Forum RPG science fantasy
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les petits bâteaux qui vont sur l'eau ont-ils des ailes... Quoi ? [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Kyril
Sanbi kromeugnon
avatar

Messages : 237
Date d'inscription : 14/06/2012

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les petits bâteaux qui vont sur l'eau ont-ils des ailes... Quoi ? [Libre]   Lun 28 Déc - 0:05

Kyril marmonna un "oups" lorsque ses paroles se révélèrent être comprises, et se contenta de laisser Odéline parler, saluant la présence d'esprit de la jeune fille qui demandait aux chiroptères s'ils étaient sur la bonne route. C'était très malin d'y avoir pensé.
Il jeta un bref coup d’œil à Aélia, pour voir si elle était prête à réagir correctement si ça devait partir en vendetta chiroptèrienne - ou étais-ce chiroptèresque ?

Heureusement, grâce à Odéline, tout cela avait l'air de se diriger vers une conclusion à l'amiable.
Pourtant, le kitsune grinça un peu des dents à l'idée d'abandonner le fruit de sa cuisine et de sa chasse :

- C'est bien la première fois que les congénères d'une proie me demandent de récupérer ce que j'ai chassé dans les règles de l'art et sans cruauté ! Enfin... vous avez confirmés que nous étions sur la bonne voie pour le Marikshar, alors... j'accepte.
Mais ne vous attendez pas à ce que je m'excuse d'avoir joué mon rôle de prédateur !


Il avait l'air blessé dans sa fierté de chasseur. Mais il sortit tout de même de ses sacoches les restes de son "pain à la chauve-souris et aux six légumes de saison" qu'il déposa sur le rocher sans faire d'histoires.

Il y eut comme un flottement au milieu de la colonie de chauve-souris puis plusieurs individus particulièrement costauds vinrent emporter le pain de viande fautif avant que la colonie toute entière ne reprenne sa route dans la vallée.
Kyril soupira.

- Quel gâchis...
Bien joué Odéline, en tout cas, c'était très malin de leur demander si on était sur la bonne voie.
Il ne nous reste que la boustifaille de l'auberge. Ça aurait pu être pire.


Après s'être rabattus sur de la nourriture plus conventionnelle - ce qui remonta le moral du kitsune - ils descendirent du piton rocheux - de 672 mètres environ, s'il est utile de le rappeler - où ils s'étaient installés pour bivouaquer pour se remettre en route.
Ils savaient qu'ils allaient dans la bonne direction au moins.
Non pas que Kyril ait eu des doutes là-dessus ! Enfin, pas trop...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Odéline Belgan
Pas d'passé, pas d’avenir
avatar

Messages : 369
Date d'inscription : 28/02/2012
Localisation : Dans sa maison, sur Minos.

Votre personnage et ses relations
Âge: Inconnu. Situé quelque part entre 15 et 20 ans.
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les petits bâteaux qui vont sur l'eau ont-ils des ailes... Quoi ? [Libre]   Mer 3 Fév - 11:59

Spoiler:
 

Le débat avec les chauves-souris avait fait rage, mais il fallait admettre qu’Odéline s’était sentie soulagée lorsque, malgré le peu d’engouement de Kyril, celui-ci déposa sur leur montagne le pain de chauve-souris et légumes. Lorsque les bestioles se furent éloignées, il la félicita cependant, et elle le remercia, avec un grand sourire. Ils mangèrent un peu de ce qu’ils avaient pris à l’auberge, avant de descendre en rappel afin de reprendre leur route.
Les trois compagnons se remirent joyeusement à progresser en direction du Marikshar. Ce nom résonnait joliment aux oreilles d’Odéline, alors qu’elle babillait de nouveau joyeusement, ayant parfois droit à des réponses d’Aëlia, avec qui elle commença à parler de la vie sur la mer, comparant les anecdotes et l’expérience de la pirate aux assertions de sa propre voix. Soudain, la pirate la stoppa avec son bras.

- Regarde devant toi enfin !

Odéline, surprise, regarda la pirate, avant de regarder en effet devant elle. Il y avait un fleuve. Et des ruines, de pont, de chaque côté. Le pont avait manifestement cédé il y a un certain temps. Il restait juste les piliers, et quelques traces d’éboulement. Odéline déglutit. Si Aëlia ne l’avait pas stoppée, elle aurait fini au fleuve. Elle se tourna vers Kyril, ne sachant que faire.

Spoiler:
 

_________________
Peut-être que je gâche ma jeunesse,
Mais peu m'importe,
Peut-être que je ne cherche que de vieilles idées,
Mais peu m'importe,
Je viens de naître,
Et j'ai cent ans,
Je sais tout,
Mais je ne sais rien,
Rien de moi.

Odéline





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyril
Sanbi kromeugnon
avatar

Messages : 237
Date d'inscription : 14/06/2012

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les petits bâteaux qui vont sur l'eau ont-ils des ailes... Quoi ? [Libre]   Jeu 4 Fév - 19:54

La randonnée se passait bien, grâce notamment à une météo clémente qui leur épargna une nouvelle chute de neige, même si le ciel restait tout blanc et cotonneux. Les deux filles papotaient, amenant progressivement la discussion sur la navigation maritime. Kyril échangea quelques anecdotes également, mais finit par se contenter de les écouter, se perdant un peu dans ses souvenirs.
Il était pressé de retrouver le Marikshar, nom d'un gorille géant !

Ils arrivèrent finalement en vue du fleuve à traverser, et du pont qui était censé le leur permettre. Sauf qu'il n'y avait plus de pont, évidemment. Aélia empêcha Odéline de finir dans les eaux tumultueuses et sans doute glacées, puis la jeune fille se tourna vers lui, s'attendant sans doute à ce qu'il trouve une solution miraculeuse.

- Ça sent la bouse de piquosaure tout ça... je me disais bien aussi que c'était bizarre qu'on ait croisé personne sur la route. Ma faute, j'aurais dû parler de notre itinéraire à l'aubergiste, il nous aurait sûrement prévenu qu ce chemin est bloqué ici...

Le kitsune s'avança jusqu'au bord, s'assit, observa les traces d'éboulement en ayant l'air de réfléchir. Il sortit sa carte et l'étudia attentivement, la faisant léviter devant ses yeux.
Il leur restait moins de dix kilomètres avant d'arriver à leur destination de la journée, et rien sur son bout de parchemin ne montrait un gué éventuel ou un autre pont, que ce soit en amont ou en aval.
Rangeant la carte avec un soupir, il baissa la tête pour observer les eaux.

Traverser à la nage semblait plus que risqué, voire impossible, vue le courant et les rochers qui avaient bien l'air coupants. Même s'ils pouvaient se servir d'une corde pour s'empêcher d'être emporté par le courant, rien ne disait que les filles pourraient tenir sur toute la largeur du fleuve, avec une eau glacée...
Bref, trop dangereux.

Le kitsune tourna la tête vers les grands pins qui bordaient le fleuve. En abattre un pour faire un pont improvisé était tentant, mais il rejeta vite cette idée : non seulement ça risquait de prendre trois plombes - et il ne restait pas tant de temps que ça avant que la nuit tombe - mais le résultat risquerait d'être plus dangereux encore que la traversée à la nage, car un tronc abattu avait tendance à rouler et ils n'auraient rien pour l'arrimer.

Il pensa ensuite à porter tout simplement les filles avec sa télékinésie, pour les déposer bêtement de l'autre côté. L'idée semblait bonne, il s savait assez fort pour le faire, même si l'ombre de l'origami transformé en bouillie - suite à une perte de contrôle sur son pouvoir - se rappela à son bon souvenir et le fit s'inquiéter un instant...
Il secoua la tête :

- Bon, j'ai bien une idée. Mais je ne sais pas si vous allez être d'accords ou pas. Parce que c'est un petit peu dangereux quand même.
Je vous porte, avec mon pouvoir, et je vous amène de l'autre côté. C'est dangereux parce que si j'ai un instant de faiblesse, vous finirez dans le fleuve, ou pire...


Il se força à sourire, un peu contrit.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aëlia Merirosvo

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 12/02/2012
Age : 28
Localisation : En mer, toujours, sur l'Envolée, peut-être pas pour toujours.

Votre personnage et ses relations
Âge: 26 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les petits bâteaux qui vont sur l'eau ont-ils des ailes... Quoi ? [Libre]   Jeu 11 Fév - 9:49

Aëlia avait bloqué Odéline. En effet, si elle répondait, parfois distraitement aux bavardages de la jeune fille, elle était toujours très attentive au monde autour d’ex, ce qui n’était manifestement pas le cas de la fantasque blonde. Aussi, lorsqu’alors qu’Odéline parlait sans discontinuer, la pirate vit e danger, et étendit le bras, empêchant sa compagne de voyage de tomber à l’eau. Elle se tourna vers le kitsune, qui commença par bougonner un peu, avant de se mettre à manifestement étudier le fleuve et les alentours. La pirate le rejoignit dans cette observation, alors qu’Odéline restait près du fleuve, où elle trempa même un doigt, qu’elle retira avec une grimace. Aëlia sourit, l’entendant mentalement protester contre le froid. C’est alors que le kitsune leur exposa son idée.
La pirate resta un instant silencieuse, pesant le pour et contre. C’était une bonne idée, mais elle se demandait ce que c’était que le pire don il parlait … Parce qu’elle n’avait pas bien envie de finir écrasée, ou noyée, ou … bref. Elle comptait bien sortir de là vivante, bon sang de bois !

- Oh oui !

Ca, c’était Odéline, déjà très enthousiaste. Aëlia n’avait toujours rien dit, réfléchissant. Soudain, un souvenir remonta … Lors de la Fête où ils s’étaient revus, il l’avait faite voler oui … Mais pas elle en réalité : il avait fait voler, ou plutôt bouger, la chaise sur laquelle elle était. Elle n’avait en effet pas senti aucune pression télékinésique d’aucune sorte sur son corps même, ce qu’en tant que télépathe, elle aurait pu percevoir certainement mieux que d’autres. Ses sourcils blonds se froncèrent, faisant apparaitre un peu plus grand son front de télépathe. Elle regarda autour d’eux : il y avait des branches. Beaucoup de branches. Elle sourit.

- Ca me parait une bonne idée. Mais je me disais … est-ce que ça te faciliterait la tache si on se mettait sur des branches et si tu les soulevais elles et non nous directement ?

Elle coupa la salve d’exclamation qui s’apprêtait à sortir de la bouche d’Odéline.

- Et, enfin, comment vas-tu traverser, toi ? tu peux t’auto soulever ? Parce que sinon … On prend tes affaires, et tu les mets avec nous de l’autre côté. Et ensuite, tu seras déchargé et moins lourd, et on pourra t’aider à traverser à la corde, de la manière que tu veux. On peut te la lancer, et tu peux l’attraper et on peut te tirer alors que tu nages, ou tu peux t’y harnacher …

Le plan n’était pas infaillible, mais il se construisait, petit à petit. Ils finiraient bien par traverser de toute façon.

_________________
Malgré toutes ces bouteilles de rhum,
Tous les chemins mènent à la dignité,
Je te retrouverai, c'est sûr:
J'ai besoin de toi pour vivre
C'est une question d'équilibre
Quand t'es parti ça m'a coupé les voiles
Depuis les tréfonds m'appellent

Aëlia Merirosvo

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Odéline Belgan
Pas d'passé, pas d’avenir
avatar

Messages : 369
Date d'inscription : 28/02/2012
Localisation : Dans sa maison, sur Minos.

Votre personnage et ses relations
Âge: Inconnu. Situé quelque part entre 15 et 20 ans.
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les petits bâteaux qui vont sur l'eau ont-ils des ailes... Quoi ? [Libre]   Jeu 11 Fév - 9:54

*Ah ! C’est froid ! *

Odéline retira son doigt du fleuve, et, cette constatation conjuguée à celle de la force du courant lui fit penser que décidément, elle n’avait pas envie d’y tomber. Heureusement qu’Aëlia l’avait retenue ! C’est alors que Kyril proposa son plan … Odéline battit des mains :

- Oh oui !

La perspective de s’envoler lui plaisait grandement. Ses yeux en brillaient déjà ! Elle s’imaginait déjà en l’air à tel point qu’elle n’en avait pas noté le silence d’Aëlia. Pourtant lorsque celle-ci proposa son idée, Odéline s’imagina en sorcière sur son balai, et les étoiles dans ses yeux bleus se multiplièrent par deux. Elle ouvrit la bouche, rête à laisser exploser sa joie, mais fut coupée par Aëlia. Elle resta donc en place, les yeux brillants, prête à battre des mains et à piailler de contentement. Lorsqu’Aëlia eut fini sa proposition, elle éclata en cristaux d’enthousiasme non réfréné :

- Oh mais c'est trop cool ! En plus c'est méga mignon ! C'est génial comme idée ! J'adore ! J'adhère totalement ! C'est super ! C'est trop cool ! C'est super simple, et en même temps astucieux, c'est trop bien ! Wiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! Vous êtes trop forts, vous êtes les meilleurs ! Allez, dis oui Kyril, dis oui, dis oui, dis oui s’il te plaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiit !

Elle battait des mains, ses yeux brillaient. Elle n’était plus qu’une boule d’entrain joyeux à l’idée de s’envoler comme une petite sorcière.


Spoiler:
 

_________________
Peut-être que je gâche ma jeunesse,
Mais peu m'importe,
Peut-être que je ne cherche que de vieilles idées,
Mais peu m'importe,
Je viens de naître,
Et j'ai cent ans,
Je sais tout,
Mais je ne sais rien,
Rien de moi.

Odéline





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyril
Sanbi kromeugnon
avatar

Messages : 237
Date d'inscription : 14/06/2012

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les petits bâteaux qui vont sur l'eau ont-ils des ailes... Quoi ? [Libre]   Jeu 11 Fév - 18:53

Kyril sourit à Aélia :

- Ça oui, c'est une excellente idée ! A la fois beaucoup plus facile pour moi et plus confortable pour vous.

Du coup, son regard se porta un instant vers les arbres proches, cherchant déjà des yeux les branches qui pourraient convenir, lorsque Aélia posa la question qui tue ; et lui ? Comment allait-il traverser ?
Sa tête pivota vers la piratesse, qui proposait plusieurs idées pour l'amener de l'autre côté, tandis qu'Odéline semblait sur le point d'exploser sous le coup de l'excitation, comme une chaudière à vapeur juste avant l'accident mortel.
Aélia proposait de... le ligoter avec les cordes ? L'idée semblait saugrenue, et pourtant...

- Hmm... malheureusement, je ne peux pas m'auto-soulever, comme tu dis. Je dois rester fixe si je veux pouvoir déplacer les objets d'un endroit à un autre, rapport à la perception dans l'espace et tout ça. Et aussi parce que je dois voir ce que j'attrape...

A cet instant, la chaudière qu'était devenue Odéline explosa littéralement, emplissant l'espace d'exclamations surexcitées. De toute évidence, l'idée de s'envoler sur une branche lui plaisait. Les oreilles de Kyril se rabattirent en arrière sous l'assaut acoustique, mais il ne put s'empêcher de rire devant la bonne humeur de la jeune fille qui se tourna vers lui pour lui demander s'il était d'accord.

- Oui, oui Odéline, j'aime bien l'idée d'Aélia aussi. Il faut juste trouver comment je peux passer de l'autre côté pour vous rejoindre. La nage, c'est hors de question, je ne nage pas bien, et le courant est trop fort. C'est dangereux, même avec des cordes et votre aide. En plus, elle a l'air froide...

Son regard se porta sur l'obstacle à franchir, et une drôle de lueur illumina ses yeux noirs tandis qu'il réfléchissait à voix haute, le ton de plus en plus sûr de celui qui vient de trouver LA bonne idée :

- Ou alors, on fait un pont temporaire avec les cordes... si vous en amenez une chacune de l'autre côté avec vous, qu'on tend et qu'on arrime le tout... oui, ça pourrait marcher. Je ne suis pas très bon funambule, mais si je prends une couverture et que je la mets sur les deux cordes... avec éventuellement des branches pour tout maintenir, ça fera une plate-forme rudimentaire... qu'il suffira de faire glisser... grâce à une troisième corde tendue entre vous et moi pour faire la force de traction ! Euréka ! Ça va marcher !
Allons mesdemoiselles, si nous allions choisir les branches qui vous serviront de montures ?


Les abords du pont furent le théâtre d'un joyeux bordel capharnaüm pendant plusieurs minutes, pour les préparatifs d'un événement incroyable et digne d'être conté un peu partout s'il y avait eu quelqu'un d'autre qu'eux pour en être témoins.
Après s'être aventuré près des grands arbres et avoir récolté quatre belles branches - deux pour les filles et deux pour la plate-forme de Kyril... ce qui fait quatre au total. Deux plus deux, si vous suivez. Bref – le kitsune prépara le terrain et la traversée proprement dite.
Il fit s'envoler leurs sacs de l'autre côté, se rendit compte qu'il avait oublié les cordes et la couverture dans l'un d'eux, ramena donc un sac vers eux et sortit ce qu'il fallait avant de le renvoyer.
Laissant les filles attacher l'extrémité des cordes à leur taille, il fit remonter du fleuve un gros rocher qui leur servirait d'amarre de ce côté pour le futur pont de cordes.

Finalement, il se tourna vers ses compagnonnes - la perspective d'un plan bien monté et se déroulant sans peine lui donnant un air enthousiaste plutôt effrayant - et s'assit, ses trois queues de renard toutes blanches dansant dans son dos. Déplacer sacs et rochers avec ses pouvoirs l'avait grandement rassuré sur ses capacités à se servir de son don sans risques. Il était chaud, quoi.

- Bien. Qui veut partir la première ?

Il se doutait quand même un peu de la réponse.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Odéline Belgan
Pas d'passé, pas d’avenir
avatar

Messages : 369
Date d'inscription : 28/02/2012
Localisation : Dans sa maison, sur Minos.

Votre personnage et ses relations
Âge: Inconnu. Situé quelque part entre 15 et 20 ans.
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les petits bâteaux qui vont sur l'eau ont-ils des ailes... Quoi ? [Libre]   Sam 13 Fév - 11:36

- Moi, moi, moi, moi, moi, moi, moi, moi, moi, moi, moi, moi, moi, moi, moiiiiiiiiiiiii !

C’était là la réponse d’Odéline à la question de Kyril, et on peut dire qu’elle avait au moins un mérite, surtout associée au battement ininterrompu de ses mains, à ses petits sauts sur place, et à ses grands yeux plein d’étoiles de joie : elle était très claire.
En effet, si Odéline avait été très joyeuse lors de l’annonce du plan, et de son approbation par Kyril, à grand renfort de battement de mains, de petits sauts, t de tournoiement sur soi-même, elle était restée plutôt calme lors de l’élaboration du plan proprement dit, se montrant même très efficace (à l’instar d’Aëlia, mais c’était moins étonnant de la part de la pirate, qui semblait cependant beaucoup s’amuser de la situation). Avec l’aide de sa voix, elle fit un nœud solide à sa taille, digne des bons marins, qui lui valut un sifflement admiratif d’Aëlia, et regarda ensuite, ébahie, les objets se déplacer tranquillement. Ainsi, lorsque Kyril se tourna vers elle, manifestement motivé, elle l’était au moins tout autant.
Aêlia, dans un rire, lui céda sa place manifestement de bon cœur, et Odéline prit place sur sa branche, comme une petite sorcière particulièrement choupinette. Lorsqu’elle commença à léviter via Kyril, elle ne put empêcher un :

- Vers l’infini et l’au-delà ! Ouiiiiiiiiiii !

Très enthousiaste de sortir de sa bouche. Voler lui plaisait vraiment. D’ailleurs, elle ne nota pas que son pendentif semblait y réagir, l’allégeant de façon assez claire pourtant, comme si, justement il la faisait tenir en l’air pour adoucir une chute. C’était une sensation assez grisante, et elle fut presque déçue d’arriver si vite de l’autre côté. Elle dut abandonner sa branche et sa posture digne d’une histoire pour enfants à regrets, et prépara la traversée de Kyril, avant de faire un signe à Aëlia.

- Allez, à toi ! C’est trop rigolo, tu vas voir !

A l’enthousiasme qui perçait dans sa voix, il était difficile de douter de sa sincérité.

_________________
Peut-être que je gâche ma jeunesse,
Mais peu m'importe,
Peut-être que je ne cherche que de vieilles idées,
Mais peu m'importe,
Je viens de naître,
Et j'ai cent ans,
Je sais tout,
Mais je ne sais rien,
Rien de moi.

Odéline





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aëlia Merirosvo

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 12/02/2012
Age : 28
Localisation : En mer, toujours, sur l'Envolée, peut-être pas pour toujours.

Votre personnage et ses relations
Âge: 26 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les petits bâteaux qui vont sur l'eau ont-ils des ailes... Quoi ? [Libre]   Sam 13 Fév - 11:40

A l’enthousiasme qui perçait dans sa voix, il était difficile de douter de sa sincérité.

*Je te crois, je te cois, mais pitié, calme-toi !*

La pirate répliqua au signe de la jeune fille, un peu tendue malgré tout.

*J’espère que tout ira bien.*

Elle n’avait pas vraiment de raisons de douter de Kyril, mais d’un côté elle confiait tout de même sa vie à un renard qui avait manifestement craint de ne pas maîtriser ses facultés alors … Elle grommela un peu, et grimpa sur sa branche, donnant un effet bien moins mignon qu’Odéline.

- Eh bien, à moi manifestement hein.

Elle eut un petit rire que l’on pourrait qualifier de nerveux sans trop se tromper. Sa traversée se déroula pourtant sans encombres, et quoiqu’elle fut contente de retrouver un truc sous ses pieds, elle ne pouvait nier que c’était plutôt agréable de se sentir ainsi défier les lois naturelles et physiques. Et puis, passer au-dessus du fleuve avait été un joli spectacle : il était rare de voir ainsi quelque chose du dessus. Evidemment, l’équilibre avait été primordial, mais pour celle qui faisait la funambule sur les mâts, et qui s’asseyait à la proue, ce n’était pas vraiment un problème.

- Alors ? t’as vu ? C’est trop bien hein ? Hein ? Hein ? Hein ?
- Oui … Allez, on se concentre maintenant, c’est à lui de passer !

Son doux était doux, mais ferme, et Odéline se calma un peu, ce qui n’était pas plus mal : une pile électrique n’était jamais agréable à côtoyer trop longtemps. Elle finit de mettre en place le pont de cordes, et fit signe à Kyril.

- Allez, à toi maintenant ! On est prêtes, c’est quand tu veux.

L’opération était un peu plus risquée que leur traversée à elles, mais elle avait confiance. L’idée du pont de cordes était très bonne et assez sécurisante. Il ‘y avait aucune raison pour que ça ne marche pas.

Spoiler:
 

_________________
Malgré toutes ces bouteilles de rhum,
Tous les chemins mènent à la dignité,
Je te retrouverai, c'est sûr:
J'ai besoin de toi pour vivre
C'est une question d'équilibre
Quand t'es parti ça m'a coupé les voiles
Depuis les tréfonds m'appellent

Aëlia Merirosvo

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyril
Sanbi kromeugnon
avatar

Messages : 237
Date d'inscription : 14/06/2012

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les petits bâteaux qui vont sur l'eau ont-ils des ailes... Quoi ? [Libre]   Lun 15 Fév - 18:04

L'excitation d'Odéline était communicative et détendait l'atmosphère. Kyril n'eut aucun souci à la porter, et il fut même surpris de sa légèreté ! Résistant à l'envie de lui faire faire des cabrioles aériennes - ce n'était pas le genre de choses à faire au-dessus d'un fleuve aux eaux tumultueuses après tout ! - il la déposa simplement de l'autre côté, riant devant son air déçu visible depuis l'autre rive.
Elle retrouva pourtant rapidement son enthousiasme en faisant de grands signes à Aélia. Le kitsune se tourna donc vers la piratesse, qui avait l'air plus retenue déjà, et lui offrit son plus beau sourire d'encouragement. La vue de ses crocs devait être encourageante... pas vrai ?
Elle lui donna son feu vert, et Kyril appliqua de nouveau ses pouvoirs sur la branche, notant qu'Aélia était plus lourde qu'Odéline, mais il n'eut pas plus de difficultés à l'amener sur l'autre bord.

Les filles en sureté et lui faisant signe que c'était à lui, il déposa sa plate-forme faite main - elle ressemblait à un brancard de fortune au final - sur le pont de cordes, et monta dessus à son tour, prenant bien soin de s'allonger de tout son long bien au centre de la couverture.
La vue du fleuve en contrebas avait de quoi l'inquiéter, mais le pont artisanal ne grinçait même pas et sa plate-forme était plutôt stable, du moment qu'il ne bougeait pas trop.

- A vous les filles ! Allez-y doucement, et pas trop d’à-coups, qu'on ait le temps de voit venir si quelque chose part de travers !

Saisissant également la troisième corde devant lui dans sa gueule, il se mit à tirer également pour maintenir de la tension et aider les filles comme il pouvait.
Sa progression fut plus lente que par branche. Heureusement, tout se passa sans problèmes, hormis deux-trois pauses pour remettre la plate-forme droite sur le pont et un court moment de frayeur à cause d'une rafale de vent qui le fit se balancer au-dessus des eaux.
Posant finalement les pattes de l'autre côté, il laissa exploser sa joie en faisant une petite danse de victoire :

- Et voilà ! Bravo à vous deux ! J'adore quand un plan se déroule sans accrocs !

Ils prirent quelques minutes pour récupérer tout leur matériel, les cordes surtout, avant de reprendre la route.

Le soleil avait disparu derrière un versant depuis un moment lorsqu'ils arrivèrent en vue du refuge pour la nuit. Et fort heureusement d'ailleurs, car la température était en train de descendre sans faire mine de s'arrêter, et déjà quelques flocons pointaient le bout de leur nez.
Le refuge en question était un petit chalet un peu en bord de route, serré entre les arbres. Aucune lumière, pas de fumée sortant de la cheminée : c'était un bâtiment comme il en existe beaucoup sur les chemins de montagnes, fait pour accueillir les voyageurs une nuit ou deux, et qui restait vacant les trois-quarts du temps.
Kyril les y amena, le nez au ras du sol, méfiant sans vraiment l'être :

- Hmm... ça fait un moment que quelqu'un est passé dans le coin. Le pont doit être écroulé depuis longtemps. J'espère qu'il y a du bois pour la cheminée du coup... rentrons, dans tous les cas.

La porte était solide, et un peu coincée, mais elle finit par s'ouvrir sur une salle unique, équipée du strict minimum et surtout du nécessaire pour qui veut survivre en montagne. Plusieurs lits-couchettes, des draps épais, des outils, une table, quelques chaises, un poêle et de quoi cuisiner un peu. La porte unique s'ouvrait sur une salle d'eau avec des toilettes sèches.
Bref, c'était spartiate. Et froid.
Kyril se dirigea donc aussitôt vers le poêle, et entreprit de l'allumer avec le petit tas de bois qui se trouvait fort heureusement à côté.

- Euh... est-ce que l'une d'entre vous a pensé à amener un briquet ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aëlia Merirosvo

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 12/02/2012
Age : 28
Localisation : En mer, toujours, sur l'Envolée, peut-être pas pour toujours.

Votre personnage et ses relations
Âge: 26 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les petits bâteaux qui vont sur l'eau ont-ils des ailes... Quoi ? [Libre]   Mer 17 Fév - 16:45

La petite danse de la joie de Kyril avait beaucoup fait rire Odéline, et avait permis à Aëlia de se détendre après le stress de la traversée : en effet, elle n’était tout de même pas tout à fait tranquille. Elle sourit, et ils remballèrent le matériel, avant de reprendre une route tranquille. Ils marchèrent jusqu’à arriver au refuge. Le froid avait envahi les pensées d’Odéline, et la pirate aussi avait hâte d’arriver. C’était un endroit tout à fait classique dans ce style, et, une fois qu’ils eurent débloqué la porte, ils découvrirent l’intérieur, très simple.

*Retour aux basiques.*

Odéline alla s’asseoir sur un lit, manifestement un peu fatiguée, alors qu’Aëlia enlevait tout son harnachement. C’est alors que Kyril posa la question fatale. La pirate se tourna vers lui, un sourcil en l’air.

- C’est une blague ? Si c’en est une, elle est mauvaise, et je te tonds, fais gaffe ! En plus ta fourrure doit pouvoir être bien revendue mine de rien …

Il y avait quelque chose de la dérision dans son ton, mais avec un fond acide qui pouvait être inquiétant si détecté. Tout en parlant, elle se fouillait, et finit par pousser une exclamation de triomphe, tout en brandissant un petit objet.

- Voilà ! Tu as de la chance : je suis censée l’avoir toujours sur moi, mais j’ai tendance à l’oublier un peu partout. On l’a échappée belle !

C’était un briquet automatique, et lorsqu’elle l’ouvrit, une flamme jaillit, claire. Elle s’approcha du tas de bois, et enflamma deux trois branchettes très sèches, qu’elle jeta au milieu. Elle rangea ensuite son briquet, et finit d’enlever ce qui la chargeait, puis s’approcha du feu, et s’y réchauffa, vite rejointe par Odéline. La jeune fille posa sa tête sur l’épaule de la pirate.

- Oh là ! J’en connais une qui va bien dormir cette nuit hein !

Elle lui fit un clin d’œil, et Odéline rit.

- Bon. A table et dodo ? Au fait, il nous reste combien encore avant d’arrive au bateau là selon toi Kyril ?

L’ambiance se réchauffait très lentement, et les filles n’avaient pas encore enlevé leurs manteaux.

Spoiler:
 

_________________
Malgré toutes ces bouteilles de rhum,
Tous les chemins mènent à la dignité,
Je te retrouverai, c'est sûr:
J'ai besoin de toi pour vivre
C'est une question d'équilibre
Quand t'es parti ça m'a coupé les voiles
Depuis les tréfonds m'appellent

Aëlia Merirosvo

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyril
Sanbi kromeugnon
avatar

Messages : 237
Date d'inscription : 14/06/2012

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les petits bâteaux qui vont sur l'eau ont-ils des ailes... Quoi ? [Libre]   Ven 19 Fév - 22:59

Kyril se contenta de rire sous la menace de la pirate, pas intimidé pour deux sous :

- Oui, c'est une blague. Mais je reconnais qu'elle n'était pas très bonne.
J'ai un briquet à amadou au fond d'un des sacs, mais c'est une horreur à utiliser. Le tien vaut mille fois mieux !


Il laissa Aélia allumer le poêle, prit le temps d'optimiser un peu le brasier naissant pour qu'il chauffe fort et pendant longtemps, puis se coucha non loin du feu, laissant ses sacoches dans un coin.
Il s'attaqua finalement au gros morceau de sa soirée : remettre de l'ordre dans sa fourrure, mise en désordre par le frottement de son paquetage.
Après l'effort continu de la journée, ça faisait du bien de se poser, nom d'un gorille géant !
Odéline semblait déjà sur le point de s'endormir, alors même qu'elles n'avaient pas retiré leurs manteaux, ce qui fit sourire Kyril. Aélia lui posa une question, deux même, et il cessa de fourrager dans sa fourrure avec son museau le temps de répondre :

- Oui, c'est la meilleure des choses à faire, car il vaudrait mieux faire la même que ce matin pour repartir au moins aussi tôt. La suite sera moins plate qu'aujourd'hui. Ce n'est pas encore de l'escalade, mais la route bien balisée commence à se transformer en véritable sentier de montagne, d'ici jusqu'à une bonne partie de la prochaine vallée.
Normalement, on verra dans la matinée le Marikshar, si ma carte et les coordonnées sont correctes. Comme les chauve-souris nous ont confirmé qu'on était dans la bonne direction, je ne me fais pas trop de soucis.
Point de vue distance, on a fait à peu près la moitié je dirais. On verra demain si on peut tout faire dans la journée vue la météo et le terrain, même si je préfèrerai qu'on campe une nuit de plus avant de devoir commencer l'escalade proprement dite.


Il fit une pause avant de sourire :

- Je suppose que vous serez d'accords avec moi si je vous dis que l'escalade à la belle étoile n'est pas une bonne idée.
Bref, passons à table, avant qu'Odéline finisse par aller se coucher sans souper !


Ce qu'ils firent donc, laissant le poêle réchauffer rapidement l'atmosphère, maintenant qu'il était bien allumé.
Le chalet était au final plutôt confortable une fois chauffé, voire même accueillant lorsqu'ils déposèrent sur la table leurs provisions achetées le matin à l'auberge.
Le repas fut tranquille, tous les trois étaient trop fatigués pour réellement discuter ou se chamailler.
Le sommeil ne tarda d'ailleurs pas trop à les rattraper... en une demi-heure, tout était plié.
Les deux filles dormaient paisiblement chacune dans un lit, tandis que Kyril s'était allongé près du poêle.

Il n'y avait plus que le bruit doux et rassurant du feu, et celui plus calme encore des respirations assoupies.
Soudain, les oreilles du kitsune se redressèrent et il releva la tête, les sens soudain en alerte. Après quelques secondes, le son qui l'avait réveillé devint audible pour tous : une longue complainte aigüe et sauvage, un hurlement lointain qui semblait monter à l'infini jusqu'à une note maintenue pendant une dizaine de secondes avant de s'éteindre parfois en trémolo, puis de reprendre légèrement différent un peu plus loin...
Kyril se redressa tranquillement, et écouta sans faire de bruit le chant sauvage.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aëlia Merirosvo

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 12/02/2012
Age : 28
Localisation : En mer, toujours, sur l'Envolée, peut-être pas pour toujours.

Votre personnage et ses relations
Âge: 26 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les petits bâteaux qui vont sur l'eau ont-ils des ailes... Quoi ? [Libre]   Mar 1 Mar - 11:45

Aëlia avait mangé vite, comme les autres, afin de pouvoir aller au lit, tout en veillant Odéline, de peur qu’elle ne pique du nez. Ce que lui avait dit Kyril l’avait un peu rassurée : un à deux jours de marche, et ils seraient arrivés. Demain risquait d’être difficile pour Odéline, vu son état à la fin de cette journée, et Aëlia craignait de la voir à l’œuvre sur l’escalade. Avait-elle déjà grimpé au moins ? Rien n’était moins sûr, et si la jeune fille semblait savoir tout faire, Aëlia avait quelques doutes. Elle discuta un peu lors du repas, et tous allèrent vie se coucher.
Elle savoura le lit un peu trop dur, et s’endormit très vite, assez paisiblement.
Dans ses rêves, il y avait le navire. Il y avait une tempête, et Alba, seul, ne pouvant résister, ballotté. Et soudain un homme avec un masque apparaissait, l’aidait, poussant un long, long, long hurlement lupin. Puis il enleva son masque, et à l’instant où elle allait voir son regard, elle s’éveilla en sursaut. Un instant, elle ne sut déterminer si, oui ou non, elle était en éveil ou encore endormie. En effet, le hurlement de son rêve se poursuivait là. Elle se redressa, et, peu à peu, reprit ses esprits. Il y avait une faible lumière diffuse grâce au feu, qui lui permit de se repérer dans le chalet. La présence de Kyril, puis celle d’Odéline la fixèrent sur la réalité de la scène. Elle se passa une main sur le visage, et écouta.

- Ce sont … des loups ? Ils nous en veulent tu crois ?

Il y avait une certaine tension dans sa voix lorsqu’elle adressa cette question à Kyril. En effet, si elle était habituée à faire face aux serpents de mers, aux pieuvres, aux requins et autres krakens, les animaux sauvages et prédateurs terrestres n’étaient pas vraiment son domaine.

_________________
Malgré toutes ces bouteilles de rhum,
Tous les chemins mènent à la dignité,
Je te retrouverai, c'est sûr:
J'ai besoin de toi pour vivre
C'est une question d'équilibre
Quand t'es parti ça m'a coupé les voiles
Depuis les tréfonds m'appellent

Aëlia Merirosvo

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Odéline Belgan
Pas d'passé, pas d’avenir
avatar

Messages : 369
Date d'inscription : 28/02/2012
Localisation : Dans sa maison, sur Minos.

Votre personnage et ses relations
Âge: Inconnu. Situé quelque part entre 15 et 20 ans.
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les petits bâteaux qui vont sur l'eau ont-ils des ailes... Quoi ? [Libre]   Mar 1 Mar - 11:46

Odéline n’avait à vrai dire que très peu de souvenirs de la soirée, passée dans un état semi léthargique. Elle avait mangé de façon automatique, et heureusement que la pirate lui avait rappelé d’enlever son paquetage et son manteau avant d’aller se coucher sinon, elle se serait endormie avec. La chaleur du feu et sa propre fatigue suite à cette journée très active avaient fait qu’elle était tombée dans un profond sommeil dès lors qu’elle avait fermé les yeux. Et à vrai dire, si la voix d’Aëlia ne l’avait pas éveillée, elle aurait sans doute dormi d’une traite, sans rêves, jusqu’au lendemain matin, paisible. Elle ouvrit les yeux lentement, cligna plusieurs fois d’un air clairement ralenti. Se redressant à demi, en appui sur ses coudes, elle écouta un tout petit peu, puis d’une voix pâteuse :

- Il y a un blessé à plusieurs dizaines de kilomètres. Ils rassemblent le clan. Ça ne nous concerne pas : ils savent qu’on est là, je suppose, mais ils ont l’air de ne pas s’y intéresser. On ne risque rien je pense.

Sans plus de commentaires, elle se retourna vers le mur, s’enroula dans sa couverture, et sa respiration ne tarda pas à retrouver e rythme lent et l’inspiration profonde propre aux endormis tranquilles.

_________________
Peut-être que je gâche ma jeunesse,
Mais peu m'importe,
Peut-être que je ne cherche que de vieilles idées,
Mais peu m'importe,
Je viens de naître,
Et j'ai cent ans,
Je sais tout,
Mais je ne sais rien,
Rien de moi.

Odéline





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aëlia Merirosvo

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 12/02/2012
Age : 28
Localisation : En mer, toujours, sur l'Envolée, peut-être pas pour toujours.

Votre personnage et ses relations
Âge: 26 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les petits bâteaux qui vont sur l'eau ont-ils des ailes... Quoi ? [Libre]   Mar 1 Mar - 11:48

Aëlia regarda, assez éberluée Odéline s’éveiller, intervenir, et se rendormir aussi sec. Elle ne put retenir un rire, et se tourna vers Kyril.

- Bon, eh bien ça a le mérite d’être clair.

Elle lui sourit, s’ébouriffa les cheveux, bailla, et continua.

- D’un côté, elle n’a pas tort. Mieux vaut dormir peut-être pour être en forme demain.

Il y avait pourtant comme un doute dans la voix de la pirate, une intonation de question adressée à Kyril. Elle préférait qu’il lui confirme qu’elle pouvait se rendormir. Les loups restaient des bêtes sauvages, non ?

Spoiler:
 

_________________
Malgré toutes ces bouteilles de rhum,
Tous les chemins mènent à la dignité,
Je te retrouverai, c'est sûr:
J'ai besoin de toi pour vivre
C'est une question d'équilibre
Quand t'es parti ça m'a coupé les voiles
Depuis les tréfonds m'appellent

Aëlia Merirosvo

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyril
Sanbi kromeugnon
avatar

Messages : 237
Date d'inscription : 14/06/2012

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les petits bâteaux qui vont sur l'eau ont-ils des ailes... Quoi ? [Libre]   Mar 8 Mar - 23:14

Voir Odéline qui répondit en somnambule à la question d'Aélia fit sourire le kitsune. Il bailla à la suite de la pirate, avant de lui répondre :

- Tu peux te recoucher, ils sont loin, et je fais confiance au diagnostic de notre Déesse du Savoir. Il y a pire comme berceuse que le chant des loups.

Les oreilles du kitsune tournaient dans tous les sens à chaque nouveau hurlement. Malgré son ton qui se voulait rassurant, ses instincts lui criaient de partir se planquer dans un trou quelque part, loin de ces cousins qui se faisaient une joie de tuer les renards à vue.
C'était pénible, parfois, d'être - un peu ! - une bête sauvage.
Kyril se concentra de nouveau sur la mise en ordre de sa fourrure pour faire taire son vieil instinct de fuite, avant de finalement s'enrouler sur lui-même pour s'endormir à son tour.

Il rêva qu'il était attaqué par une meute de loups l'ayant surpris sur leur territoire, et qu'il se défendait en envoyant à la figure des bêtes des sorcières blondes hilares juchées sur des branches de sapin...

Lorsqu'il se réveilla, l'aube n'était pas encore tout à fait levée. Il remit le poêle en route et alla discrètement ouvrir la porte du chalet, amenant à la fois un air bien froid à l'intérieur... et un peu de neige.
Trente beaux centimètres de poudreuse étaient tombés pendant la nuit ! Kyril se félicita d'avoir emmené des raquettes pour les filles, et sortit, refermant la porte derrière lui. Ce qu'il allait faire dehors ? Avez-vous déjà vu un renard utiliser des toilettes humaines ?

Quelques minutes plus tard, il réapparut à l'intérieur, découvrant les filles qui se réveillaient doucement à leur tour. Il leur sourit tout en préparant leur petit-déjeuner :

- Bonjour bonjour ! Bien dormies ? Je ne sais pas si ça va vous faire plaisir, mais c'est randonnée en raquettes aujourd'hui !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aëlia Merirosvo

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 12/02/2012
Age : 28
Localisation : En mer, toujours, sur l'Envolée, peut-être pas pour toujours.

Votre personnage et ses relations
Âge: 26 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les petits bâteaux qui vont sur l'eau ont-ils des ailes... Quoi ? [Libre]   Jeu 17 Mar - 15:32

La jeune pirate regarda le kitsune et lui fit un sourire en hochant la tête, avant de se tourner vers le mur, un peu roulée en boule, et de se rendormir, lentement mais sûrement, pour plonger dans des rêves remplis de bateaux et de nuages en forme de loups, qui la réveillèrent plusieurs fois.
Lorsqu’enfin, elle s’éveilla pour de bon une fois sa nuit finie, Odéline dormait encore profondément, et Kyril était en train de sortir. Elle prit le temps de bâiller, et de finir de se réveiller lentement, avant de s’étirer. Enfin, elle fit basculer ses jambes par-dessus le lit, et enfila ses chaussures. Elle aplatit ses vêtements, et mit quelque chose de plus chaud pour prévoir la journée. Odéline, qui s’éveillait, lui sourit, et  Kyril entra. Alors qu’il préparait le petit déjeuner, elle secoua ses cheveux et les démêla de ses doigts, alors que le dernier membre de leur trio enfilait une veste, en baillant et en secouant ses muscles. Lorsqu’elle entendit « raquettes » elle interrompit tout et se mit à battre des mains :
 
-            Oh oui ! Oui oui oui oui oui ouiiiii ! Des raqueeeeeeettes !
-            Haha ! Manifestement, ça lui fait plaisir, écoute.
 
Aëlia ne précisa rien quant à elle, mais cela ne la dérangeait pas, sans l’enchanter : elle n’était pas très habituée à la montagne, mais pouvait s’y débrouiller –bon faudrait pas lui imposer non plus une tempête de neige ou une avalanche, faut pas déconner. Ils commencèrent ensuite à bavarder tout en déjeunant, avant de ranger l’abri, d’éteindre le feu,  de chausser les raquettes et de mettre manteaux et paquetages. Lorsqu’ils sortirent, elle fut impressionnée par la quantité de neige fraiche … Bon sang de bois vermoulu, que c’était beau ! Elle n’avait jamais trop exploré la montagne en plein hiver, et, si elle avait déjà vu la neige, elle ne s’attendait pas à ce que ce fut si beau en pleine nature … Odéline étai dans le même état qu’elle, mais c’est elle qui sortit le premier :
 
-            C’est vachement beau …
 
Puis, elle se secoua, et Odéline fit de même, et la randonnée à proprement parler commença. A vrai dire, la sensation était extrêmement différente avec les raquettes. Il y eut un léger temps de flottement et de galère, le temps que les deux demoiselles ne s’habituent à avoir tout ça aux pieds et à marcher dans la neige. Aëlia regardait souvent fers Kyril, l’enviant un peu de ne pas avoir besoin de tout cela.
Ceci dit, une fois tout bien lancé, ils adoptèrent un bon rythme, qui leur permit d’avancer plutôt rapidement. Les bâtons se plantaient à un rythme régulier, et les empreintes étaient toutes éloignées pareil, ou presque, les unes des autres. Ils bavardaient de temps en temps, mais étaient souvent silencieux. Parfois, Odéline, entre Kyril et elle, marmonnait un peu. Aëlia se dit qu’elle devait chantonner pour e motiver.
Au fur et à mesure qu’ils montaient, cependant Aëlia se sentait un peu oppressée. Elle se raisonnait en se disant que c’était normal, l’oxygène se raréfiant en montant. Mais il y avait autre chose … Elle se sentait observée. Peu à peu, elle se mit à regarder de plus en plus souvent sur les côtés, cherchant à confirmer son sentiment : ils étaient suivis. Pourtant, comme personne ne mentionnait rien, et qu’elle était bien incapable de discerner des pensées humains autres que celle d’Odéline –elle distinguait les présences des animaux non loin, mais ils étaient nombreux et …
 
-            Un loup !
 
Elle venait de l’apercevoir entre deux arbres, e cette fois, la présence s’était faite plus concrète. En même temps elle prit conscience que les nombreuses présences qu’elle ressentait n’étaient autre que celles …
 
-            Des loups …
 

Il était one heures et demi, et la voix d’Aëlia vacillait. Elle se sentait un peu inquiète, quand même … 

_________________
Malgré toutes ces bouteilles de rhum,
Tous les chemins mènent à la dignité,
Je te retrouverai, c'est sûr:
J'ai besoin de toi pour vivre
C'est une question d'équilibre
Quand t'es parti ça m'a coupé les voiles
Depuis les tréfonds m'appellent

Aëlia Merirosvo

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Odéline Belgan
Pas d'passé, pas d’avenir
avatar

Messages : 369
Date d'inscription : 28/02/2012
Localisation : Dans sa maison, sur Minos.

Votre personnage et ses relations
Âge: Inconnu. Situé quelque part entre 15 et 20 ans.
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les petits bâteaux qui vont sur l'eau ont-ils des ailes... Quoi ? [Libre]   Jeu 17 Mar - 15:35

Odéline partit d’un rire clair.
 
-            Bah oui ! Ils nous suivent depuis un moment. On les intrigue. Je les entends. Ils n’ont pas vraiment l’intention de nous attaquer, si on n’est pas agressifs envers eux. On parle depuis tout à l’’heure. Vous m’avez pas entendue ?
 
Elle leur sourit.
 
-            C’est les mêmes que cette nuit. Au début, ils étaient pas trop d’accord, parce qu’on est sur leur territoire, et qu’il y a Kyril, mais ils ont senti qu’il avait quelque chose d’autre. Et puis, je leur ai expliqué. A vrai dire, leur chef est très sympa ! Du coup ils nous escortent et nous surveillent. Ils veulent vérifier qu’on ne tente pas de leur prendre leur territoire, ou de l’abimer. Et puis, ils m’ont dit que s’il y avait un danger, ils me préviendraient. Apparemment, il peut y avoir des surprises sous la neige, mais pour l’instant, selon eux, et je leur fais confiance, on ne risque rien.
 
Elle semblait très zen par rapport à tout ça. En fait, elle ne craignait évidemment pas les loups, ne se disant pas même qu’ils pouvaient être dangereux, malgré ce que lui avait dit sa voix. Elle était plutôt contente, en réalité, de randonner dans la neige sous le soleil dans un si beau cadre, tout en se faisant de nouveaux amis. Odéline, quoi.
 
-            Si vous voulez, on peut leur proposer de venir avec nous. Sinon, ils peuvent rester dans le coin, mais on aura du mal  les faire partir.
 

Elle sourit à ses compagnons de voyage, manifestement très à l’aise avec l’idée de se déplacer entourée d’une meute de loups, et ce même en présence d’un autre animal –peut-être parce qu’elle ne considérait pas du tout Kyril comme tel.
Spoiler:
 

_________________
Peut-être que je gâche ma jeunesse,
Mais peu m'importe,
Peut-être que je ne cherche que de vieilles idées,
Mais peu m'importe,
Je viens de naître,
Et j'ai cent ans,
Je sais tout,
Mais je ne sais rien,
Rien de moi.

Odéline





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyril
Sanbi kromeugnon
avatar

Messages : 237
Date d'inscription : 14/06/2012

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les petits bâteaux qui vont sur l'eau ont-ils des ailes... Quoi ? [Libre]   Mar 22 Mar - 23:33

Kyril se retint un peu de rire devant les premiers pas plus qu'hésitants et disgracieux des filles avec leurs raquettes ; elles avaient vraiment l'air ridicules ! Un peu comme lui, lorsqu'il essayait de marcher sur deux pattes !
Mais comme il tenait à éviter de se prendre un coup de pied dans les fesses, il fit de son mieux pour les conseiller, même si bon... il n'était pas le mieux placé pour donner des leçons d'utilisation de ce genre d'outils de bipèdes.
Fort heureusement, les filles trouvèrent le "truc" assez vite, et ils ne tardèrent pas à laisser le chalet loin derrière eux pour se diriger vers la première vraie montée du voyage ; un escarpement entre les deux montagnes qui permettait d'accéder à la vallée suivante.
Même sans raquettes, Kyril avançait sans peine, du moment qu'il restait sur le sol stable du chemin. Il s'enfonçait parfois jusqu'au poitrail, ce qui l'obligeait à "nager" dans la neige, mais il ne ressentait pas le froid, et pouvait encore leur servir de guide grâce à son odorat qui repérait facilement le sol pierreux du sentier, même caché sous la poudreuse.

La nature autour d'eux était figée, rendue magnifique par la neige de la nuit, et il n'y avait guère que quelques chants d'oiseaux pour interrompre le silence prodigieux. Ça, et le bruit de leurs pas dans la neige bien sûr. C'était assez grisant de percer le tapis blanc immaculé avec leurs pas, et le kitsune se sentait tel un pionnier foulant du pied pour la première fois des terres sauvages.
Vue que le pont derrière eux était brisé, l'impression n'était pas si loin de la vérité, sans doute.

Ils marchèrent d'un bon pas plusieurs heures, alternant entre bavardages et silence pour économiser leur souffle. Kyril était concentré sur son odorat, la tête baissée pour ne pas perdre le sentier.
Lorsque son museau lui fit parvenir l'odeur caractéristique d'un loup adulte, il se tendit imperceptiblement, et se mit à renifler plus fort. Il repéra bien vite à l'odeur une multitude d'individus, alors qu'Aélia annonçait à voix haute qu'elle venait d'en voir plusieurs. Le kitsune se tendit davantage, et ralentit le pas. Déjà, une dizaine de scénarios catastrophes défilaient dans son esprit, et il réfléchissait à la meilleure manière de protéger les filles si la meute était là pour les attaquer...
Puis Odéline parla, comme elle l'avait fait pendant la nuit et lors de leur rencontre avec les chauve-souris, dissipant la tension en quelques phrases et un grand sourire.
Kyril soupira ; c'était bien là la Déesse du Savoir !

- Ça ne sert à rien de chercher à les faire partir. Surtout s'ils ne sont pas hostiles. Nous ne faisons que traverser leur territoire, normal qu'ils soient curieux et un peu méfiants, en hiver. Tu peux leur demander de rester hors de vue par contre ? Leur présence me stresse, mais ce sera plus facile de les oublier un peu si je ne vois pas leur frimousse entre les arbres.
Tu peux leur demander aussi s'ils me laisseraient chasser un peu dans la journée ? Je comprendrai s'ils refusent, mais ça vaut le coup de demander...


Son instinct de fuite pulsait dans son cerveau, mais les explications d'Odéline l'aidèrent à conserver toute sa raison dans cette situation. Ses instincts primaires avaient toujours été plus forts que ceux des bipèdes. Lorsqu'il vivait parmi eux, dans les villes, c'était facile de passer outre. Mais dans ce décor sauvage, entouré par les prédateurs naturels des renards et sans murs de chalet pour le séparer d'eux, c'était une autre histoire...
Il fit une brève pause, avant tourner la tête et de sourire à Odéline :

- Merci, Odéline. J'aurais pété un câble si j'avais été entouré par une meute de loups sans toi.
Euh... ce sont eux qui hurlaient à propos d'un blessé cette nuit ? J'espère que tout va bien.


Il ressentait même une pointe de compassion pour les loups !
C'est fou ce qu'un simple moyen de communiquer avec ceux que l'on pense être ses ennemis pouvait changer la donne...
Mais Kyril n'était pas un renard pour rien et, tandis qu'il attendait la réponse d'Odéline, il se concentra sur les pires éventualités, à savoir une attaque de la part de la meute. Contre ça, il n'y aurait qu'une solution...
Pour ne pas inquiéter Odéline, il tourna son regard vers Aélia un instant, jusqu'à capter celui de la piratesse... puis il ouvrit un instant ses barrières mentales, pensant avec force :

"Aélia, je ne sais pas si on peut vraiment faire confiance aux loups. Si, pour une raison ou pour une autre, la meute nous attaque, je veux que tu prennes Odéline avec toi et que vous couriez vous réfugier dans l'arbre le plus proche. Tes pistolets ne serviraient à rien contre une meute entière, et Odéline fait une proie facile. Tape du pied droit par terre si tu m'as entendu."

Il se doutait qu'Aélia l'entendrait ; elle devait tenter d'écouter les pensées de tous les loups des environs, et avait sûrement sa "seconde paire d'oreilles" grande ouverte.
Loups alliés ou pas, compassion ou pas, il avait emmené les filles avec lui dans cet expédition, et tenait à les garder en sécurité, quoiqu'il se passe !

Le kitsune souriait toujours, et reporta toute son attention sur Odéline, attendant tranquillement sa réponse.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aëlia Merirosvo

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 12/02/2012
Age : 28
Localisation : En mer, toujours, sur l'Envolée, peut-être pas pour toujours.

Votre personnage et ses relations
Âge: 26 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les petits bâteaux qui vont sur l'eau ont-ils des ailes... Quoi ? [Libre]   Lun 11 Avr - 15:59

[Blblblblblbl]

La réaction d’Odéline la laissa come deux ronds de flans. Cette gamine avait vraiment quelque chose de très étonnant –et plus le temps avançait plus elle comprenait pourquoi Kyril l’avait prise avec eux. Aux aguets, elle écoutait partout : les pensées d’Odéline, toujours très foisonnantes, celles des lus, elle tentait de capter tout ce qu’il y avait autour d’eux, sans exception. A vrai dire, ce n’était pas tâche facile, tout d’abord car de la part des animaux, elle ne captait aucune pensée construite. Impossible, donc, de savoir ce qu’ils pensaient vraiment, et ce qu’ils projetaient, de fait. En effet elle n’était pas très très à l’aise avec cette idée de loups. S’ils décidaient soudain d’attaquer ? Ils restaient des animaux sauvages, des prédateurs et …
Elle se figea entendant Kyril parler dans sa tête. Ah, bon, donc il n’avait tout de même pas perdu son instinct, lui non plus. L’idée de fuir ne lui plaisait pas, mais il fallait toujours protéger les plus faibles, et ici, Odéline ne risquait pas de pouvoir faire quoi que ce soit seule. Ils suivaient manifestement le même raisonnement. Elle tapa du pied à terre, sans que ça ne paraisse trop étrange non plus. Puis, elle lui transmit un simple :

« Et toi ? »

Il n’avait rien mentionné à ce propos, et à vrai dire, elle n’avait pas très envie qu’il se fasse déchiqueter. Odéline ne semblait rien avoir remarqué de leur échange mental, et répondait aux questions de Kyril, dans l’ordre, s’étant manifestement entretenue avec les loups entre temps.

- Alors … Ils veulent bien rester cachés, par contre, la chasse ne semble pas trop les tenter j’ai l’impression. Selon eux, vu notre rythme, on sortira de leur territoire vers 13h me disent-ils, enfin, c’est ce que je comprends, parce qu’ils ne font pas avec les heures, plus avec le soleil, et tout ça, alors je ne suis peut-être pas très précise ... Bref, il va falloir attendre jusque-là pour que tu puisses chasser Kyril je crois, je suis désolée.

Elle avait vraiment l’air toute contrite. Aëlia rit.

- Je ne crois pas que ce soit très grave ! On arrive à négocier, à ne pas se faire attaquer, alors qu’on en en plein sur leur territoire, c’est déjà bien je trouve !

Elle lui sourit plus gentiment :

- Par contre, Kyril a raison : tout va bien pour eux ? C’est eux qui avaient un blessé ?

Odéline fronça les sourcils, et sembla écouter.

- Oui, ce sont eux. C’est pour ça qu’ils se méfient autant d’ailleurs je crois … Mais apparemment, ça va correctement. C’est une blessure à une patte.

Aëlia hocha la tête. Manifestement, ils n’en sauraient pas plus. La pirate n’avait pas non plus l’intention de s’éterniser : il faisait froid, il restait de la route à parcourir, et plus tôt ils seraient sortis du territoire des loups, mieux ce serait.

- Bon … On repart ?

Leurs yeux jaunes la mettaient mal à l’aise. Elle avait la sensation d’être une proie facile, en étant ainsi immobile et à découvert. Ce n’était pas très agréable, et ses habitudes de pirate en prenaient un coup. Elle se sentait gesticuler, nerveuse. Puis soudain, une idée la frappa.

- Attends … On sort de leur territoire mais euh … On rentre dans celui d’autres ou pas ?

Si tel était le cas, il fallait espérer que les suivants seraient aussi pacifiques que ceux-là, ce qui n’était pas gagné d’avance. S’il n’y avait pas d’autres loups, deux explications : soit d’autres animaux, plus dangereux, occupaient ce territoire, soit cette parte était trop dangereuse, impraticable. Peut-être les deux. Elle retint un frisson. Il y eut un temps d’arrêt d’Odéline, qui finalement se tourna vers eux :

- Alors, non, il n’y a pas de loups en meute normalement là-bas. Mais apparemment, il y d’autres bêtes, dont c’est le territoire. Mais ce sont plutôt des animaux nocturnes, on a assez peu de chances de se faire attaquer, si on n’y dort pas. Par contre, il ne faut pas y dormir …

Sentant une certaine tension dans la voix de la petite blonde, la pirate, sans pourtant savoir ce qu’il en était réellement, prit sur elle de la rassurer. S’ils se faisaient attaquer, elle avait ses pistolets, et puis, il y aurait Kyril, ses griffes, ses dents et ses fusils.

- On en sortira avant, t’en fais pas va.

Elle lui sourit.

- Bon. Go, cette fois ?

Et ils repartirent. Ils étaient toujours suivis, de près. Les loups ne prenaient pas vraiment la peine d’être très discrets, mais ils l’étaient suffisamment pour ne pas les inquiéter plus. Etrangement, leur rythme semblait un peu augmenté, comme si le fait de se savoir suivis les boostait un peu Kyril et elle. Bizarrement. Elle regardait fréquemment vers Odéline, qui semblait toujours en grande communication, pour vérifier qu’elle suivait correctement le rythme. Elle semblait parfois peiner, mais ne se plaignait pas. Un peu après 13 heures, elle s’arrêta soudain, et fit un signe et un grand sourire, comme un au revoir, puis vint les rejoindre.

- On n’est plus sur leur territoire et …oh ! Un bateau dans une montagne !

Les yeux d’Odéline s‘étaient écarquillés, et elle pointait du doigt les montagnes. Et, en effet, Aëlia le vit. Elle se tourna vers Kyril.

- C’est celui-là, j’imagine ?

Elle sourit. De ce qu’elle en voyait, c’était là un bien beau bateau. Il avait du goût, ce renard !
Au même instant, son estomac émit un gargouillement bien peu gracieux, rappelant efficacement qu’il était l’heure de manger, pour eux qui avaient marché toute la matinée.

Spoiler:
 

_________________
Malgré toutes ces bouteilles de rhum,
Tous les chemins mènent à la dignité,
Je te retrouverai, c'est sûr:
J'ai besoin de toi pour vivre
C'est une question d'équilibre
Quand t'es parti ça m'a coupé les voiles
Depuis les tréfonds m'appellent

Aëlia Merirosvo

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyril
Sanbi kromeugnon
avatar

Messages : 237
Date d'inscription : 14/06/2012

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les petits bâteaux qui vont sur l'eau ont-ils des ailes... Quoi ? [Libre]   Ven 29 Avr - 19:15

Kyril comprit le message derrière le regard d'Aélia, et sourit à la piratesse, cherchant à la rassurer sans pour autant s'expliquer.
Il soupira légèrement après la réponse d'Odéline, l'air un peu déçu :

- Meh.
Je m'y attendais un peu, de toute façon. C'était surtout pour nous éviter de nous rationner avec les provisions. Me voilà obligé de me nourrir avec la délicieuse charcuterie de cette auberge ! Pauvre de moi, n'est-ce pas ?
Tu pourras les remercier de leur compréhension, Odéline ? Ça ne vaut pas grand chose, mais autant se montrer les plus civilisés.


Ils finirent par reprendre la route, marchant plus vite sans vraiment s'en rendre compte.
Kyril voyait toujours du coin de l'oeil des yeux jaunes entourés par des paires d'oreilles pointues, souvent des jeunes loups curieux, mais sa crainte des prédateurs s'était bien atténuée, grâce à Odéline. Elle était devenue gérable, en tout cas. Il ne faisait toujours pas entièrement confiance aux loups - il en faudrait bien plus pour ça ! - mais il pouvait se reconcentrer sur l'expédition.
Odéline semblait peiner un peu plus sous ce nouveau rythme de marche, et le kitsune se força à ralentir. Puis, Aélia posa la question qui valait au moins dix lingots d'or.
La réponse d'Odéline, hésitante et un peu nerveuse, le fit réfléchir un instant. Il devait avouer qu'il n'était pas vraiment au fait de la faune susceptible de leur causer des problèmes dans ces montagnes.

- Hmmm... et bien on n'aura qu'à ne pas dormir ce soir, ou alors on arrêtera d'avancer plus tôt pour être certains de trouver un abri sûr pour la nuit. Par contre, si les loups t'ont dit à qui ou à quoi appartient le territoire après le leur, n'hésite pas à nous en informer. Après, peut-être que leur vision des choses est difficile à appréhender.

Ils reprirent leur route jusqu'à presque midi.
Le chemin qu'ils suivaient en serpentant venait de les faire parvenir en vue de la vallée suivante lorsque Odéline annonça qu'ils venaient de sortir du territoire des loups... et qu'elle venait d'apercevoir un bateau dans une montagne !
Le kitsune leva les yeux, et regarda dans la direction pointée par la jeune fille, ignorant la vallée enneigée, sauvage et magnifique pour découvrir leur objectif.
Il ne réagit pas immédiatement à la question d'Aélia, prenant le temps de s'asseoir dans la neige sans quitter du regard la forme sombre mais immanquable posée à flanc de montagne. Ses queues dansèrent derrière lui, et une longue-vue sortit d'elle-même de son sac pour venir se placer devant ses yeux, se dépliant sous l'effet de son pouvoir pour lui permettre de mieux discerner le navire.
Son grand sourire dévoila tous ses crocs :

- Oui, c'est bien lui. Nom d'un gorille géant, ça me fait plaisir de le revoir ! Pour un peu, on le croirait échoué sur un banc de sable.
Et les enchantements sont encore un peu actifs, il n'y a pas de neige dessus, juste un peu de givre...


Avec sa longue-vue, il voyait que le bois brillait sous l'effet de la couche de givre. Les voiles étaient repliées, et l'ancre descendue s'était enfoncée entre deux blocs de granite. Il reposait légèrement penché sur un escarpement deux à trois fois plus grand que le navire lui-même, à mi-hauteur sur le versant de la montagne face à eux.
Il fit léviter la longue-vue vers les filles, au cas où elles avaient envie de voir plus en détails leur objectif.
Le moral du kitsune venait de remonter jusqu'au plafond, et il rit avec enthousiasme en entendant le grondement affamé de l'estomac de la piratesse.

- C'est bon, le message est passé Aélia ! Et tu as raison, c'est le bon moment pour manger un morceau. Je dois même avoir un peu de rhum tiens...

Joignant le geste à la parole, il se débarrassa de son paquetage avant de se mettre à en fouiller le contenu, ne tardant pas à sortir tout ce qu'il fallait pour faire la fête là, tout de suite, nourriture et boisson alcoolisée comprises.
Les loups ? Oubliés.
Le chemin à venir ? Pas encore concerné.
Le troll à la fourrure blanche qui s'approchait, l'air menaçant ? Euh...

Kyril se redressa et vint se placer entre les filles et le troll en question, faisant face sans se montrer plus agressif que ça. La bestiole simiesque et à la carrure de catcheur ralentit, avant de montrer les crocs. Le kitsune plissa les yeux, grognant à son tour, ses queues entamant une danse derrière lui.
C'était bizarre, mais il avait l'impression d'avoir déjà croisé la route de ce troll, dans un décor similaire avec ça...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Odéline Belgan
Pas d'passé, pas d’avenir
avatar

Messages : 369
Date d'inscription : 28/02/2012
Localisation : Dans sa maison, sur Minos.

Votre personnage et ses relations
Âge: Inconnu. Situé quelque part entre 15 et 20 ans.
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les petits bâteaux qui vont sur l'eau ont-ils des ailes... Quoi ? [Libre]   Mer 11 Mai - 18:09

Odéline peinait un peu à les suivre, et leur fut reconnaissante lorsqu’ils ralentirent l’allure. Elle n’était pas aussi sportive qu’eux, et était plus spécialiste des casseroles que de la randonnée dans la neige. Par contre, elle ne craignait pas vraiment les animaux à rencontrer : elle avait du mal à voir les autres comme méchants, puisqu’elle pouvait toujours communiquer avec, ce qui l’aidait beaucoup. C’est d’ailleurs pour ça qu’elle avait doucement secoué la tête lorsqu’on lui avait demandé si elle savait ce qu’il y avait de l’autre côté : d’une part elle n’avait pas demandé, d’autre part les loups eux-mêmes ne semblaient pas savoir exactement ce qu’il y avait.
Lorsqu’elle vit le bateau, elle fut assez surprise, et ne put s’empêcher de le signaler. Elle aurait sautillé sur place si seulement ses raquettes ne l’avaient pas tenue au sol fermement –et avoir le nez dans la neige ne la tentait pas beaucoup, il fallait bien l’admettre …-. Lorsque la longue vue arriva tranquillement vers elle, elle la prit, et poussa un petit cri d’admiration.

- Ooooooh c’est beaaaaaaau !

Kyril avait raison. On l’aurait dit posé sur un banc de sable, et le givre qui le faisait briller le magnifiait, faisant ressortir ses volumes étonnants … C’était la première fois, et sans doute l’unique, où elle voyait un bateau dans une telle situation. Elle en restait soufflée. Si soufflée qu’elle réagit à peine à la mention de la nourriture, alors qu’Aëlia avait l’air bien enthousiaste. En fait, elle ne se retourna que lorsqu’Aëlia la prit violemment et la mit derrière elle, afin de … De quoi d’ailleurs ?
Odéline jeta un coup d’œil par-dessus l’épaule de la pirate, qui avait quelques centimètres de plus qu’elle, et découvrit … Un grand troll blanc. Immense et Costaud. Puis, ses yeux se posèrent sur les deux pistolets qu’Aëlia avait à la ceinture et sur lesquels elle avait ses mains, se tenant manifestement prête à dégainer. Au grondement de Kyril, à la vue des crocs du troll, Aëlia sortit un peu plus ses armes, alors qu’Odéline sentait qu’elle avait peur. C’était rare, mais ça lui arrivait. Le troll ne semblait pas très disposé à communiquer, et ressemblait pas mal au gorille géant qu’invoquait toujours Kyril … Et si c’était lui venu se venger d’être appelé à tort et à travers, hein ?
Odéline secoua la tête, étonnée de ses propres pensées, et sourit. Puis elle tenta de parler un peu, lui demandant ce qu’il faisait là, mais, pas de chance elle n »obtint pas de réponse. Sinon celle-ci.

- Manger !

Elle poussa un cri d’avertissement :

- Attention !

C’est à cet instant que le troll se jeta sur eux avec un grognement affreux. On avait beau être sur Minos, la bestiole affamée n’avait rien de sympathique ni de bienveillant et semblait les considérer comme de la nourriture appétissante, bien plus que la charcuterie qu’ils avaient encore.

- Surtout, reste derrière moi ! Ne reste jamais à découvert, va te cacher et ne fais aucun bruit si tu ne peux plus rester derrière moi !

Elle entendit deux coups de feu, et se prit des coups d’épaules d’Aëlia, poussée par le retour de ses armes. Ses oreilles firent un son aigu. Elle n’entendait plus rien, à cause des détonations. Elle avait vraiment peur. C’était la première fois qu’elle vivait une telle violence. Alors qu’Aëlia reculait tout en restant face au troll qui s’avançait vers elle, elle attrapa la première arme qui lui passa sous la main, à savoir la bouteille de rhum. Elle ne se sentait pas prête à en découdre du tout, mais au moins, elle pourrait peut-être distraire la bête …

Spoiler:
 

_________________
Peut-être que je gâche ma jeunesse,
Mais peu m'importe,
Peut-être que je ne cherche que de vieilles idées,
Mais peu m'importe,
Je viens de naître,
Et j'ai cent ans,
Je sais tout,
Mais je ne sais rien,
Rien de moi.

Odéline





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyril
Sanbi kromeugnon
avatar

Messages : 237
Date d'inscription : 14/06/2012

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les petits bâteaux qui vont sur l'eau ont-ils des ailes... Quoi ? [Libre]   Jeu 16 Juin - 22:37

Pas du tout impressionné par la tentative d'intimidation du kitsune, le troll chargea, fonçant vers Kyril, ses deux mains larges comme des battoirs rassemblées en une masse au-dessus de sa tête simiesque, prête à s'abattre et à écraser sa cible.
Kyril le regarda s'approcher, sans bouger, terminant de rassembler son pouvoir en face de lui, formant un bouclier, un mur qu'il savait assez solide pour arrête une charge de rhinocéros. Il aurait pu esquiver d'un bond, sans doute, mais le troll risquerait alors de s'intéresser aux filles.
Mieux valait arrêter la charge de la créature rapidement, pour permettre à Aélia et Odéline de rester à distance, voire hors du combat.

Kyril était donc concentré, très concentré, prêt à recevoir le coup monumental que le troll lui réservait lorsque soudain...
Odéline émit un cri d'alerte.
Deux coups de feu retentirent.
Deux balles lui frôlèrent les oreilles, allant se planter une dans le torse du troll, l'autre dans son épaule.
Blessé mais sans ralentir, la créature rugit de douleur, ajoutant à la cacophonie soudaine captée par les oreilles - sommes toutes particulièrement sensibles, voyez-vous - du kitsune.

Une demie-seconde plus tard, sa concentration vacillait, et il perdit le contrôle de son pouvoir.

Spoiler:
 

Il ignorait toujours ce qui se produirait lorsqu'il perdait le contrôle de sa télékinésie, mais c'était toujours sur sa pomme que ça tombait. Et comme il avait balancé la sauce pour créer son bouclier, il sentait le sale coup venir :

- This is going to hurt...

Il sentit vaguement l'énergie devant lui commencer à tourbillonner comme un maelstrom... puis il se sentit décoller et se fit projeter avec force dans les airs, droit sur le troll qui venait de subir une attraction similaire dans sa direction !
Le choc fut rude, et les deux adversaires surpris se retrouvèrent empêtres l'un dans l'autre, s'élevant et tourbillonnant dans les airs, happés par une tornade très localisée et particulièrement taquine.
Le troll beuglait, sa colère remplacée par une terreur nourrie par une sensation de déjà-vu. Kyril resta silencieux, mais n'était pas rassuré pour autant.
Après quelques longues secondes, l'énergie du maelstrom s'épuisa, et libéra les deux infortunés dans une dernière explosion télékinétique qui les fit partir à toute allure vers... un gros tas de poudreuse.

Le calme revint, bizarrement.
Bien visible au milieu de l'étendue blanche neigeuse, deux trous, l'un en forme de troll, l'autre en forme de renard.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aëlia Merirosvo

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 12/02/2012
Age : 28
Localisation : En mer, toujours, sur l'Envolée, peut-être pas pour toujours.

Votre personnage et ses relations
Âge: 26 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les petits bâteaux qui vont sur l'eau ont-ils des ailes... Quoi ? [Libre]   Lun 20 Juin - 15:33

Aëlia avait vraiment faim, mais lorsqu’elle vit Kyril effectuer un déplacement rapide, elle s’alerta, et cette sensation disparut entièrement. Les queues du kitsune dansaient et l’horreur sur pattes montrait les crocs. Elle ne mit pas bien longtemps à régir. Odéline était là, toujours émerveillée, et faisait une proie des plus faciles. Elle l’attrapa sans ménagement par les épaules, la tourna et la mit derrière elle, à l’abri relatif de sn corps. Elle serait toujours plus difficile à terrasser que la gamine, se disait-elle. Odéline avait les mains sur ses épaules, et ce contact la perturbait d’autant plus qu’elle lui transmettait le goût âcre de la peur –qu’Aëlia ressentait à peine, trop boostée par l’adrénaline. Elle avait les mains sur ses pistolets, prête à régir, et lorsqu’Odéline lança son cri d’alerte, elle lui communiqua une consigne simple, puis dégaina et tira. Evidemment, elle n’entendit plus rien, mais c’était habituel pour elle.
Ce qui était moins habituel cependant, c’était ce que ça avait créé. Elle crut entendre Kyril marmonner quelque chose. L’air semblait crépiter, alors que la bête semblait irritée par les balles. Aëlia faillit tirer à nouveau. Elle ne s’arrêta qu’à l’instant fatidique, et heureusement : elle aurait pu tuer Kyril. En effet, celui-ci venait de s’envoler de concert avec un troll beuglant. Aëlia, les yeux écarquillés, n’y croyait pas.

- Kyril a perdu le contrôle de son pouvoir …

C’était un murmure d’Odéline dans son dos. Soudain, la pirate perçut un changement, et se jeta sur Odéline qu’elle plaqua au sol. S’il y avait explosion, ou que tout se mettait à fuser, il ne fallait pas qu’elles se heurtent à quoi que ce soit, et elle avait peur qu’Odéline ne soit pas assez réactive à ses ordres. Il y eut un bruit, et soudain pus rien. Elle se redressa, et bondit sur ses pieds.

Ils avaient disparu !

_________________
Malgré toutes ces bouteilles de rhum,
Tous les chemins mènent à la dignité,
Je te retrouverai, c'est sûr:
J'ai besoin de toi pour vivre
C'est une question d'équilibre
Quand t'es parti ça m'a coupé les voiles
Depuis les tréfonds m'appellent

Aëlia Merirosvo

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Odéline Belgan
Pas d'passé, pas d’avenir
avatar

Messages : 369
Date d'inscription : 28/02/2012
Localisation : Dans sa maison, sur Minos.

Votre personnage et ses relations
Âge: Inconnu. Situé quelque part entre 15 et 20 ans.
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les petits bâteaux qui vont sur l'eau ont-ils des ailes... Quoi ? [Libre]   Lun 20 Juin - 15:33

Odéline avait, à vrai dire, subi plus que vécu : les consignes d’Aëlia, sa façon martiale de la protéger, la tornade, Kyril volant, sa peur intense, et finalement, se retrouver plaquée dans la neige. Sa seule utilité avait été d’alerter et de comprendre que c’était Kyril qui avait déclenché la tornade –mais elle n’avait évidemment pas conscience que ces deux évènements étaient liés. Elle avait mal aux oreilles et à la tête, et avait la sensation que son visage la brûlait –la faute à la neige sans doute. Puis, dans un flou assez vague, elle sentit qu’elle ne vit Aëlia se redresser –son poids ne l’écrasait plus- puis bondir sur ses pieds. Elle-même cligna des yeux, avant de s’asseoir. Elle vit le visage paniqué de la pirate, qui se tournait en tous sens, semblant chercher quelque chose qui n’était plus là. Ceci inquiéta Odéline, plus encore que le silence qu’elle n’entendait pas, à cause du sifflement dans ses oreilles. Elle se mit debout, et s’appuya à Aëlia. Très vite elle comprit. On ne voyait plus ni Kyril, ni le troll, et son ventre se serra à la pensée que peut-être ils avaient chuté du haut du col. Puis elle vit, en parcourant du regard le paysage autour d’elles un gros tas de poudreuse, avec un relief des plus bizarres.

- Là !

Elle venait de le pointer du doigt, et se mit à courir, comme elle le pouvait avec les raquettes, vite rejointe par Aëlia. La scène devait être asse comique à voir de l’extérieur.
Elles arrivèrent bien vite à la poudreuse, et Odéline ne prit pas le temps de vérifier l’état du troll avant de bondir vers Kyril. Très vite, elle put vérifier ce à quoi elle tenait :

- Il respire !

Sauf qu’à côté aussi, ça respirait, et ça, elle ne l’avait pas vu.

_________________
Peut-être que je gâche ma jeunesse,
Mais peu m'importe,
Peut-être que je ne cherche que de vieilles idées,
Mais peu m'importe,
Je viens de naître,
Et j'ai cent ans,
Je sais tout,
Mais je ne sais rien,
Rien de moi.

Odéline





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aëlia Merirosvo

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 12/02/2012
Age : 28
Localisation : En mer, toujours, sur l'Envolée, peut-être pas pour toujours.

Votre personnage et ses relations
Âge: 26 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Les petits bâteaux qui vont sur l'eau ont-ils des ailes... Quoi ? [Libre]   Lun 20 Juin - 15:37

Aëlia avait été grandement soulagée lorsqu’Odéline avait fini par voir ce fameux tas de poudreuse –comment avait-elle pu passer à côté, d’ailleurs ?- et l’avait suivie jusque là-bas, en courant de façon ridicule à cause des raquettes.

*Heureusement qu’Alban n’est pas là. Sinon, j’en auris entendu parler des millénaires, au moins !*

Elle fut aussi grandement soulagée lorsqu’Odéline lui confirma que Kyril état bien vivant, ni frappé par le troll, ni trop amoché par la chute manifestement, la poudreuse ayant dû servir de matelas. Sa joie fut cependant de courte durée. Elle entendit derrière eux un grognement, et se retourna vivement, ses pistolets encore à la main, laissant Odéline serrer Kyril contre elle, et se retrouvant nez-à-nez avec le troll qui sortait de sa léthargie forcée.

- Encore toi ?! Ca ne t’a pas suffi ?!

Un instant, elle pensa à l’achever, puis le traumatisme que ce serait pour Odéline l’effleura. Elle soupira, et fit tourner ses pistolets. Puis elle bondit sur les épaules de la bête et lui flanqua deux énormes coups de crosse en pleine tête, qui en plus d’un « schtonk » assez désagréable, eurent l’agréable effet de le faire retomber comme une masse. Elle rejoignit ensuite ses compagnons, rangeant ses armes.

- Je pense qu’il est parti pour une bonne sieste, entre ta tornade et mes crosses, mais il ne vaut mieux pas trop trainer dans les parages. Je ne peux pas garantir son humeur au réveil.

Elle tendit la main à Odéline pour l’aider à sortir du trou de neige sans trop glisser, ni se blesser.

- Ca va Kyril ?

A vrai dire, comme elle savait juste qu’il respirait, il aurait tout aussi bien pu ne pas lui répondre et être assommé.

Spoiler:
 

_________________
Malgré toutes ces bouteilles de rhum,
Tous les chemins mènent à la dignité,
Je te retrouverai, c'est sûr:
J'ai besoin de toi pour vivre
C'est une question d'équilibre
Quand t'es parti ça m'a coupé les voiles
Depuis les tréfonds m'appellent

Aëlia Merirosvo

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les petits bâteaux qui vont sur l'eau ont-ils des ailes... Quoi ? [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les petits bâteaux qui vont sur l'eau ont-ils des ailes... Quoi ? [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les petits bâteaux qui vont sur l'eau ont-ils des ailes... Quoi ? [Libre]
» Petits Jeux Entre Nous [ Pv Prioritérement avec Boule Tigrée mais sinon LIBRE]
» Maman les p'tits bateaux qui vont sur l'eau ont-ils des ailes ?
» sos petits caniches toys doivent etre euthanasiés !!! HELP !
» Les aventuriers vont jamais tout droit...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elysion :: Minos :: Montagnes Déméter-
Sauter vers: