Forum RPG science fantasy
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jusqu'au bout du monde et plus loin encore [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Sorga
Chevalier aux pieds fumants
avatar

Messages : 456
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 28

Votre personnage et ses relations
Âge: 27 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Jusqu'au bout du monde et plus loin encore [Libre]   Dim 10 Avr - 12:37

- Sorga ?

L'homme-lézard interrompit l'écriture de sa lettre pour tourner la tête vers celui qui venait de l'appeler.
Esteban se tenait dans l'embrasure de la porte de sa petite chambre, avec son sempiternel faux air revêche et sa carrure d'ours. Le propriétaire des lieux lui sourit, ce qui révéla sa dent de devant cassée et fit se creuser les rides au coin de ses yeux.

- Je voulais te prévenir que le couple que tu as sauvé l'autre jour vient de revenir de sa deuxième expédition ce matin. Ils veulent te faire savoir que tu avais raison, leur carte au trésor était fausse.

Sorga plissa les yeux et soupira. Il se souvenait parfaitement des deux tourtereaux, des jeunes fiancés qui avaient acquis à grands frais une certaine "carte au trésor" leur promettant milles richesses à trouver dans la jungle hostile de Crannsliabh...
L'homme-lézard leur avait servi de guide lors de leur première expédition, et il avait fallu l'attaque d'une vouivre pour que le couple lui révèle les secrets de la carte. Sorga avait tout de suite vu l'arnaque - Esteban l'ayant prévenu à ce sujet plusieurs semaines auparavant - et avait fait rentrer tout le monde, refusant de risquer davantage sa vie et les leurs pour poursuivre un trésor illusoire.

- Ils sont entiers ?
- Oui, par chance sûrement. Ils sont repartis vers Hypnos dès qu'ils ont fini de me laisser ce message. Tu voudrais bien venir nous filer un coup de main lorsque tu auras terminé ? Le ravitaillement est arrivé et j'ai du matos particulièrement lourd à décharger avant midi.
- Bien sûr. Merci d'avoir passé le message.
- De rien.
...
Sorga ?

- Hmm ?
- Ça s'est encore étendu.
- Oui. Je sais.
- Tu es sûr que tu ne veux pas voir un guérisseur à ce sujet ?

L'inquiétude dans la voix d'Esteban était très curieuse à entendre pour tous ceux qui ne voyaient en lui que l'aubergiste "fort-en-gueule" mais Sorga savait qu'il y avait beaucoup de bon en lui. Aussi, il se mit à rire pour dissiper le malaise :

- Non merci ! Je sais ce que j'ai, et ce n'est pas une potion ou un remède qui pourrait me guérir !

Esteban sourit, et décida de finalement le laisser, son pas lourd faisant craquer le bois de l'étage et des escaliers.
Sorga resta un instant les yeux dans le vague, levant machinalement une main pour toucher les écailles grisâtres à la base de ses cornes, puis il reprit l'écriture de sa lettre pour Dame Beldura.
Cela faisait plusieurs mois qu'il avait quitté le service de la Reine, et le pudding roux lui manquait.
Il avait rapidement rejoint Eaque après son départ, passant par la demeure de son enfance - la vie qui y régnait l'avait rasséréné - et poussant jusqu'au cimetière où reposait son père. Continuant sa tournée des hommages aux disparus par un bref détour jusqu'au tombeau de sa vraie famille, il s'était en suite rendu à Hypnos.
Les rumeurs d'auberge lui avaient appris plusieurs choses : la récente nomination de Séléné au gouvernement d'Eaque notamment, ce qui lui avait fait plaisir, puis les nombreuses histoires sur les animaux fantastiques de la forêt de Crannsliabh avaient fini par piquer sa curiosité.
Un oiseau-mouche de la taille d'un cheval...

L'homme-lézard avait repris la route, son esprit aventureux réveillé, et il ne tarda pas à arriver jusqu'à l'auberge/fort/avant-poste d'Esteban, à la limite de la jungle proprement dite. Le dernier ilot de civilisation avant le monde sauvage, les promesses d'aventures et de dangers faites par les arbres séculaires et impénétrables.
L'auberge ressemblait un peu à son propriétaire : rustre et solide de prime abord, cachant un cœur chaleureux et accueillant. Une petite muraille faite de hauts rondins protégeait efficacement ceux qui étaient à l'intérieur des bêtes sauvages trop curieuses. C'était un relais obligatoire pour les nombreuses expéditions qui s'organisaient vers Crannsliabh. Mercenaires, guides, excentriques, marchands et scientifiques s'y croisaient régulièrement, faisant affaire en se gardant bien de hausser le ton, car les trouble-fêtes passaient une nuit dehors, hors de la protection de l'enceinte...

Sorga s'était rapidement senti à l'aise, se renseigna en quelques jours auprès des guides sur le nécessaire à savoir sur la jungle, et partit peu à peu seul à la découverte de ces terres sauvages.
Après quelques semaines, il s'était lié d'amitié avec Esteban, le propriétaire, et connaissait assez bien les environs de la jungle pour srvir de guide lui-même, sa hache et son armure l'aidant à protéger ceux qui l'accompagnaient.
Ce mode de vie lui plaisait assez pour le moment...

Terminant finalement sa lettre, Sorga la roula avec précaution avant de quitter sa chambre, laissant sa hache derrière lui et vêtu seulement de son gambison. Il déposa son courrier dans la boite réservée aux envois, et partit aider Esteban comme promis.
Le courrier n'arriverait pas au Palais de Minos avant plusieurs semaines - les missives téléportées par magie coutaient cher dans une région aussi reculée - et il faudrait sûrement encore un peu de temps avant que Beldura l'ait effectivement entre les mains, mais rien ne pressait.

Une heure plus tard, l'homme-lézard mangeait tranquillement dans la salle commune de l'auberge.
Dans ses pensées, il n'entendit pas la porte s'ouvrir...

_________________
Le désir de protéger est comme une flamme.
Qui réchauffe l'âme en temps de paix.
Qui s'embrase à la moindre menace.
Qui pourrait incinérer même le ciel pour défendre l'être aimé.
Ne laissant que des cendres.


Dernière édition par Sorga le Mar 13 Sep - 11:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garmyr
Le rugissement glacé du Berzerk
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 26
Localisation : Artgard

Votre personnage et ses relations
Âge: 21
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout du monde et plus loin encore [Libre]   Mar 26 Avr - 14:17



Ceux qui pensent que la vie est un long fleuve tranquille n'ont soit, jamais vécu, soit sont mort jeunes. C'était une réalité que Garmyr ne connaissait à présent que trop bien. Après s'être réconcilié avec Aëlia et avoir assisté, de loin, au mariage de Siffroy, Garmyr avait reprit une routine de vie disons, sportive, très stricte. Après quelques contrat mercenaire assez bien menés, il avait eu de quoi s'acheter des modifications pour son mausolée. C'était essentiellement des poutres et des clous qu'il avait assemblé pour se faire un parcours du combattant autour de son cimetière. Il voulait retrouver son agilité passé ainsi que sa force. Alors de temps à autres, il faisait une petite pause puis enchainait avec des tractions. Rien que de construire cette structure lui avait permit de reprendre pas mal de ce qu'il avait perdu, mais c'était loin d'être suffisant. Pourtant, depuis qu'il avait commencé à s’exercer, il devenait plus rapide, il courrait plus longtemps. Ses bras reprenaient peu à peu la forme qu'ils avaient avant. Mais bizarement, ce n'était qu'en dehors du mausolée qu'il en ressentait le plus les effets. Tout y était différent, l'atmosphère lugubre était légère, il n'y ressentait ni faim ni fatigue. Mais quand il en sortait. C'était comme si tout son corps partait en pièces tant les courbatures et la faim le déchirait. Il avait trouvé une astuce pour s'y faire. Il avait imaginé un moyen d'avoir l'heure du monde extérieur, il avait prit une des petites flammes bleu qui flottait dans le ciel et l'avait approché d'un cadran solaire posé à coté d'un cadran lunaire. Il lui demanda de suivre le soleil du monde mais cela ne fonctionna pas. Cependant, il précisa de "son" monde. La petite flamme se plaça à bonne position et lui permit de reprendre notion du temps dans cet en droit qui paraissait hors de celui-ci. En fait le temps s'écoulait pareil des deux cotés ce qui rassura l'animorphus.

Quelques temps plus tard, lors d'un contrat sur Hypnos, Garmyr voulut se transformer en ours pour frapper ses ennemis de terreur comme il l'aurait fait de par le passé mais rien ne se produisit. Il devait éloigner des brigands d'une ruelle en leurs faisant croire qu'elle était habité par un monstre. Le contrat était claire, les faire fuir sans les tuer. Après plusieurs tentatives, les brigands le repérèrent et partirent le chasser. Fort heureusement pour lui, son nouvel entrainement lui permit de bondir de mur en mur jusqu'à-ce que son souffle lui manque et avec quelques coups de bottes bien placés, les malfrats partirent sans demander leurs reste. Après d'innombrables tentatives de se transformer... Il n'y arriva pas. Il repensa alors couché dans l'herbe vert très sombre du cimetière qui entourait son mausolée, à ce qu'il était avant. Il n'avait pas encore reprit toute sa force, Fridya était aux abonnés absent, Sinistra et Brenya toujours en miettes, tout le monde recherchait sa tête, seulement sa tête, le reste du coup n'avait aucune utilité apparemment. Fallait dire que dans l'état qu'il était ça n'étonnait plus personne. Le regard plongé dans le vide chromatique du ciel, Garmyr comprit une chose. S'il voulait retrouver cette part de lui qui lui manquait autant, il fallait qu'il reparte à l'état sauvage. Sauf que pour le coup, la dernière fois qu'il avait cédé à la bête à cause du désespoir, il avait massacré un bon nombre de choses. Cette perte de contrôle n'était pas possible, l'ours n'avait pas sa conscience propre et ça Garmyr le savait, cet ours c'était lui. Il avait perdu le contrôle à cause de Sinistra. Aucun doute là dessus, et peut-être qu'elle avait prit en otage cette partie de lui avant d'enfin pour réussir à prendre son corps... Si elle l'avait tué, cet ours qui faisait partit de lui? Une chose était clair à présent. Garmyr allait partir en quête pour savoir ce qui lui était arrivé et comment il pourrait le soigner.

Quelques jours plus tard, un matin, Garmyr s'étira longuement, fit ses exercices, quelques tractions, il porta une poutre sur son dos tout en marchant autour d'un pilier pendant une petite heure et se sentit d'attaque pour commencer ses recherches. Au moment où il se plaça face à sa porte pour rejoindre Elysée où il voulait commencer son enquête, son esprit pensa et se focalisé sur Sorga qu'il serait très surement heureux de retrouver. Malheureusement, Sorga ne se trouvait pas du tout sur Minos et il l'apprendrait très vite. Esteban le tenancier du bar remarqua que sa porte d'entrée avait quelque peu, changé. Elle était noire avec plusieurs crânes blancs bien visibles. Une poignée qui paraissait faite d'os et toute ce qu'il faut pour la rendre bien lugubre. L'homme fronça les sourcils et avant qu'il n'eut le temps de s'approcher, la porte s'ouvrit. Le masque fixé sur le visage, Garmyr observa le lieu sans pourtant comprendre où il se trouvait. Cependant, il vit Sorga assit dans la salle commune en train de manger. Le cœur de Garmyr s'emplit de joie à la vue de son meilleur amis. Le lieu du coup n'avait plus aucune importance. Garmyr passa la porte et quand celle-ci claqua, elle redevint normal, du moins, elle rendit sa place à la porte d'origine. Garmyr marcha tranquillement vers Sorga qui l'avait très probablement déjà repéré jusqu'à-ce qu'il soit à coté. "La place est prise?" Garmyr aurait voulut l'attraper dans ses bras comme il le faisait auparavant mais il avait le masque, il n'avait pas le droit d'être Garmyr. Son regard laissait transparaitre le retour de sa confiance et son corps n'était plus aussi maigre et malnutri que quand ils s'étaient retrouvés. En tout cas l'auberge tombait bien parce que l'estomac du métamorphe se mit à hurler famine. Cependant, manger dans un lieu publique, ce n'était surement pas une bonne idée sachant que le masque faisait un obstacle assez conséquent. Garmyr se gratta derrière la tête avec une légère gêne comme il l'aurait fait auparavant. Certains gestes ne s'oublient jamais.



[J'avais eu comme idée de donner à Garmyr le pseudo de Crow quand il porte son masque. Comme il est tout vêtu de noir et masqué, je pense que c'est tout indiqué, mais si t'as une meilleure idée de surnom, n'hésites pas à le faire dire à Sorga, je te fais confiance pour ça!]

_________________

The affraid man said: "This ain't no place for no hero!!!!!
It's okay mate... Don't worry... I am no hero... I am only the end."
Answered the masked man...


Garmyr's Theme


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorga
Chevalier aux pieds fumants
avatar

Messages : 456
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 28

Votre personnage et ses relations
Âge: 27 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout du monde et plus loin encore [Libre]   Mer 27 Avr - 16:34

Sorga sursauta légèrement lorsque la voix retentit à proximité, les écailles sur son visage devenant grises jusqu'à ce qu'il lève la tête.
La silhouette était remplumée, et le maintien plus assuré que la dernière fois, mais il aurait reconnu Garmyr avec ou sans masque.
Ses écailles reprirent leur couleur habituelle, à l'exception de cette tâche grise cendre à la base de ses cornes, et il sourit :

- Bien sûr ! Assieds-toi, assieds-toi...
Je ne m'attendais pas à te voir ici. Comment vas-tu ?


L'homme-lézard croisa le regard d'Esteban qui l'interrogeait de loin en silence. Sorga lui fit signe que tout allait bien, avant de revenir à Garmyr.
Le gargouillis de l'estomac de l'aniformus le fit rire :

- J'ai déjà entendu ça quelque part ! Je t'offre le repas. Tu m'as sauvé la mise la dernière fois, alors je te dois bien ça, au moins.
On pourrait aller déjeuner dans la cour tiens, il fait plutôt bon ce matin...


Il souriait toujours.
Sorga savait que Garmyr était encore recherché et, même si la plupart des personnes présentes dans les environs avaient certainement autre chose à faire avec leurs expéditions vers la jungle, il ne tenait pas à tenter le diable. La dernière fois que quelqu'un avait reconnu Garmyr, ça avait fini en bataille rangée dans les marais après tout...
Il héla Esteban brièvement, lui demandant un autre plat du jour pour Garmyr.

_________________
Le désir de protéger est comme une flamme.
Qui réchauffe l'âme en temps de paix.
Qui s'embrase à la moindre menace.
Qui pourrait incinérer même le ciel pour défendre l'être aimé.
Ne laissant que des cendres.


Dernière édition par Sorga le Mar 13 Sep - 11:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garmyr
Le rugissement glacé du Berzerk
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 26
Localisation : Artgard

Votre personnage et ses relations
Âge: 21
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout du monde et plus loin encore [Libre]   Ven 29 Avr - 14:35



le léger sursaut et la modification des couleurs des écailles de Sorga fit sourire Garmyr sous son masque mais d'une certaine façon, il avait un souvenir plus coloré de son ami. Est-ce que la couleur de ses écailles reflétait son état d'esprit ou tout simplement son endurcissement. Peut-être n'était-ce que simple marque d'age qui avance.

- Bien sûr ! Assieds-toi, assieds-toi...
Je ne m'attendais pas à te voir ici. Comment vas-tu ?


Sorga marqua un temps pour rassurer le tavernier qui semblait effectivement dubitatif depuis l'apparition de la porte et de Garmyr. Fallait dire qu'il arrivait avec une tenu lugubre et un masque relativement sinistre. Quand Garmyr ouvrit la bouche pour répondre, son estomac refit parler sa faim. Ce qui avait semblé amuser Sorga.

- J'ai déjà entendu ça quelque part ! Je t'offre le repas. Tu m'as sauvé la mise la dernière fois, alors je te dois bien ça, au moins.
On pourrait aller déjeuner dans la cour tiens, il fait plutôt bon ce matin...


L'invitation fit plaisir à Garmyr qui n'avait plus un rond depuis l'installation de sa structure. Garmyr tiqua sur le "tu m'as sauvé la mise", les deux amis ne devaient pas avoir le même souvenir de cette soirée au marais vu que finalement, il y avait une grosse ambigüités sur la cible de ces attaques, puisque tantôt c'était pour Sorga et tantôt pour Garmyr. Rahlala si seulement ces bandits pouvaient se décider! Quand Garmyr ouvrit la bouche pour finalement répondre, Esteban rappliqua parce qu'il avait entendu parler de "table dans la cour".

- J'ai une bonne table dehors au fond, une table tranquille. Allez-y je vous rejoindrais avec la nourriture.
- Je suppose que j'ai pas encore eu le temps de reprendre le soleil.

Répondit Garmyr avec ironie, vu comme il était emmitouflé, il n'y avait pas beaucoup de peau qui pouvait voir le soleil bien que ce fusse une bonne idée.

"Allons-y on reprendra la conversation là-bas."

Garmyr n'était toujours pas trop rassuré de parler avec des gens autours de lui. Fallait voir comment ça s'était passé la dernière fois. Généralement quand il prends ses contrats, il se contente d'écrire sur des petits morceaux de parchemins qu'il a dans une poche de sa cape. Plus simple de ne pas faire entendre sa voix. Quelques minutes plus tard, ils se trouvèrent sur cette table au fond, c'était pas parfaitement tranquille mais Garmyr pouvait se mettre dos à la populace ce qui lui permettrait de retirer son masque. Une fois assis Garmyr posa celui-ci à coté de lui sur la table. Il se contenterait de regarder ailleurs quand quelqu'un viendrait.

"C'est gentil de m'offrir le repas, mais tu sais, j'ai pas le même souvenir de la dernière fois parce que dans ma mémoire, c'est surtout toi qui a fait le boulot de nous débarrasser de tout le monde. Faut dire qu'avec cette carrure tu dois les faire fuir assez facilement!

Garmyr fit un large sourire et rit même un petit peu. Garmyr fouilla un instant sa mémoire pour ce souvenir des premiers mots de son ami histoire de commencer une conversation normale.

"Qu'est-ce que je fais là? Bah à vrais dire je pensais me retrouver en Elysée, mais comme je me suis focalisé sur toi pour que ma porte atteigne la capitale minosienne, je suppose que la porte s'est plutôt ouverte vers toi plutôt que vers Minos. Sinon je vais plutôt bien si ce n'est que je ne peux plus prendre ma forme ursidé... J'ai pourtant essayé de nombreuses fois mais je ne comprends pas pourquoi je ne peux plus. Mais comme je t'ai dit, à part ça, je vais même bien mieux que la dernière fois qu'on s'est vu. Et toi dit moi, comment tu vas, t'as l'air pâlichot!


Garmyr ne se doutait pas un seul instant que quelque chose pourrait aller mal avec Sorga bien qu'il serait prêt à l'aider peu importe ce qui lui arrivait. Sinon le moulin à parôle qui n'avait pas parlé depuis bien une semaine se tut enfin pour que son amis à écailles puisse en placer une. le regard de Garmyr bien qu'avec un soupçon aux aguets, semblait apaisé, même content d'être là au grand air avec Sorga.

_________________

The affraid man said: "This ain't no place for no hero!!!!!
It's okay mate... Don't worry... I am no hero... I am only the end."
Answered the masked man...


Garmyr's Theme


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorga
Chevalier aux pieds fumants
avatar

Messages : 456
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 28

Votre personnage et ses relations
Âge: 27 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout du monde et plus loin encore [Libre]   Sam 30 Avr - 18:01

Une fois qu'ils furent plus confortablement installés, Garmyr ôta son masque.
Sorga répliqua sans se départir de son sourire :

- Ha ! Ta mémoire doit te jouer des tours ! C'est toi qui nous a débarrassé de tous ces hommes, et qui a dévié la flèche qui m'aurait tué !
Mais passons, je trouverai bien autre chose qu'un repas pour payer ma dette. C'est un bon début ceci dit.


De fait, il n'avait pas envie de parler trop de ce qu'il s'était passé dans les marais ce jour-là ; c'était certes le jour où il avait retrouvé Garmyr après plusieurs années, mais le combat qui s'en était suivi contre ses brigands lui laissait toujours un goût amer dans la bouche, tant le motif avait été stupide.
L'appât du gain devant la prime sur la tête de l'aniformus...
L'homme-lézard chassa ses pensées de son esprit, et écouta Garmyr lui répondre. Ce fut à son tour de tiquer :

- Attends, quoi ? Tu t'es... focalisé sur moi ? Ta... porte ? Qu'est-ce que tu racontes ?

Sorga avait bien remarqué que Garmyr avait l'air différent depuis sa réapparition, mais il avait vraiment l'impression d'avoir raté un épisode.

_________________
Le désir de protéger est comme une flamme.
Qui réchauffe l'âme en temps de paix.
Qui s'embrase à la moindre menace.
Qui pourrait incinérer même le ciel pour défendre l'être aimé.
Ne laissant que des cendres.


Dernière édition par Sorga le Mar 13 Sep - 11:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garmyr
Le rugissement glacé du Berzerk
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 26
Localisation : Artgard

Votre personnage et ses relations
Âge: 21
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout du monde et plus loin encore [Libre]   Ven 13 Mai - 16:28



- Attends, quoi ? Tu t'es... focalisé sur moi ? Ta... porte ? Qu'est-ce que tu racontes ?

Tiens c'est vrais ça, qu'est-ce que Garmyr racontait, il ne le savait pas tellement, c'était tout de même surréaliste, mais d'une certaine façon, depuis quelques temps, cette porte faisait partie intégrante de sa vie tant c'était un moyen de transport rapide. Bon du coup dans l'exécution du jour, c'était pas toujours fiable, mais pour le coup il s'était focalisé sur Sorga et pas sur Minos elle même. Enfin, Garmyr se rendit vite à l'évidence que plutôt que d'aller enquêter, il avait plutôt envie de retrouver son meilleur amis pour probablement se confier ou se changer les idées.

- Désolé c'est vrais que je dois te parler dans une autre langue là, sans mauvais jeu de mots sur ton ancienne façon de parler.

Garmyr lui lança un sourire taquin et pointa son pouce dans une direction. La porte sombre et lugubre apparut dans la direction. Garmyr y jeta un oeil furtif pour vérifier qu'elle était bien là et se demandé s'il pourrait l'ouvrir à distance. La porte s'ouvrit instantanément à peine eut-il le temps d'y penser. Décidément elle répondait parfaitement à ses attentes. Dedans on pouvait observer le petit chemin bordé de pierres tombales tels les dents autours d'une langue, mais sans mâchoire supérieure évidemment, qui conduisait jusqu'au mausolée, on pouvait aussi observer le parcourt construit pat les soins de Garmyr qui en faisait le grand tour.

- Pour ma défence, je crois que j'avais vraiment besoin de parler à un ami, ça fait un petit moment que j'ai pas utilisé ma voix pour parler à quelqu'un que je connais bien.

Garmyr se gratta derrière la tête un peu gêné d'avoir tout balancé sans réfléchir mais chassez le naturel et il reviens au galop. Il avait toujours été franc et tout ce secret et ce silence était un défi de chaques instants et pour une fois depuis un petit moment, il pouvait redevenir le Garmyr qu'il était, avec cette porte magique of the dead en bonus. Garmyr poussa un léger soupir et reprit son sérieux.

- Je sais pas vraiment d'où ça me viens, ni même concrètement ce que c'est. Tout ce que je sais c'est que je me suis réveillé dedans après trois ans d'amnésie. J'étais blessé et dans un sale état mais finalement, dans cette sorte de sanctuaire lugubre, j'ai pu me remettre loins de tout soucis. Dedans j'ai trouvé une nouvelle arme, des vêtements, ce masque, j'avais même les fragments de Brenya et de Sinistra à coté de moi.

Garmyr fit un signe à la porte qui disparut dans l'instant après un claquement sonore qui avait retentit dans la forêt.

- J'ai aussi l'impression d'avoir une sorte d'emprise sur ce lieu, comme si j'étais supposé y résider. L'atmosphère est très spéciale à l'intérieure, mais faut croire que je m'y fais à la longue. Sans compter que ça me permet de me déplacer où je veux. Je voulais aller sur Minos à la base, je pensais que t'y serais, c'est pour ça que je me suis concentré sur toi, je me suis dit, quitte à y aller, autant rendre visite à Sorga. Mais du coup, qu'est-ce que tu fais ici... Où on est d'ailleurs?

C'était tout Garmyr ça, poser les questions importantes après toutes les questions inutiles. M'enfin, même si l'ordre était pas tellement respecté, au moins, ces questions importantes étaient posées.

_________________

The affraid man said: "This ain't no place for no hero!!!!!
It's okay mate... Don't worry... I am no hero... I am only the end."
Answered the masked man...


Garmyr's Theme


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorga
Chevalier aux pieds fumants
avatar

Messages : 456
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 28

Votre personnage et ses relations
Âge: 27 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout du monde et plus loin encore [Libre]   Dim 22 Mai - 21:08

Sorga tiqua un peu lorsque la porte apparut, surgissant du néant. Il n'était toujours pas à l'aise avec la magie...
Il écouta les explications de l'aniformus sans dire un mot, son regard passant du décor lugubre derrière cette porte à Garmyr. Ce n'était pas une histoire banale, loin de là...
L'homme-lézard comprenait mieux maintenant, la disparition d son ami pendant presque trois ans.
Mais qu'est-ce qui l'avait déposé là-dedans en premier lieu ? Étais-ce un pouvoir qu'il avait toujours possédé, sans s'en rendre compte ?
Le masque, en tout cas, lui en rappelait de plus en plus un autre...

- C'est un truc assez bizarre en tout cas. Si tu arrives à en faire quelque chose de positif, tant mieux. Personnellement, je ne supporterai pas de me retrouver avec ce genre de chose qui me tombe dessus.

Il rit un peu, puis prit le temps de boire un peu de sa bière avant de répondre à la dernière question de Garmyr, faisant un grand geste du bras pour montrer le paysage, et les premiers grands arbres visibles derrière la palissade protégeant l'auberge d'Esteban :

- Nous sommes à l'orée de la grande jungle de Crannsliabh. L'endroit peut-être le plus sauvage de cette terre, et avec assez de choses à explorer et à découvrir pour occuper l'esprit et les jambes pendant des décennies. Ça va faire un mois que je suis ici, et un peu plus longtemps que ça que... j'ai démissionné de mon travail auprès de Beldura.

"Ha ! Tu croyais être le seul à avoir des nouvelles fracassantes à annoncer ?"
Sorga sourit, faiblement, en se remettant à manger.
Esteban arriva à cet instant avec la commande de Garmyr, déposant le tout sur la table avant de repartir dans la salle.

_________________
Le désir de protéger est comme une flamme.
Qui réchauffe l'âme en temps de paix.
Qui s'embrase à la moindre menace.
Qui pourrait incinérer même le ciel pour défendre l'être aimé.
Ne laissant que des cendres.


Dernière édition par Sorga le Mar 13 Sep - 11:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garmyr
Le rugissement glacé du Berzerk
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 26
Localisation : Artgard

Votre personnage et ses relations
Âge: 21
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout du monde et plus loin encore [Libre]   Mar 21 Juin - 20:15



GArmyr écouta avec attention ce que lui racontait Sorga et il disait vrais, c'était vraiment bizarre, mais le pire c'était cette nouvelle facultés de pouvoir juger les âmes, heureusement que ça se pointait pas tout le temps. Ils étaient donc dans la forêt de Crannbli... Crannslbli... Cransblah? Garmyr qui avant pourtant tout entendu se montra tout de suite très concentré...

-Crannsliabh?

Un large sourire de victoire éclaira son visage tant il avait réussit à la nommer du premier coup.
Spoiler:
 
Cependant la suite de la phrase de son amis à écailles fut alors comprises... Les sourcils de Garmyr qui étaient relevés de joie se froncèrent d'incompréhension...

-Démissio-quoi? T'es partis... Comme ça? Maaaaaaaaaais pourquoi?

Ne plus savoir Sorga au palais pour protéger Belle rendit l'animorphus un peu nerveux. Finalement des deux nouvelles celle là était la pire. Manquerait plus que Sorga soit blessé et qu'il ait du mal à guérir... Il l'est pas hein?


(XD)

_________________

The affraid man said: "This ain't no place for no hero!!!!!
It's okay mate... Don't worry... I am no hero... I am only the end."
Answered the masked man...


Garmyr's Theme


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorga
Chevalier aux pieds fumants
avatar

Messages : 456
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 28

Votre personnage et ses relations
Âge: 27 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout du monde et plus loin encore [Libre]   Mer 22 Juin - 14:15

Sorga rit lorsque Garmyr sembla ravi de sa performance en répétant le nom de la jungle :

- Bravo ! Mais réessaie demain, tu verras ! Et je te déconseille d'essayer de l'épeler !

Il reprit un air sérieux devant l'interrogation de Garmyr. Il prit le temps de bien choisir ses mots tout en étirant ses jambes et en buvant une autre gorgée de bière.

- C'est vrai que si tu as été "absent" pendant aussi longtemps...
Je ne suis pas parti à cause de Beldura. Disons que... je suis parti car j'allais finir par découper son fiancé en rondelles. Elle l'aime, j'en suis sûr, et je crois qu'il l'aime aussi - il a intérêt ! - mais... entre lui et moi... ça passe pas.


Il grimaça, puis termina son verre. C'était un euphémisme ; Isaac lui sortait par les yeux, et c'était réciproque. Mais l'homme-lézard avait au moins eu la décence d'essayer de rester neutre, sinon poli, avec le fiancé de la Reine...

- Il valait mieux pour Beldura que je m'éloigne un peu, sinon ça aurait fini en tragédie. J'ai fait ce qu'il fallait pour améliorer la sécurité du palais, trouver un remplaçant, et j'ai démissionné. Mais je compte bien lui rendre visite bientôt. Et si Isaac s'est mal comporté avec elle, il passera par la fenêtre la plus proche. Ou par le mur, je suis pas contrariant.

Soudain, il sourit plus ouvertement, un brin taquin, tout en montrant le plat chaud devant Garmyr du bout des doigts :

- Tu devrais attendre d'avoir fini de boire et de manger avant de me poser d'autres questions. Des nouvelles fracassantes, j'en ai plusieurs autres en stock.

"Son fiancé ? C'était celui qui l'a kidnappé ! Il a failli me tuer d'ailleurs."
"C'est en m'entrainant pour pouvoir la secourir que j'ai récupéré l'armure de Zyrwatil."
"Oh, et j'ai rencontré Dame Chance. Elle a un masque qui ressemble au tien."

_________________
Le désir de protéger est comme une flamme.
Qui réchauffe l'âme en temps de paix.
Qui s'embrase à la moindre menace.
Qui pourrait incinérer même le ciel pour défendre l'être aimé.
Ne laissant que des cendres.


Dernière édition par Sorga le Mar 13 Sep - 12:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garmyr
Le rugissement glacé du Berzerk
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 26
Localisation : Artgard

Votre personnage et ses relations
Âge: 21
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout du monde et plus loin encore [Libre]   Mer 22 Juin - 21:07



La remarque fit très brièvement sourire et il était certain que ce nom à coucher dehors devait avoir une orthographe abominable... Sorga parla alors de son absence qui ne faisait que se creuser de plus en plus tant il en apprenait sur tout ce qui s'était passé entre temps. Bon au moin sil était pas fâché avec Belle, ce qui était un bon point. Puis découper son fiancé, qui ne l'aurait pas fait? Wait... FIANQUOI?" avait-il pensé alors que son visage ne feignait pas le choc. Si elle avait trouvé chaussure à son pied tant... Wait... Le découper en rondelle et ; ça passe pas entre eux? Les traits de Garmyr se durcirent. De toutes les personnes de son entourage, Sorga était celui qui avait la totalité de sa confiance. Et Garmyr savait que cet être était toujours de plus conciliant qu'il connaissait. Il avait même fait la paix avec Milosh, ce raciste dégoutant et lui avait montré qu'il était comme tout le monde... Garmyr sentait dors et déjà que si avec Sorga ça passait pas. Alors ça passerait probablement encore moins avec lui. Tourner à la tragédie? Passer par la fenêtre ou le mur? Cette colère ne lui ressemblait décidément pas. Que c'était-il passé avec ce type pour que Sorga l'ait autant dans le collimateur. Garmyr poussa un grognement quand la dernière remarque de Sorga le coupa net. Manger? L'odeur de la nourriture chaude juste cuite revint dans les narines de l'animor*. Il baissa les yeux et sans le savoir, il renouait déjà avec les émotions qu'il ressentait le plus avant sa disparition. Joie faim et surtout, colère. Quoi qu'il en pense, ses vieux réflexes d'ours revenaient tranquillement et c'était exactement la solution à son problème de blocage sous forme humaine. Garmyr se pinça les lèvres fixant tours à tours la nourriture et Sorga. Il voulait en savoir plus, beaucoup plus. Mais il fallait pas gâcher la nourriture. Après quelques secondes d'hésitation il commença à dire.

- Dit moi chtou geu feu tout chavoir!

En enfilant la nourriture dans sa bouche. Quelques secondes plus tard. L'assiette était vide et les joues de l'animorphus étaient pleines de nourriture. On aurait dit qu'il revêtait sa forme ursidée. Sauf que non. Bien que l'on lui reconnaissait la goinfrerie. Remarquant qu'il peinait à garder les lèvres fermées, il fit la grimace et avala tout d'un coup. Évidemment, quelque chose se bloqua maus d'un grand coup dans le torse, le bouchon tomba dans l'estomac.  Il vida ensuite sa choppe d'une traite et soupira de contentement.

- Fiouuuu, ça va mieux, j'avais très faim.

Le clownesque de la situation retomba quand ses yeux reprirent leurs air sérieux avec une légère pointe d'inquiétude.

- Qu'est-ce que tu ne me dis pas sur ce "fiancé". Je te connais mon amis et je sais qu'il s'est passé quelque chose maintenant. Qu'à-t'il fait pour s'aliéner la personne en qui j'ai le plus confiance?

La vérité causerait la colère de Garmyr, ça c'était clair. Mais le point positif, c'est qu'il allait avoir une bonne motivation pour s'entraîner après ça.



_________________

The affraid man said: "This ain't no place for no hero!!!!!
It's okay mate... Don't worry... I am no hero... I am only the end."
Answered the masked man...


Garmyr's Theme


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorga
Chevalier aux pieds fumants
avatar

Messages : 456
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 28

Votre personnage et ses relations
Âge: 27 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout du monde et plus loin encore [Libre]   Jeu 23 Juin - 19:08

Oui, il s'en doutait que Garmyr voulait tout savoir.
Il attendit néanmoins que l'aniformus ait terminé de manger, souriant un peu devant sa manière de tout gober qui le fit ressembler à un hamster pendant un moment, même si repenser aux événements qui avaient conduit Beldura à rencontrer Isaac le rendait un peu de triste humeur.
Finalement, il soupira :

- Je n'aime pas trop l'idée d'en parler, honnêtement, mais si tu y tiens...

Il se pencha en avant, déposa son verre et appuya ses deux avant-bras sur la table :

- La première fois que j'ai rencontré Isaac, il s'était infiltré de nuit dans la chambre de Beldura, pour je ne sais quelle raison. Elle était terrifiée, absolument terrifiée. Moi et la garde, on a voulu intervenir pour secourir la Reine, mais ça n'a pas vraiment fonctionné ; il a tué plusieurs hommes, et m'a blessé gravement. Je serais mort si les Soigneurs n'avaient pas pu intervenir rapidement...
J'ai su plus tard qu'il avait fui de lui-même au final, après mon réveil. Cette nuit-là, je n'ai servi à rien, et j'ai gagné une cicatrice.


Sorga pointa sa poitrine d'un doigt, là où sa cicatrice zébrait son torse, cachée sous son gambison.

- J'étais toujours alité lorsque la Reine a été enlevée, une nuit. C'était Isaac, même si tous l'ignoraient à ce moment-là. Je suis parti peu de temps après, à la recherche d'un moyen de m'entrainer et de guérir, car ma blessure résistait au don des Soigneurs, avec dans l'intention d'ensuite retrouver Beldura par n'importe quel moyen.
Grâce à Dame Chance, j'ai pu gagner du temps et bénéficier de l'aide de Zyrwatil.
Pendant que je m'entrainais, Beldura était retenue au manoir d'Isaac. Elle ne m'a jamais exactement dit ce qu'il s'était passé là-bas, mais lorsque nous l'avons retrouvée - grâce à une parente d'Isaac, et par l'intermédiaire de Séléné Saralondé, on a pu y aller en force - elle n'était pas blessée physiquement, ni enfermée à double tour dans une chambre. Je suppose qu'elle et Isaac ont fini par... apprendre à se connaitre.


Il marqua une pause, et soupira de nouveau en secouant la tête :

- J'ai travaillé comme un damné à notre retour au palais pour éviter que ce genre de choses n'arrive de nouveau à Beldura, secouant les puces de toute la garde et veillant sur elle jour et nuit. Les choses étaient à peu près redevenues normales...
Et puis j'ai trouvé Isaac dans la chambre de la Reine une nuit, caché par elle dans son placard, tel un couple d'adolescents bravant un couvre-feu parental. C'est à ce moment qu'elle m'a avoué aimer Isaac, et qu'elle nous a interdit de nous battre... Ce coup là, je ne l'avais pas vraiment vu venir...


Sa voix devint un peu monocorde tandis qu'il terminait son récit :

- Elle a officialisé cette relation quelques jours plus tard, et j'ai dû prendre sur moi pour supporter la présence d'Isaac auprès d'elle pendant plusieurs mois. Mon armure est solide, mais les remarques incessantes d'Isaac et ses piques... à un moment ça aurait mal fini.
Encore une fois, elle l'aime. Mais Isaac est et restera toujours à mes yeux l'homme qui l'a terrorisée une nuit, qui a bien failli me tuer et qui l'a séquestrée pendant des semaines...
Alors voilà, au final, j'ai préféré prendre la tangente.


Sorga se tut pendant un instant, puis il sourit, pour dissiper un peu la gravité de son discours :

- Tu sais, j'ai vraiment rencontré Dame Chance. Elle possède un masque très semblable au tien d'ailleurs.

_________________
Le désir de protéger est comme une flamme.
Qui réchauffe l'âme en temps de paix.
Qui s'embrase à la moindre menace.
Qui pourrait incinérer même le ciel pour défendre l'être aimé.
Ne laissant que des cendres.


Dernière édition par Sorga le Mar 13 Sep - 12:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garmyr
Le rugissement glacé du Berzerk
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 26
Localisation : Artgard

Votre personnage et ses relations
Âge: 21
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout du monde et plus loin encore [Libre]   Jeu 23 Juin - 22:12



Les premiers mots  de Sorga firent s'accélérer le pouls de Garmyr. Il se sentait presque un peu coupable de le faire dire à Sorga, mais il ne pouvait prendre la vérités que de sa bouche. Le type avait donc commencé par s'incruster dans la chambre de la reine. Le fait qu'il ait tué des gardes suffit à mettre Garmyr en colère parce qu'il savait qu'il était tous triés sur le volé et innocent. Sinon ils n'auraient pas eu cette fonction. Garmyr repensa un bref instant à sa dernière rencontre avec Sorga, ces sales types qu'il avait massacré.. L'espace d'un instant, Garmyr avait pensé à tout ça et était loin de se douter de la fin de la phrase, et des deux suivantes... Grièvement blessé? Mort sans une intervention rapide? Le type rentre comme ça, tue des hommes sans raison apparente et en plus se permet de presque tuer Sorga... Ah ouais comme ça, le monde n'a plus de respect. Mais c'était quoi cette tête de con? Garmyr serra la mâchoire, son teint était devenu maussade. Il se mordit le coin de la lèvre en suivant le doigt de Sorga quand il dessinait sa cicatrice sur son armure. En plus Garmyr avait bien comprit que c'était à la période ou Sorga portait sa légère armure. L'époque où c'était Garmyr qui le protégeait... Qui le protégeait... La gorge de l'animorphus se serra. Beldura se fit alors enlever par ce même type. Mais la blessure? Toujours pas guérie? Grâce à Dame chance? Vraiment? c'était ce qu'il pensait? Que Dame chance lui avait offert quelque chose? Le temps avec Zyrwatil, si ça se trouve, il en aurait eu beaucoup plus si cet... Étranger... N'avait pas tenté de le tuer... Alors il avait un nom hein, Isaac. Le visage de Garmyr ne bougeait plus d'un cil tant il était captivé par ce que lui disait son ami. Un assaut, Beldura sauvée? Tant mieux. Comment ça apprendre à se connaitre?

Cette fois le visage de Garmyr démontrait une incompréhension indignée. Qu'il l'ait bien traitée ou non. La tête de se type aurait du poindre au bout d'une pique depuis longtemps. Sorga soupira et reprit son histoire. La réaction de Sorga suite à cet incident n'étonna pas un instant l'animorphus qui aurait fait exactement pareil pour garder le kidnappeur loin de la reine. Cependant la suite aurait fait tomber Garmry sur ses bonnes fesses si celui-ci n'était pas posé sur une chaise à l'heure actuelle. C'était pas Beldura, c'était pas possible... Elle aurait pardonné à un type qui aurait tué des gardes et faillit tuer Sorga sans raisons? Mais où avait-elle la tête? Comment c'était possible? C'était pas possible? Non, c'était bien le cas apparemment. Les yeux de Sorga ne mentait et quand bien même, pourquoi aurait-il mentit à Garmyr, ça n'avait aucun sens. Alors Beldura avait bien perdu la raison. La fin du récit monocorde de Sorga n'avait pas finit d'indigner Garmyr. N'avait-elle donc plus l'oreille de Minos? Je veux bien croire que cette grande bande de niais qui peuplait ce pays avait la mémoire courte mais à ce point oublier les crimes de ce type? Et les familles de ces gardes qui avait été tués? Qui pensait à eux, qui a prit en compte leurs opinion suivant la question "est-ce une bonne idée de laisser le type qui a tué des membre du peuple de la reine vive avec elle?" Le monde était décidément vraiment atteint depuis que Garmyr avait perdu la mémoire. Avant le plus gros soucis des gens c'était de savoir ce qu'ils feraient le lendemain mais là c'était tout de même le jour et là nuit. On parle d'un type qui a fallit priver un monde de sa bienveillante reine devenir légèrement le potentiel roi de ce monde... La rage de Garmyr se noya dans son incompréhension.

Puis Sorga parla qu'il avait rencontré Dame chance. Qu'elle avait un masque semblable à celui de Garmyr. Garmyr baissa les yeux sur ce masque.. C'était qu'un masque qui lui servait à cacher son identité... Comment c'était possible? Garmyr se secoua la tête pour reprendre ses esprits.

-Je penses que t'as bien fait de te tirer Sorga. Beldura... Je comprends pas ce qui lui passe par la tête m'enfin. J'irais lui rendre visite pour me faire mon idée. Il faudra seulement que je réfrène cette toute nouvelle envie de tuer ce type.. Je t'avoue que je comprends plus rien là. Comment Beldura peut accepter cette ordure? Il a quand même tué des gardes! Ils ont donc donné leurs vie pour elle, est-ce là donc la valeur qu'elle porte à leurs sacrifice? Je peux pas cautionner que tu ais faillit y passer aussi...

Le visage de Garmyr redevint maussade. Ses sourcils se froncèrent à l'idée d'un monde sans Sorga pour rire ou partir en quête. Garmyr frappa la table de son poing de toutes ses forces tant sa colère gagnait en force chaque secondes... Mais rien de plus que du bruit. Garmyr regarda sa main et se souvint qu'il avait détruit des tables avec ce poing. Qu'il en avait détruit avec moins de force que ça. Garmyr releva les yeux vers Sorga.

- J'comprends mieux cette large métamorphose. Tu rendrais fier Zyrwatil.

Le poing de Garmyr était devenu douloureux, ça aussi c'était une nouveauté de ce corps faible. Il aurait voulut voler dans les plumes de ce type tout de suite. Il n'avait qu'à ouvrir sa porte. Mais cette faiblesse. Cette faiblesse. Pourquoi avait-il tout perdu? Ce trop plein d'informations fit grimacer Garmyr.

- Tu te souviens de cette époque où c'était moi qui te protégeait?

Garmyr avait déjà posé cette question à Sorga. Sauf que contrairement à la dernière fois. Il lui avait demandé de façon ironique et amusée. Non cette fois, c'était tout le poids de la culpabilité de ne pas avoir été présent en temps voulut qui lui faisait lui demander. S'il avait été là. Peut-être que rien de tout ça ne se serait passé, peut-être aurait-il eu une chance de faire fermer son clapet à ce redoutable tas de détritus...


_________________

The affraid man said: "This ain't no place for no hero!!!!!
It's okay mate... Don't worry... I am no hero... I am only the end."
Answered the masked man...


Garmyr's Theme


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorga
Chevalier aux pieds fumants
avatar

Messages : 456
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 28

Votre personnage et ses relations
Âge: 27 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout du monde et plus loin encore [Libre]   Sam 25 Juin - 23:22

Sorga comprenait la colère de Garmyr : il était passé par là aussi.
Puis il avait compris que Beldura se sentait aussi coupable d'aimer Isaac, et qu'elle n'avait ni oublié les hommes tués par Isaac, ni qu'il avait failli également le tuer lui.
Mais, il ne lui en voulait pas d'être tombée amoureuse, et n'avait pas voulu l'accabler de reproches ; ça n'aurait juste rien arrangé.
Il secoua la tête :
 
- Ne juge pas trop vite. Je suis parti car j'ai un problème avec Isaac, c'est tout. Je n'en veux pas à Beldura. Et elle a bien conscience de ce que Isaac a fait, cela la tourmente sûrement encore aujourd'hui.
Après tout, on ne choisit pas de qui on tombe amoureux. As-tu choisi d'aimer Aélia ? Pourrais-tu choisir d'arrêter de l'aimer ?

 
Il ne savait pas où en était la relation entre Garmyr et la pirate qu'il avait croisé plusieurs années plus tôt, mais il se souvenait d'une relation visiblement bien engagée, et d'une véritable complicité entre l'aniformus et la pirate.
Du coup, c'était peut-être un coup bas, que d'utiliser cet exemple pour tenter d'expliquer sa pensée. Il n'avait pas trouvé mieux sur le coup.
 
- Ce que je veux dire, c'est que ça n'aidera en rien d'accabler Beldura de reproches, ça ne ferait que la faire se sentir plus coupable d'un sentiment qu'elle ne peut effacer.
Par contre, si Isaac fait l'erreur de la faire souffrir...

 
Il laissa sa phrase en suspens, et posa son verre vide sur la table d'un coup sec.
 
- En passant, évite de frapper les meubles. Nous sommes peut-être près d'une forêt, mais les artisans qui fabriquent ces tables ne sont pas du coin, donc c'est assez pénible de se faire livrer. Et le propriétaire est un ami, alors ça me gênerait que tu lui casses son mobilier.
 
Il entendait Esteban rire à l'intérieur de la salle, faisant l'animation auprès de ses clients habitués à l'établissement. L'homme-lézard ne releva pas la remarque de Garmyr concernant sa prétendue "métamorphose" et Zyrwatil, mais il gratta machinalement la zone d'écailles couleur cendre qui lui décorait la base des cornes.
La dernière question de son ami le laissa un peu perplexe, mais il choisit de sourire :
 
- Tu t'attendais à ce que je reste dépendant de ta protection à vie ? Ca aurait été un poil pénible à la longue, non ?
Sérieusement, pourquoi tu me demandes ça tout à coup ?

_________________
Le désir de protéger est comme une flamme.
Qui réchauffe l'âme en temps de paix.
Qui s'embrase à la moindre menace.
Qui pourrait incinérer même le ciel pour défendre l'être aimé.
Ne laissant que des cendres.


Dernière édition par Sorga le Mar 13 Sep - 12:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garmyr
Le rugissement glacé du Berzerk
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 26
Localisation : Artgard

Votre personnage et ses relations
Âge: 21
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout du monde et plus loin encore [Libre]   Dim 26 Juin - 1:00



Garmyr sentait la compatissance de Sorga, il sentait que comme d'habitude, ils étaient sur la même longueur d'ondes. Sorga avait raison de lui dire de ne pas juger Beldura, et ça, Garmyr le savait. Gentille et naturelle qu'elle était, il savait qu'elle devait vraiment éprouver quelque chose. Garmyr ne voulait pas l'accabler du tout. Il voulait seulement ramener un peu de raison en elle, chose qu'apparemment elle n'avait jamais abandonné. Si Sorga disait qu'elle le réalisait et qu'elle se tourmentait avec cette question. Alors Garmyr le croyait. Par contre s'il venait à la blesser... Garmyr pensait qu'Isaac allait se prendre un assaut implacable d'au moins trois personnes sur le coins de la gueule et ce sans compter Aëlia et les autres. Oui Il allait se prendre Sorga Siffroy et Garmyr tout les trois sur le coin de sa trombine. Tuer des gardes et voler le cœur de la reine donne réellement une place dangereuse dans la chaine alimentaire... Non il ne fallait pas accabler la pauvre femme, il était incapable de lui en vouloir. Il l'aimait comme sa sœur alors c'était pour lui impossible. Le seul réel coupable c'était cet Izaac. Sorga posa sa choppe d'un coup sec sur la table ce qui fit sourire Garmyr. Puis, il enguirlanda Garmyr sur le fait que s'il avait brisé la table, bah ça aurait chauffé. Garmyr aurait éclaté de rire si seulement il avait encore la force de la briser cette table, mais il se contenta de hausser les épaules avec un air désolé. C'était pas le fort de l'animorphus de résister à son impulsivité. De plus, les amis de ses amis étaient ses amis alors fallait éviter de briser ses biens c'était normal. Il n'auraient pas été amis alors ils auraient tout cassés... Bah oui c'est pas des amis! (lolélolélolé lolélolol) Quand à la dernière question, le sourire de Sorga rassurait bien l'ours qui finalement savait qu'il n'aurait pas pu rester faible toute sa vie et au contraire, Garmyr se sentait incroyablement rassuré de savoir qu'il savait se défendre.

-Je peux pas m'empêcher de me sentir coupable de pas avoir été là quand tu as eu besoin de quelqu'un. Que ta blessure soit arrivé c'est déjà quelque chose de difficile pour moi. J'sais bien que le passé est révolu et inchangeable. Mais enfin voilà, quand c'était moi le blessé, ça a été un féroce attroupement et t'étais là avec Siffroy et tout le monde. J'aurais du être là aussi pour toi.

Garmyr marqua une petite pause puis soupira.

- Izaac ne paie rien pour attendre. Tant qu'il a le coeur de Belle, il aura la vie sauve et crois moi, s'il la blesse. Je t'en laisserais une bonne moitiés de ce type parce qu'il subira mon courroux!

Garmyr était plus motivé que jamais à reprendre sa force d'antan, même plus encore. De voir que Sorga avait surpassé son ancienne force et d'avoir une épée de damoclès sur la tête de Belle ne faisait que renforcer cette hargne qu'il avait depuis longtemps oublié. Mais bon, ce n'était pas encore le moment, non. Il fallait d'abords que Garmyr s'entraine encore plus dur. Encore plus fort... Et il allait le faire. Les mots de Sorga par rapport à Aëlia lui revinrent alors à l'esprit et c'était vrais que Sorga n'avait été qu'un témoin des changements de Garmyr. Il avait vu qu'il n'était plus qu'une loque aux jeux olympiques et avait très probablement bien fait de ne pas venir lui parler à ce moment là parce qu'il se serait surement fait rembarré et aujourd'hui, Garmyr s'en serait encore plus voulut. Garmyr décida donc de rattraper le temps perdu. Mieux vallait tard que jamais.

-C'est vrais que t'as aussi loupé un sacré épisode. Faut dire que suivant ma rupture d'avec Lëlie, j'ai vraiment été dans un sale état. c'est à partir de là que tout a foiré dans ma vie. Eve, une femme bizarre m'a forcé de rompre avec sous peine de la tuer. Puis, Ulrik, celui qui m'a gravement blessé dans les montagnes Demeter et qui a faillit me tuer... A tué ma mère adoptive Mjöll... Je sais plus si tu l'avais rencontré. Il me semble que oui quand on a investit Artgard. Mais le pire dans tout ça, c'est que cette Eve, c'est apparemment elle ma véritable mère.

Se souvenir faisait partit des derniers souvenirs qu'il avait. De se les remémorer lui causa un puissant sifflement entre les oreilles. Garmyr ferma les yeux et se secoua la tête. Une petite seconde après, ça allait mieux.

-Les sentiments que j'ai pour Lëlie sont assez mitigés. Des fois je l'aime plus que tout et des fois je la hais pour m'avoir fait l'aimer parce que finalement, cet amour l'a mise en danger et la détruite après que j'ai disparu. Mais je vais te faire une confidence. Quand elle a apprit la vérité, elle m'a pardonné. On s'est remis ensembles mais on se voit plutôt en cachette. J'en suis toujours à me demander ce que je ressens maintenant. Mais en tout cas, de la voir de temps en temps et de savoir qu'on est exclusifs ensembles. Je pense que ça m'aide beaucoup pour guérir mon âme. Reste plus qu'à soigner mon corps.

GArmyr ne comprenait pas réellement pourquoi mais l'image d'Eve restait bloqué dans ses yeux. Mais c'était bizarre, c'était pas des souvenirs dont il se rappelait. Comment expliquer. C'était comme si il voyait une photo juste devant lui. Sauf que c'était dans son esprit. Garmyr se frotta les yeux et se fit fureur pour chasser l'image et quand il eut réussit. Il fixa Sorga avec des yeux pleins de fiertés.

- Tu sais Sorga, je sais maintenant que tu as surpassé mon ancienne force. Même si j'avais pas eu tout ces problèmes, tu aurais finit par le faire, je me reposait trop sur mes axquis négligeant les entrainements. je faisais de tout un jeu. On peut mettre ça sur le compte de l'immaturité. Mais en tout cas je peux te dire une chose. Un jour, dans peut-être pas si longtemps. Je te rattraperait suffisamment que si on décide de faire un duel. Même au bout de plusieurs jours de lutte acharnée, aucun de nous ne pourra battre l'autre. Et j'attends avec impatience de pouvoir t'affronter de toutes mes forces et de voir que finalement, tu me rends coup pour coups!

La flamme du combat de Garmyr qui s'était éteinte il y a longtemps venait de se rallumer de plus belle. C'était dans le malheur qu'il avait perdu sa force, mais c'était aussi dans le malheurs qu'il avait trouvé la clef pour devenir plus fort. Et ensembles, Sorga et Garmyr pourraient surement devenir les deux combattant les plus fort de tout Elysion! Sur cette pensée victorieuse Garmyr sourit à Sorgaet lui tendit le poing comme pour sceller une promesse entre les deux hommes.

Loin dans une salle sombre éclairé par quelques bougies et un vieux téléviseur en noir et blanc, une silhouette en chapeauté fixait apparemment le téléviseur avec attention. Une bouche souvrit telle un croissant de lune laissant apparaitre un sourire plein de dents blanches qui reflétait la lumière du vieux téléviseur. "You bet you do my little Garmyr" L'accent français de la silhouette lui ressortait un air de plus lugubres. Le bras droit remonta un verre d'un liquide brun emplit de glaçons. Become stronger and stronger Garmyr, but you'll never get enough of it. And in the end, my face will be the last you'll see. I am no tool of you, I'll be your doom." Les yeux de la silhouette se mirent alors à luire d'un jaune solaire. le sourire d'un blanc de craie semblait rayonner dans les ténèbres. Alors la silhouette se mit à rire. D'un rire de dément décérébré. Au même moment, la hache de Garmyr réapparut à coté de lui alors qu'il ne l'avait pas emmené...

_________________

The affraid man said: "This ain't no place for no hero!!!!!
It's okay mate... Don't worry... I am no hero... I am only the end."
Answered the masked man...


Garmyr's Theme


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorga
Chevalier aux pieds fumants
avatar

Messages : 456
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 28

Votre personnage et ses relations
Âge: 27 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout du monde et plus loin encore [Libre]   Lun 27 Juin - 16:05

L'homme-lézard hocha la tête, souriant presque malgré lui lorsque Garmyr se révéla être de son avis au final sur la situation de Beldura.
 
- Nous voilà sur la même longueur d'ondes, ça me rassure. Je m'en serais voulu si tu avais fait une scène auprès de Beldura suite à ce que je viens de te dire. Bon, te connaissant, tu ne vas pas user de beaucoup de diplomatie si tu vas la voir, mais tant que tu n'attaques pas Isaac à vue, pour le moment, ni que Beldura finit traumatisée, je ne t'en voudrai pas.
 
Il imaginait très bien l'aniformus débarquer dans la salle de réunion en beuglant "C'est quoi ce bordel, Belle ?"
Son sourire devint un peu plus sauvage lorsqu'il ajouta :
 
- Il y aura largement de quoi partager avec Isaac. C'est un Revenu, et il parait qu'ils ont tendance à guérir des pires blessures.
 
S'ils devaient en arriver à devoir se battre contre Isaac un jour, Sorga avait déjà réfléchi à un plan pour se débarasser pour de bon de l'homme revenu du monde des morts.
 
Garmyr commença le récit de sa période entourant sa rupture avec Aélia, et Sorga perdit son sourire pour une expression grave, choquée même lorsqu'il reconnut certains noms et qu'il put faire le lien avec certains événements.
Il se souvenait de Garmyr aux Jeux Olympiques ; il n'était alors plus que l'ombre de lui-même. Que ce fut sa mère bilogique, cette Eve, la responsable... elle ne méritait pas d'être considérée comme telle, si elle infligeait cela à son fils.
Et Ulrik... il se souvenait d'un vieil homme somme toute assez affable et sympathique lorsqu'il l'avait rencontré dans les plaines énéides. Alors imaginer que ce soit lui qui ait laissé Garmyr pour mort !
Sorga tombait des nues.
 
- Je comprends, maintenant, ce qui t'a éloigné de tout le monde. Tu avais de sacrés problèmes à régler.
 
Il était heureux d'apprendre que son ami essayait de recoller les morceaux avec Aélia, et comprenait parfaitement que cela ne devait pas être facile, vue les circonstances de leur séparation brutale...
Il retrouva le sourire lorsque Garmyr déclara que, selon lui, l'homme-lézard l'avait dépassé en force, avant de parler de sa volonté de s'entrainer pour pouvoir se battre d'égal à égal. Sorga secoua la tête mais répondit au geste de l'aniformus en plaçant son poing fermé contre celui de son impulsif ami.
A cet instant, la hache de Garmyr apparut à ses côtés, comme surgie du néant.
Sorga plissa les yeux, surpris et un peu méfiant, mais décida de répondre sur le ton de la plaisanterie en désignant l'arme :
 
- En voilà une qui est prête à aller s'entrainer en tout cas !
 
Après une pause, il poursuivit, plus sérieusement :
 
- Tu sais, tu vas certainement me rattraper rapidement. La force que m'a légué Zyrwatil n'est pas absolue, et je ne peux en bénéficier que sous certaines conditions, qui ne sont pas toutes remplies aujourd'hui. Mais je suppose que je peux essayer de t'entrainer un peu, si tu n'as rien d'autre à faire.

_________________
Le désir de protéger est comme une flamme.
Qui réchauffe l'âme en temps de paix.
Qui s'embrase à la moindre menace.
Qui pourrait incinérer même le ciel pour défendre l'être aimé.
Ne laissant que des cendres.


Dernière édition par Sorga le Mar 13 Sep - 12:06, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garmyr
Le rugissement glacé du Berzerk
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 26
Localisation : Artgard

Votre personnage et ses relations
Âge: 21
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout du monde et plus loin encore [Libre]   Lun 27 Juin - 21:21



Un revenu? c'était nouveau ça, avant Garmyr se fichait royalement de ces personnes qui étaient revenus à la vie. Mais là, sans réellement savoir pourquoi, il sentait comme si... Comme s'il y avait un déséquilibre. Garmyr repensa au livres du cimetière qui continuaient de s'écrire dans l'après vie. Mais qu'en était-il des livres des revenus... Etaient-il au cimetière, ou ailleurs? Quoi qu'il en soit, les tripes de Garmyr lui disaient que c'était pas normal. C'est comme si il sentait que mort et vivants ne pouvaient cohabiter au même endroit... Au moins il étaient vraiment sur la même longueur d'ondes sur toute la ligne. Il avaient maintenant vécu un peu les même problèmes, frôler la mort toussa toussa (kof kof). Puis Sorga lui dit en voilà une qui est prêt à s'entrainer. Garmyr fronça les sourcils puis remarqua que la hache avait spawn spontanément (Qué??). C'était vrais que les armes de Garmyr semblait prendre un malin plaisir à vivre. M'enfin là, cette vieille hache rouillée paraissait tout à fait banale. Fallait croire que non. Avant que Garmyr n'eut le temps de faire savoir qu'il ne savait pas comme elle était arrivée là, Sorga reprit la parole. Seuls les mots "la force que ma légué Zyrwatil" et "certaines conditions" frappèrent Garmyr.

-J'ai un peu de mal à te suivre sur ce coup. Une force léguée sous condition? Qu'est-ce que tu veux dire?

L'entrainement était une bonne idée mais cette question avait largement pris la tête dans les pensées de Garmyr.

_________________

The affraid man said: "This ain't no place for no hero!!!!!
It's okay mate... Don't worry... I am no hero... I am only the end."
Answered the masked man...


Garmyr's Theme


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorga
Chevalier aux pieds fumants
avatar

Messages : 456
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 28

Votre personnage et ses relations
Âge: 27 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout du monde et plus loin encore [Libre]   Lun 27 Juin - 22:30

De nouveau, Sorga se gratta machinalement la tâche grise sous ses cornes, tandis qu'il expliquait :

- La force de Zyrwatil se nourrit de l'envie de protéger les autres, c'est un don altruiste. Pendant longtemps, c'était le désir de protéger Beldura qui m'a permis de l'utiliser mais, maintenant que je vis loin d'elle, c'est de plus en plus difficile pour moi de continuer à m'en servir. Aujourd'hui, je ne peux plus garder mon armure comme lorsque tu m'as retrouvé dans les marais. Ce n'est que lorsque je guide des expéditions dans la jungle que tout me revient comme avant, et que l'armure devient légère comme de la soie, car j'ai des gens à protéger des dangers de Crannsliabh.

L'homme-lézard appréciait en fait ces conditions qui venaient avec le pouvoir légué par feu son frère ; cela lui donnait l'impression que c'était Zyrwatil lui-même qui surveillait ses actions et lui accordait sa force depuis l'au-delà lorsqu'elle était utilisée à bon escient.
Il se leva tranquillement.

- C'est une bonne chose, car la force de Zyrwatil est parfois handicapante lorsque complète ; je risque à tout moment de briser ce qui m'entoure ou de blesser quelqu'un si je ne fais plus attention à ce que je fais. Au Palais, j'avais toujours peur de blesser Beldura.
Mais je te rassure, il me reste largement assez de jus pour t'entrainer façon Zyrwatil !


Il rit un instant en repensant aux méthodes très particulières - mais bizarrement aussi très efficaces - de son frère pour l'entrainer.

- Si tu as fini de manger, je te propose de nous mettre en route pour une clairière tranquille à dix minutes d'ici. Nous ne risquerons pas d'être dérangés, ni de déranger.
Il faut juste que j'aille chercher quelques affaires. Je reviens.


Retournant dans la salle commune, il salua rapidement Esteban derrière son comptoir, avant de foncer jusqu'à sa chambre, dans l'arrière de l'auberge. Là, il s'équipa, s’arnacha et ne tarda pas à réapparaitre, vêtu désormais de sa vieille armure de cuir noire que Garmyr connaissait. Le devant de la tenue était toujours marqué par le coup de griffe qu'Isaac lui avait infligé, manquant de le tuer.
Bien que réparé par Zyrwatil, la marque restait visible et faisait un calque de la cicatrice qui lui zébrait la poitrine.
Il avait la hache de son frère dans son dos, tenue grâce au harnais aimanté, sa lance repliée était accrochée à la ceinture et sa sacoche battait contre sa hanche, pleine d'outils et de matériels obligatoires pour qui voulait faire la moindre balade dans la jungle.
Tout en terminant de serrer ses gantelets - seule pièce de l'armure de son frère qu'il pouvait porter presque sans difficulté - il revint vers Garmyr.

- Prêt pour ton décrassage ?

_________________
Le désir de protéger est comme une flamme.
Qui réchauffe l'âme en temps de paix.
Qui s'embrase à la moindre menace.
Qui pourrait incinérer même le ciel pour défendre l'être aimé.
Ne laissant que des cendres.


Dernière édition par Sorga le Mar 13 Sep - 12:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garmyr
Le rugissement glacé du Berzerk
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 26
Localisation : Artgard

Votre personnage et ses relations
Âge: 21
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout du monde et plus loin encore [Libre]   Mar 28 Juin - 0:10



Garmyr comprenait mieux maintenant. Le désir de protéger était toujours le plus puissant des moteurs. mettre sa vie dans la balance pour soutenir voir protéger celle d'autrui. Rien de tel pour lui redonner une motivation débordante. Pour le coup, Garmyr avait bien fini de manger vu la minute goinfre qui était arrivé. Donc Garmyr trépignait déjà d'impatience, il voulait voir ce que la jungle avait à offrir. Quand Sorga disparut pour aller s'équiper, Garmyr s'était déjà levé et sautillait sur place comme un enfant. Il était prêt à en baver, il était prêt à être sérieux, il était prêt à en découdre. Cependant, il y avait une chose qui le gênait. Pour quoi Sorga soit à font contre Garmyr, il fallait qu'il protège quelqu'un de Garmyr, manque de pot, ça ne risquait pas d'arriver. Finalement, Sorga n'avait pas changé, il était toujours fidèle à lui-même et était toujours d'une certaine façon, relativement vulnérable. Même si Sorga se faisait vite l'empressement de Garmyr le fit tomber à plat ventre sur le sol pour faire quelques pompes en guise d'échauffement. Il était vraiment pressé de s'entrainer. Quand il entendit Sorga au loin revenir, Garmyr se releva prestement pour le regarder arriver. Puis, il se rappela d'un détail. Même s'il n'y avait que des amis ici, il en valait de la sécurité de tout le monde que Garmyr ne se fasse pas reconnaitre. Il attrapa rapidement son masque sur la table et le posa sur son visage. Puis ensuite, alors que son ami saurien s'approchait, il remarqua la marque sur la vieille armure de cuir qu'il ne connaissait que trop bien. Garmyr fronça les sourcils. Décidément cette saleté de tas de chair morte d'Izaac avait intérêt à se tenir bien à carreaux, parce que la mort le trouverait très facilement. Garmyr n'avait pas idée à quel point cette idée était vrais.

- Prêt pour mon décrassage!

Garmyr ne se souvenait que trop bien de la force de Zyrwatil. Il savait que quelque fusse l'entrainement qu'il avait prodigué à Sorga, que c'était du lourd et de l'épuisant. Alors Garmyr était prêt à retrouver sa forme, prêt à surpasser ses anciennes limites. garmyr se retourna prestement et partit en courant tout droit. Au bout d'une dizaine de mètres il se retourna pour regarder Sorga. Puis il regarda où il allait, puis se reretourna vers Sorga et marcha tranquillement vers lui.

- Tiens c'est vrais que je sais pas où on va... Je vais te laisser diriger je pense hein!

Garmyr agrémenta sa phrase de grand gestes qui dénotaient parfaitement l'ironie de la situation, lui mieux que quiconque savait à quel point il était pommé. Mais pour le coup, tout ce que Garmyr désirait, s'était qu'un imprévu vienne les faire chier. Si c'était possible, alors il pourrait voir Sorga se battre à pleine puissance. M'enfin, il n'allait pas en provoquer un hein, ça serait stupide de mourir ici.

_________________

The affraid man said: "This ain't no place for no hero!!!!!
It's okay mate... Don't worry... I am no hero... I am only the end."
Answered the masked man...


Garmyr's Theme


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorga
Chevalier aux pieds fumants
avatar

Messages : 456
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 28

Votre personnage et ses relations
Âge: 27 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout du monde et plus loin encore [Libre]   Mer 29 Juin - 13:01

- Oui, je crois aussi que ce serait la meilleure solution. Nous allons passer par la porte principale. C'est par là.
 
Sorga sourit, puis fit signe à Garmyr de le suivre, l'amenant à faire le tour de l'auberge pour se diriger vers la grande porte de l'enceinte protégeant les lieux.
Après un rapide échange avec l'homme chargé de surveiller l'entrée – pas vraiment un garde, pas vraiment un type lambda non plus – ils quittèrent la relative protection de la palissade pour partir sur un sentier de petite taille qui les amena bien vite dans la jungle.
Il fut très vite clair qu'ils étaient dans le lieu le plus sauvage de la planète ; la frondaison empêchait la lumière du soleil de les atteindre directement, plongeant le chemin dans une semi-pénombre. Les arbres étaient hauts, larges, couverts de mousses. La terre, hors du sentier qui rétrécissait parfois à peau de chagrin, était partout recouverte de fougères ou de mousses.
Des insectes de toutes tailles et de toutes couleurs volaient et bruissaient dans l'air, des oiseaux invisibles semblaient se moquer d'eux avec leur trille depuis la canopée et parfois les bruissons bougeaient tandis que leur passage dérangeait des habitants invisibles.
La chaleur était étouffante, l'air était rendu moite par l'humidité et les odeurs oscillaient entre innommable et l'entêtant.
 
Ils marchèrent pendant environ un kilomètre sur ce sentier, l'aniformus semblait lutter contre l'envie de partir en sprintant droit devant, ce qui amusait beaucoup l'homme-lézard.
Soudain, Sorga bifurqua sur la droite, sortant du sentier et s'enfonçant dans la végétation.
 
- Par ici !
 
Mieux valait prévenir Garmyr et s'assurer que ce dernier suivait bien...
Le duo progressa un peu plus difficilement pendant encore quelques minutes au milieu des branches, racines, fougères et animaux dérangés.
Enfin, ils débouchèrent sur une clairière de petite taille, cerclée par des rochers moussus qui formaient une arène naturelle, en légère pente.
 
- Nous y sommes. C'est maintenant qu'on rigole. Moi, surtout.
Tu me suis ?

 
Sorga prit le temps de déposer sa sacoche au pied d'un rocher... puis se mit à courir à petites foulées, partant sur un tour de la clairière pour s'échauffer.

_________________
Le désir de protéger est comme une flamme.
Qui réchauffe l'âme en temps de paix.
Qui s'embrase à la moindre menace.
Qui pourrait incinérer même le ciel pour défendre l'être aimé.
Ne laissant que des cendres.


Dernière édition par Sorga le Mar 13 Sep - 12:08, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garmyr
Le rugissement glacé du Berzerk
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 26
Localisation : Artgard

Votre personnage et ses relations
Âge: 21
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout du monde et plus loin encore [Libre]   Sam 16 Juil - 18:52



Garmyr trépignait d'une impatience toujours plus visible. Il voulait voir ce qui avait transformé Sorga en cette force de la nature. m'enfin encore fallait-il y arriver. Garmyr n'avait pas sentit la sueur perler sur sa nuque et dans son dos. Il prenait un large et grand coup de chaud depuis qu'ils étaient arrivés, mais tellement content d'avoir un entrainement digne de ce nom, il n'avait même pas remarqué. En tout cas c'était clair, l'entrainement allait être compliqué par ce climat. Mais en tout cas ce que Garmyr voulait, c'était retrouver ses instincts.

Après une bonne marche qui avait déjà commencé à faire travailler le corps de animorphus qui commençait à ressentir la chaleur. Sorga lui montra alors une jolie clairière tranquille que Garmyr observa tranquillement, il se demandait comment ça allait se passer. Sorga lui demanda alors si Garmyr le suivait. Un large sourire étira les lèvres de l'animoprhus qui lui fit signe que oui. Qu'il était prêt malgré la chaleur!



[Déso c'est court mais je voulais pas gêner à ton idée :p]

_________________

The affraid man said: "This ain't no place for no hero!!!!!
It's okay mate... Don't worry... I am no hero... I am only the end."
Answered the masked man...


Garmyr's Theme


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorga
Chevalier aux pieds fumants
avatar

Messages : 456
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 28

Votre personnage et ses relations
Âge: 27 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout du monde et plus loin encore [Libre]   Lun 25 Juil - 21:24

Sorga courait autour de la clairière, le souffle régulier, sa queue de lézard se balançant de gauche à droite pour l'aider à rester stable malgré le poids de la hache immense accrochée dans son dos. Il sentait la chaleur moite de la jungle sur ses écailles, partout où elles n'étaient pas protégées par l'enchantement de son plastron, et imaginait à grand peine ce que devait ressentir l'aniformus ours polaire sous ce climat extrême.
Mais ce n'était pas une raison pour ralentir !
Il surveillerait d'un peu plus près Garmyr par contre, et guetterait les signes d'un éventuel coup de chaleur.

L'homme-lézard s'arrêta après cinq tours de clairière - à peu près deux kilomètres de course, quand même - et prit le temps de faire plusieurs exercices d'échauffement et d'étirements, veillant bien à ce que Garmyr en fasse de même.
Car oui les enfants, il faut toujours bien s'échauffer avant de faire un effort physique intense et n'oubliez pas non plus de manger cinq fruits et légumes par jour, et de ne pas manger ni trop gras, ni trop sucré, ni trop salé et...
Bref.

Finalement, Sorga sourit à Garmyr, comme s'il s'amusait d'une blague prévue de longue date :

- Tu es prêt ? Sors ton arme alors. Et, pose-la par terre. Pour l'instant, tu vas t'entrainer avec ça.

Sorga décrocha alors sa hache de son dos, la fit tournoyer devant lui et la posa à la verticale, lames au sol, penchant légèrement le manche vers Garmyr en attendant qu'il s'en empare.

- Ton entrainement est simple : frappe-moi avec cette arme.

_________________
Le désir de protéger est comme une flamme.
Qui réchauffe l'âme en temps de paix.
Qui s'embrase à la moindre menace.
Qui pourrait incinérer même le ciel pour défendre l'être aimé.
Ne laissant que des cendres.


Dernière édition par Sorga le Mar 13 Sep - 12:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garmyr
Le rugissement glacé du Berzerk
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 26
Localisation : Artgard

Votre personnage et ses relations
Âge: 21
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout du monde et plus loin encore [Libre]   Mar 2 Aoû - 20:45



GArmyr suivait attentivement Sorga même dans sa course circulaire. Avant, les exercices d'endurance n'étaient pas le fort de Garmyr. Mais depuis cette convalescence. Il avait commencé par ça. Puis après un temps, il avait commencé à reformer ses muscles. Et là, il tenait une plutôt bonne forme malgré la chaleur. Garmyr poussa un long soupir une fois la course finie. Il n'aimait pas courir pour seulement courir, c'était pour ça qu'il avait tout un parcourt avec des sauts et des échelles à l'horizontale. Il ne rechigna pas et prit même note des échauffements et autres étirements que Sorga lui fit faire sachant que ça serait bon à garder puis. Sorga lui dit enfin quelque chose qui le fit sourir. Sors ton arme. Garmyr ne se fit pas prier. Le jette là le laissa un instant dubitatif mais il obtempéra. Puis Sorga lui fit passer la grosse et lourde Hache qui appartenait à Zyrwatil. Quand Garmyr la saisit, il fut comme emporté par le poid de celle-ci. Décidément il se trouvait une fois de plus devant la fatalité dans laquelle il s'était embourbé.

"Dire qu'à une époque je la tenais d'une main et à bout de bras."

Garmyr la souleva et fit quelques swing avec pour s'habituer au poids de l'arme. Il sentait déjà que ses bras retrouvaient leurs forme car au bout de quelques Swing, elle lui paraissait déjà plus légère.

"T'es prêt?"

Garmyr sourit à Sorga, fléchit ses jambes et prit une bonne position pour le combat. Une grosse goutte de sueur perla au bout d'une des ses mêches de cheveux qui se trouvaient devant son visage. Quand la goute atteignit la pointe de celle-ci, elle marqua un bref arrêt puis tomba dans l'herbe. Au moment où elle toucha le sol.. Les muscles des cuisses de Garmyr se bondèrent et comme poussé par cette vigueur revenante, Garmyr bondit en ligne droite vers Sorga en brandissant la hache.



[Voilà désolé pour l'attente. Je te laisse tout pouvoirs sur la suite même si je vois bien Garmyr se faire emporter par le poids de la hache après son coup Very Happy]

_________________

The affraid man said: "This ain't no place for no hero!!!!!
It's okay mate... Don't worry... I am no hero... I am only the end."
Answered the masked man...


Garmyr's Theme


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorga
Chevalier aux pieds fumants
avatar

Messages : 456
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 28

Votre personnage et ses relations
Âge: 27 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout du monde et plus loin encore [Libre]   Jeu 18 Aoû - 18:36

Sorga se sentit sourire malgré lui tandis que Garmyr faisait quelques gestes avec l'arme pour tenter de s'habituer à ce poids exceptionnel ; il se voyait presque, quelques mois plus tôt ! Même s'il avait eu bien plus de mal à seulement porter la hache...
Au début, en tout cas.
Du coup, cela voulait donc dire qu'il avait la place de Zyrwatil dans cet entrainement ? La réponse coulait de source, mais cette idée l'amusait plus encore.
"Je vais essayer de te faire honneur alors, mon frère." songea l'homme-lézard en s'adressant à son frère disparu dans une prière.

Après l'avoir averti, Garmyr lui fonça dessus, l'arme levée.
"Jamais attaquer d'abord adversaire qui avoir même force ou supérieure."
Sorga entendait presque la voix de son frère lui énoncer cette règle qu'il avait érigée au rang de loi. Le but de cette règle était simple : face à un adversaire plus doué que soi, il était plus facile de se défendre et de parer les coups si l'on n'était pas gêné par ses propres manœuvres d'attaque.
Il ne l'avait oublié qu'une fois, et avait failli être tué par Isaac en conséquence.

Le premier coup de l'aniformus était impressionnant de sauvagerie et de puissance : la hache décrivit une courbe de haut en bas, dans une diagonale parfaitement ajustée qui démontrait bien que Garmyr était rompu au maniement de ce type d'armes, même s'il était certainement habitué à moins lourd.
Un coup pareil était quasiment impossible à parer convenablement, et on risquait fort de se blesser en essayant.
Pourtant, ce n'était pas une hache comme les autres, et l'homme-lézard s'amusa par avance de ce qu'il sentait venir.

Au dernier moment, Sorga fit un bond en arrière, esquivant la lame qui le frôla de peu - le déplacement d'air provoqué par l'acier l'aurait sûrement décoiffé s'il avait eu des cheveux - et observa avec un sourire grandissant la hache continuer sa course vers le sol... pour s'y enraciner proprement dans un bruit mou.
Le manche maintenant levé vers le ciel était l'équivalent d'un bloc de granite séculaire... et l'aniformus vint s'empaler dessus, emporté par sa course et par le poids de l'arme.

_________________
Le désir de protéger est comme une flamme.
Qui réchauffe l'âme en temps de paix.
Qui s'embrase à la moindre menace.
Qui pourrait incinérer même le ciel pour défendre l'être aimé.
Ne laissant que des cendres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garmyr
Le rugissement glacé du Berzerk
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 26
Localisation : Artgard

Votre personnage et ses relations
Âge: 21
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout du monde et plus loin encore [Libre]   Dim 28 Aoû - 15:47



Quel est le pire des cas, croire qu'on a toujours la force de faire ce qu'on faisait avant, ou d'avoir la désillusion de contrôler la situation? Garmyr avait mis plus de force qu'il ne le pensait dans cette première attaque. Ce qui n'aurait été qu'une simple ébauche dans le passé avait usé toute l'énergie de l'animorphus. Cependant, quand il se voyait heurter le sol et rouler bouler sur le sol, une lourde, aiguisée, puissante douleur au niveau de son ventre se fit sentir. Il lui fallut bien plusieurs secondes pour se rendre compter qu'il était parfaitement immobile, maintenu par l'inertie de son dernier mouvement. La force du choc était telle, que Garmyr était toujours conscient, comme si rien ne s'était passé, comme si cette douleur n’existait pas. Quand il baissa les yeux, pour enfin voir. Voir l'étendue de sa bêtise. Il était stupéfait de savoir qu'il avait été aussi stupide sur cette première attaque. Garmyr laissa échapper un petit rire avant de sombrer dans l'inconscience. C'était à prévoir après tout. La chaleur lui retirait la plupart de ses capacités de toutes façon.


_________________

The affraid man said: "This ain't no place for no hero!!!!!
It's okay mate... Don't worry... I am no hero... I am only the end."
Answered the masked man...


Garmyr's Theme


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorga
Chevalier aux pieds fumants
avatar

Messages : 456
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 28

Votre personnage et ses relations
Âge: 27 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout du monde et plus loin encore [Libre]   Lun 29 Aoû - 22:29

Garmyr avait affiché un air surpris, avant de s'examiner, de rire doucement... et de tomber comme une pierre !
Sorga se précipita pour aller examiner l'aniformus inconscient. C'était assez rare de voir quelqu'un tomber dans les vapes suite à un choc à l'abdomen, mais l'homme-lézard l'avait déjà vu, aussi il se contenta de vérifier l'état de Garmyr - une belle contusion au ventre qui promettait d'être douloureuse un moment - avant de le "ramasser" et d'aller l'allonger à l'ombre d'un des nombreux rochers qui décoraient la clairière.
Aller dans l'ombre des sous-bois aurait été moins agréable, avec la horde d'insectes voraces qui y bourdonnaient...

Revenant pour récupérer sa hache toujours plantée dans le sol, il fut surpris de constater qu'elle était vraiment enfoncée dans la terre, si bien qu'il galéra un peu, beaucoup, voire passionnément pour la sortir en faisant de grands mouvements de va-et-vient.
Garmyr y avait vraiment été à fond dès sa première passe.
Sorga marmonna, pour lui-même :

- Heureusement que j'ai esquivé...

Inspectant l'état de la lame tout en retournant auprès de Garmyr, l'homme-lézard se mit à rire à son tour, lorsqu'il se rendit compte que, lors de sa précédente rencontre avec l'aniformus, ce dernier avait aussi fini dans les vapes !
A croire que le destin s'amusait à faire faire dodo à son ami dès qu'il ratait quelque chose...

S'asseyant à côté de Garmyr pour le veiller, Soga posa sa hache tout à côté, contre le rocher, lames vers le bas, et sortit sa gourde. Tout en buvant, il se mit à réfléchir à un moyen d'entrainer l'aniformus sans risquer de le voir se blesser plus encore.
Sacré défi...

_________________
Le désir de protéger est comme une flamme.
Qui réchauffe l'âme en temps de paix.
Qui s'embrase à la moindre menace.
Qui pourrait incinérer même le ciel pour défendre l'être aimé.
Ne laissant que des cendres.


Dernière édition par Sorga le Mar 13 Sep - 12:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Jusqu'au bout du monde et plus loin encore [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Chamane du bout du monde
» Jusqu'au bout de la nuit [Pv : Carpe Diem]
» Dansons, jusqu'au bout de la nuit ! [PV Nino & Dulcianna]
» -- délai accordé -- Aelenia - Jusqu'au bout du monde
» Toi et moi, ensemble jusqu'au bout du monde [Pv. Alek ♥]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elysion :: Archives-
Sauter vers: