Forum RPG science fantasy
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un sourire de Dame Chance III, reloaded

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Sorga
Chevalier aux pieds fumants
avatar

Messages : 456
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 28

Votre personnage et ses relations
Âge: 27 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Un sourire de Dame Chance III, reloaded   Ven 18 Juil - 17:27

[Ce sujet fait suite à celui-ci. Bonne lecture ! ^^]

Sorga avait gardé les yeux ouverts au moment de la téléportation, et il le regretta aussitôt. Déjà un peu nauséeux après avoir vu le champ de bataille des Plaines Enéides et senti l'odeur de mort qui y planait, le déplacement magique manqua lui faire rendre son déjeuner. Et déjà que la soupe de légumes, il n'aimait pas la manger... alors la vomir...
Il secoua la tête, ravalant la bile qui lui montait dans la gorge et attendit de se sentir mieux tout en cherchant à savoir où ils étaient arrivés, cette fois.

Air pur, vent frais qui soufflait dans une forêt de pins, une pente douce avec des montagnes couvertes d'arbres tout autour d'eux. Pas de doutes : ils étaient à Héraclès. Loin ou près de leur objectif, il l'ignorait, mais c'était déjà un temps très précieux de gagné dans son voyage grâce à cette femme et ses pouvoirs !
Il se tourna vers elle pour la remercier... et s'élança pour la rattraper alors qu'elle tombait !
Visiblement terrassée par cette dernière téléportation, la femme venait de faire une syncôpe. Elle termina pourtant sa chute avant de toucher le sol, dans les bras de l'homme-lézard.

Sorga grimaça, en remarquant qu'il venait de la saisir comme un danseur de tango rattrape parfois sa cavalière... Heureusement qu'elle était inconsciente !
Tirant douloureusement sur les muscles raides de sa poitrine, il déposa la femme au sol, sur un véritable tapis d'humus et d'aiguilles de conifères. Elle était très pâle, et de la sueur coulait déjà sur son front. L'homme-lézard vérifia qu'elle respirait bien, puis s'assit dans l'herbe à côté d'elle, attendant qu'elle récupère. Il n'avait pas de sels pour la réveiller...
Ses yeux se posèrent sur ce fameux sac qu'elle portait tout le temps. N'avait-elle pas rangé sa bouteille à l'intérieur ? De l'alcool fort, voilà qui pourrait la remettre d'aplomb !
Se saisissant du sac, Sorga l'ouvrit pour retrouver la bouteille... et se figea, surpris : il était vide !

_________________
Le désir de protéger est comme une flamme.
Qui réchauffe l'âme en temps de paix.
Qui s'embrase à la moindre menace.
Qui pourrait incinérer même le ciel pour défendre l'être aimé.
Ne laissant que des cendres.


Dernière édition par Sorga le Sam 19 Juil - 11:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeko et Lampion
Artiste lunaire et Dragon solaire
avatar

Messages : 267
Date d'inscription : 30/11/2011

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Un sourire de Dame Chance III, reloaded   Ven 18 Juil - 17:30

La femme s'agita et ouvrit les yeux comme si son réveil venait de sonner. Malgré son air de total épuisement, elle sourit à l'homme-lézard, malicieuse :

- Tu as oublié d'enlever la sécurité... referme le sac avant qu'il morde.

Elle regarda autour d'elle, découvrant l'endroit où ils étaient tombés.

- Très romantique comme endroit. C'est proche de là où tu veux aller ?
Oulà... il va me falloir un moment pour récupérer cette fois...


En marmonnant, elle mit la main sur son visage.

_________________
Un Huhu vaut mieux que deux tu l'auras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorga
Chevalier aux pieds fumants
avatar

Messages : 456
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 28

Votre personnage et ses relations
Âge: 27 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Un sourire de Dame Chance III, reloaded   Ven 18 Juil - 17:31

Sorga lâcha le sac comme s'il était en feu, et balbutia une excuse en se frottant les mains.
Non, décidément, il aimait de moins en moins la magie !

- Je ne sais pas, il faudrait explorer un peu les environs pour savoir exactement où nous sommes. Mais je peux attendre que vous ayez récupéré.

Malgré son envie de retrouver son frère, pour pouvoir ensuite travailler à son entraînement, au sauvetage de la Reine, il ne se voyait pas laisser la femme derrière lui. Elle l'avait déjà trop aidé.
Il s'assit donc plus confortablement pour attendre.
Après quelques minutes, l'homme-lézard laissa sa curiosité prendre le dessus, une fois de plus, et demanda :

- Vous avez dit plus tôt que vous vous êtes disputés avec votre dragon... qu'est-ce qui s'est passé ?

_________________
Le désir de protéger est comme une flamme.
Qui réchauffe l'âme en temps de paix.
Qui s'embrase à la moindre menace.
Qui pourrait incinérer même le ciel pour défendre l'être aimé.
Ne laissant que des cendres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeko et Lampion
Artiste lunaire et Dragon solaire
avatar

Messages : 267
Date d'inscription : 30/11/2011

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Un sourire de Dame Chance III, reloaded   Ven 18 Juil - 17:31

Sans retirer la main de son visage, la femme inspira à fond avant de rectifier :

- Lampion n'est pas "mon" dragon. Il n'appartient à personne. Mais c'est du détail sémantique...
Disons... que j'avais un truc important de prévu et que j'ai tout fait capoter à cause d'un excès de sensiblerie. Et comme je n'ai pas de deuxième essai, Lampion m'en veut un peu...
Du coup, me voilà privée de cube et de câlins, et je cours partout à la recherche d'un moyen de compenser mes bêtises, à défaut de pouvoir les réparer...


Elle soupira, avant de se redresser en position assise. Elle ferma les yeux un instant, comme prise d'un vertige, puis elle s'empara de son sac, plongea le bras entier à l'intérieur et en sortit deux belles oranges !

- Tu en veux une ?

_________________
Un Huhu vaut mieux que deux tu l'auras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorga
Chevalier aux pieds fumants
avatar

Messages : 456
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 28

Votre personnage et ses relations
Âge: 27 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Un sourire de Dame Chance III, reloaded   Ven 18 Juil - 17:32

Sorga fit la grimace, circonspect. Sa réponse n'en était pas vraiment une tellement elle soulevait d'autres questions... Il songea pendant une seconde à demander quelle avait été cette chose importante qu'elle avait raté mais il se retint, certain qu'elle n'y répondrait pas, ou alors à côté.
L'homme-lézard manqua se prendre l'orange en pleine figure lorsqu'elle la lui lança sans prévenir. L'odeur acidulée se répandit dans l'air dès que la femme éplucha son fruit avec les ongles, et Sorga ne tarda pas à l'imiter, mangeant pensivement.

Il y avait plein de questions qu'il aurait aimé lui poser... mais il hésitait.
Il se rendit compte que c'était par respect ; elle avait le droit d'avoir ses secrets. Certes, il se méfiait toujours d'elle, mais il savait maintenant qu'elle n'était pas maléfique. Bizarre, imprévisible, un peu dangereuse sans doute, mais pas mauvaise.
Pourtant, il se laissa aller à poser une autre question, étonnamment compatissante :

- Vous avez l'air très proche avec Lampion. Comment vous vous sentez ?

_________________
Le désir de protéger est comme une flamme.
Qui réchauffe l'âme en temps de paix.
Qui s'embrase à la moindre menace.
Qui pourrait incinérer même le ciel pour défendre l'être aimé.
Ne laissant que des cendres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeko et Lampion
Artiste lunaire et Dragon solaire
avatar

Messages : 267
Date d'inscription : 30/11/2011

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Un sourire de Dame Chance III, reloaded   Ven 18 Juil - 17:32

La femme ne répondit pas immédiatement et continua de manger. Elle reprenait des couleurs un peu plus à chaque seconde mais son visage sembla s'affaisser, comme si un voile tombait devant ses yeux.

- Nous sommes ensemble, nuit et jour, depuis des années. Cela va sans doute te surprendre, mais j'ai tendance à avoir la tête dans les nuages. Il m'aide à rester concentrée. Sans Lampion, je suis à la dérive. Il est mon ancre en quelque sorte...
Alors... je me sens perdue, tout simplement, sans lui à mes côtés.


Elle sourit à l'homme-lézard. C'était un sourire incertain, furtif, presque timide. Elle baissa les yeux sur son orange, en mangea un autre morceau puis lança soudainement :

- Mais assez de repos pour aujourd'hui ! En route ! Il faut trouver ce tombeau avant qu'il s'en aille !

Elle se releva, les jambes un peu tremblantes certes, mais elle avait l'air d'avoir suffisamment récupérée pour reprendre la route.

_________________
Un Huhu vaut mieux que deux tu l'auras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorga
Chevalier aux pieds fumants
avatar

Messages : 456
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 28

Votre personnage et ses relations
Âge: 27 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Un sourire de Dame Chance III, reloaded   Ven 18 Juil - 17:32

Sorga se releva à son tour, silencieux et gêné par la fragilité que cette femme avait laissée transparaître. Peut-être que c'était pour ça qu'elle avait accepté de l'aider, pour se changer les idées...
Un deuxième lézard pour lui servir d'ancre...
Jouer ce rôle ne le dérangeait pas.
Ils marchèrent un peu, progressant lentement dans la pente assez raide, hors de tout sentier. Voyant que la femme avait une démarche aussi incertaine que lui à cause de sa fatigue, l'homme-lézard se rapprocha et lui offrit son bras libre comme soutien sans rien dire et en évitant de la regarder pour ne pas... l'encourager.
Il reporta son attention sur le paysage et, après un examen minutieux, il reconnut la vallée et les montagnes alentours. Soulagé, il parvint à sourire :

- Je sais où nous sommes. Dans une demi-heure, nous arriverons au village attenant au tombeau. Vous nous avez emmenés du côté sauvage de la vallée, loin de la route, mais nous sommes au bon endroit.

_________________
Le désir de protéger est comme une flamme.
Qui réchauffe l'âme en temps de paix.
Qui s'embrase à la moindre menace.
Qui pourrait incinérer même le ciel pour défendre l'être aimé.
Ne laissant que des cendres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeko et Lampion
Artiste lunaire et Dragon solaire
avatar

Messages : 267
Date d'inscription : 30/11/2011

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Un sourire de Dame Chance III, reloaded   Ven 18 Juil - 17:33

La femme sourit tandis qu'ils avançaient bras dessus, bras dessous, mais ne fit pas de commentaires. Elle semblait apprécier la balade, se contentant d'admirer le paysage un peu distraitement.
Ils marchèrent ainsi pendant un peu moins d'une heure, ce qui était une durée plus longue que les prévisions de l'homme-lézard car ils durent plusieurs fois contourner des obstacles que leur condition physique rendait impossible à passer. Enfin, ils arrivèrent devant une vieille grille de fer, délimitant un vieux cimetière à moitié enfoui sous la végétation...
La femme usa d'une téléportation pour les amener de l'autre côté de cette grille, puis elle suivit l'homme-lézard qui accélérait le pas en marchant entre les tombes.

_________________
Un Huhu vaut mieux que deux tu l'auras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorga
Chevalier aux pieds fumants
avatar

Messages : 456
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 28

Votre personnage et ses relations
Âge: 27 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Un sourire de Dame Chance III, reloaded   Ven 18 Juil - 17:33

Sorga courait presque, endurant en grimaçant la douleur que cette allure faisait naître dans sa blessure à la poitrine. Le tombeau était là. La première étape de son plan allait pouvoir se concrétiser !
Entre deux grimaces de douleur, l'homme-lézard parvint à sourire à sa compagne de voyage :

- Merci à vous pour votre aide. Grâce à vos téléportations, j'ai gagné un temps précieux...

Il s'arrêta un instant près de l'entrée, inspira à fond puis ajouta avant de s'enfoncer dans la maison des morts.

- Comme promis, je veux bien vous laisser entrer. En revanche, je ne peux pas garantir que mon frère acceptera votre présence. Et s'il refuse, vous devrez partir.

Sorga savait bien ce qui arrivait à ceux que son frère considérait comme des intrus ; c'était sa hache qui se chargeait de régler la question...

_________________
Le désir de protéger est comme une flamme.
Qui réchauffe l'âme en temps de paix.
Qui s'embrase à la moindre menace.
Qui pourrait incinérer même le ciel pour défendre l'être aimé.
Ne laissant que des cendres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeko et Lampion
Artiste lunaire et Dragon solaire
avatar

Messages : 267
Date d'inscription : 30/11/2011

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Un sourire de Dame Chance III, reloaded   Ven 18 Juil - 17:34

- Oh, ne t'inquiète pas pour ça. Je sais assez bien charmer les lézards.

Elle avait retrouvé un sourire espiègle. En suivant Sorga dans le tombeau, elle affichait en fait l'expression ravie et impatiente d'une enfant qu'on emmène à un parc d'attractions.
Ils durent s'arrêter une fois arrivés dans la petite pièce circulaire qui servait d'antichambre à la véritable tombe, cachée derrière un passage secret. La pièce était plongée dans une obscurité quasi-complète, et une odeur de poussière et d'huile brûlée emplissait l'air.
La femme ne put se retenir de rire en entendant Sorga jurer dans le noir.

- Tu as oublié de prendre une torche ?
- Il n'y en a pas besoin normalement, avec ces braseros pleins d'huile et de poix qui courent le long des murs... mais avec mes passages précédents, tout a déjà brûlé.

La femme rit de plus belle, puis elle fouilla dans son sac. Quelques secondes et une allumette grattée plus tard, elle apparut en même temps que les environs dans la lumière d'une magnifique lampe-tempête qu'elle brandissait dans ses mains.

- Mon lampion de secours...

_________________
Un Huhu vaut mieux que deux tu l'auras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorga
Chevalier aux pieds fumants
avatar

Messages : 456
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 28

Votre personnage et ses relations
Âge: 27 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Un sourire de Dame Chance III, reloaded   Ven 18 Juil - 17:34

Sorga cligna plusieurs fois des yeux sous la lumière chaude de la lanterne, hocha la tête pour saluer la présence d'esprit de la femme, puis avisa l'autel à l'autre bout de la pièce. Nettoyant rapidement la pierre d'un revers de main, il prévint sa compagne avant d'enclencher le mécanisme :

- Vous devriez vous éloigner du centre de la salle...

L'homme-lézard attendit qu'elle le rejoigne, souriante comme une enfant, avant d'appuyer sur un minuscule symbole gravé dans la pierre.
*Clic*
Après quelques secondes, le son caractéristique d'un engrenage se mettant en branle retentit, et la rosace qui décorait le sol de la salle s'affaissa doucement, se transformant en escalier en colimaçon qui s'enfonçait dans la véritable tombe.
Souriant à son tour, Sorga s'engagea dans l'escalier, pressé de retrouver son frère.
La femme le suivait de près, jouant les porte-lumières silencieux. Il espérait que Zyrwatil accepterait sa présence...

_________________
Le désir de protéger est comme une flamme.
Qui réchauffe l'âme en temps de paix.
Qui s'embrase à la moindre menace.
Qui pourrait incinérer même le ciel pour défendre l'être aimé.
Ne laissant que des cendres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeko et Lampion
Artiste lunaire et Dragon solaire
avatar

Messages : 267
Date d'inscription : 30/11/2011

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Un sourire de Dame Chance III, reloaded   Lun 21 Juil - 14:34

La femme descendit l'escalier en commentant l'ingéniosité du mécanisme. La lumière de sa lampe créait des ombres mouvantes autour d'eux, ce qui rendait une ambiance toute particulière alors qu'ils s'enfonçaient dans la "maison des morts".
Arrivés dans la première salle, elle fronça le nez sous l'odeur de décomposition des corps qui régnait. Il n'y avait pourtant pas de corps, juste quelques tables et de vieilles urnes à moitié cassées, dans cette pièce sans grande décoration...

- Oh... c'est donc ici que toi et Garmyr avez dû faire face à des morts-vivants ?

Sorga se retourna vivement vers elle, les yeux plissés, mi-méfiant, mi-surpris.
Elle lui offrit son plus joli sourire.

- Huhu... détends-toi. Je l'ai vu dans mon livre des Rêves. Tu te souviens ? Je t'en ai déjà parlé... ce devait être dans tes rêves d'ailleurs.

L'homme-lézard soupira, avant de grommeler quelque chose d'incompréhensible et de se tourner vers un mur.
Avec intérêt, elle le vit appuyer sur un petit bloc presque indiscernable de l'ensemble, et le mécanisme de l'escalier se remit en branle, fermant l'accès vers l'extérieur, et révélant par la même occasion son mécanisme de leur côté.
La femme s'en approcha pour l'observer de plus près.
Quelques secondes plus tard, la voix de Sorga retentit d'un peu plus loin.

_________________
Un Huhu vaut mieux que deux tu l'auras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorga
Chevalier aux pieds fumants
avatar

Messages : 456
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 28

Votre personnage et ses relations
Âge: 27 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Un sourire de Dame Chance III, reloaded   Lun 21 Juil - 15:46

Sorga se tenait près de la plaque de pression qui actionnait l'ouverture de la grande porte menant au reste du tombeau mais, avant d'y poser le pied, il venait de se tourner vers la femme.

- Vous devriez vous reculer. La porte où vous êtes va se refermer. Et elle le fait plutôt vite.

Son dernier commentaire révélant ses connaissances sur sa première visite avec Garmyr l'avait rendu de nouveau méfiant. Que savait-elle d'autre ?
L'idée qu'elle puisse lire dans ses rêves le dérangeait profondément, plus encore que sa rencontre avec la télépathe Aélia. Plus que ses pensées, ses rêves n'appartenaient qu'à lui. Que quelqu'un n'ait qu'à ouvrir un livre pour les découvrir...
Foutue magie !

Elle venait de reculer et marchait vers lui, tout sourire.
L'homme-lézard soupira.
Appuya sur la dalle.
*Clac* *Clac*
Comme prévu, la porte de l'escalier derrière eux se referma brusquement, tandis que la lourde porte à double battants s'ouvrait moins vite, en grinçant un peu, dévoilant la grande salle circulaire plongée dans le noir.
Presque aussitôt, un son répétitif leur parvint, régulier, fort, déformé par la distance mais aisément reconnaissable : du métal frappant contre du métal.

Sorga sourit. Il connaissait ce son, et était ravi de ce que cela impliquait : Zyrwatil était dans un de ces bons jours.
Il s'engagea dans la salle, d'un pas vif, ses douleurs à la poitrine presque oubliées.

- Venez. Vous avez de la chance. Mon frère est bien réveillé, et il est de meilleure humeur dans ces cas-là.

_________________
Le désir de protéger est comme une flamme.
Qui réchauffe l'âme en temps de paix.
Qui s'embrase à la moindre menace.
Qui pourrait incinérer même le ciel pour défendre l'être aimé.
Ne laissant que des cendres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeko et Lampion
Artiste lunaire et Dragon solaire
avatar

Messages : 267
Date d'inscription : 30/11/2011

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Un sourire de Dame Chance III, reloaded   Mar 22 Juil - 13:06

La femme tournait sur elle-même tout en avançant derrière Sorga dans la grande salle, partiellement éclairée par sa lanterne. Elle semblait vouloir tout voir à la fois, ressemblant de plus en plus à une gamine dans une fête foraine. Son sourire s'agrandissait un peu plus à chaque fois que le son fracassant arrivait à ses oreilles.
Ils traversèrent la salle rapidement - l'homme-lézard courait presque ! - et la femme n'eut pas le temps d'admirer les motifs complexes qui ornementaient le sol de pierre qu'ils se retrouvaient dans un petit couloir courant sous la montagne. Régulièrement, des portes de métal, ouvertes ou fermées, révélaient la présence de multiples salles à l'utilité inconnue, mais qui piquèrent la curiosité de la femme :

- Tout ça n'a pas l'air d'être normal pour un tombeau, même grand luxe ! J'ai plus l'impression de visiter les souterrains d'un palais !

Elle était obligée de presque crier pour se faire entendre avec le bruit qui était maintenant assourdissant. Après un tournant, ils aperçurent une lueur rouge-orange derrière une porte à moitié fermée. Des éclairs jaunes pulsaient dans cette lumière, synchronisés avec les bruits de coups.

_________________
Un Huhu vaut mieux que deux tu l'auras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorga
Chevalier aux pieds fumants
avatar

Messages : 456
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 28

Votre personnage et ses relations
Âge: 27 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Un sourire de Dame Chance III, reloaded   Jeu 24 Juil - 15:16

- C'est parce que c'était un lieu de vie avant d'être la maison des morts. Il ne reste plus que le gardien aujourd'hui.

Il n'était pas sûr de pouvoir être entendu dans le vacarme. Contrôlant son impatience, l'homme-lézard attendit le court silence entre deux coups pour frapper fortement contre la porte en criant :

- Zyrwatil ! C'est Sorga, je peux entrer ?

Les coups cessèrent, puis une voix retentit, tellement similaire à celle de Sorga que ce dernier eut encore une fois l'impression que c'était lui qui parlait. Il n'arriverait sans doute jamais à s'y habituer...

- Sorga entrer ! Venir voir, venir voir !

Avant de pousser la porte, il fit signe à la femme d'attendre un peu avant de se montrer.
Il ouvrit la porte... et eut un mouvement de recul en plissant les yeux, assaillis par une vague de chaleur quasi-insupportable ! C'était une forge, en pleine activité. Un âtre immense occupait un coin de la pièce, et des flammes presque aussi hautes qu'un homme s'y trouvaient, diffusant une chaleur infernale. Des rateliers au mur laissaient voir des rangées d'outils divers et, posée au sol dans un coin, une armure en plaques d'acier noire, impressionnante même sans son propriétaire à l'intérieur.
Le propriétaire, justement, se tenait debout devant une enclume large, travaillant un lingot de minerai rougeoyant.

Zyrwatil, sans son armure - il ne portait que ses gantelets et ses jambières de plaques - était encore plus impressionnant. Le mort-vivant avait séché comme une momie depuis son décès, et ses chairs racornies lui donnaient une taille monstrueusement fine, où les os apparaissaient sous la chair, où des restes de peau écailleuse, grises, pendaient tristement. Son faciès était squelettique, la mâchoire trouée laissant deviner les crocs en-dessous, l'orbite vide et l'autre avec un oeil blanc, vitreux...
Pourtant, il dégageait du mort-vivant une énergie incroyable, et il abattit son marteau sur le lingot avec force, provoquant ce son qui les avait guidé jusque là, accompagné d'un éclair jaune.

- Tu as l'air plus éveillé que d'habitude...
- Oui, Zyrwatil être plein énergie depuis semaines ! Pas aimer tourner comme lion dans cage, alors venir dans forge frère Tarko !


C'était vrai qu'il ne pouvait sortir du tombeau. Zyrwatil avait reçu la mission de le protéger et, après sa mort, son existence entière se limitait à sa mission.
Mais d'ordinaire, il était calme, presque apathique même. Là, il semblait presque vibrer...
Un toussotement discret rappela à Sorga la présence de la femme derrière lui.

- Oui, hmm... Zyrwatil ? J'ai quelqu'un qui est venue avec moi, et elle voulait vraiment te rencontrer.

Le regard blanc de son frère se posa derrière lui, et le mort-vivant se redressa de toute sa hauteur, sa queue reptilienne se balançant de gauche à droite.
Sorga s'attendit à le voir partir chercher sa hache pour trancher en deux la femme dans le sens de la hauteur.
Puis la femme en question apparut à côté de lui, s'avançant tranquillement vers le mort-vivant avec un grand sourire.

- Ahaï, saheed Zyrwatil.

_________________
Le désir de protéger est comme une flamme.
Qui réchauffe l'âme en temps de paix.
Qui s'embrase à la moindre menace.
Qui pourrait incinérer même le ciel pour défendre l'être aimé.
Ne laissant que des cendres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeko et Lampion
Artiste lunaire et Dragon solaire
avatar

Messages : 267
Date d'inscription : 30/11/2011

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Un sourire de Dame Chance III, reloaded   Jeu 31 Juil - 17:13

La femme souriait.
Elle était assise dans un coin de la grande salle circulaire, son livre des Rêves ouvert sur ses genoux. Elle observait tranquillement les deux hommes-lézards qui se faisaient face au milieu d'un cercle de lanternes qu'elle avait installées pour apporter un peu de lumière dans le tombeau.

Au final, le courant était bien passé entre elle et le mort-vivant...
Zyrwatil avait apparemment apprécié le fait que ce soit grâce à elle que Sorga avait trouvé le tombeau, et qu'elle gardait un oeil sur l'homme-lézard depuis un moment. Sorga n'avait pas eu l'air d'apprécier par contre...
Puis Sorga avait parlé de sa blessure et de son besoin d'entraînement, de l'enlèvement de la Reine et de son désir de la retrouver...
Zyrwatil avait éteint la forge, récupéré son armure, sa hache et quelques minutes plus tard, ils étaient au milieu de la grande salle à discuter.

Sorga racontait en détail comment il avait été blessé tandis que son frère remettait son armure en quelques gestes rapides et précis.

- ... les Soigneurs se sont occupés de la plaie, et il ne reste quasiment plus rien maintenant mais... j'ai toujours des douleurs terribles. Est-ce que tu saurais à quoi c'est dû ?
- Zyrwatil avoir idée, oui...


Le mort-vivant enfila son heaume, et se redressa de toute sa hauteur. Il ressemblait maintenant à un colosse d'acier noir, impénétrable, invincible et dangereux.
Il s'approcha et posa une main gantelée à plat sur la poitrine de Sorga, qui se raidit sans bouger.

- Blessure Sorga pas être dans chair. Douleur Sorga être peur.
- Quoi ?


La femme referma son livre d'un coup sec, attirant l'attention des deux hommes-lézards :

- Tu fais de la somatisation Sorga. Tu as développé un syndrome post-traumatique suite à ta blessure, et ta peur passe par ta poitrine pour s'exprimer. C'était ça, ou tu pétais un plomb... huhu.

_________________
Un Huhu vaut mieux que deux tu l'auras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorga
Chevalier aux pieds fumants
avatar

Messages : 456
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 28

Votre personnage et ses relations
Âge: 27 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Un sourire de Dame Chance III, reloaded   Ven 1 Aoû - 22:33

Sorga cligna des yeux plusieurs fois, incrédule.
Ce serait une peur cachée qui provoquerait cette douleur qui lui rongeait la poitrine ?
L'idée lui paraissait invraisemblable...
En même temps, c'était vrai que sa douleur apparaissait surtout lorsqu'il repensait à l'attaque dans la chambre de la Reine, surtout avec cet homme et sa griffe qui lui déchirait la poitrine et le regardait à peine tandis qu'il s'effondrait...

- Frère Sorga presque mourir avec blessure. Ce être normal si blessure toucher esprit avec corps.

C'était difficile à dire, mais Zyrwatil avait l'air d'avoir compris le trouble de Sorga, et d'être certain de ce qu'il disait.
L'homme-lézard vit du coin de l'oeil la femme hocher plusieurs fois la tête, en marmonnant.

- Et... vous savez comment me guérir de cette peur ?
- Le temps peut suffire, ainsi que d'extérioriser ta peur, en discuter. Mais tu manques de temps pour cette solution.
- Sorga devoir trouver chose qui remplacer peur.
- Comme quoi ?


Sorga était aussi un peu perturbé de voir son frère sur la même longueur d'ondes apparemment que cette femme. On aurait dit qu'ils suivaient le même fil de pensée...

- Une émotion au moins aussi puissante, ou un objectif...
- Mission pouvoir détruire peur...
- Si ta volonté est assez forte...
- Frère Sorga vouloir sauver Reine ?
- Arrêtez ça tous les deux ! C'est vous qui me faites peur pour l'instant !

La femme se mit à rire et, bien qu'il ne puisse l'imiter, Zyrwatil avait soudain un air presque espiègle.
Suite à son éclat de voix, Sorga reprit, plus calmement :

- Oui, je veux la retrouver, la sauver. Mais...
- Mais pas bon mot. Oublier mot. Frère Sorga avoir mission. Oublier reste. Oublier peur...

- Et la peur disparaitra. Remplacée par ta volonté, ta détermination.

Le mort-vivant en armure décrocha soudain son immense hache de son dos, la laissa tomber lames vers le bas au sol dans un "clang" sonore, et pencha la poignée vers Sorga.

- Frère Sorga prendre hache. Soulever hache, frapper Zyrwatil.
- Quoi ?
- Oublier question. Penser mission. Frère Sorga pas sortir tombeau si pas frapper Zyrwatil avec hache...


Sorga hésitait à prendre l'arme tendue par son frère.
Il devait se battre contre lui, avec sa propre arme ?
La femme souriait, observant la scène avec une intensité dans le regard qui fit frissonner l'homme-lézard. Se sentant pris au piège, Sorga se pencha pour poser au sol sa lance, puis il referma la main sur la poignée de la hache gigantesque.
Zyrwatil la lâcha, et Sorga dut lutter aussitôt contre le poids immense de l'arme !

Il jura et dut mettre toutes ses forces pour seulement la maintenir debout. Les muscles de sa poitrine le brûlaient, et il ne voyait pas comment il pourrait frapper son frère avec, ni même comment la soulever du sol !

_________________
Le désir de protéger est comme une flamme.
Qui réchauffe l'âme en temps de paix.
Qui s'embrase à la moindre menace.
Qui pourrait incinérer même le ciel pour défendre l'être aimé.
Ne laissant que des cendres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeko et Lampion
Artiste lunaire et Dragon solaire
avatar

Messages : 267
Date d'inscription : 30/11/2011

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Un sourire de Dame Chance III, reloaded   Dim 24 Aoû - 21:35

La femme éclata de rire, et tapa dans ses mains comme si elle applaudissait le numéro comique de Sorga galérant contre le poids de cette hache.
Il était vrai que l'arme colossale devait peser son poids : rien que le manche, en acier gravé, était aussi haut qu'un homme et devait peser tout autant. Sans parler des deux lames symétriques aux tranchants en arc de cercle, larges chacune d'une quarantaine de centimètres.
Sans l'avoir tenue en main, la femme estimait le poids de l'ensemble à presque cent kilos, ce qui pouvait laisser penser qu'il s'agissait d'une arme inutilisable en combat réel. Pourtant, Zyrwatil la soulevait facilement, alors qu'il portait une armure devant peser beaucoup plus...
Le mort-vivant justement, avait tourné son heaume vers elle suite à son rire. La femme lui fit un clin d'œil, puis elle rouvrit son livre et en parcourut les pages en souriant.

S'abandonnant à la découverte des songes des habitants du monde entier, elle ne vit pas le temps passer, et sursauta légèrement lorsqu'un fracas métallique retentit, suivi par un juron de Sorga.
Elle releva la tête, découvrant l'homme-lézard accroupi en train de tenter de dégager sa lance, prise sous la hache qu'il venait visiblement de laisser tomber au sol.
L'objet libéré, Sorga claudiqua jusqu'à elle et se laisse tomber le cul par terre, tremblant d'épuisement.
Zyrwatil, de son côté, n'avait pas bougé d'un millimètre.
La femme sourit à Sorga qui était en train de vérifier sa lance, cherchant d'éventuelles torsions ou marques sur le métal.

- Tu veux une orange ?
- Hein ? Oui, oui, je veux bien... merci.

La femme sortit deux oranges de son sac ensorcelé, en offrit une à l'homme-lézard haletant et joua un moment avec la sienne tout en le regardant.

- Alors ? Tu progresses ?

_________________
Un Huhu vaut mieux que deux tu l'auras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorga
Chevalier aux pieds fumants
avatar

Messages : 456
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 28

Votre personnage et ses relations
Âge: 27 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Un sourire de Dame Chance III, reloaded   Dim 24 Aoû - 21:37

Il avait mal partout. Ses jambes, son dos, sa poitrine, ses bras... tous ses muscles le brûlaient. Et ça... rien qu'en maintenant la hache debout ! Au moins, sa lance n'avait pas souffert de la chute de l'arme colossale... mais il ne voyait toujours pas comment rendre possible pour lui cette "épreuve" que lui imposait son frère.
La respiration haletante, il prit l'orange que lui tendait la femme et, chacun de ses gestes douloureux, il tenta d'éplucher le fruit tout en répondant, la voix contrariée malgré la fatigue :

- Pas vraiment. Je ne comprends pas comment il peut soulever ce poids aussi facilement...
- Et avec son armure en plus... dis-moi, je peux examiner ta lance de plus près ?
- Hmmm... pourquoi ?
- Juste par curiosité. N'aie pas peur...

Malgré sa méfiance qui revenait, il lui tendit l'arme antique et l'observa tandis qu'elle scrutait les gravures de près. Il avait eu un peu de mal à s'habituer à cette lance – car lui donnant l'aspect d'un guerrier, ce qu'il n'était pas vraiment en réalité – mais maintenant, il se sentait démuni sans l'arme à ses côtés. Du coup, il voyait la femme marmonner à voix basse en tapotant sur les gravures avec une certaine appréhension.
Soudain, une vibration parcourut le manche de l'arme, qui se replia sur elle-même en une fraction de seconde ! En un instant, la lance était devenue un simple tube métallique de vingt centimètres de long !

- Quoi ? Qu'est-ce que vous avez fait ?

La voix de Sorga avait grimpé dans les aigus, de surprise.

_________________
Le désir de protéger est comme une flamme.
Qui réchauffe l'âme en temps de paix.
Qui s'embrase à la moindre menace.
Qui pourrait incinérer même le ciel pour défendre l'être aimé.
Ne laissant que des cendres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeko et Lampion
Artiste lunaire et Dragon solaire
avatar

Messages : 267
Date d'inscription : 30/11/2011

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Un sourire de Dame Chance III, reloaded   Dim 24 Aoû - 21:38

La femme examina l'arme réduite avec intérêt, en souriant.

- Je me disais bien qu'il y avait un enchantement là-dedans. Tu ne connaissais pas cette astuce avec ton arme ?

Elle jeta un œil à l'homme-lézard qui avait la bouche ouverte, l'air totalement perdu.

- Huhu... apparemment pas. C'est marqué dessus pourtant. Regarde...

Elle lui montra un détail dans la gravure de la lance, toujours visible malgré la réduction. Puis elle expliqua, en joignant le geste la parole :

- C'est un vieux signe qui veut dire "graine" ou "hibernation" selon les époques qu'on considère. Si tu appuies dessus en disant Leta...

La vibration secoua de nouveau l'arme, qui se déplia et redevint la lance magnifique que Sorga connaissait. La femme tendit à l'homme-lézard son arme, qui la prit en l'observant comme s'il la découvrait pour la première fois.

- Elle change de forme. C'est un truc basique, mais pratique... Huhu... par contre, ne l'utilise pas quand elle est accrochée à ta ceinture...
- Euh... merci. Je ne savais pas que c'était une arme enchantée... comment avez-vous... ?

Elle haussa les épaules, désinvolte et souriante.

- Il suffit de savoir lire... mais je ne m'attendais pas à ce résultat non plus. Imagine si elle avait explosé !

_________________
Un Huhu vaut mieux que deux tu l'auras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorga
Chevalier aux pieds fumants
avatar

Messages : 456
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 28

Votre personnage et ses relations
Âge: 27 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Un sourire de Dame Chance III, reloaded   Dim 24 Aoû - 21:39

Le regard de l'homme-lézard passait de son arme à la femme, avant de revenir à l'arme. Il ne savait plus trop quoi penser. Pouvoir ranger l'arme comme ça était bien pratique, mais le fait que ce soit cette femme qui, en moins de deux minutes, avait trouvé l'astuce le dérangeait un peu.
Ca relançait son interrogation sur ce que savait et pouvait faire cet étrange personnage...

- Vous êtes vraiment... surprenante.

La remarque, prononcée à mi-voix, la fit rire, mais elle n'ajouta rien. Sorga termina son orange, en s'entrainant à faire fonctionner l'enchantement de son arme. Maintenant, il n'aurait plus de mal pour transporter la lance – parfois peu pratique en raison de sa taille - même s'il doutait un peu de pouvoir trouver la gravure servant d'interrupteur en cas d'urgence.

- Frère Sorga ? Entrainement attendre.

Sorga tourna la tête vers son frère mort-vivant... qui venait de croiser les bras. Il fit la grimace, puis se releva en rangeant sa lance repliée dans sa sacoche.

- Bon, il est temps de remonter sur le ring.

_________________
Le désir de protéger est comme une flamme.
Qui réchauffe l'âme en temps de paix.
Qui s'embrase à la moindre menace.
Qui pourrait incinérer même le ciel pour défendre l'être aimé.
Ne laissant que des cendres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeko et Lampion
Artiste lunaire et Dragon solaire
avatar

Messages : 267
Date d'inscription : 30/11/2011

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Un sourire de Dame Chance III, reloaded   Dim 24 Aoû - 21:39

- Je peux te donner un conseil ? Quand tu essaies de soulever cette hache, ferme les yeux, et visualise ta reine enlevée. Ce n'est pas un bête test de force, c'est ta volonté qui est importante pour cet entrainement.

La femme termina de manger son orange en souriant à l'homme-lézard qui la regarda bizarrement suite à ses paroles, puis elle l'observa rejoindre le mort-vivant en armure.
Elle eut l'air de progressivement se perdre dans ses pensées, n'écoutant que d'une oreille Sorga qui demandait à Zyrwatil s'il connaissait l'astuce découverte avec la lance, et comment il faisait pour soulever la hache aussi facilement...
Elle finit par extirper de sous son vêtement une petite clochette d'argent accrochée à un collier, qu'elle caressa rêveusement en murmurant :

- J'ai trouvé de quoi racheter mes fautes, mon petit maitre... si seulement vous pouviez être là, à mes côtés...

Elle garda la clochette dans sa main, la faisant tinter doucement, puis rouvrit son grimoire et le feuilleta sans vraiment le lire, en soupirant parfois.

_________________
Un Huhu vaut mieux que deux tu l'auras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorga
Chevalier aux pieds fumants
avatar

Messages : 456
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 28

Votre personnage et ses relations
Âge: 27 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Un sourire de Dame Chance III, reloaded   Dim 24 Aoû - 21:40

- ... Zyrwatil soulever hache car elle être élément central mission Zyrwatil. Avoir besoin hache pour protéger tombeau maître. Pas réfléchir si être dur, lourd, amener fatigue dans bras ; juste prendre hache et soulever.

Sorga hocha la tête en observant l'arme imposante qu'il avait laissé tomber au sol un peu plus tôt. Son frère réalisait l'impossible, simplement parce qu'il ne se demandait pas si ce qu'il faisait risquait d'être impossible...
C'était tellement étrange, et tellement simple en même temps !

- On dit que les morts sont plus forts que les vivants. Ta force ne viendrait pas de là aussi ?

Le colosse fit non de la tête, et l'acier noir de son heaume crissa légèrement en frottant sur ses plaques d'épaules.

- Zyrwatil jamais problème soulever hache, même quand cœur battre dans poitrine. Frère Sorga juste devoir oublier peur, penser mission. Zyrwatil dire encore ; pas sortir tombeau si pas réussir soulever hache et frapper Zyrwatil.

Sorga comprenait que cette interdiction de sortir du tombeau faisait partie de l'exercice ; il avait deviné que son frère voulait l'aider par là à se concentrer, à s'énerver peut-être un peu aussi s'il se croyait être dans une impasse.
Mais ça, il l'avait compris malheureusement, et n'arrivait pas vraiment à se prendre au jeu. De plus, ses muscles blessés qui lui faisaient souffrir le martyre dès qu'il tentait de soulever la hache n'aidaient pas.
L'homme-lézard se secoua intérieurement : il devait faire confiance à son frère. S'il n'avait qu'à se concentrer sur sa mission pour réussir, il pouvait bien se donner à fond. Lors de son essai précédent, la douleur qui avait accompagné l'effort l'avait empêché de penser à quoi que ce soit. S'il se concentrait avant...

Sa mission...
Retrouver la Reine. Il ignorait qui avait bien pu kidnapper Dame Beldura et, seul, il manquait de ressources pour mener l'enquête. Peut-être que cette Aurore aurait appris quelque chose d'intéressant dans le Palais ; un simple début de piste serait bien. Après, il irait sûrement voir Séléné Saralondé. L'homme-lézard lui faisait confiance, et savait la métisse assez débrouillarde pour au moins le conseiller dans ses recherches.
Après, pensa-t-il avec un demi-sourire en jetant un regard furtif à la femme assise non loin, ce serait à Dame Chance de décider.

Retrouver la Reine. Il espérait qu'elle n'était pas blessée. Ses poings se serrèrent malgré lui, en imaginant la terreur que Dame Beldura avait certainement ressentie, lorsqu'on l'avait réveillée pour l'emmener de force. Elle était sûrement paniquée en permanence depuis lors...
S'il attrapait le ou les responsables...
L'homme-lézard n'était pas violent par nature, mais imaginer qu'on veuille faire du mal à la Reine... ça le mettait hors de lui, presque aussitôt. Observant la hache énorme, il songea qu'elle serait plus efficace pour châtier les coupables que sa lance ou ses poings. Peut-être que Zyrwatil accepterait de la lui prêter...

Sorga s'accroupit à côté du manche de la hache, et posa ses doigts dessus machinalement.
Après réflexion, depuis leur première rencontre au Bal de Minos jusqu'à cet enlèvement, il n'avait jamais été séparé de la Reine plus de quelques jours, et avait consacré quasiment toute son énergie à son travail auprès d'elle. Ce n'était pas son genre d'être particulièrement émotif, mais il tenait à elle. Il ne voulait pas la savoir apeurée quelque part, encore moins en danger.
Plus que la retrouver, il voulait la savoir en sécurité. La voir sourire...

Soudain, il se rendit compte qu'il était debout et qu'il avait relevé le manche de l'arme en position verticale sans même s'en apercevoir ! La surprise lui fit perdre toute concentration, et le poids se fit d'un seul coup sentir sur son bras, le forçant à tout lâcher et à faire un bond de côté pour éviter d'être écrasé par l'arme qui retombait !
Zyrwatil hocha la tête, les bras toujours croisés devant lui :

- Ce être bien, frère Sorga.
- Je... je l'ai soulevée !
- Oui.
- Je n'ai presque pas senti son poids !
- Oui. Essais devenir plus facile maintenant.

_________________
Le désir de protéger est comme une flamme.
Qui réchauffe l'âme en temps de paix.
Qui s'embrase à la moindre menace.
Qui pourrait incinérer même le ciel pour défendre l'être aimé.
Ne laissant que des cendres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeko et Lampion
Artiste lunaire et Dragon solaire
avatar

Messages : 267
Date d'inscription : 30/11/2011

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Un sourire de Dame Chance III, reloaded   Dim 24 Aoû - 21:40

La femme eut un sourire presque maternel devant l'enthousiasme enfantin de Sorga. Elle referma son grimoire d'un coup, ouvrit la bouche pour parler, se figea soudain...
Quelque chose venait d'apparaitre derrière elle, dans un vrombissement d'air. Quelque chose de massif, d'immense même, qui mit un moment à être entièrement éclairé dans la lumière mouvante des lanternes.
C'était un dragon.
Titanesque, la bête prenait une bonne partie de la salle avec son corps d'une trentaine de mètres de long. Ses écailles rouge sombre formaient des reflets de flamme sous la lueur des lanternes. Les ailes à moitié dépliées, deux yeux d'ambre fixés sur la femme, il baissa son énorme tête jusqu'à ce que sa gueule soit juste derrière elle.
Au milieu de son front, enchâssé entre deux grosses écailles comme une gemme dans une couronne royale, un cube de pierre brillait doucement...

La femme se retourna, et un grand sourire illumina aussitôt son visage. Elle poussa un cri de joie et sauta au cou de la bête, ne parvenant finalement qu'à entourer son museau avec ses bras tant elle était minuscule en comparaison.

- Vous m'avez entendu, mon petit maître !

Lampion donc, répondit par un ronronnement grave qui fit presque trembler la terre. Il inspira à fond avant d'expirer, sans doute aussi heureux qu'elle de la retrouver. La femme se détacha finalement, mais garda une main posée entre les naseaux du lézard géant, murmurant des mots qui n'appartenaient qu'à eux deux.
Après un moment, elle se retourna, ayant l'air de finalement se rappeler la présence des deux hommes-lézards dans la salle.

- Saheed Zyrwatil, je vous présente Lampion. Lampion, voici le frère de Sorga.
- Groooooooo...

_________________
Un Huhu vaut mieux que deux tu l'auras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorga
Chevalier aux pieds fumants
avatar

Messages : 456
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 28

Votre personnage et ses relations
Âge: 27 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Un sourire de Dame Chance III, reloaded   Dim 24 Aoû - 22:03

Zyrwatil hocha la tête, un peu sèchement s'il était possible de deviner ses émotions derrière le heaume qu'il portait.

- Zyrwatil ravi connaître frère dragon. Apprécier si lui frapper avant entrer pour prochain jour.

Sorga parvint enfin à refermer la bouche, qu'il avait laissée entrouverte de stupéfaction depuis l'arrivée du dragon. C'était Lampion ce monstre ? Mais il était gros comme une maison !
Comment... ?
Soudain, il se souvint de la fois où il avait vu le duo chez Siffroy, lorsque Garmyr était blessé ; la femme y était apparue minuscule, grande comme une souris. Modifier la taille... ce devait être une autre de ses capacités bizarres à rajouter à la liste.

Avec un temps de retard, il comprit la dernière phrase de son frère, ce qui le fit sourire ; le gardien des lieux n'appréciait pas les visiteurs inattendus !
Mais face au dragon, il doutait que la force de Zyrwatil soit suffisante pour espérer mettre dehors la bête ! Il se sentait comme un oisillon sous le regard d'un lion devant le reptile géant, et avait du mal à imaginer qu'il s'agissait en réalité de la bestiole adorable qu'il avait divertie en lui jetant un morceau de viande minuscule sur les toits de la ville d'Hypnos ; là, il aurait fallu un bœuf entier pour espérer intéresser le dragon !

- Vous êtes bien plus impressionnant que dans mon souvenir.

Sorga souriait, mais se sentait un peu nerveux sous le regard régalien du dragon.

_________________
Le désir de protéger est comme une flamme.
Qui réchauffe l'âme en temps de paix.
Qui s'embrase à la moindre menace.
Qui pourrait incinérer même le ciel pour défendre l'être aimé.
Ne laissant que des cendres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un sourire de Dame Chance III, reloaded
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un parchemin pour le bon plaisir de m'dame ! [C]
» Arrivée d'un Seigneur ébouriffé et d'une blonde Dame
» Oscar et la dame Rose
» Soeur Sourire
» Un sourire démoniaque pour une lumière divine : Lakusas Dreyar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elysion :: Archives-
Sauter vers: