Forum RPG science fantasy
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dieu

avatar

Messages : 226
Date d'inscription : 07/11/2010

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Histoire    Ven 25 Avr - 17:22



Histoire



PROLOGUE
C’est il y a environ 13,9 milliards d’années qu’a eu lieu le Big Bang, qui, il y 4,570 milliards d’années donna lieu à la formation d’Elysion.
Elysion ne s’est pas toujours nommé Elysion. Auparavant, longtemps avant, ce fut la Terre. Il y a 3,9 milliards d’années, les premiers organismes vivants s’y sont développés, suivis, il y 2,5 millions d’années des premières plantes à photosynthèse, puis des premiers animaux à coquilles, et du règne animal. Ce n’est qu’il y 6,3 millions d’années, bien après l’extinction des dinosaures qu’est apparue l’espère nommée « humains ». Leur Préhistoire a débuté il y a 5 millions d’années, et s’est finie en -3500 avant leur année 0. Ont ensuite suivi l’Antiquité, avec ses hommes en robe, ceux en jupes, sa philosophie et ses pyramides, puis le Moyen-Âge, avec ses chevaliers, ses forêts et ses belles dames. Nous sommes ensuite arrivés à l’époque Moderne, avec ses grands Rois et ses explorations, puis à l’Epoque Contemporaine avec toutes ses révolutions et l’invention des technologies. La dernière époque fut l’Epoque Néo-Contemporaine. Elle marque le début d’un monde dominé par une technologie avancée, où les robots ont un énorme rôle, et où les inégalités sociales s’accroissent. C’est en l’an 2980 de l’Ancien Calendrier que sont rapportés les premiers récits du messager des Dieux. C’est en l’an 2980 que l’histoire d’Elysion … commence. 


LE POURQUOI DU COMMENT
Nous sommes au XXXème siècle, du IIIème millénaire. La faim fait rage partout : des milliers de personnes meurent chaque jour de sous-nutrition. Mais l’obésité tue tout autant. Les inégalités sociales sont pires que jamais. La Terre est surpeuplée. On se bat pour avoir un  espace, même minuscule, à soi, pour y dormir en sécurité. On ne cultive plus que sur les toits des immeubles. Les bidons-ville sont légions, et la Terre n’est plus qu’une immense ville. Même les océans sont mités par des territoires artificiels. Les plus riches des riches partent vivre dans l’espace. Mais des enfants naissent encore, et des milliards de personnes cherchent un travail. Les robots les remplacent, partout, dans tous les domaines. Tout est électronique, on sait tout faire, tout soigner grâce à cette technologie révolutionnaire. Mais pour y avoir accès, il faut être riche. Rares sont les pays en paix, et plus rares encore sont ceux qui vivent démocratie. La Terre court à sa perte. C’est alors que dans les journaux apparait un homme. Un vieillard. Un inconnu, de tous. On dit qu’il aurait été à plusieurs endroits du monde à a fois, on dit que c’est un canular, on dit que c’est un présage, on dit qu’il n’existe pas, que c’est un nouveau buzz, on dit tout, on dit n’importe quoi, on dit que c’est le Messager des Dieux, venu punir les hommes. Ce très vieil homme barbu se promènerait, muet, aveugle et sourd, vêtu de vêtements de toile épaisse et foncée, traînant derrière lui une lourde épée. Certains ont juré l’avoir vu tracer des sillons dans le sol. On a parlé de lui de 2980 à 2984. Puis, il a semblé s’être volatilisé. Envolé. Evaporé. Personne n’a jamais revu ni l’homme, ni l’épée, ni même pu constater la présence de sillons dans le sol.

Ce n’est que plusieurs générations plus tard, en 3050 qu’on reparle soudainement de lui. Un énorme tremblement de terre se produit en plein New York, effondrant les deux tiers des buildings, engloutissant la population d Manhattan dans une énorme faille. Les cataclysmes se succèderont pendant dix-sept longues années. Dix-sept longues années pendant lesquelles tremblements de terre effondrements de terrains, éboulements, avalanches, tornades, tsunamis, ouragans, tempêtes se succèderont avec une extraordinaire violence, décimant les neuf dixièmes des hommes. Les survivants sont terrifiés et démunis devant les champs de ruines qui s’étalent devant eux. Ils savent les risques qu’ils courent. Il n’y a plus d’armée pour leur tirer dessus, mais il y a pire : les centrales nucléaires ont explosé ou se sont fissurées, recouvrant la Terre d’un nuage radioactif, les éléments se révoltent encore, pouvant les tuer à tout instant, des immeubles peuvent toujours s’effondrer sur eux. Il y a des bêtes sauvages et affamées qui rodent. Commence alors une grande période de migrations, où les hommes se rassemblent pour faire face à la nature. Ils se rassemblent, se retrouvent, se parlent anglais, s’arrangent pour survivre, dans la terreur et les déformations. La plus grande d’entre elles s’est faite sur un radeau, l’Ecorce, et aurait transporté près de cent personnes d’un continent à l’autre, au milieu des tempêtes. Tout ce qu’ils connaissaient a été détruit. Ils doivent survivre sans aide, apprendre à manger, apprendre à se protéger, apprendre à se soigner. Ils ne vivent pas longtemps, non, mais ils font des enfants. Grâce à cela, ils survivent, font perdurer la race. Cela durera encore des millénaires. Rassemblés en tribus tantôt dispersées, tantôt regroupées, les hommes ne voient pas ce qu’il se passe sous leurs propres yeux. Ils survivent, mais ne savent pas que leur monde change, non. Les continents bougent et se reforment autrement, plus vite que la première fois, beaucoup plus vite. Pourquoi ? Personne n’est en mesure de l’expliquer. C’est, estime-t-on, en 6784 que les continents se fixent, divisés en trois. C’est sur le Continent du Milieu que sont rassemblés les hommes.

Les hommes ne sont plus qu’une poignée de sauvages. Peu d’entre eux savent encore lire, ou écrire. Ils sont hirsutes, et sales. Ils sont durs, méfiants, violents. Mais ces hommes ont conservé un certain héritage de leurs ancêtres, car, toujours, le soir, on raconte aux enfants les histoires du Monde Ancien. Des histoires belles, et incroyables, mais effrayantes  aussi. C’est grâce à ce témoignage oral que nous connaissons encore ces récits, que nous connaissons encore des choses sur ce Monde disparu.

C’est quelques années plus tard qu’une organisation commence à voir le jour. Les hommes se sédentarisent sur des terres qui leur semblent favorables. Des terres où l’agriculture semble possible, maintenant que la nature a cessé de se déchainer contre eux. Les premières maisons voient le jour. Les premières vraies familles aussi. On redécouvre le confort, ce confort énorme d’avoir quatre murs et un toit. Un commandant est élu. On nomme la ville Hypnos, en  référence aux anciens Dieux et aux vieilles légendes. La terre sur laquelle on vit est nommée Eaque : terre d’égalité, terre d’équité. Les hommes explorent, chassent et cueillent. Ils maîtrisent le feu. Ils prennent peu à peu le contrôle sur leur environnement, et explorent de plus en plus loin. La ville s’aggrandit, la première génération meurt, d’autres les remplacent. Un calendrier est conçu, et on commence à écrire l’Histoire : celles de deux premières Genèses, et le début de celle de la Troisième. C’est rassemblé dans un livre énorme, immense.

En 7800 environ, Eaque est considérée comme repeuplée. L’organisation est bien plus complexe. Il y a de nombreux villages, mais Hypnos reste la ville principale. On commence également à penser à traverser les mers qu’il y a au-delà des îles qui ceinturent le continent, dont on ne reconnaît pas encore les moindres recoins. Le monde semble immense, et les hommes, portés par la peur et la curiosité n’aspirent qu’à le découvrir. Deux nouvelles terres sont alors découvertes : une pleine de déserts et de montagnes, aride et dure, que l’on nomme Rhadamanthe. Peu de temps plus tard, à l’Est, c’est Minos, un continent plus petit suppose-t-on, et plein de fleuves et d’arbres très verts qui est découvert. Des colons s’y installent. On veut tout découvrir, tout connaître, tout cartographier, tout mesurer. Alors on explore, encore et encore. A peu près au même moment, on prend également conscience de certaines modifications fortes des hommes, de leurs caractéristiques –certains peuvent faire jaillir du feu de leurs doigts, ou faire bouger des objets !-, et on se rend compte que les animaux aussi ont évolué : si on trouve toujours des chiens, des chats et des loups, on trouve aussi des animaux à pattes trop nombreuses ou bien aux poils colorés ou électriques. Un répertoire des mutations commence alors à être édifié.
C’est en 8350 environ que l’on décide que les hommes mauvais seront regroupées sur Rhadamanthe, ce continent hostile et dur, trop sec, trop chaud, trop froid, sans eau ni végétation, peuplé des créatures les plus hostiles que l’on puisse trouver. Ces criminels y sont emmenés tous les ans en bateau, et ce pendant presque cinquante ans, peuplant peu à peu ce continent-là. Les gens honnêtes en partent vite : c’est le paradis du non-droit qui s’édifie là. Des hommes meurent, mais peu à peu, les terres conquises sont de plus en plus nombreuses. Les mutations génétiques les plus agressives les rejoignent vite, accompagnés de ceux à qui la justice pèse. Et en 8399, ces gens-là ont un chef :  Merlin, l’homme d’acier.

En 8360, c’est les « doux-dingues » que l’on emmène en bateau sur Minos. Ces gens-là ne parviennent pas à s’intégrer dans la société d’Eaque, sont toujours en marge, sans pour autant être dangereux. Au contraire : ce sont les êtres les plus gentils du monde. Cependant, ils ne savent se gérer eux-mêmes, et c’est pour cela qu’avec eux partent les mutations génétiques qui sont foncièrement gentilles, de par leur race même. Peu à peu, la vie s’y organise de l’autre côté des montagnes qui les séparent d’Eaque. En 8399, ils sont menés par Judy, la Dame d’Ebène.
C’est en 8397 que l’on décide sur Eaque d’avoir une royauté. Une expédition est organisée sur chacun des continents, où les chefs sont mis au courant. Et, après de longues discutions, de très longs palabres, on décide que tous les habitants des trois continents iront sur Eaque le 31 Jaminien 8398, afin de voir le couronnement des souverains de chaque continents le soir même. C’est ainsi le 1er Rubéen 8399 devint la date 0 d’Elysion. Les premiers rois furent Seigneur Erwin et Dame Liane sur Eaque, seul couple royal. Pour Minos, ce fut Judy qui vit la couronne royale ceindre son front d’ébène, et ce fut Merlin qui eut cet honneur sur Rhadamanthe. C’est ainsi que commença à se développer leur culte : après leur mort, ils furent élevés au rang de dieux, et aujourd’hui encore, ce sont eux les pièces maîtresses de la religion d’Elysion. Le couronnement fut marqué par une immense fête, la plus magnifique que l’on n’ait jamais vue. Elle dura, paraît-il 7 semaines. Après cela, tous les habitants rentrèrent chez eux.

C’est en 2 que l’on constate l’apparition d’une Lune Noire dans le ciel d’Elysion. Elle inquiète, mais lorsqu’on ne voit rien en venir, on nomme cette lointaine planète Hadès. On ne se doute pas encore de tout le mal qu’elle va faire … On ne voit pas l’Ombre en descendre le mal s’en répandre. On ne voit pas Mammon, Satan, Léviathan, Belzébuth, Asmodée, Lucifer et Belphégor venir sur Elysion et prendre la possession des corps de Cyriel, Hölle, Rust Thing, Douceline, Eve, Ulrik et Achéron. Non, personne ne sait cela. On compte juste une augmentation des crimes, plus d’agressivité. Des guerres intercontinentales et des guerres civiles se déclenchent. Et en 1163, Hypnos est attaquée. On croit que c’est Rhadamanthe qui mène l’attaque. Mais non. Oui, il y a des Rhadamanthiens dans les rangs ennemis. Mais on trouve aussi des Eaquiens, des Minosiens. On y trouve tous les corrompus. Et à leur tête, les Sept. Hypnos est dévastée, des milliers de personnes sont tuées, et soudain, Eaque se retrouve soumise au joug des Réprouvés. Rapidement, Minos suivra. Rhadamanthe avait-parait-il, été conquise bien avant. Une ère de noirceur s’étend sur Elysion. Mais, quoique les peuples se soient rendus, on refuse de se soumettre. Peu à peu, une résistance se met en place, petite, secrète, puis de plus en plus grosse. Il y a des attaques nombreuses, puis une vraie bataille. Tous les révoltés entourent le palais des Réprouvés et passent à l’attaque. Tout est tellement inattendu, soudain, que la panique s’empare des rangs de l’Ombre. Et la guerre, la vraie, commence en 1170. Elle durera jusqu’en des années, avec des périodes de soumission totale et de révolte plus grande. Ce n’est qu’en 1247 qu’on parviendra à vaincre l’Ombre : les meilleurs des magiciens d’Elysion se sont unis, soutenus par toutes les races. Et ainsi, lors d’une immense bataille, les Sept et l’Ombre furent enfermés dans huit cages scellées pour toujours, espère-t-on. On les renvoie sur Hadès, accompagnés de tous les sbires encore vivants –exceptés quelques-uns, que l’on garde pour donner des exemples de châtiment-. Les cages sont enfermées au centre de la petite planète, et les sbires sont laissés à la surface de cet endroit aride et désertique, digne des Enfers. Tous mourront, se dit-on. Tous les accès entre Elysion et Hadès sont neutralisés. On revient établir une paix que l’on espère éternelle, écrire l’Histoire encore. Et tout reconstruire, à nouveau, puisque tout a été dévasté.

En 1247, Elysion n’est plus qu’un immense champ de ruines et de cadavres picorés par les corbeaux et déchiquetés par les charognards. Tout est encore à refaire. On rebâtit, mieux, et plus beau, on soigne, on éduque, on fait naître. On s’aide, les uns les autres. De nouvelles villes se forment. Peu à peu, la vie reprend son cours. Les hommes commencent à revivre, les races reprennent leurs habitudes, les villes croissent, et les explorations reprennent. Et avec les explorations, c’est les guerres qui reviennent : guerres de pouvoir, guerres d’ethnies, guerres de territoire, guerres de succession, guerre des ressources, comme de tous temps. C’est en 2145 que l’on décide d’établir une paix durable entre les continents épuisés qui se font la guerre. C’est un traité de paix qui est signé entre les Rois de l’époque. Les batailles cessent net. Mais il faudra encore longtemps pour faire cesser les guerres entre ethnies : des rivalités anciennes et tenaces restent vivaces, créant des meurtres, des bagarres, mais parfois aussi de véritables petites guerres civiles se finissant en carnages. Ce ne sera qu’en 2684 qu’un premier sommet de la Paix Universelle eut lieu. Les négociations furent rudes, mais de nombreux traités de paix furent signés. Ces sommets durent cependant se répéter de nombreuses fois avant de parvenir à sembler régler la plupart des conflits. Le dernier eut lieu en 2773, mais des rancœurs restent encore, et peuvent exploser à tout moment.



ET MAINTENANT
Aujourd’hui encore, l’Histoire s’écrit. Il y a un Livre pour chaque Genèse sur chaque contient. Tous sont conservés dans les bibliothèques royales, et, si les deux premiers ne seront sûrement jamais modifiés, le troisième s’écrit encore, et c’est là la mission des Rois et de leurs conseillers, qui, chaque semaine, doivent y ajouter les évènements politiques, économiques, internationaux, ou les scandales, les réclamations de ces sept jours. Depuis Nephtalien 2765 règnent sur Eaque Caleb Trisha, fil de la Terre, et Apolline Dal’Naji, Tarima.
C’est un 11 Asherien, lors du Bal de la Couleur, exceptionnellement déplacée sur Minos qu’est nommé Reine de Minos Beldura Glow, fille du Feu, suite à l’assassinat de la reine de Naïla Asaria. Et, un peu plus de deux mois plus tard, Deus Wise, Elfe, est devenu roi de Rhadamanthe, tuant son propre père au passage.
C’est en 2777 qu’ont eu lieu les dernier Jeux Olympiques d’Hiver.
Le 13 Zabulonien 2778 a été déclarée par Deus Wise la première guerre entre Eaque et Rhadamanthe depuis 2144. Elle s’est terminée le 18 Gadien 2779 sur les Plaines Enéides, suite à une attaque zombie et à la mort de Deus Wiseman, ensuite relégué sur un tas de cadavres. Ce décès inopiné a signé l'armistice. On considère que la guerre s'est terminée sans vainqueurs: les pertes de chaque continent ont été assez considérables pour ne point y ajouter la honte et le désir de vengeance. On a alors transformé les Plaines en cimetière, et les relations politiques se sont peu à peu apaisées.
De ce fait, Rhadamanthe a changé de gouvernement, un nouveau roi, Morrighan Eksezkiel, a été nommé.
Pourtant, quelque chose menace … On chuchote le retour de l’Ombre, le réveil des Réprouvés et une guerre immense et noire approcherait …



LIENS UTILES



Code par Elegna avec l'aide de Never-utopia pour Elysion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elysionearth.net
 
Histoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elysion :: Hors du temps :: Informations :: L'univers d'Elysion-
Sauter vers: