Forum RPG science fantasy
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un dernier tour de piste ? [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Maeko et Lampion
Artiste lunaire et Dragon solaire
avatar

Messages : 269
Date d'inscription : 30/11/2011

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Un dernier tour de piste ? [Libre]   Jeu 19 Fév - 3:34


C'était une auberge tout ce qu'il y avait de plus tranquille, dans un village tout aussi calme. Un lieu loin des troubles des grandes villes, bercé par le flot des jours et des nuits simples, des rumeurs d'événements lointains, tellement lointains que leur gravité ne provoquait qu'un hochement de tête appuyé et des grandes phrases sur la folie des hommes des villes.
Des gens de passage parfois, rarement, le genre qui restaient de passage, apportant quelques nouvelles, sans faire d'histoires.
Des habitués qui venaient le soir boire un verre après une journée de labeur aux champs, à la forge, au moulin, à la petite tannerie...
Bref, un lieu où les gens aimaient se retrouver, sans avoir besoin de parler et de rire fort, sans se disputer ni se saouler plus que de raison. C'était une auberge comme il y en avait des milliers, des millions d'autres. Dans un village comme il y en avait des milliers, des millions d'autres.
Un endroit... chiant comme la pluie.

Alors, pourquoi ? Mais pourquoi diable Maeko avait-elle choisi cet endroit pour se poser ?
La femme était assise à une table, ses doigts tapotaient sur un verre de vin qu'elle n'avait pas fait mine de boire depuis presque trois heures. Elle portait une tenue de voyage épaisse, assortie à un manteau de laine à capuche pour supporter les températures glaciales de saison. Les hautes bottes qu'elle avait aux pieds étaient couvertes de poussière et de terre, signe qu'elle avait bien marché dans la journée. Ses cheveux bruns cascadaient autour de sa tête en un désordre qui paraissait pourtant soigneusement étudié.
Couché sur la table, Lampion le dragonnet feignait de dormir mais dardait parfois un oeil inquisiteur aux alentours et vers la femme. Les écailles rouge sombre du saurien volant brillaient sous la lumière de la cheminée non loin et, si sa présence intriguait plus d'une personne présente, il ne faisait attention à personne d'autre qu'à sa compagne.

Sur une chaise voisine, Maeko avait déposé son luth. Elle était rentrée dans l'auberge peu avant la tombée du jour avec l'instrument accroché dans le dos, Lampion sur son épaule. Tous l'avaient observé avec surprise tout d'abord - teinté d'un soupçon de méfiance devant le dragonnet - mais la présence de l'instrument avait catégorisé la femme comme ménestrel itinérante.
Elle n'avait rien fait ou dit pour fausser cette première impression, se contentant de sourire à l'assemblée, d'aller s'asseoir à une table, de commander un verre de vin qu'elle n'avait pas bu, et rien d'autre. On lui avait bien demandé de jouer un morceau contre quelques pièces, mais elle s'était contentée de répondre qu'elle le ferait plus tard, gratuitement avec ça.

Comme elle ne faisait rien d'autre qu'attendre, sans chercher à se mêler aux discussions, les autres clients et habitués de l'auberge se contentèrent de la laisser tranquille, ne lui jetant que des regards curieux de temps à autre.

_________________
Un Huhu vaut mieux que deux tu l'auras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Séléné Saralondë
Métisse tourmentée (et bigame)
avatar

Messages : 635
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 25
Localisation : Peut-être juste derrière toi, peut-être n'importe où ailleurs

Votre personnage et ses relations
Âge: 23 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Un dernier tour de piste ? [Libre]   Sam 13 Fév - 13:58

Cela faisait désormais quelques temps que Séléné s’était réinstallée sur Eaque avec ses deux hommes. La maison était remise à neuf, rafraichie, et peu à peu, les automatismes s’installant, l’ambiance s’était détendue –et heureusement, elle n’aurait pu supporter le contraire. Deus était artiste, et elle était en train d’obtenir un poste de conseillère stratégique dans le gouvernement Eaquien. Thane, lui, forgeait.
Elle avait donc décidé que c’était le bon moment pour s’éloigner un peu, et avait fait son sac, avant de partir à cheval pour la citadelle des Soigneurs. Elle avait envie d’une longue ballade, et Lucor lui demandait souvent de venir : pourquoi ne pas combiner les deux ? Elle avait gardé un moyen d’être rapidement contactée : s’il y avait urgence, elle se téléporterait jusqu’à Hypnos, voilà tout.
Cela faisait à présent deux jours qu’elle chevauchait, et elle comptait arriver le lendemain. Elle ne poussait pas sa monture : elle n’était pas pressée, et n’avait aucune raison de l’épuiser. Elle avait envie de profiter du voyage pour observer les paysages qui renaissaient après l’hiver. Elle prenait son temps, savourant les mouvements de son cheval sous elle, calquant son corps là-dessus, et retrouvant des sensations qu’elle n’avait pas éprouvées depuis longtemps à présent. Quand exactement avait-elle décidé de se laisser enfermer dans une vie plus calme ? Quand avait-elle cessé de voyager, de bouger, de fuir ? Quand avait-elle grandi, quand avait-elle vieilli ? Ces questions l’avaient encouragée plus encore à prendre son temps pour cette escapade : quand pourrait-elle en effectuer une autre, une fois qu’elle ferait parie du gouvernement ? Quelles libertés aurait-elle ? Quelle marge de manœuvre ?  Elle avait soupiré, et avait respiré à fond l’air qui rafraîchissait. On avait beau être mi False, les nuits étaient encore fraîches, et elle admettait qu’un repas chaud n’aurait pas été de refus, avant, peut-être de passer la nuit  l’auberge si elle lui semblait correcte. Sinon, elle dormirait dehors, ce qi ne la dérangeait pas. Elle approchait d’ailleurs d’un de ces villages calmes qui parsemaient sa route. Elle sourit. Le hasard faisait décidément bien les choses. Elle prit le temps de contempler le soleil qui se couchait derrière les montagnes, dessinant les crêtes et les sommets avec une magnifique précision, avant d’entrer dans le village et de finalement aller à l’auberge. Elle attacha son cheval, prit ses affaires, et entra.
A l’intérieur, tout était du plus banal : des meubles en bois, des clients regroupés autour de petites tables, un tenancier à la bedaine toujours étonnante, une cheminée, et les cambres à l’étage sans doute. Elle salua, et parcourut du regard la salle afin de trouver où se poser. C’est alors que ses yeux tombèrent sur un mini-dragon rouge sombre endormi sur une table, accompagné d’une femme brune, en tenue de voyage, elle-même accompagnée d’un luth sur une chaise.

*Tiens, Maeko et Lampion … Ca pour du hasard …*

Elle hésita un instant : elle, n’avait pas d’affinités particulières avec l’étrange femme, qu’elle ne comprenait pas toujours, mais n’avait pas non plus de raisons pour ne pas aller la saluer. De plus il ne restait pas beaucoup de places dans l’auberge, alors … Ainsi, elle se dirigea droit vers eux, et leur sourit.

- Bonsoir ! Je peux m’asseoir avec vous ? Ça fait un moment qu’on ne s’était pas croisés …

_________________
Si je m'abîme dans ce décor triste et sublime,
Si je me nuis, nuit après nuit, jour après jour,
Si le soleil ne m'atteint pas, si le sommeil ne m'éteint pas,
Si mes lèvres traînent mes regrets de tout et de rien,
Si j'écrase mon coeur vide pour en extraire l'acide,
C'est car au lieu de vivre je me souviens ...

Séléné Saralondë


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-bubble.over-blog.com
Maeko et Lampion
Artiste lunaire et Dragon solaire
avatar

Messages : 269
Date d'inscription : 30/11/2011

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Un dernier tour de piste ? [Libre]   Dim 14 Fév - 19:52

Dans un bel ensemble, Maeko et Lampion levèrent la tête pour se tourner vers la métisse qui venait de les saluer. Il y eut une seconde de flottement, puis après un bref échange de regards entre la femme et le dragonnet - suivi d'un hochement de tête du petit lézard - cette dernière sourit à Séléné, lui faisant signe de s'asseoir face à elle :

- Je t'en prie. C'est vrai que ça fait un bail... la dernière fois c'était aux jeux olympiques c'est ça ?
- Criii !
- Ah oui... ce fameux diner dans les plaines... il faudra me rafraichir la mémoire.
- Humph !

Maeko rit doucement et se mit à observer tranquillement Séléné, tandis que Lampion laissait retomber sa tête sur ses pattes, sans fermer l’œil pour autant.
La femme avait une expression plus particulière que d'habitude ; c'était comme si elle s'amusait d'une blague connue d'elle seule.

- Comment va par chez toi, Séléné ? Depuis le sauvetage de la Reine de Minos - très joliment réalisé d'ailleurs, mes félicitations - il parait que les hautes autorités d'Eaque te courtisent. Ce doit être flatteur, non ?

_________________
Un Huhu vaut mieux que deux tu l'auras.


Dernière édition par Maeko et Lampion le Dim 31 Juil - 17:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Séléné Saralondë
Métisse tourmentée (et bigame)
avatar

Messages : 635
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 25
Localisation : Peut-être juste derrière toi, peut-être n'importe où ailleurs

Votre personnage et ses relations
Âge: 23 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Un dernier tour de piste ? [Libre]   Lun 15 Fév - 15:38

Ils échangèrent un regard bref qu’elle saisit pourtant, puis l’invitèrent à s’asseoir avec eux. Elle leur sourit, et tira une chaise, s’installant face à Maeko. Elle posa à ses pieds son lourd sac, et suivit le dialogue de mots et de cris de la femme et son dragon miniature. Un sourire flottait sur ses lèvres, étrange écho à l’expression, quelque part un peu distante, de Maeko. Ses sourcils s’arquèrent lorsque Maeko parla du sauvetage et d’Eaque. Elle se racla la girge. Les informations allaient très vite décidément …

- Oh, tu es au courant de tout ça … Les nouvelles vont vite … et ont du mal avec l’exactitude manifestement. Personne ne me courtise, c’est moi qui essaie d’y entrer. Aucun rapport avec le sauvetage, de fait, ni avec quoi que ce soit de flatteur, donc.

*Voulait-elle vraiment qu’on la sauve d’ailleurs ? Mystère.*

La relation entre Isaac et la reine de Minos ne lui plaisait absolument pas. D’une part elle considérait cet homme comme un danger public et un psychopathe, incapable de gouverner –ni même d’aimer, mais à vrai dire, ça elle s’en fichait un peu : la reine n’était pas de ses amis ; par contre, s’ils venaient à faire l’erreur de se marier et donc s’il venait à avoir du pouvoir, il risquait de mettre grandement en danger un équilibre déjà extrêmement fragile. D’autre part, elle digérait assez mal le fait d’avoir du collaborer avec son pire ennemi, d’avoir été forcée de le toucher, tout ça pour que même pas un an plus tard, la reine tombe dans les bras de son kidnappeur.

- J’imagine que ce sont les journaux qui relaient tout ça ?

Elle eut un sourire amusé et ironique. Il ne fallait vraiment pas croire tout ce que disaient les journaux …

- De fait ma foi, ça va plutôt correctement. J’ai déménagé, c’est la seule chose notable. Et toi, pardon, vous deux ? Qu’avez-vous à raconter, et qu’est ce qui vous amène ici ?

Elle leur sourit, tout en lissant du plat de la main se vêtements, lesquels avaient ardé des plis désagréables suite au voyage et à la veste sous laquelle ils étaient.

_________________
Si je m'abîme dans ce décor triste et sublime,
Si je me nuis, nuit après nuit, jour après jour,
Si le soleil ne m'atteint pas, si le sommeil ne m'éteint pas,
Si mes lèvres traînent mes regrets de tout et de rien,
Si j'écrase mon coeur vide pour en extraire l'acide,
C'est car au lieu de vivre je me souviens ...

Séléné Saralondë


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-bubble.over-blog.com
Maeko et Lampion
Artiste lunaire et Dragon solaire
avatar

Messages : 269
Date d'inscription : 30/11/2011

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Un dernier tour de piste ? [Libre]   Lun 15 Fév - 17:06

La femme sourit, et dit sur le ton de la confidence :

- Pourtant, j'ai surpris plusieurs grands pontes d'Eaque en train de rêver de toi, Séléné. Beaucoup de personnes pensent assez à toi le jour pour continuer à te voir la nuit dans leurs songes... je ne te dirai pas quel genre de rêve par contre, ni de qui les fait, histoire que ce soit plus amusant.

Lampion eut un de ces petits rires draconiques, puis il lâcha une série de "Criouuu" qui firent se lever les sourcils de Maeko :

- Très classe, mon petit maître... très classe...

La femme leva finalement son verre, et but une gorgée pensivement avant de reprendre :

- Concernant le sauvetage, il n'y a rien eu à ce propos dans les journaux, mais il faut dire qu'il n'y a pas beaucoup de vantards parmi ceux concernés par cette affaire, alors ça ne risque pas de s'ébruiter. Dommage d'ailleurs, ça fait un joli récit...

Elle soupira, puis haussa les épaules.

- C'est amusant que tu parles de déménagement. Je prépare le mien en ce moment, j'attendais juste quelques heures ici, que les étoiles s'alignent avec le bon cycle lunaire pour trouver ma maison. Et puis, j'ai un tri à faire aussi...
- Criouuuu ! Cri ?

Lampion venait de criouter de manière interrogative en braquant son regard sur Séléné. Maeko parut surprise :

- Cette question est surprenante venant de vous, mon petit maître...
Lampion te demande si tu n'as pas peur de rentrer dans la vie politique d'Eaque avec ce qui se prépare. Plus ou moins, je t'ai fait la version littéraire.

_________________
Un Huhu vaut mieux que deux tu l'auras.


Dernière édition par Maeko et Lampion le Dim 31 Juil - 17:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Séléné Saralondë
Métisse tourmentée (et bigame)
avatar

Messages : 635
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 25
Localisation : Peut-être juste derrière toi, peut-être n'importe où ailleurs

Votre personnage et ses relations
Âge: 23 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Un dernier tour de piste ? [Libre]   Mer 17 Fév - 16:48

Séléné souriait toujours face aux dialogues un peu surréalistes entre Maeko et Lampion.

- Parfois, tu sais, je paierais cher pour comprendre ce qu’il dit …

Elle secoua la tête face à l’histoire des rêves. Forcément qu’ils rêvaient d’elle : elle leur causait du souci depuis des années, et sa façon de se rapprocher du gouvernement ne pouvait que leur déplaire ! Certains, voire beaucoup, d’entre eux avaient participé d’une manière ou d’une autre à son histoire familiale, et si elle ne les avait encore jamais attaqués directement, elle leur avait bien fait comprendre qu’elle avait assez de preuves contre eux pour ruiner leurs carrières et leurs vies privées. Alors, forcément, la savoir trop près d’eux devait bien les obséder. S’imaginer dans leurs cauchemars la faisait jubiler. Un sourire de sioux étira ses lèvres. La mention des rêves, et le fait que Maeko semble bien au courant du sauvetage alors qu’elle reconnaissait elle-même qu’il était peu mentionné dans les journaux l’étonnèrent cependant plus –mais n’aurait-elle pas dû s’y habituer, à force, avec cette étrange femme ? Alors qu’elle allait lui poser des questions sur son déménagement (pourquoi, ce qu’elle espérait trouver, où elle voulait s’établir …), un de ses paroles retint son attention. Elle fronça les sourcis, et son visage se ferma quelque peu.

- Ahem … Qu’entendez-vous par « ce qui se prépare » ?

En effet, elle n’avait pas encore les deux pieds dans le gouvernement, mais savait déjà certains des problèmes, certaines des affaires secrètes, via des informateurs extérieurs, comme Ewann. Par différentes stratégies elle avait aussi pu s’informer de divers éléments de politique intérieure et extérieure qu’elle n’était censée savoir, et savait aussi que du côté des Etoiles, il y avait de l’agitation qui rejoignait d’autres indices sur le retour de quelque chose de sombre, de grand et de puissant qui n’évoquait rien de bon. Du tout. Ca ne lui faisait pas peur pour autant : elle préférait être très active politiquement, pouvant ainsi agir par la force comme par la tactique pure. Au pire du pire, elle mourrait.

_________________
Si je m'abîme dans ce décor triste et sublime,
Si je me nuis, nuit après nuit, jour après jour,
Si le soleil ne m'atteint pas, si le sommeil ne m'éteint pas,
Si mes lèvres traînent mes regrets de tout et de rien,
Si j'écrase mon coeur vide pour en extraire l'acide,
C'est car au lieu de vivre je me souviens ...

Séléné Saralondë


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-bubble.over-blog.com
Maeko et Lampion
Artiste lunaire et Dragon solaire
avatar

Messages : 269
Date d'inscription : 30/11/2011

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Un dernier tour de piste ? [Libre]   Jeu 18 Fév - 18:13

Maeko fronça les sourcils de nouveau, l'air réellement surprise par la question de Séléné :

- Mais la hausse du prix de la pomme de terre, qui va amener une catastrophique pénurie de tartiflettes, bien sûr ! Quoi d'autre ? Ne me dis pas que personne n'en parle dans le gouvernement d'Eaque ?
C'est une des raisons de mon départ d'ailleurs. Ça, et le Réveil de l'Ombre...


La femme haussa les épaules, puis Lampion se tourna vers elle pour lancer :

- Criii ! Criouuuu ! Crioucri !
- Oui bah, c'est pas de ma faute si ce plan là n'a pas fonctionné hein ! Quoique si... peut-être un peu, j'avoue. C'est trop tard de toute façon, maintenant que la guerre a eu lieu, je ne peux plus rien influencer ici.
- Humph !
- Nous avons déjà eu cette discussion, mon petit maître...

Le dragonnet eut l'air de bouder, et Maeko sourit à Séléné :

- Navrée que tu assistes à ça. C'est un peu le moment du debriefing pour moi et Lampion, et mon projet n'a pas vraiment abouti.
Au fait, tu ne commandes rien ? Le vin est plutôt bon, et le reste n'a pas l'air mauvais non plus...


Elle tendit la main, et grattouilla le dos de Lampion, qui se détendit peu à peu et perdit son air grognon.

_________________
Un Huhu vaut mieux que deux tu l'auras.


Dernière édition par Maeko et Lampion le Dim 31 Juil - 17:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Séléné Saralondë
Métisse tourmentée (et bigame)
avatar

Messages : 635
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 25
Localisation : Peut-être juste derrière toi, peut-être n'importe où ailleurs

Votre personnage et ses relations
Âge: 23 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Un dernier tour de piste ? [Libre]   Lun 29 Fév - 9:37

Le sourire de Séléné à l’évocation de la flambée du prix des pommes de terre s’effaça totalement lorsqu’elle avala de travers à l’évocation du réveil de l’Ombre. Ses yeux s’ouvrirent en grand, alors qu’elle toussait, se raclant la gorge à la fois. Bon. Ok. C’était dit, et mis sur le tapis de la façon la plus directe possible. Elle se passa la main sur le visage, un peu lasse. Donc Maeko était aussi au courant de ces rumeurs et … COMMENT CA UN PLAN ?

- Peut-être un peu plus tard, répondit-elle, éludant la dernière question. De … quel projet parles-tu ?

Cela intéressait Séléné. En effet, si Maeko affirmait vouloir partir, elle ne craignait sûrement plus grand-chose, et s le plan n’avait pas abouti, il n’y avait en plus aucune raison de ne pas en parler … Si ? Peut-être cette discussion lui permettrait-elle de recoller des morceaux, et d’être ensuite pus efficace. Après tout, malgré ses réflexions souvent déstabilisantes, Maeko visait souvent juste, et Lampion pas moins.

_________________
Si je m'abîme dans ce décor triste et sublime,
Si je me nuis, nuit après nuit, jour après jour,
Si le soleil ne m'atteint pas, si le sommeil ne m'éteint pas,
Si mes lèvres traînent mes regrets de tout et de rien,
Si j'écrase mon coeur vide pour en extraire l'acide,
C'est car au lieu de vivre je me souviens ...

Séléné Saralondë


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-bubble.over-blog.com
Maeko et Lampion
Artiste lunaire et Dragon solaire
avatar

Messages : 269
Date d'inscription : 30/11/2011

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Un dernier tour de piste ? [Libre]   Mar 8 Mar - 19:51

La femme but une gorgée de vin, fit claquer sa langue, avant de faire un grand sourire à Séléné :

- Je voulais secouer le sceau qui maintient l'Ombre enfermée, pour qu'elle se réveille plus tôt que prévu. Avant la guerre entre Eaque et Rhadamanthe, surtout.
Maintenant, elle va se réveiller avec les trois planètes qui se regardent les unes les autres avec méfiance, tandis que la guerre a mis à mal la force brute de Rhadamanthe et d'Eaque... et que Minos se dépatouille encore avec les réfugiés. Sans compter les morts, qui auraient bien pu servir à une autre cause que celle d'une guerre pour le fun.
Bref, ça va être un joli jus de boudin !


Lampion tourna sa tête vers Séléné et lâcha :

- Criouuuu !
- Comme il dit. Bon courage.

La femme leva son verre en direction de la métisse avant de le vider d'un trait. Posant son verre, elle mit une main sur son luth, demandant ensuite à la métisse :

- J'ai promis une chanson à plusieurs clients de l'auberge, ça ne te dérange pas si je t'abandonne le temps de jouer ? Tu pourrais apprécier ma musique aussi, je pense...

_________________
Un Huhu vaut mieux que deux tu l'auras.


Dernière édition par Maeko et Lampion le Dim 31 Juil - 17:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Séléné Saralondë
Métisse tourmentée (et bigame)
avatar

Messages : 635
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 25
Localisation : Peut-être juste derrière toi, peut-être n'importe où ailleurs

Votre personnage et ses relations
Âge: 23 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Un dernier tour de piste ? [Libre]   Mar 15 Mar - 16:55

Comment pouvait-elle faire de telles déclarations avec un calme pareil, et, bon sang de bois, comment cette femme était-elle encore en liberté ?! De nouveau la métisse s’étouffa avec sa propre salive et eut la sensation de cracher ses poumons, incapable, pourtant, de répliquer à Maeko, ou à Lampion, qui semblait la soutenir. Bon sang, pourquoi ces deux-là étaient-ils donc si étranges ? La femme visa d’un trait son verre, avant de lui demander si elle pouvait partir jouer de la musique. Séléné hocha la tête, en tant qu’approbation, encore toute occupée à tenter de récupérer son souffle et ses entrailles. De toute façon, un peu de musique ne pourrait lui faire aucun mal, et l’aiderait sans doute à rassembler ses idées et à retrouver ses esprits. Cette situation était complètement folle, bon sang.
Elle fit un signe de main à un serveur, de ceux qui manifestement l’avaient oubliée, afin de se commander un verre d’un alcool un peu fort pour digérer tout ça, et préparer son corps à la digestion du plat qu’elle allait commander, peut-être accompagné d’un verre de fin, et d’une carafe d’eau.

Elle se passa une main lasse sur le visage. Son cerveau tournait à plein régime, certes, mais à vide surtout. 
Maeko avait tenté de secouer le sceau de l'Ombre. Cela signifiait-il qu'elle savait comment l'atteindre ? Comment la réveiller ? Et qu'elle avait une solution pour la détruire ? Est-ce qu'elle était juste folle et visait à la destruction de leur civilisation, ou bien savait-elle juste que c'était inéluctable et avait-elle voulu leur éviter de se disperser inutilement ? Quels effets avaient eu ses essais ? Savait-elle qui était du côté de l'Ombre ? Avec quoi, comment avait-elle effectué es essais ? pouvait-elle donner des noms d'alliés du Ténébreux, afin qu'ils puissent déjà l'affaiblir, avant même qu'il n'ait commencé à nuire ? Cela était-il au moins possible ? Comment avait-elle su que l'Ombre s’éveillerait, et quelles garanties en avait-elle ? Savait-elle dans combien de temps cela arriverait-il ? Y avait-il des armes efficaces contre cette affreuse engeance ? 
Et la migraine montait, montait, comme un flot que l'on ne pouvait endiguer, au fur et à mesure que le flot de question s'accroissait. 

_________________
Si je m'abîme dans ce décor triste et sublime,
Si je me nuis, nuit après nuit, jour après jour,
Si le soleil ne m'atteint pas, si le sommeil ne m'éteint pas,
Si mes lèvres traînent mes regrets de tout et de rien,
Si j'écrase mon coeur vide pour en extraire l'acide,
C'est car au lieu de vivre je me souviens ...

Séléné Saralondë


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-bubble.over-blog.com
Maeko et Lampion
Artiste lunaire et Dragon solaire
avatar

Messages : 269
Date d'inscription : 30/11/2011

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Un dernier tour de piste ? [Libre]   Mar 15 Mar - 23:24

En se levant, son luth dans les mains, la femme offrit à Séléné un sourire particulier, comme si elle savait le trouble qu'elle provoquait chez la métisse. Ce n'était pas vraiment un sourire d'excuse, plutôt de la simple empathie.
Son expression redevint le masque malicieux qui lui était habituel après quelques secondes pourtant, lorsqu'elle posa son regard sur Lampion :

- Mon petit maître, vous voulez bien venir m'accompagner ? Comme au bon vieux temps ?
- Criiii...

Le dragonnet avait l'air d'humeur à replonger dans sa sieste.

- Allleeeeeeeeeezzz ! Pour me faire plaisir ? J'ai la cymbale ouverte...

Lampion ne répondit pas tout de suite, prenant visiblement plaisir à se faire désirer. Il finit néanmoins par se lever, lentement, comme pour montrer à quel point il n'accédait pas à la demande de Maeko pour lui, et qu'il lui faisait une immense faveur en acceptant. Il se dandina jusqu'au bord de la table, avant de sauter sur l'épaule de Maeko et d'entreprendre de se nettoyer une aile comme si ce qu'il se passait ne le concernait pas.
La femme sourit de plus belle, et se dirigea vers la petite estrade qui servait de scène aux musiciens de passage.
Déjà, l'attention des autres clients de l'auberge se concentra sur elle et ce dragonnet, les conversations se firent plus discrètes. La femme prit quelques instants pour accorder son instrument, avant de sourire à l'assemblée qui devint progressivement silencieuse... et de se lancer :


Spoiler:
 

Les accords lourds et graves s'enchainaient avec régularité et obstination, s’arrêtaient parfois pour mettre l'emphase sur certaines phrases, gardant toujours cette subtile dissonance avec la voix plus harmonieuse de la femme. Les paroles évoquaient une menace qui se rapprochait, un conflit à venir qu'il était vain de vouloir éviter, même si peu dans la salle comprenaient ce langage.

Il y eut quelques applaudissements lorsqu'elle termina, ce qui fit légèrement sourire Maeko, tandis qu'elle rajustait son luth. Elle se retourna ensuite, et plongea le bras dans sa sacoche, sortant une à une les différents éléments volumineux... d'une batterie !
Moins d'une minute plus tard, Lampion était installé sur un petit tabouret derrière les percussions, serrant deux baguettes entre ses pattes, prêt à accompagner la femme, qui lui fit un clin d’œil avant de faire de nouveau face à son public du soir.


Spoiler:
 

Dès les premières notes, il fut évident que le "luth" de la femme était très particulier, car il ne produisait déjà plus les mêmes sons que lors de son interprétation précédente, et semblait même capable de jouer dans le registre de plusieurs instruments à la fois. Très vite, il devint clair que c'était sa voix qui était le centre de cette nouvelle chanson, tant elle se contentait de souligner ses paroles d'un accord parfois rageur.
Même Lampion, jouant étonnamment correctement de sa batterie, lui laissait la place de s'exprimer. Le dragonnet avait tout de même l'air de s'amuser et mettait de plus en plus d'énergie dans son jeu, tandis que sa compagne montait elle aussi dans le niveau sonore, jusqu'à une explosion qui fit résonner sa voix dans toute l'auberge.
Cette fois, la chanson parlait simplement d'un paysage, de l'astre lunaire se reflétant sur la mer comme une complice, de cet instant de calme après toutes les tempêtes, qui revenait toujours...


Spoiler:
 

Sa deuxième chanson était à peine terminée qu'elle enchainait sur la troisième, produisant encore une fois des sons différents avec son luth, tandis que Lampion marquait la cadence de façon plus marquée. Les yeux fermés, elle jouait et chantait comme si elle était ailleurs.
Les paroles évoquaient la quête de l'âme sœur, du besoin presque vital de retrouver l'être aimé envers et contre tout...
C'était étrange, mais on aurait dit qu'une voix masculine se mêlait à celle de la femme. Sans doute une illusion, car il n'y avait guère que Lampion qui connaissait les paroles dans la salle, et personne jusque-là n'avait entendu le dragonnet parler... pas vrai ?

Le silence revint après un dernier accord. Maeko resta immobile, les yeux un peu dans le vague. Lampion profita de ces quelques secondes de silence pour décoller de son tabouret et venir se poser sur l'épaule de la femme. Le dragonnet frotta son museau contre la joue de Maeko, qui sembla revenir à elle, tandis que les applaudissement commençaient à fuser.
La femme s'inclina face à son public, caressant le dragonnet d'une main, son sourire malicieux revenant se placer sur son visage.

Moins d'une minute plus tard, la batterie avait disparu dans son étrange sacoche, et elle revenait s'asseoir face à Séléné, une main toujours posée sur Lampion perché sur son épaule, tandis que le dragonnet semblait vouloir polir la joue de la femme avec les écailles de son museau. Le calme revenait progressivement dans l'auberge, même si Maeko restait très observée après sa prestation.

- Tu as apprécié le concert ?

_________________
Un Huhu vaut mieux que deux tu l'auras.


Dernière édition par Maeko et Lampion le Dim 31 Juil - 17:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Séléné Saralondë
Métisse tourmentée (et bigame)
avatar

Messages : 635
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 25
Localisation : Peut-être juste derrière toi, peut-être n'importe où ailleurs

Votre personnage et ses relations
Âge: 23 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Un dernier tour de piste ? [Libre]   Jeu 5 Mai - 10:27

[Désolée pour le temps d’attente … Mes vacances commencent juste, je n’ai pas vraiment eu de temps avant ! Les musiques sont supers d’ailleurs ! Very Happy]

Maeko avait tenté de secouer le sceau de l'Ombre. Cela signifiait-il qu'elle savait comment l'atteindre ? Comment la réveiller ? Et qu'elle avait une solution pour la détruire ? Est-ce qu'elle était juste folle et visait à la destruction de leur civilisation, ou bien savait-elle juste que c'était inéluctable et avait-elle voulu leur éviter de se disperser inutilement ? Quels effets avaient eu ses essais ? Savait-elle qui était du côté de l'Ombre ? Avec quoi, comment avait-elle effectué es essais ? Pouvait-elle donner des noms d'alliés du Ténébreux, afin qu'ils puissent déjà l'affaiblir, avant même qu'il n'ait commencé à nuire ? Cela était-il au moins possible ? Comment avait-elle su que l'Ombre s’éveillerait, et quelles garanties en avait-elle ? Savait-elle dans combien de temps cela arriverait-il ? Y avait-il des armes efficaces contre cette affreuse engeance ?
Les questions ne cessaient de tournoyer dans l’esprit de la métisse, sourde à ce qu’elle entendit autour. Elle ne vit même pas le serveur lui poser un verre d’alcool devant elle, n’hocha donc pas la tête. Elle était fermée, coupée du monde. Sa tête lançait douloureusement à chaque nouvelle question.
Si elle n’avait pas réellement peur, elle était inquiète : pourquoi des informations semblaient ne pas parvenir aux plus hautes instances ? Que les quidams ne soient pas renseignés, soit, qu’ils relaient des rumeurs, soit. Mais les autres ? Les puissants ? Ceux qui avaient le pouvoir de faire quelque chose, comment leurs informateurs en savaient-ils moins que Maeko (pire, ne savaient rien sur elle apparemment, sinon, pourquoi serait-elle toujours là, et pas en train de se faire cuisiner ?), moins peut-être que les Etoiles ? Comment alors que les rumeurs se propageaient, personne ne semblait avoir été arrêté, interrogé, soupçonné, emprisonné ?
Elle avait assez entendu sur la guerre contre l’Ombre, et assez vu de choses pour savoir que rares étaient ceux qui étaient assez forts pour résister à l’appel du Mal. Le Mal était toujours tentant : plus puissant, plus libérateur, il promettait monts et merveilles, richesses et vie éternelle, rapidement, facilement. Pour y résister, au moins un peu, il fallait d’abord le savoir là –car comment résister à ce que l’on ignore ?-, et ensuite savoir comment il affectait, ses dangers. Ainsi, sans s’assurer de ne pas y succomber, on s’assurait de pouvoir peut-être ne pas être corrompu. Tout le monde savait cela, non ? Alors pourquoi personne n’agissait ? Pourquoi ne faisait-on rien ? Mettait-on la tête sous le sable, appliquant la technique de l’autruche avec brio ? Ne savait-on vraiment rien ? Ou le cachait-on ?
Elle en venait à se demander si les gouvernements n’étaient pas farcis de gens déjà corrompus, assistés de lâches … Il fallait réellement qu’elle se démène pour entrer, afin d’éclaircir tout ça, et de faire le ménage. Intérieurement, elle se jura que si personne ne réagissait pour faire le ménage dans les formes, elle le ferait selon ses méthodes, et de façon systématique, sans hésiter. Un peu plus de sang sur ses mains ne changerait rien.
Le plus urgent restait de démêler le faux du vrai, de tenter d’accumuler les indices, pour résoudre une situation qui s’annonçait déjà inextricable. Elle tenta de respirer à fond pour se calmer, remarqua près d’elle le verre d’alcool qu’elle prit, et siffla cul-sec, se brulant la bouche, la gorge, l’œsophage, et enfin l’estomac. Cette sensation désagréable, quoiqu’assez peu inhabituelle, la sortit quelque peu de sa torpeur. Elle raccrocha les wagons, revint au présent, et se rendit compte que toute la salle semblait fascinée par ce qu’il se passait sur la scène. Alors, elle regarda un peu.
Le duo en était à sa seconde chanson. Elle avait, à vrai dire, à peine entendu le première, trop préoccupée. Cependant, elle trouva très jolie la voix de Maeko, très étrange le son de son luth et assez plaisant le fait que Lampion joue aussi. Evidemment, elle ne comprit pas les paroles : elle n’avait que de rares notions de langues, propres à des peuples d’Elysion, afin de pouvoir marquer du respect, ou communiquer de façon moins évidente, mais parlait surtout la langue commune. Et cette langue ne ressemblait à aucunes de celles-ci. La mélodie montait, montait, pour finir à un volume surprenant, sans être disharmonieux. La chanson suivante, aux paroles plus lancinantes, l’étonna plus aussi : comme si une seconde voix se joignait à celle de Maeko, plus grave, masculine. Elle fronça les sourcils, et chercha dans l’assemblée quelqu’un qui bougerait les lèvres. Personne. Et la voix semblait venir de la scène même, et de partout à la fois, résonnant. Elle secoua la tête, comme pour se persuader qu’elle entendait bien. Mais oui. Elle regarda Lampion d’un air soupçonneux, mais déjà la chanson se terminait, et le concert avec.
Il y avait quelque chose de fascinant dans leur musique : une fois entendue, il lui avait semblé impossible de ne plus l’écouter. Ainsi elle avait cessé de ruminer. Sa douleur avait semblé refluer même, et elle joignit ses applaudissements à ceux de la salle. Un de ses sourcils se leva lorsque la batterie alla rejoindre le fond du sac. Voilà qui était étrange …
Puis, le duo la rejoignit, encore observé. Elle se tourna vers eux, évitant les regards. Ce genre d’endroits était toujours un peu risqué pour elle : on la connaissait souvent, mais les rumeurs ne l’avaient pas toujours épargnée, et on pouvait être agressif. Elle n’avait pas envie de déclencher une bagarre. Elle savait trop qu’elle gagnerait, mais n’avait aucune envie de blesser quelqu’un. Elle passa une main un peu lasse sur son visage, ses questions revenant graduellement, par vagues successives désagréables. Elle leva les yeux vers le duo devant elle : Lampion, perché sur l’épaule de Maeko, frottait son museau contre la joue de sa compagne, laquelle avait sur lui une main, et la regardait. Elle hocha la tête en répondant :

- Oui.

C’était un peu court, et elle se dit qu’il valait peut-être mieux ajouter quelque chose.

- Tu as une très jolie voix. Et votre duo marche bien sur scène aussi. Félicitations pour la batterie, Lampion, d’ailleurs. Ca a étonné tout le monde je crois –ajouté au fait qu’elle était dans ton sac, évidemment. Le son de ton luth est assez particulier. Et cette double voix était assez étonnante …

Elle se tut ensuite, réfléchissant. On lui apporta sn plat, son vin, et l’eau.

- Vous ne prenez rien ?

Tant que le serveur était là, autant en profiter. Ils ne semblaient pas très réactifs. Et cela lui laisserait le temps de rassembler ses esprits.

_________________
Si je m'abîme dans ce décor triste et sublime,
Si je me nuis, nuit après nuit, jour après jour,
Si le soleil ne m'atteint pas, si le sommeil ne m'éteint pas,
Si mes lèvres traînent mes regrets de tout et de rien,
Si j'écrase mon coeur vide pour en extraire l'acide,
C'est car au lieu de vivre je me souviens ...

Séléné Saralondë


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-bubble.over-blog.com
Maeko et Lampion
Artiste lunaire et Dragon solaire
avatar

Messages : 269
Date d'inscription : 30/11/2011

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Un dernier tour de piste ? [Libre]   Ven 6 Mai - 22:37

La femme fit une petite révérence, souriant plus ouvertement :

- Merci. Il a fallu beaucoup de préparations pour mettre notre duo au point, et cela fait toujours plaisir d'apprendre que ça plait.

Elle s'assit, prenant le dragonnet dans ses bras pour le déposer sur ses genoux. Lampion tourna la tête vers elle, de l'inquiétude faisant briller ses yeux d'ambre :

- Cri ? Criouuu... "Tu vas bien Maï ? Tu n'aurais pas dû faire ce dernier morceau..."
- Ne t'en fais pas, Lampion. Ça va passer...

Elle pencha la tête sur le côté, ayant l'air de réfléchir à la dernière question de Séléné :

- Hmmm... laisse-moi juste vérifier où en sont les étoiles, je n'ai pas envie de rater le passage de ma maison.

Elle sortit son cube de son sac, prit une minute pour pianoter dessus de façon complexe, observa les signes qui brillaient de façon incompréhensible, avant de hocher la tête, l'air satisfaite. Elle rangea le tout en déclarant :

- Je dirais que j'ai encore quelques heures d'avance. Pas besoin de courir, y'a le temps pour une tartiflette !
- Criii ! Humph... "On avait juste à sortir ! C'est pas au point ton truc..."
- Sois gentil...

Elle prit donc sa commande, demandant une... tartiflette bien sûr ! Quoi d'autre ?

- Tu n'as jamais pensé à chanter, toi-même ? Je ne t'ai pas encore entendu chanter, mais je suis certaine que tu pourrais être douée, à la façon dont tu gères ta voix lorsque tu parles. Huhu...

[Je te laisse décider si Séléné comprend Lampion ou pas. La vraie question serait : est-ce que tu veux finir de rendre Séléné confuse ? ^^]

_________________
Un Huhu vaut mieux que deux tu l'auras.


Dernière édition par Maeko et Lampion le Dim 31 Juil - 17:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Séléné Saralondë
Métisse tourmentée (et bigame)
avatar

Messages : 635
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 25
Localisation : Peut-être juste derrière toi, peut-être n'importe où ailleurs

Votre personnage et ses relations
Âge: 23 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Un dernier tour de piste ? [Libre]   Mer 11 Mai - 19:36

[Haha non, ce serait bizarre qu’elle le comprenne que maintenant x) Mais c’est chouette d’avoir les trad, merci ! Razz]

Décidément la tartiflette était l’obsession de ce duo … Un léger sourire flotta sur les lèvres de Séléné lorsque sa compagne de table commanda son plat. Si pénurie de patates il devait y avoir, elle faisait bien d’en profiter …
Cependant la demie-Alf était encore très intriguée. En effet, cette histoire d’étoiles n’avait pas vraiment éteint son intérêt, ni répondu à ses questions. A vrai dire, elle était encore plus piquée … Qu’est ce qui allait passer ? Où partaient-ils ? Décidément, ne pas comprendre Lampion avait quelque chose de désespérément frustrant …
Elle s’étouffa un peu lorsque Maeko lui parla de chant.

- Ahem. Non. Ton compliment est gentil, mais je doute que ça marche. Et je suis assez exposée comme ça.

Puis elle posa la question qui lui brûlait la langue.

- Tu peux me parler de l’Ombre ? Que sais-tu ?

Elle se sentait fébrile, tout en ayant tout à fait conscience que l’étrange femme risquait fort de répondre à côté et d’accentuer sa perplexité encore un peu …

_________________
Si je m'abîme dans ce décor triste et sublime,
Si je me nuis, nuit après nuit, jour après jour,
Si le soleil ne m'atteint pas, si le sommeil ne m'éteint pas,
Si mes lèvres traînent mes regrets de tout et de rien,
Si j'écrase mon coeur vide pour en extraire l'acide,
C'est car au lieu de vivre je me souviens ...

Séléné Saralondë


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-bubble.over-blog.com
Maeko et Lampion
Artiste lunaire et Dragon solaire
avatar

Messages : 269
Date d'inscription : 30/11/2011

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Un dernier tour de piste ? [Libre]   Ven 13 Mai - 17:11

[^^]

Maeko sourit gentiment :

- Dommage, je suis certaine que ça aurait pu être au moins amusant. Et puis c'est parfois un bon moyen de se cacher, de monter sur scène.
- Criouuuuhumph... "Laisse tomber Maï. Et c'est à ton tour d'être gentille..."

Lampion était roulé en boule sur les genoux de la femme et semblait bien parti pour s'endormir, même si ses yeux observaient sans ciller Séléné par-dessus la table. Maeko lâcha un "huhu" avant d'écouter la question de la métisse.
Finalement, elle soupira, et eut l'air de retrouver un semblant de sérieux :

- Il ne m'a fallu que quelques jours après mon arrivée sur ce monde pour comprendre que l'être enfermé dans la Dévastation que vous appelez l'Ombre allait briser ses chaines tôt ou tard. La Dévastation est un endroit trop chaotique énergétiquement parlant pour qu'un sceau qui lui sert de prison tienne indéfiniment. Lier le sceau principal à ceux gardant enfermés les "Engeances" était sûrement une bonne idée au départ, chaque sceau servant ainsi à renforcer l'ensemble en cas de faiblesse. Mais bon, avec l'environnement de la Dévastation qui sape tout en même temps...

Elle eut un geste désinvolte de la main, avant de poursuivre :

- Au début, je ne m'y suis pas tant intéressée que cela, c'était juste une curiosité à prendre en photo pendant mon passage dans le coin. C'est le coup d'état de Deus Wise sur Rhadamanthe qui m'a fait voir les choses sous un autre angle.
Honnêtement, j'ai assez bourlingué pour voir quand l'Histoire - avec un grand "H" - s'apprête à radoter. La guerre était prévisible, les conséquences géopolitiques entre les trois planètes aussi, même si la décision de Minos était rafraichissante il faut bien l'avouer.
Avant que Deus Wise ne mette le feu aux poudres, j'ai juste essayé d'accélérer le processus inexorable du réveil de l'Ombre, pour le faire arriver avant la guerre. De cette façon, il n'y aurait eu qu'un seul conflit majeur, et les trois planètes se seraient alliées contre un ennemi commun.

- Crriii ! "Mais tu t'es plantée !"
- Mais je me suis plantée, oui. Ou plutôt un vieil ami est venu m'en empêcher, et j'ai hésité à faire ce qu'il fallait pour le repousser. La suite, tu la connais.

Elle se tut finalement, les yeux dans le vague. Après quelques secondes, Lampion se mit rire, de son rire draconique si caractéristique qui lui venait du fond de la gorge :

- CriouuuuCriouuuCri ? Cri ! "Tu étais censée expliquer la situation à Séléné pour qu'elle perde son air fébrile, non ? Je crois que c'est raté !"

_________________
Un Huhu vaut mieux que deux tu l'auras.


Dernière édition par Maeko et Lampion le Dim 31 Juil - 17:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Séléné Saralondë
Métisse tourmentée (et bigame)
avatar

Messages : 635
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 25
Localisation : Peut-être juste derrière toi, peut-être n'importe où ailleurs

Votre personnage et ses relations
Âge: 23 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Un dernier tour de piste ? [Libre]   Sam 4 Juin - 16:39

Il avait semblé à Séléné qu’elle venait de recevoir un énorme coup de massue en pleine tête. Ah oui, tout de même …

- Mais bon sang, d’où venez-vous, et pourquoi n’avez-vous jamais rien dit ? J’aurais frappé Deus plus fort si j’avais su ça, et il …

Elle soupira. C’était trop tard désormais de toute façon. La guerre était passée, les deux continents étaient exsangues, fatigués, épuisés. Le seul à tenir la route était Minos, et il était peuplé de gens qui ne pourraient jamais résister à ce qu’on racontait de l’Ombre. Elle avait envie de pleurer de désespoir devant leur propre bêtise généralisée. Elle se passa une main lasse sur le visage, et remercia d’un signe de tête le serveur qui venait de lui apporter son plat –rapide le bougre !-.

- C’était bien, en plus, comme stratégie …

Intérieurement, elle passait successivement par différents stade : la rage et le désespoir. A vrai dire, c’était très désagréable à vivre. Elle avait la sensation d’être revenue à différentes époques de son adolescence, et ce n’étaient pas de bons souvenirs. Elle soupira, et farfouilla distraitement dans son plat mitonné. Le serveur avait été assez intelligent pour remettre un verre d’alcool. Elle le siffla sans y réfléchir, et toussa un peu. Bon sang, ils augmentaient le degré d’alcool à chaque fois ? Elle darda un regard courroucé sur le serveur qui ne la vit pas. Il voulait la tuer ou quoi ?

- Ksss … Je sais pas qui fait ce tord-boyaux là, mais il devrait être dénoncé pour tentative d’empoisonnement. Ou de corrosion de l’intérieur, je sais pas.

Elle piqua une fourchette, et mâcha rapidement. C’était trop chaud, mais ça apaisait la brulure précédente au moins … Par contre, ça ne faisait rien contre cette prise de conscience : l’Ombre allait revenir, et par débilité commune, ils avaient réduit considérablement leurs chances de victoire … Elle se massa les tempes à s’en faire mal, puis redirigea son regard vers le duo face à elle.

- … Vous en savez plus ? Vous savez d’autres choses ?

Son ton n’avait rien d’agressif, plus un je-ne-sais-quoi de légèrement désespéré. Elle avait la sensation que toute information était bonne à prendre, et que plus elle en saurait, plus elle serait efficace à combattre l’énorme chose qui les menaçait ; le duo était assez mystérieux pour lui réserver bien d’autres surprises …

_________________
Si je m'abîme dans ce décor triste et sublime,
Si je me nuis, nuit après nuit, jour après jour,
Si le soleil ne m'atteint pas, si le sommeil ne m'éteint pas,
Si mes lèvres traînent mes regrets de tout et de rien,
Si j'écrase mon coeur vide pour en extraire l'acide,
C'est car au lieu de vivre je me souviens ...

Séléné Saralondë


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-bubble.over-blog.com
Maeko et Lampion
Artiste lunaire et Dragon solaire
avatar

Messages : 269
Date d'inscription : 30/11/2011

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Un dernier tour de piste ? [Libre]   Mar 21 Juin - 20:40

La femme leva un sourcil, et se mit à rire :

- Parce que tu m'aurais cru, si j'étais venue te dire dès notre première rencontre que j'avais l'intention de réveiller l'Ombre pour empêcher une guerre entre les trois planètes ? Étrangement, j'en doute. Je ne me serais pas crue moi-même, alors...
- Criouuuu, criii... "Heavy is the burden of the wise ones, when no one understands a word they say..."
- Woah ! Mon petit maître, vous sortez des citations profondes tout à coup !
- Criii... "N'en rajoute pas..."
- Huhu...

Le serveur lui amena à cet instant son plat, ce qui eut pour effet de lui faire oublier la présence de Séléné, au moins le temps qu'elle se soit attaquée à la tartiflette fumante et délicieusement parfumée. Par miracle, elle parvint à ne pas en mettre partout. Lampion finit par bondir sur la table et vint manger également, se servant dans l'assiette de la femme comme si de rien n'était.
La femme finit par remarquer l'air désespéré de Séléné et elle se redressa, prenant le temps de boire un peu de son verre également rempli par le serveur et de s'essuyer la bouche avant de répondre :

- Uuuunnngh... c'est vrai que c'est du tord-boyaux ce truc-là. Enfin, la tartiflette est plutôt bonne, ça rattrape. Pour répondre à ta question, non, je n'en sais pas beaucoup plus. A part que les Réprouvés sont presque tous de sortie, ce qui vous laisse peut-être quelques mois pour vous préparer, ou tenter de les identifier, au mieux. Je ne sais pas quelle tête ils ont, mais je sais qu'ils se préparent à l'arrivée de leur grand Manitou, eux.

Elle laissa passer quelques secondes, puis fronça les sourcils :

- Par contre, à ta manière de réagir, j'ai l'impression que tu es la seule à connaitre la menace. Si tu as eu des contacts avec les grands pontes d'Eaque... c'est vraiment le cas, ou c'est juste une impression ?
- Criouuussshh ! Criiish ! "Ch'est peut-être juchte qu'ils ne lui font pas confianche ! Ou alors che chont des autruches !"
- Ne parlez pas la bouche pleine, mon petit maître, ce n'est pas beau.

_________________
Un Huhu vaut mieux que deux tu l'auras.


Dernière édition par Maeko et Lampion le Dim 31 Juil - 17:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Séléné Saralondë
Métisse tourmentée (et bigame)
avatar

Messages : 635
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 25
Localisation : Peut-être juste derrière toi, peut-être n'importe où ailleurs

Votre personnage et ses relations
Âge: 23 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Un dernier tour de piste ? [Libre]   Ven 24 Juin - 16:16

Alors que Maeko lui parlait, Séléné mangeait un peu. Picorait aurait été un terme plus juste, à dire vrai. Elle écoutait le duo, sans comprendre Lampion, évidemment. Elle était incapable de juger s’ils lui disaient ou pas toute la vérité. Ils pouvaient tout aussi bien pu la mener en bateau, ou lui cacher des informations … Cependant, ce qu’ils lui disaient semblait vrai, et c’était déjà une mine d’or par rapport aux maigres informations dont elle disposait jusqu’alors. Evidemment dans sa tête, ça turbinait ... ah lorsqu’elle raconterait ça à … Mais allait-elle seulement en parler ? Ne lui fallait-kl pas agir seule pour l’instant, avoir un maximum d’informations, et ensuite, se former un clan ? Elle ne savait plus. Peut-être en parler juste à Ewann pour l’instant ? Son visage changeait d’expression au fur et à mesure des révélations de Maeko, passant de la surprise, à l’abattement, puis à la détermination lentement. Sa question la fit tiquer.

- Ahem … Il y a plusieurs explications : soit ils ne savent pas, soit ils ne me font pas confiance, soit ce sont des autruches soit … soit il y a du double-jeu, et ce serait le plus embêtant. Pour l’instant, je pencherai plus pour un mélange des trois premières options. Je suis sûre qu’ils savent des choses : on nous parle depuis longtemps d’évènements inquiétants, on a plusieurs indices : la preuve, même moi qui étais jusque-là assez peu … versée dans tout ça, je savais des choses. Par contre, je pense qu’ils en savent très peu, et qu’ils essaient de fur cette réalité : il n’y a aucune certitudes pour l’instant, et surtout, les autres problèmes semblaient plus importants … Et surtout, ils n’nt aucunes raisons de m’en parler. La plupart ne m’aiment pas, et ne m’aimeront jamais. Je leur ai causé des soucis innombrables depuis des années, et j’en menace aussi un certain nombre. Donc en plus d’ignorer la menace … Ils ne risquent pas de m’en parler.

Elle soupira.

- A côté de ça, personne n’a l’air trop au courant de ça ni chez les Soigneurs, ni chez les Phabiens, et quand Deus était roi … Ce qui fait déjà quelques années je l’admets … Je n’ai jamais entendu parler de ça. Et j’admets que j’ai … disparu pendant la guerre donc j’ai sans doute du perdre un peu pied à ce moment-là.

Elle redressa la tête, et les regarda, souriant devant Lampion mangeant dans l’assiette de Maeko.

- Ceci dit … Tu as raison, je pense que si tu étais venue alors, je ne t’aurais pas crue. Et j’aurais eu bien tort, parce que ça aurait sûrement évité une situation assez catastrophique. Merci, en tous cas, d’avoir bien voulu me dire tout ça.

Elle soupira de nouveau, et se passa une main sur le visage. Des tonnes de possibilités tournaient dans sa tête, mais elle en dégageait déjà certaines pour lutter efficacement. La plus efficace d’entre elles étant bien sûr sa nomination –et son ambition. Elle se racla la gorge, et changea de sujet brusquement.

- Donc vous partez … ?

_________________
Si je m'abîme dans ce décor triste et sublime,
Si je me nuis, nuit après nuit, jour après jour,
Si le soleil ne m'atteint pas, si le sommeil ne m'éteint pas,
Si mes lèvres traînent mes regrets de tout et de rien,
Si j'écrase mon coeur vide pour en extraire l'acide,
C'est car au lieu de vivre je me souviens ...

Séléné Saralondë


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-bubble.over-blog.com
Maeko et Lampion
Artiste lunaire et Dragon solaire
avatar

Messages : 269
Date d'inscription : 30/11/2011

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Un dernier tour de piste ? [Libre]   Dim 26 Juin - 20:07

La femme écouta Séléné en mangeant, plus calmement heureusement pour son entourage.
Lampion s'amusait à essayer de lui piquer la nourriture qu'elle mettait sur sa fourchette, et elle finit par riposter en lui versant du fromage fondu sur le dos, ce qui occupa le dragonnet suffisamment longtemps pour qu'elle puisse manger tranquillement.
 
- De rien, tu es la seule aussi à m'avoir demandée.
Du coup, que vas-tu faire ? Rassembler d'autres preuves et balancer tout ça à leur visage, histoire de les secouer ? Ou les ignorer et rester dans les coulisses pour trouver des solutions sans te soucier de leur accord ?
Ce ne sont que deux possibilités parmi tant d'autres, et elles ont chacune des points forts et des défauts... enfin, tu sauras sûrement faire les bons choix au moment où il faudra, tu es une battante, et une survivante dans l'âme.

- Criiiouu ! "J'avais raison en tout cas !"
- Si vous voulez, mon petit maître. Vous avez encore du fromage sur les cornes...
- Humph !
 
Avant de répondre à la dernière question de Séléné, la femme sortit de nouveau son cube pour refaire les mêmes manipulations que plus tôt. Lampion, de son côté, terminait sa toilette avec un perfectionnisme qui avait l'air de friser avec la psychose.
Posant son artefact sur la table, Maeko sourit :
 
- C'est bientôt l'heure.
Et oui, on part ce soir. Pas sans faire une dernière blague, je te rassure, car il faut savoir soigner sa sortie ! Huhu... je t'invite à y assister si tu veux, ça pourrait t'intéresser.

- Criii... Criouuu ? "Si tu y vas avec elle... tu veux que je parte devant pour préparer ?"
- Oooohh ? Mais ce serait très gentil mon petit maître ! Prenez le cube avec vous alors.
Lampion sourit, dévoilant ses petits crocs, et s'avança pour bondir sur le cube. Maeko eut l'air de lire dans ses pensées, et soupira :
 
- D'accord... mais n'en faites pas trop.
- Criouuu ! "Tu me connais !"
- Justement, mon petit maître, justement...
 
Le dragonnet ricana, puis déploya ses ailes et se mit à les battre furisuement pour décoller avec l'artefact aussi gros que lui entre les pattes. Avec l'élégance d'un avion cargo, il sortit de la salle en profitant d'une fenêtre entrouverte, disparaissant dans la nuit.
Maeko sourit à Séléné :
 
- Je parie sur six mètres de haut. Et toi ?

_________________
Un Huhu vaut mieux que deux tu l'auras.


Dernière édition par Maeko et Lampion le Dim 31 Juil - 17:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Séléné Saralondë
Métisse tourmentée (et bigame)
avatar

Messages : 635
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 25
Localisation : Peut-être juste derrière toi, peut-être n'importe où ailleurs

Votre personnage et ses relations
Âge: 23 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Un dernier tour de piste ? [Libre]   Sam 16 Juil - 18:35

La jeune femme observait le manège du duo, et il fallait admettre que le côté manique dont faisait preuve Lampion en se nettoyant aussi attentivement la fit sourire.Elle hocha lentement la tête à ce que lui disait Maeko, avant de regarder ses doigts virevolter autour de son cube, qui lui fut vite subtilisé par Lampion qui s'envol avec grâce et élégance (non) en passant par la fenêtre. Elle rit un peu en le voyant, puis se retourna vers Maeko, se demandant bien ce qu'elle entendait par le combo blague x soigner sa sortie. C'était assez inquiétant, selon elle. On parlait tout de même d'un duo infernal qui avait tenté de secouer le sceau de l'Ombre !

- Oh, au moins huit !

Elle avait répondu cela par réflexe sans réfléchir, prise dans le flot de ses pensées, puis ...

- Hein ? Mais ... de quoi tu parles ?

Elle écarquilla les yeux, craignant le pire.

[Désolée pour la courterie -oui j'invente des mots- de cette réponse :'(]

_________________
Si je m'abîme dans ce décor triste et sublime,
Si je me nuis, nuit après nuit, jour après jour,
Si le soleil ne m'atteint pas, si le sommeil ne m'éteint pas,
Si mes lèvres traînent mes regrets de tout et de rien,
Si j'écrase mon coeur vide pour en extraire l'acide,
C'est car au lieu de vivre je me souviens ...

Séléné Saralondë


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-bubble.over-blog.com
Maeko et Lampion
Artiste lunaire et Dragon solaire
avatar

Messages : 269
Date d'inscription : 30/11/2011

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Un dernier tour de piste ? [Libre]   Dim 24 Juil - 19:54

Maeko finissait son assiette tranquillement, prenant le temps de savourer chaque bouchée maintenant que la frénésie du début était passé et que Lampion n'était plus là pour lui chiper la nourriture.
Entre deux bouchées, elle fit un clin d'oeil à Séléné :

- Huit, je note ton pari ! Huhu... Je parie toujours sur la taille que prendra Lampion quand je le laisse seul avec le cube. Il adore jouer comme ses cousins dragons qui sont grands comme des maisons, alors dès qu'il le peut, il me prend le cube pour modifier sa taille.
La dernière fois, j'ai retrouvé un Lampion grand comme une colline, mais c'était après une longue séparation. Là, vue son avance, notre pari sera sûrement serré.


Elle se figea une seconde, puis pencha la tête vers son sac :

- Il va falloir que je retrouve mon mètre, d'ailleurs. Bah, j'aurais bien le temps de trouver ça dans mon barda sur le chemin.

Relevant la tête, elle sourit à Séléné :

- Tu ne m'as pas répondu je crois ? Ou alors je n'ai pas entendu, c'est possible aussi... huhu.
Me voir jouer ma dernière blague te tente ?


[On dit courtition d'abord ! :O]

_________________
Un Huhu vaut mieux que deux tu l'auras.


Dernière édition par Maeko et Lampion le Dim 31 Juil - 17:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Séléné Saralondë
Métisse tourmentée (et bigame)
avatar

Messages : 635
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 25
Localisation : Peut-être juste derrière toi, peut-être n'importe où ailleurs

Votre personnage et ses relations
Âge: 23 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Un dernier tour de piste ? [Libre]   Sam 30 Juil - 14:39

Maeko mangeait plus tranquillement à présent que Lampion s’en était allé, alors que Séléné continuait de picorer. Ceci dit, lorsque Maeko lui dit que c’était là sur la taille du dragonnet que l’on priait, une miette eut du mal à passer, et elle s’étouffa un instant. QUOI ? Entre six et huit mètres ?! Grand comme une colline ?! Cela semblait impossible à la métisse. Déjà il était très rare de voir des dragons Mais alors, des dragons de cette taille-là, et puis, avec la capacité de se transformer ainsi ? Nooooooon …
Quoiqu’avec ce duo là, tout était possible … non ?
Elle déglutit, et pria pour que Lampion soit, même immense, aussi pacifique qu’il en avait l’air lorsqu’il était tout petit. Elle cligna des yeux, imaginant les dégâts qu’ils pourraient provoquer à tous les deux. Puis elle cessa vite : on parlait d’un duo qui avait tenté de libérer l’Ombre, et elle ne préférait pas trop imaginer de quoi d’autre ils étaient capables si on leur lâchait la bride.
Elle secoua la tête, et ses reconcentra sur l’instant présent. Maeko lui demandait si elle voulait voir sa dernière blague et effectivement, elle avait oublié de répondre la fois d’avant Elle finit de mastiquer sa bouchée, déglutit, et hocha la tête, avec un sourire très légèrement crispé.

- Ma foi, pourquoi pas … Je me demande ce que tu nous réserves …

L’interrogation était sincère. Elle craignait un peu ce qui allait suivre, il fallait bien l’avouer.


_________________
Si je m'abîme dans ce décor triste et sublime,
Si je me nuis, nuit après nuit, jour après jour,
Si le soleil ne m'atteint pas, si le sommeil ne m'éteint pas,
Si mes lèvres traînent mes regrets de tout et de rien,
Si j'écrase mon coeur vide pour en extraire l'acide,
C'est car au lieu de vivre je me souviens ...

Séléné Saralondë


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-bubble.over-blog.com
Maeko et Lampion
Artiste lunaire et Dragon solaire
avatar

Messages : 269
Date d'inscription : 30/11/2011

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Un dernier tour de piste ? [Libre]   Jeu 11 Aoû - 23:29

Séléné s'étouffa.
Encore.
Comme cela devait faire la trente-huitième fois que ça arrivait à la métisse depuis son arrivée dans l'auberge - à peu près, Maeko n'était pas exactement certaine d'avoir bien comptée, c'était sûrement plus en vérité - la femme s'inquiéta un peu :

- Tu es certaine d'aller bien Séléné ? Je t'ai plus entendu tousser ce soir qu'un amateur décennal de tabac ! Huhu... j'ai du sirop contre la toux si tu veux. Ou est-ce plutôt du sirop pour la toux ? Je ne sais jamais...

Elle sembla réfléchir sérieusement à la question un moment, puis haussa les épaules et reprit son repas, gardant un oeil sur Séléné comme si elle s'attendait à la voir s'étouffer encore d'un instant à l'autre.
Son assiette terminée - la femme se servit même d'un doigt pour essuyer les dernières traces de sauce - elle s'essuya convenablement les lèvres avec une serviette, avant de sourire :

- C'était délicieux ! J'espère que la recette existe là où je compte aller... je suis déjà tombée sur une dimension sans tartiflette, laisse-moi te dire que le séjour n'a pas été drôle ! Huhu...
Du rhum pour passer le goût du tord-boyaux de tout à l'heure ?


Joignant le geste à la parole, elle plongea le bras dans son sac, et en sortit sa bouteille spéciale de rhum, celle-là même qui avait l'excellente habitude de ne jamais se vider.
Servant la métisse sans attendre sa réponse, elle remplit son verre à son tour et se mit à le siroter tranquillement, ayant l'air de simplement passer le temps avant de se mettre en route.
Soudain, elle pointa un doigt vers Séléné et déclara, une lueur malicieuse dans les yeux :

- Et oui, je t'ai bien entendu, mais je ne vais pas dévoiler la surprise de ma dernière blague !


Pendant ce temps, dans une clairière à deux kilomètres de l'auberge, hors du village...
Invisible dans la nuit noire, un dragon goutait l'air nocturne, frais et délicieusement venteux, ouvrant et repliant ses ailes sans faire de bruit.
Son ouïe de prédateur et ses yeux parfaitement adaptés à l'obscurité lui permettaient de détecter la présence de nombreuses proies dans les environs, mais il avait déjà mangé.
Et il avait la flemme aussi...

Au milieu de cette quiétude, il y eut soudain un drôle de bruit, comme un vrombissement grave qui semblait venir de partout à la fois, suivi par le son aigu et tint-amarrant de ces mobiles d'extérieur que les gens mettaient parfois sur le perron de leur maison, et qui tintait au gré du vent...
Bref, un son très anormal par son apparition soudaine au milieu d'une forêt en pleine nuit !

- Grôôôô... "Et merde..."

Tandis que le son devenait plus fort et qu'une sphère lumineuse commençait à se former non loin de lui, le dragon inspira à fond, ouvrit grand sa gueule et, levant la tête vers le ciel, poussa un rugissement qui fit trembler les arbres alentours !


Spoiler:
 

_________________
Un Huhu vaut mieux que deux tu l'auras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Séléné Saralondë
Métisse tourmentée (et bigame)
avatar

Messages : 635
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 25
Localisation : Peut-être juste derrière toi, peut-être n'importe où ailleurs

Votre personnage et ses relations
Âge: 23 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Un dernier tour de piste ? [Libre]   Ven 26 Aoû - 17:25

Maeko parut soudain remarquer sa toux insistante. A vrai dire c’était normal : elle était tout sauf discrète, il fallait l'admettre. Elle l'attribua juste à une fausse source, et Séléné sourit.

- Non, non, ça va. Disons que parfois, ça passe de travers.

Et puis, son histoire de sirop ne la rassurait pas tant que ça ; Connaissant le numéro, elle serait capable de lui filer une angine carabinée goût caramel !! Elle se concentra ensuite sur son assiette, et la finit en même temps que Maeko léchait les restes de sauce. Les questions continuaient à tourner en elle, et ça ne la rassurait pas, en plus de lui donner le mal de mer. A la remarque sur le monde sans tartiflette Séléné eut un rire. En effet, cela devait être bien triste ! Elle lui servit ensuite du rhum sans attendre sa réponse. Elle fit tourner l'alcool. Il était plutôt ambré et semblait bon. Elle y trempa les lèvres et sourit. Il était fort, mais bon.
L'attitude très théâtrale de Maeko portait toujours à sourire. Ce fut le cas cette fois encore. Les yeux de Séléné brillèrent d'amusement, au moment où des sons bien étranges vinrent chatouiller ses oreilles. Elle n'y prêta pas d'attention soutenue cependant : ils étaient lointains.

- Haha, tu vas me la montrer alors ? Elle est longue à mettre en place ?

Elle paraissait un peu plus détendue qu'au début de la conversation. Si cela allait durer ? Ca restait un mystère …

_________________
Si je m'abîme dans ce décor triste et sublime,
Si je me nuis, nuit après nuit, jour après jour,
Si le soleil ne m'atteint pas, si le sommeil ne m'éteint pas,
Si mes lèvres traînent mes regrets de tout et de rien,
Si j'écrase mon coeur vide pour en extraire l'acide,
C'est car au lieu de vivre je me souviens ...

Séléné Saralondë


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-bubble.over-blog.com
Maeko et Lampion
Artiste lunaire et Dragon solaire
avatar

Messages : 269
Date d'inscription : 30/11/2011

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Un dernier tour de piste ? [Libre]   Lun 12 Sep - 21:53

- "Si ça descend de travers, ça va certainement aussi sortir de travers", comme disait ma grand-mère. Oui, elle était douée avec les mots. Huhu...

La femme souriait derrière son verre, tout en le sirotant, les yeux un peu dans le vide.
Lorsque le son lointain se fit entendre, elle dressa les oreilles - littéralement ! - et se figea une seconde, avant de sourire de plus belle à Séléné qui semblait ne rien avoir entendue, ou ne pas prêter attention :

- Oh non, ça ne requiert ni beaucoup de temps, ni beaucoup de matériel. J'ai déjà tout dans ma maison d'ailleurs... ce qui tombe bien, car Lampion vient de m'annoncer qu'elle est arrivée un peu en avance sur l'heure que j'avais calculée.

Terminant son verre d'un trait, elle entreprit ensuite de ranger les quelques affaires qu'elle avait sorties durant le repas dans son sac, avant de se lever et de s'étirer un bon coup.

- Haaaa ! Tant pis pour le dessert ! Ce sera un thé à la maison à la place... ce qui n'est pas moins bien, dis comme ça, huhu...
Dis-moi, tu es venue avec ta monture ou à pied ?


La femme fouilla pendant une seconde dans ses poches, et en sortit quelques pièces pour payer le repas, attendant que la métisse réponde pour décider de la suite des événements semblait-il.

_________________
Un Huhu vaut mieux que deux tu l'auras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un dernier tour de piste ? [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un dernier tour de piste ? [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un dernier tour de piste ? [Libre]
» Un tour de Manège [libre]
» Bon, bah à mon tour... [RP LIBRE + QUETE]
» Obama en chute libre ...
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elysion :: Eaque :: Villages-
Sauter vers: