Partagez
Aller en bas
avatar
Métisse tourmentée (et bigame)
Messages : 650
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 26
Localisation : Peut-être juste derrière toi, peut-être n'importe où ailleurs

Votre personnage et ses relations
Âge: 23 ans
Infos:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateurhttp://in-my-bubble.over-blog.com

Re: La vie avec vous [sp Thane & Deus]

le Lun 20 Nov - 19:30
L’année s’écoulait. Nous étions en Josephien, 11 mois après le retour de Thane, lorsque cet événement arriva.
durant ces 11 mois écoulés, leur relations à tous les trois s’étaonet renforcées, et stabilisées. Elle avait de son côté pu faire avancer ses recherches. Cependant, le chantier était si énorme, qu’elle avait l’impression de n’en jamais avoir terminé. Cela la frustrait beaucoup, d'autant plus que ses fonctions politiques lui prenaient de plus en plus de temps et d’énergie. Elle avait noué quelques alliances, et déjoué quelques complots. Elle luttait tous les jours auprès de leurs majestés pour plus de transparence et de clarté, et pour plus d’égalité aussi. Elle avait souvent la sensation de courir partout, dépensant une énergie folle, pour un résultat parfois décevant. Mais elle savait aussi qu’on ne faisait de grandes choses qu’avec le temps, et qu’elle allait avoir besoin de laisser filer les mois, voire les années pour constater les fruits de son travail. En bref: la superposition de ses tâches officielles, de ses tâches officieuses, des ronds de jambe politiques et diplomatiques, et de sa vie privée chaotique l’épuisait.
Mais au moins, personne n’avait eu l'idée de l’épouser. C’était pratique politique courante de se marier afin de briguer du pouvoir, ou une place. Elle n’vaiat cependant pas dû être identifiée comme bonne à marier, car sans doute trop indomptable, puisque personne ne lui avait proposé.
jusqu’à cet instant.
Son premier réflexe fut très certainement le pire dans ces cas-là: elle éclata de rire. A vrai dire, la scène était bien trop cocasse pour qu’elle y croie: Thane al demandait en mariage, un genou à terre, lui tendant un splendide artefact magique, grommelant entre se dents sa proposition, les yeux écarquillés.

Bah alors, c’est la pose qui te donne des idées ?

Son ton était émaillé de son amusement, mais témoignait aussi de sa fatigue, de son épuisement même et de sa confusion au moins tout autant. Puis soudain, son visage se figea avant de se décomposer.

Je … Tu … Tu plaisantais, n’est-ce pas ? Tu ne veux pas vraiment m’épouser, hein ? Je veux dire … Je t’aime évidemment, et l’artefact est magnifique mais … Mais pourquoi se marierait-on ? Et puis se marier, alors que nous sommes trois ? C’est … Enfin, tu sais bien que c’est absurde … Je … Je ne peux pas me marier, juste avec toi, et pas avec Deus et on ne va quand même pas se marier tous les trois, non ?

Elle cherchait du regard Thane autant que Deus, cherchant un soutien, une digue, un arrêt à sa panique qui montait, montait, irrépressible. Ca ne lui arrivait jamais, ou presque. Séléné restait toujours calme, très calme. Elle pensait, réfléchissait, pesait, puis agissait. Masi ça, elle ne s’y attendait pas, et cela faisait vaciller tout ce qu’elle avait tenté de stabiliser jusque là. elle espérait vraiment que ce soit là une manifestation liée à la position dans laquelle il s’était mise, et qu’au contraire il ne s’était pas mis dans cette position pour lui faire sa demande. Cela bouleverserait tout, de manière si énorme, si effrayante … Le mariage lui paraissait être un engagement gigantesque, infranchissable.
Et pourtant, elle continuait à parler, en flot, réfutant par des tonnes de questions toute possibilité d’épousailles.

… officialiser nos relations ? Et politiquement, ce serait catastrophique, non ? Tu viens d'avoir un poste fixe; mais si jamais … Si jamais tu m'épousais tu ne serais plus crédible, et moi non plus, sans parler de Deus … Ce serait un beau témoignage d’amour entre les peuples, mais, tu imagines la galère ? tu plaisantes n’est-ce pas ?

A vrai dire, s’ils ne l’interrompaient pas, elle ne s’arrêterait pas.

_________________
Si je m'abîme dans ce décor triste et sublime,
Si je me nuis, nuit après nuit, jour après jour,
Si le soleil ne m'atteint pas, si le sommeil ne m'éteint pas,
Si mes lèvres traînent mes regrets de tout et de rien,
Si j'écrase mon coeur vide pour en extraire l'acide,
C'est car au lieu de vivre je me souviens ...

Séléné Saralondë


avatar
Dernier forgeron d'artéfact ainsi que gentil ermite bourru
Messages : 75
Date d'inscription : 26/12/2012

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: La vie avec vous [sp Thane & Deus]

le Mer 26 Sep - 18:01
Les yeux toujours ronds comme des soucoupes, le demi-géant ayant demandé son aimée en mariage par erreur fut rapidement submergé par un flot de parole de celle-ci. Une proposition qui entraînerait probablement des répercussions sur leur couple qu’elle soit acceptée ou non visiblement.
Et visiblement d’ailleurs elle ne le serait pas. Elle commença par en rire, le tourner en ridicule mais il était imperméable à ceci, quasiment complètement, il savait que c’était simplement un humour un peu épicé, parfois aigre.
Puis vinrent de vraies raisons pour l’impossibilité d’un mariage. Au moins l’artefact était magnifique mais en effet le monde entier semblait leur crier de ne pas le faire, de ne pas craquer, de ne même pas tenter de se conformer aux normes et de se marier car ils n’étaient pas capables de s’y conformer. Un trouple composé de parias et d’hybrides étranges !

L’homme qui a genoux était quand même à la hauteur de sa compagne, l’arrêta d’une main sur l’épaule, un mouvement toujours étonnamment doux comparé à sa corpulence. Puis il descendit doucement cette énorme main le long de son bras et lui passa tranquillement le bracelet autour du bras qui correspondait parfaitement et glissant l’anneau accroché sur le majeur de Séléné.

- Pas de problème. En effet la pause m’a un peu fait tourner la tête mais je ne demanderai plus promis, c’était un malentendu doublé d’une idiotie.

Se relevant, il la prit contre lui et l’étreignit amoureusement, tentant de la rassurer. Il ne l’avait en effet pas vue ainsi depuis longtemps, perdre son calme à ce point et déblatérer tout ce qui semblait lui passer par la tête

- Attention, ton idiot d’amant déteint sur toi et tu perds tes moyens ! La question importante se posant là est “De quel amant je parle ?”.

Après cette petite tentative d’humour qui fut la seule de la soirée - Il n’y était définitivement pas bon, c’était censé être une blague sur le fait que Deus soit mauvais face au stress et lui à l’oral !-, ils partirent se coucher tous les deux. La soirée qui devait normalement se passer entre Séléné et Deus ce soir ci fut décalée exceptionnellement, la demi-Alf lui annonçant un peu de but en blanc, visiblement toujours un peu tourneboulée, et le demi-Géant lui adressant un léger signe de tête mêlant excuse et remerciement avant qu’ils se dirigent vers la chambre pour se poser et discuter -aussi bien que Thane savait le faire- tranquillement.

Tout sembla rentrer dans l’ordre, comme si ce faux pas n’avait jamais rien fait sortir et n’avait rien changé mais quelque chose avait légèrement changé, semblait s’être légèrement décalé comme un manque de synchronisation. Un déclic, quelque chose fleurissant dans son esprit, les choses ne convenaient en réalité pas à Thane comme elles l’étaient là. Sinon il n’aurait pas ressenti de mal-être face à un refus de la sorte. Soit il manquait quelque chose, soit il y avait quelque chose en trop dans cette relation mais il n’en parlerait pas pour le moment. Il ne savait pas le faire. N’arrivant pas à s’imaginer faire avancer la relation dans aucune direction, et uniquement celle-ci stagner en espérant qu’elle ne fânerait pas et ne mourirait pas, il attendit patiemment que ses pensées se réorganisent et se calment. Un processus qui en réalité pris plusieurs mois !
Pourtant les conventions comme le mariage et les enfants, la retraite tranquille à se coucher tôt et se lever parce qu’il convenait de le faire n’était pas imprimés dans l’esprit de Thane comme des avancées logiques au couple. Il pouvait en exister une multitude et les plus basiques ne l’intéressaient au final pas ! Mais maintenant que la porte semblait fermé et qu’il savait qu’il ne pourrait jamais les avoir dans sa relation, un léger pincement, une tristesse sourde comme l’idée d’avoir un univers cloisonné, manquant de liberté, l’assaillaient.

Meh, il fera avec, pour le moment. Il aurait juste besoin de s’éloigner de temps en temps, et peut-être qu’un jour les choses changeront.
Il n’imaginait pas que ce serait le cas aussi peu de temps après en réalité et qu’il s’épanouirait ainsi dans la relation. Qu’il rencontrerait quelqu’un dans l’année qui viendrait.

_________________
avatar
Bel ancien roi
Messages : 339
Date d'inscription : 08/11/2010

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: La vie avec vous [sp Thane & Deus]

le Mer 26 Sep - 20:09
Chère autobiographie. Je commence ton écriture aujourd’hui dans le but de laisser aux générations futures des indices et les bonnes instructions pour poursuivre mon oeuvre. Celle de finalement instaurer un gouvernement et une souveraineté unique à chaque continent, si hétérogènes qu’on les nomme planètes, de notre monde pour permettre à tous de lutter ensemble face au mal.
Evidemment je parlerai ici de ma vie, de mes accomplissements, des obstacles franchis : Ne vous laissez pas attendrir par les tournures de phrases agréables à l’oeil et à l’oreille que j’utiliserai, la vie de Deus Wiseman ne fut pas des plus faciles. Cet ouvrage sera d’ailleurs je l’espère un best-seller d’une époque lointaine quand tous comprendront mon génie, et risque aussi d’être un des plus longs livres jamais écrits : En effet d’après les médecins, entre ma transformation en Revenant ainsi que la prise de médicaments ayant rendus mon corps quasi-éternel par magie, je suis désormais immortel. Attendez vous à une longue autobiographie !

Je parlerai du réel commencement, de mon “Origin story” si j’ose dire, plus tard car l’histoire de Deus Wiseman commence sur un renouveau. Evidemment j’étais un bambin adorable mais je fus un adulte qui le fut encore plus malgré une phase difficile de ma vie. C’est en 2782 que je traversais une terrible dépression durant ma relation exclusive -D’autres vous diront le contraire mais ne les croyez pas !- avec l’incroyable très belle et très connue Séléné Saralondë. J’étais alors depuis quelques années un Alf Revenant sujet à des crises de colères et incapable de dormir et je ne mentirai pas, mon cerveau ne tournait pas forcément toujours rond, m’amenant vers des raisonnements désagréables, dénigrant mon être.
Les paroles d’une chanson sont parfaites pour illustrer les troubles du moment alors laissez moi vous en compter une :

Ne chantant jamais pour le plaisir,
Nous n’émettons que des sons.
Ne sentant jamais la magie,
Pour nous le monde tourne rond.

Ne dansant jamais sous la pleine lune,
Nous courons mais sans réellement nous mouvoir.
Nous ne croyons pas en un jour heureux,
Et la vérité n’est qu’en notre propre pouvoir.

Mais tout va bien,
Oui tout va bien,
Ce n’est qu’une journée de plus à endurer.

Mes talents de compositeur n’égalant que mon courage et mon pouvoir décisionnel, c’est durant cette année que je décidais finalement d’aller rencontrer un psychiatre. Après que mon système nerveux et mes organes se détériorant aient été soignés par l’Académie, je pensais que leur département sur les maladies mentales pourrait aussi m’aider.
Grand bien m’en fasse ! Je trouvais en effet la clé de ma rémission là-bas sous les traits d’un vieux barbu dont le nom m’échappe aujourd’hui. Outre les longues discussions sur les parents et l’enfance, il m’indiqua quelques moyens de m’aider ainsi que quelques médicaments pouvant atténuer mes souffrances.
Et en effet après un certain nombre de mois de leur utilisation ainsi que le suivi des prescriptions diverses sur le régime de vie, je faisais parti des quelques privilégiés -non sans être aidé par les médecins télépathes qui facilitaient beaucoup la procédure- qui s’étaient remis complètement de leur trouble ! Rien de plus normal pour quelqu’un comme moi, avec à son palmarès les postes de prince, roi et ministre des Arts.

Et la réussite tenait à peu de choses en réalité : Je m’étais relancé plus entier dans l’art et j’avais pu renouer avec l’autre part de mon métier, la politique.
Reprenant du poil de la bête et appuyé par les fonds que j’avais pu amassé et qui n’avaient pas été détruits, originaires de ma jeunesse à Minos même ainsi que de mon règne exemplaire sur Cruor, le succès de mon art ne fut pourtant pas apprécié à sa juste valeur. J’ose espérer qu’à votre époque, je suis un artiste de grand renom car certaines de mes toiles sont, je le sais, du plus bel effet.
Mais un public bien spécifique pourtant achetait mes oeuvres afin de me soutenir et c’est eux qui m’ont permis de me relancer dans la politique : Le MCU, mouvement soutenant la cause de l’unification d’Elysion.

Aujourd’hui je sais que durant mes années de politicien, j’ai été largement aidé dans mes réflexions par ma compagne. A l’époque je ne me rendais compte que rarement que c’était elle qui m’aidait à faire ces choix même si je lui demandais régulièrement son aide.
C’est aussi à ce moment que j’ai pu écrire mon livre déjà sorti et qui ne plaît qu’aux gens de goûts : “Unifier pour mieux régner”. Peu de gens ont bon goût à cette époque, sachez-le !

En tout cas j’étais très présent dans le paysage médiatique pour ceux qui y prêtaient attention, même si le gouvernement me mettait de bâton dans les roues en me tenant en laisse avec le poste qu’ils m’avaient confié. Le MCU comptait bien mettre en place une forme de démocratie sans monarchie, avec des leaders à la tête du monde entier, si vous voulez en savoir plus sur les buts et actions du mouvements il vous suffit de lire ce fameux ancien écrit de ma part, je répète, “Unifier pour mieux régner” de Deus Wiseman, un ouvrage de qualité.
Enfin bref, je savais que je ne ferais jamais partie de ce gouvernement suite à mes actions passées en tant que roi de Rhadamanthe et la petite guerre que j’avais déclenché, sauf à la demande du peuple évidemment mais j’étais présent dans le développement des idées ainsi que dans la communication à l’aide de mon charisme éclatant !
Tout ceci malgré la censure qu’imposaient les autres ministères sur moi.

Et avec tout cela, en écrivant la nuit, agissant le jour, j’avais encore un peu de temps grâce à mon éveil à tout moment de la journée ! Je pouvais ainsi même être un amant admirable et consacrer quelques minutes de ma journée à Séléné qui en avait bien besoin, avant de me remettre à penser à mes plans dignes de Machiavel lui-même si ce nom évoque quelque chose à votre époque !

Ô c’était un passage agréable dans ma vie celui-ci, des rêves plein la tête, des étoiles plein les yeux et le rêve à portée de main ! Même si je dois admettre que dés que mon activité baissait, le mal-être de la dépression tendait à revenir

_________________


Contenu sponsorisé

Re: La vie avec vous [sp Thane & Deus]

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit