Forum RPG science fantasy
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ulrik, ou Lucifer, le Premier Réprouvé [reroll]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ulrik
Lucifer - Cauchemar personnifié
avatar

Messages : 221
Date d'inscription : 31/01/2011
Localisation : Là où vous mourrez

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Ulrik, ou Lucifer, le Premier Réprouvé [reroll]   Ven 25 Mar - 13:21



Ulrik




Date de naissance: 3 Josephien  1001

Lieu de naissance:Eaque

Lieu de vie: Rhadamanthe

Rang: Cauchemar personnifié

Citation: REPONSE


Situation et particularités

Race: Enfant du Feu

Métier: Réprouvé

Spécialité: Multiples

Pouvoir et dons: Ulrik est un mage de guerre. Il a pourtant bien d’autres capacités et pour cause: l’Ombre lorsqu’elle l’a pris dans ses rangs, lui a accordé un seul pouvoir, mais immense: il peut, dès lors qu’il en a besoin, avoir le pouvoir nécessaire. Il faut savoir manier le pistolet ? Il maniera. Il faut faire exploser un bâtiment ? Il fera exploser. Il faut changer d’apparence ? Il changera d’apparence. Il faut ressusciter ? Il ressuscitera. Il n’a qu’une limite : il ne peut pas avoir les pouvoirs de ses Frères et Sœurs (c’est d’ailleurs pour cela qu’il sait qu’ils doivent être Sept, et qu’il ne peut pas être l’unique Réprouvé). Pourtant, pour pouvoir utiliser son pouvoir, il doit avoir conscience du besoin qu’il en a, ce qui n’est pas un grand obstacle.

Apparence physique: Ulrik, de par ses pouvoirs a la capacité d’être transformiste. Ainsi, il change d’apparence selon ses besoins, selon s’il veut se cacher, se faire passer pour autre, se faire remarquer, séduire, battre, vaincre, impressionner, attrister, apitoyer, chasser … Pourtant, il y a au quotidien une apparence qu’il affectionne tout particulièrement. C’est celle d’un homme  la trentaine avancée, approchant sans doute la quarantaine quoi qu’il soit complexe de lui donner un âge. En effet, sa haute stature, sa musculature puissante, qui affleure sous les vêtements riches, souvent dans des tons froids, la vigueur de ses mouvements, la rapidité de son déplacement, la perfection immaculée de sa peau évoquent un jeune homme, ayant peut-être, tout au plus, 25 ans.  Pourtant, les traits durs de son visage le vieillissent, sans pourtant qu’il n’y ait aucun ride qui ne vienne gâcher cette froideur et donner une marque d’un âge quelconque. Pire encore, les cheveux, entièrement blancs, à reflets parfois argentés, bien loin pourtant de l’apparence des cheveux des Fils de l’Air, semblent ceux d’un vieillard. Ses yeux, quant à eux, ont mille ans, au moins. Le regard est froid, dur sans concession. Il y a une étincelle malveillante, mauvaise, cruelle, pleine de morgue, d’orgueil et d’ironie dans ces yeux-là, ces yeux de mille ans, bien enfouie, au fond, tout au fond. C’est sûrement cette étincelle, qui reste malgré toutes ses transformations que ne voient pas ses victimes, ses conquêtes, et tous ceux qui le croisent.  Mais c’est aussi cette étincelle qui vous permettra, à vous, vous qui savez, de reconnaître votre cauchemar personnifié.


Son histoire

Il y a plus de 1700ans, sur un Elysion tel que vous seriez incapable de le reconnaître, naquit un Fils du Feu, fils de deux Enfants du Feu, eux-mêmes enfants d’Enfants du Feu, eux-mêmes enfants d’Enfants du Feu.  En réalité, on ne se souvenait pas dans cette famille, de quiconque qui ne soit pas Enfant du Feu. Tous avaient des cheveux flamboyants et des yeux incandescents, leur caractère était globalement explosif, et ils étaient généralement prompts à la bagarre. Ulrik, à vrai dire, était tout à fait comme eux, à une différence près. Il était meilleur qu’eux, bien meilleur qu’eux tous.

Il était le membre plus puissant de la famille.

Tous sauf, sauf un, peut-être : son cousin. Celui-ci, quoiqu’un peu plus âgé qu’Ulrik, s’avérait un peu malingre, et plus rusé peut-être, que les autres. Depuis leur toute petite enfance, Ulrik et lui étaient en concurrence. Leurs mères diront même qu’alors que l’une était enceinte, le fils de l’autre, déjà, regardait le ventre rond d’un air mauvais. Dès qu’ils furent en âge de se mouvoir, ils commencèrent à se quereller, toujours. Ces disputes d’enfants, où on se pince, où on se bat, où on se casse parfois une dent, où on se tire les cheveux, rythmèrent chaque retrouvaille, chaque réunion de famille, puis devinrent des disputes adolescentes, qui prirent de l’ampleur au fur et à mesure que grandissaient leurs capacités. Ulrik était meilleur que son cousin au même âge, et avait cette satisfaction, mais son cousin et ses sept mois d’avance étaient meilleurs tout court, ce qui le mettait perpétuellement en rage.  Peu à peu, ils cessèrent de se pincer, et finirent par se casser des membres, ils cessèrent de se battre, et tentèrent de se faire rôtir, ils cessèrent de se mordre et de se casser des dents, et se cassèrent le nez ou s’éborgnèrent, ils cessèrent de se tirer les cheveux, et commencèrent  à se les arracher. Ils étaient en concurrence sur tous les domaines, de façon d’autant plus marquée que s’ils n’étaient pas ensemble à l’école, ils furent mis tous les deux au même collège, et, étant de la même famille, on jugea bon de les transférer dans la même classe.
Il est, a posteriori, difficile de dire à quel point cette idée était bonne ou mauvaise. En effet, elle partait d’une bonne intention, et personne, dans cet établissement, n’aurait pu se douter de la rivalité entre eux. Ce furent des années d’une violence inouïe. Chacun montait son clan, et se battait avec le clan adverse. Plus ils grandissaient, plus les dommages augmentaient. Lui et son cousin étaient de façon très naturelle les chefs des deux groupes, et personne ne les contestait. La raison en était très simple : ils étaient les meilleurs. Jeunes, déjà, ils étaient incroyablement forts. Mais aujourd’hui qu’ils s’affrontaient directement, quotidiennement, leurs capacités s’augmentaient d’autant plus que chacun voulait être meilleur que l’autre, s’entrainant d’arrache-pied sur tous les domaines. Très vite, ils sautèrent des classes, car ils étaient en avance sur le programme Très tôt, ils se révélèrent meilleurs que leurs parents même, bien meilleurs. Et plus ils avançaient en âge, plus ils devenaient charismatiques, plus ils ralliaient à leur cause, plus leurs clans respectifs grandissaient, mêlant les âges, plus les affrontements devenaient violents. C’est à 16 ans qu’Ulrik rentra à l’Académie, et son cousin l’y avait précédé, choisissant une spécialité de combat, alors que lui-même préféra se spécialiser dans la guerre et la stratégie, considérant qu’il savait assez combattre, et qu’on ne lui apprendrait rien de plus que ce qu’il savait déjà, lui qui était si bon, bien meilleur, sans nul doute possible, que ses professeurs mêmes.

Il était le garçon le plus puissant du monde.

Cela, pourtant, ne changea pas grand-chose. Ils obtinrent tous deux leurs diplômes à une vitesse absolument incroyable, et mirent avec cela l’Académie à feu et à sang. Lorsqu’ils en sortirent, quelques années plus tard, ils étaient en effet, meilleurs que leurs professeurs. Rares étaient les personnes qui ne s’étaient pas engagés pour l’un ou pur l’autre, et on comptait déjà 23 morts, 56 viols et plus d’une centaine de blessés divers et variés suites à leurs luttes. En effet, la violence des affrontements augmentaient, et nombreux étaient ceux qui n’en sortaient pas indemnes. Les viols, quant à eux, étaient des manières de montrer sa domination sur l’autre en humiliant leurs femmes, et volant leurs petites amies, en violentant leurs maîtresses, en avilissant leurs soeurs, en destituant leurs mères, ou, pire encore selon eux, en exposant l’homosexualité de certains par le viol de leurs amants. Généralement, on castrait ces derniers, en plus.  
Les deux cousins étaient à puissances égales, mais rêvaient de savoir qui était le meilleur. Pour Ulrik, seules la force brute et la stratégie importaient, et il était persuadé qu’il en était de même pour son cousin. Or, un jour de duel, à l’instant même où il crut pouvoir enfin le dominer, l’humilier, il s’effondra, plié en deux,  pris de tremblements, la vision floue. Il commençait à délirer, à convulser, et son cousin le frappa de plein fouet. Il s’en tira avec un poumon perforé, une dizaine d’os cassés, une commotion au cerveau. On crut d’ailleurs qu’il ne s’en tirerait pas, car en plus de ses blessures, on avait découvert, peu avant, qu’il avait été empoisonné.

Piégé.

Evidemment, l’expéditeur ne faisait aucun doute. Pourtant, il n’y avait aucune preuve. Tous ceux qui auraient pu en donner avaient disparu, très certainement tués après avoir effectué leur sordide besogne. Ainsi, Ulrik, humilié, perdit toute sa crédibilité, tous ses alliés, fut même renié par sa famille, alors que son cousin était célébré. Alors que lui se rétablissait, l’autre continuer à entraîner son pouvoir et sa force, incontestable maintenant qu’il avait démontré sa supériorité, son vice, sa ruse, sa bassesse.
Ulrik préféra disparaître à l’infamie qui allait s’abattre sur lui. Durant de longues années, il s’entraîna, seul en montagne, cultivant sa rage. On le crut mort. On avait d’autres soucis, aussi : l’apparition d’une Lune Noire, la rumeur d’une entité maléfique … Sa retraite dura trente ans. Lorsqu’il en sortit, il était un monstre de haine, de rancœur, de violence, de puissance, de muscles, et d’orgueil.

Il était l’homme le plus puissant du monde.

Il alla défier son cousin, riche nanti, chef de mafia, homme violent et craint, toujours méfiant. Celui-ci lui rit au nez, et accepta pourtant. Ils allèrent se battre seul à seul, dans un immense espace rocailleux. Leurs vêtements se déchiquetèrent sous la puissance conjuguée de leurs muscles et de leurs tirs. Leur peau s’abima sous le feu de leur magie. Leurs veines apparurent  sous l’effort. Ils saignèrent. Ils tuèrent même leur public, par trop de puissance. Puis, soudain, au bout d’un long, très long, trop long combat, de nouveau, Ulrik fut à terre, battu, brisé, mort ou presque. Il avait été, de nouveau, trop sûr de lui, trop orgueilleux. Son cousin, plus méfiant, plus rusé, avait gagné.
C’est alors qu’il assista à la scène qui allait changer le cours de toute son existence. Une ombre apparut, et félicita son cousin.

« Tu es l’homme le plus puissant au monde. Tu mérites d’être dans mes plus proches alliés, toi qui me soutiens depuis tant de temps. Sois à moi, et tu auras plus que tout ce que tu as toujours rêvé. »

Et l’ombre sembla le voir. Ulrik, pris d’un dernier élan vital se redressa, se mit debout, et courut. Il attrapa son cousin à la gorge, des deux mains, et serra, jusqu’à ce qu’un craquement se soit fait entendre, jusqu’à ce que son cousin devienne entre ses mains plus lourd, et ne soit plus qu’un ensemble de chair sans vie. Alors, il le fit tourne autour de sa tête, et dans un hurlement bestial, le balança. Son corps cogna la montagne, et retomba, désarticulé, dans une mare de sang et un bruit d’os brisés. Puis il regarda l’ombre, et sourit.

« Je suis l’homme le plus puissant du monde. »

Il crut voir l’ombre lui sourire, fugacement, comme s’il n’avait toujours attendu de son cousin et lui que ça : qu’ils se battent à mort, à mort pour déterminer qui des deux était le plus puissant, le plus avide, le plus orgueilleux le plus apte à rejoindre ses rang et à devenir son premier Enfant. Et il intégra les armées de l’Ombre, devenant son premier Réprouvé. Son âme appartint à l’entité, et il devint l’Orgueil, Lucifer, le fléau, le cauchemar personnifié. Ses capacités allèrent en augmentant, tout au long de son parcours avec l’Ombre. Premier des Sept Frères, il s’en considéra comme étant le chef. Gagnant des capacités au fur et à mesure de se besoins, il ne tarda pas à devenir invincible … Et à le savoir. Très vite, les horreurs commises lors des combats contre son cousin furent totalement oubliées, et surtout, remplacées par des choses pires encore. Sa sauvagerie, sa barbarie, sa soif de sang était intarissable, lui servant aussi à prouver sa supériorité sur tous les autres. Il agissait par orgueil, guidé par ce pêché dont il était le représentant vivant.
C’est d’ailleurs ce qui le piégea, ceci ajouté aux querelles internes entre des êtres avides d’un immense pouvoir. Il fut le dernier à être emprisonné, et donc celui qui scella le sort du Maître : sans Lui, il n’aurait pas eu cette puissance, mais sans lui, Il n’aurait pas été enfermé. Il était celui qui l’avait fait tomber.
Mais il sera aussi le premier à se réveiller, et donc, celui qui, le premier, permettra d’espérer pour la Maître une délivrance, et le premier des Sept à faire revenir sur Elysion le chaos. Il avait réussi à se libérer du joug que lui avaient imposé les plus puissants d’Elysion réunis. Seul.

Il était l’homme le plus puissant de l’univers.


Son caractère

Ulrik, comme vous l’aurez compris est quelqu’un d’assez désagréable. Tout d’abord, il est, bien évidemment, extrêmement orgueilleux. Se considérant comme le meilleur en tout et dans tous les domaines, il est aussi persuadé d’être extrêmement méritant et d’avoir, contrairement aux autres, les imposteurs, gagné sa place auprès de l’Ombre. Arriviste, il se considère comme meilleur que ses Frères et Sœurs, mais aussi meilleur que l’Ombre lui-même. Il tente, depuis toujours, de détruire les autres, mais c’est comme s’ils étaient protégés. De même, il sait, ou du moins est persuadé, qu’il surpasse l’Ombre et n’espère que prendre sa place, et régner sur le monde –ce qu’il entend bien faire dès que la bataille sera gagnée. Selon lui, tout est grâce à lui, lorsque cela réussit : il est le plus.
Moqueur, il aime rabaisser et humilier les autres. Etant très intelligent, il a une certaine répartie, qui peut être blessante lorsqu’il décide de l’utiliser. Habitué à toujours parvenir à ses fins, avec les femmes, les autres, tous les autres, il s’énerve lorsqu’on le contrarie trop, ou qu’il constate un manque de respect envers sa personne, surtout de la part d’un plus jeune, et devient violent, meurtrier même. Il en faut cependant beaucoup pour l’énerver ainsi ; une fois en rage, il est inarrétable. Pourtant, à l’ordinaire, c’est quelqu’un de plutôt calme. En effet, très âgé, il a beaucoup de savoirs, et donc s’est doté une certaine sagesse d’une manière ou d’une autre. Très sûr de lui et de son savoir, il restera évidemment campé sur ses positions, et le défier est dangereux puisqu’en tant qu’homme cultivé et intelligent, il aime l’art, les belles choses et les défis. Toutes les stimulations physiques et intellectuelles lui sont agréables, des duels aux femmes, en passant par les énigmes et les jeux de massacre. Tout est bon pour renforcer son pouvoir déjà immense et sa fortune colossale.


Un peu de vous
Le code: [validé par une Blonde sauvage]

Métier: Etudiante ... et votre admin !

Un petit mot sur vous? Ceci est une reprise du personnage Wink Si j'ai le temps, je reprendrai tous les messages postés, histoire d'unifier un peu tout ça je suis la troisième à jouer ce type), et que ce soit fait sans fautes ni réactions bizarres ^^ Le journal de bord arrive bientôt. En espérant que cette version, qu j'espère définitive, vous plaira ! Very Happy

Comment avez vous trouvé le forum? Mwehehe

Une remarque? Mwehehe

Code par Elegna avec l'aide de Never-utopia pour Elysion

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorga
Chevalier aux pieds fumants
avatar

Messages : 463
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 28

Votre personnage et ses relations
Âge: 27 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Ulrik, ou Lucifer, le Premier Réprouvé [reroll]   Ven 25 Mar - 18:05

Bon courage pour ta reprise de ce personnage.
Et bravo sur le travail de la fiche, car je ne crois pas me souvenir d'avoir déjà lu l'histoire comme ça.

Je ne mentirai pas en disant que j'aime Ulrik, par contre ^^

_________________
Le désir de protéger est comme une flamme.
Qui réchauffe l'âme en temps de paix.
Qui s'embrase à la moindre menace.
Qui pourrait incinérer même le ciel pour défendre l'être aimé.
Ne laissant que des cendres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulrik
Lucifer - Cauchemar personnifié
avatar

Messages : 221
Date d'inscription : 31/01/2011
Localisation : Là où vous mourrez

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Ulrik, ou Lucifer, le Premier Réprouvé [reroll]   Lun 16 Mai - 17:00

Ow merci 
Du courage va m'en falloir ouais je crois x) mais motivééééééééééééééééééééééééééééééééée 

J'admets ne pas l'apprécier non plus x) Il est (un peu) imbuvable x)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ulrik, ou Lucifer, le Premier Réprouvé [reroll]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ulrik, ou Lucifer, le Premier Réprouvé [reroll]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A quand l'arrestation de Lucifer en personne?
» Récit du premier voyage de Sa Majesté en Araucanie
» Haiti-Premier ministre :Il s'appelle Ericq Pierre !
» Le premier ministre Michèle Pierre-Louis au mini-sommet économique de Punta Cana
» Le discours du premier ministre J E Alexis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elysion :: Hors du temps :: Qui êtes vous donc ? :: Personnages-
Sauter vers: