlia réagit : ce n’était peut-être qu’une forme de politesse, pour éviter de lui demander frontalement si elle voulait bien faire le taxi –ce qui l’enchantait-. Elle allait répondre lorsqu’un … truc tomba du ciel. Un machin roux, vêtu d’une drôle de façon, aux cheveux los et au visage androgyne. Ce fut la voix qui décida Aëlia c’était un homme. Elle rit avec lui.

- Belle journée, en effet ! A vrai dire, il y a plus de gens que tu ne le supposes qui tombent du ciel.

Elle fit un clin d’œil à Essyl’, avant de reprendre.

- qu’est ce que tu faisais là-haut, si c’est pas indiscret ?

Elle avait un sourire engageant qui fendait son joli minois.

_________________
Malgré toutes ces bouteilles de rhum,
Tous les chemins mènent à la dignité,
Je te retrouverai, c'est sûr:
J'ai besoin de toi pour vivre
C'est une question d'équilibre
Quand t'es parti ça m'a coupé les voiles
Depuis les tréfonds m'appellent

Aëlia Merirosvo

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Du haut de la fenêtre, on voit la foule sous ses pieds [libre]   Lun 18 Juin - 19:10

Essyl' attendait la réponse de la jeune piratesse quand un homme s'écrasa près d'elles et se présenta.
Aëlia n'en perdit pas pour autant son aplomb et lui répondit presque du tac au tac en joignant son rire au siens. Elle fit un clin d'oeil à Essyl' qui le lui rendit.
La jeune fille adressa un sourire encourageant au jeune homme attendant la réponse à la question de sa nouvelle amie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Du haut de la fenêtre, on voit la foule sous ses pieds [libre]   Mar 19 Juin - 4:01

Les deux jeunes femmes attendaient toutes les deux une réponse de la part de Luphène , mais il trouvait tout ces sourires un peu gênants.

-Hmm , si, veuillez m’excuser mais c'est un peu indiscret, nous ne nous connaissons même pas.
Je ne peux rien vous dire pas même mon prénom tant que je ne vous connais pas plus.
Désolé d'être si prudent, mais j'ai de bonnes raisons.


Dit-il souriant.

-Ce n'est pas que je ne vous apprécie pas, je serais même très heureux de vous connaître si l'occasion se présente. D'ailleurs, comment vous appelez vous mesdames, si c'est pas indiscret ?

Luphène reprit l'expression de la femme habillée en pirate pour égayer la conversation qu'il avait un peu plombée à cause des ses suspections.
Mais il devait faire attention, chaque personne qu'il rencontre pourrait être une victime de ses larcins et le dénoncer aux autorités.
Revenir en haut Aller en bas
Aëlia Merirosvo

avatar

Messages : 311
Date d'inscription : 12/02/2012
Age : 28
Localisation : En mer, toujours, sur l'Envolée, peut-être pas pour toujours.

Votre personnage et ses relations
Âge: 26 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Du haut de la fenêtre, on voit la foule sous ses pieds [libre]   Ven 22 Juin - 16:27

Aëlia éclata de rire à la réponse du bonhomme volant. Eh bien voilà qui était original ! Elle aurait très bien pu aller chercher l’information dans son esprit, mais décida de rester correcte. C’est mieux, pour une première rencontre. Ca fait moins peur. Elle sourit à nouveau lorsqu’il demanda leurs noms et d’un geste élégant, elle ôta son tricorne, et s’inclina jusqu’à ce que ses cheveux touchent le sol, avec un mouvement du poignet qui donnait un mouvement au chapeau. Puis elle se releva, sourire aux lèvres.

- Aëlia Merirosvo, pirate ! Enchantée !

Ses fossettes semblaient amplifiées. Elle remit son chapeau sur sa tête, et réajusta sur elle sa veste.

_________________
Malgré toutes ces bouteilles de rhum,
Tous les chemins mènent à la dignité,
Je te retrouverai, c'est sûr:
J'ai besoin de toi pour vivre
C'est une question d'équilibre
Quand t'es parti ça m'a coupé les voiles
Depuis les tréfonds m'appellent

Aëlia Merirosvo

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Du haut de la fenêtre, on voit la foule sous ses pieds [libre]   Dim 24 Juin - 14:44

Le culot du jeune inconnu étonna la jeune femme.
Mais voyant Aëlia se présenter, elle se dit que le politesse exigeait qu'elle fasse de même, c'est pourquoi, sans pour autant s'incliner, elle dit en souriant :

- Moi c'est Essyl', enfant des éléments, contente de te connaitre. Que viens tu faire ici, dans une ville peuplée, si tu fuis tout le monde ?

Elle regarda la Piratesse à ses côtés, lui faisant un clin d'oeil complice.
Le jeune garçon oserait-il répondre ?
Quelque chose en lui la fascinait, et avait immédiatement piqué sa curiosité, elle décida donc de rester came, polie, et surtout souriante.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Du haut de la fenêtre, on voit la foule sous ses pieds [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Du haut de la fenêtre, on voit la foule sous ses pieds [libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Du haut de la fenêtre, on voit la foule sous ses pieds [libre]
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» Haut les Nains ! [Messagers du Rêve - MJC Savouret, Epinal]
» Evasion (par la fenêtre ouverte)
» L'habitat au haut Moyen-Age

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elysion :: Archives-
Sauter vers: