Forum RPG science fantasy
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La monarchie n'a jamais favorisé l'égalité [Charivari : Sujet d'inscription]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dieu

avatar

Messages : 226
Date d'inscription : 07/11/2010

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: La monarchie n'a jamais favorisé l'égalité [Charivari : Sujet d'inscription]   Lun 15 Aoû - 12:10

Un vent fort soufflait de la pointe sud du continent de Rhadamanthe. Puissant, frigorifiant, il remontait entre les pics déchiquetés bordant la côte et traversait les étendues dévastées.
Glissant le long des murs de la cité capitale du continent, un courant vogue jusqu’au Palais. En s’en approchant, le vent se fait plus moite et désagréable. Entre les flèches irrégulières, il entre par une meurtrière. S’arrêtant dans la salle du conseil où se trouvent un souverain et sa cour l’écoutant.

- Le Charivari de cette année aura lieu en dehors des murs de la ville… Repoussez-y les plus pauvres afin qu’il s’y entretuent dans la poussière et bloquer les entrées…
Laissez aux gens des quartiers riche le libre-arbitre mais que la garde leur déconseille de sortir de la cité. Nous allons alléger un peu les bouches à nourrir aujourd’hui …

Tout à coup, dans une impulsion presque magique, le vent se remet à bouger et s’infiltre dans un escalier en colimaçon. Une fissure dans laquelle il entre. Zigzaguant dans les interstices du mur abimé, il ressort à l’air libre et humide de Rhadamanthe.
Courant descendant. Le vent suit les rues dans lesquelles nombre de gens se font déjà refouler vers les murailles de la cité.
Le courant fait sursauter quelques personnes en se faufilant dans la foule. Puis il se jette hors de la ville dans une rafale hurlante, se retrouvant dans l’immense banlieue de la ville.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elysionearth.net
Cyriel Triple
Mammon - Un pour tous, Tous pour un !
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 20/08/2014

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: La monarchie n'a jamais favorisé l'égalité [Charivari : Sujet d'inscription]   Lun 15 Aoû - 12:16

Une fois dans la banlieue de la Cruor, le vent continue son chemin à toute vitesse.
Vers une maison au milieu des autres abimées. Il s’engouffre dans ce pauvre logis en hurlant de plus en plus fort et s’enroule sur lui même pour se faire caresser par la main tendue.
La créature dont le pelage est fait d’air remonte ensuite le long du bras basané d’une femme pour venir chuchoter à son oreille.  Et sur le visage de la femme, un sourire se forme.

- Tu es parfait Morrighan ...

Comme une reine enfilant ses plus beaux atours, Cyriel enfile une veste grise qui ne lui vaudrait pas trop d'attaques au milieu des belliqueux à l'extérieur de la ville.
Elle sort et hume l'air. Une fine bruine commence à tomber. Un temps parfait pour un début de révolution !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garmyr
Le rugissement glacé du Berzerk
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 26
Localisation : Artgard

Votre personnage et ses relations
Âge: 21
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: La monarchie n'a jamais favorisé l'égalité [Charivari : Sujet d'inscription]   Jeu 18 Aoû - 14:38




Croire que le hasard et le destin nous permet de continuer notre vie telle qu'elle a été définie est comme accepter que finalement, le contrôle de celle-ci nous a toujours échappé. Ouvrir grand sa porte au chaos le plus primal et destructeur. Ce n'était pas un hasard que le charivari avait lieu à ce moment précis de la remise en forme de Garmyr. Il était de nouveaux sur pied, il avait enfin rattrapé son ancienne forme. Maintenant, il fallait la surpasser. Devenir plus fort. Ce chaos organisé avait attiré Garmyr qui désirait comme à son habitude défendre les faibles. Il ne se doutait pas une seule seconde que depuis son "retour à la vie", le charivari était devenu ironique pour sa fonction futur. Fête des morts et de la mort. Fête où le sang coule a flot et s'infiltre dans la terre sous les pieds des Rhadamantiens. Garmyr ne le savait pas encore. Mais la planète déchu hurlait. Elle n'hurlait pas du cris de ses victimes non! Elle hurlait des cris de rage de tout les bourreaux qui n'avaient pas réussit à survivre à cette journée. Elle hurlait toute sa rancœur et son désir de revenir pour participer une nouvelle fois à ce flot continu de sadisme et de barbarie.

Pourtant, Garmyr n'avait jamais entendu ces cris. Il n'avait jamais même entendu parler du charivari. Mais son instinct lui disait qu'il fallait qu'il soit là ce soir là. Pour les faibles qui n'avaient pas pu fuir. Pour taire ces cris qui déchirait le sol. Pour éliminer cette fête absurde. Mais le destin et le chaos n'étaient jamais bien loin l'un de l'autre. Était-ce un hasard que Garmyr soit là? Était-ce un plan du chaos pour une nouvelle fois noircir son âme du sang des faibles? Comme les deux faces d'une pièce, Chaos et Destin, Vie est Mort, Joie, Colère, Guérison, Meurtre, Bonté, Sadisme. Était-ce un plan de placer Garmyr à cet instant précis? "Don't worry my young mates. Destiny is just the invention of Chaos. As the matter of fact. I am the Chaos. And soon, I will raise again et put that heart out of it's misery." Une silhouette chapeauté d'un haut de forme, un cigare allumé dans une main, une canne avec un pommeau en tête de corbeau semblait trainer à chaque coins de rues du lieu des futurs massacres. La silhouette recrachait tranquillement de larges volutes de fumée. Un large sourire étiré de dents blanches presque fluorescente compte tenu de la noirceur d'encre de la silhouette lui rendait un air des plus lugubres. Ce soir, Chaos rendrait son verdict et il comptait bien prendre Garmyr sous son aile. Il comptait bien revenir parmi les vivants pour semer mort, désolation et dépravation. Quand Garmyr mis le pied sur le toit de la maison pour attendre que les festivités commence, il n'avait pas remarqué que cette silhouette se trouvait derrière lui. Fixant la banlieue comme une bête gourmande et affamé. Une bête avide de sang qui n'attendait plus qu'une chose. Le boire encore chaud dans les artères des futurs morts...

Vie, Mort, Joie, Colère, Guérison, Meurtre, Bonté, Sadisme, Barbarie, Exécution, Destruction, Ruine, Déchéance... Destin!? Non... Chaos. Chaos... L'ombre éclata de rire d'un rira inaudible, comme dans un autre plan de l'existence, redressant la tête jusqu'à ce que finalement, l'on puisse apercevoir le faciès de cet être maudit qui riait aux éclats dans le silence le plus lugubre. Un crâne de peinture blanche semblait... Incrusté dans son visage d'ébène. Mais le plus effrayant ne se fit remarquer que lorsqu'il s'arrêta de rire. Il avait baissé la tête. Son chapeau ne lui cachait plus que les yeux, ses lèvres étirées laissait transparaitre son sourire en premier croissant de lune brillant. Il releva doucement son chapeau les yeux fermés. On ne pouvait même plus distinguer la forme dessinée sur son visage. Doucement, la silhouette ouvrit ses yeux. Des yeux sadiques et démoniaque d'une couleur jaune des plus luisante. Brillant dans l'obscurité. Fixant ardemment Garmyr. "Don't worry my child, soon, our bloodthurst will be filled up." La silhouette se remit à éclater de rire se pliant vers l'arrière comme un serpent prêt à mordre sa victime. Et de tous les bruit nocture audible. Seul le vent faisait entendre sa voix. Vie, Mort, Joie, Colère, Guérison, Meurtre, Bonté, Sadisme, Barbarie, Exécution, Destruction, Ruine, Déchéance, Destruction, Ruine, Déchéance, Destruction, Ruine, Déchéance, Destruction, Ruine, Déchéance......

CHAOS

Les phrases en anglais :
"Don't worry my young mates. Destiny is just the invention of Chaos. As the matter of fact. I am the Chaos. And soon, I will raise again et put that heart out of it's misery."

Ne t'en fait pas l'ami. Le destin n'est qu'une invention du chaos. A vrais dire. Je suis Le Chaos. Et bien tôt, je me dresserais de nouveau et je porterais cette terre hors de sa misère.

"Don't worry my child, soon, our bloodthurst will be filled up."

Ne t'en fait pas mon enfant, bientôt, notre soif de sang sera étanchée.

_________________

The affraid man said: "This ain't no place for no hero!!!!!
It's okay mate... Don't worry... I am no hero... I am only the end."
Answered the masked man...


Garmyr's Theme


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve
Leviathan - Réprouvée du Sang et de l'Envie
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 04/02/2012

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: La monarchie n'a jamais favorisé l'égalité [Charivari : Sujet d'inscription]   Sam 20 Aoû - 20:44



Mauvaise journée pour Eve. Comme d'habitude, elle venait de se fritter avec Ulrik. Depuis quelque temps, ce rat orgueilleux comme elle l’appelait lui rappelait bien trop souvent que de tout les caractères de ses frères et sœurs, elle avait le plus pitoyable. Fallait dire que ses envies et ses humeurs devaient paraitre bien stupide pour un être aussi "grand et bon" que lui. Mais elle avait se désir de le garder jalousement de tout ce qui vivait autours. Elle le voulait exclusivement, seulement à elle. Et plus elle le voulait, plus elle le détestait. Cette saleté de vermine insaisissable. Elle n'arrivait pas à se convaincre, même quand il lui donnait du plaisir qu'elle avait réussit à le posséder. Et c'était pour ça... C'était pour ça qu'elle savait que ça la rongerait toujours et qu'elle serait pour toujours derrière lui. Le vouloir lui plus que tout les autres. Ce matin là, elle s'était même dit que si elle le tuait, il serait à elle car ce serait elle qui lui aurait ôté la vie. Elle s'était mise à califourchon sur lui, les deux main sur la gorge... Mais la suite, c'était Ulrik qui la raconterait. Elle avait du coup, tué la plupart de ses serviteurs au manoir. Folle de rage de voir qu'à la fin, il échappait toujours à son contrôle. Cette fascination qu'elle lui vouait la rendait folle de rage ce qui provoquait un changement fréquent de personnel. Bien que les cadavres ne se perdaient jamais réellement.  

Eve était tranquillement assise sur une terrasse de pub, le genre malfamé et crasseux. Elle était pieds nu dans une robe noire légère, plutôt décolletés et avec des petits morceau de voile noire transparente qui voletaient tout autours d'elle. Elle se cherchait de la chair fraîche. Elle voulait avoir une bande de lèche bottes qui lui collerait au train. Ce matin là, ça lui avait semblé évident. Elle ne pouvait se satisfaire que d'Ulrik. Ou alors, elle voulait le rendre jaloux. Elle hésitait toujours sur la raison. Trois hommes colossaux vinrent alors l'aborder. Lui demander ce qu'une petite et chétive femme comme elle faisait ici. Elle leurs sourit et planta ses yeux rouges sang dans les leurs. Il était stupide de leurs part de venir l'aborder comme ça. Ils ne pouvaient pas savoir en face de qui ils se trouvaient. La réprouvé du sang elle même. Alors qu'elle allait décider lequel des trois elle allait garder. Un coup de vent annonça que le charivari allait faire le ménage dans la banlieue. Un large sourire dévoilant ses longues canines s'étira sur son visage. "Alors c'est aujourd'hui? Merci Morrighan pour cette bienvenue nouvelle."

Tout les déchets et crevure du pub se mirent à hurler et se préparèrent à se mettre en route. Eve se leva et se plaça face à tout ce petit monde. Elle leva sa main et se mit à rire doucement. "Celui qui ramènera le plus de tête à mes pieds se verra la joie de devenir mon serviteur. Peut-être même que le vainqueur deviendra mon petit joujou personnel. Eve redescendit sa main vers sa bouche et un furtif mouvement du doigt, elle s'en entailla le bout avant de se lécher la première goutte qui en tomba. Elle pointa de son doigt sanguinolent la foule de mécréants en leurs soufflant sur un ton enjôleur. "Tenez, voici une motivation." Au même moment, des dizaines de milliers de petites gouttes de sang volèrent sur la foule, profitant de tout les orifices disponibles pour pénétrer leurs corps. Tout les hommes présent ne sentirent pas de différence jusqu'à-ce qu'elle reprit la parole. "Dorénavant, la seule femme que vous désirez... C'est moi. Alors allez-y mes jolis loups, rapportez moi la tête de toutes ces brebis. N'oubliez pas la récompense qui est à la clef! Tout les hommes se mirent à hurler de joie avant de partir en courant. Eve se rassit sur sa chaise et deux des hommes saisirent le meuble la transportant comme une reine vers le futur massacre. Eve fut satisfaite puis finalement. Remarqua que ça ne la satisfaisait pas pleinement, du moins, pas encore....

_________________
"Mon sang pour les dominer tous."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La monarchie n'a jamais favorisé l'égalité [Charivari : Sujet d'inscription]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» C'est bien connu, le peuple n'est jamais content [IWA]
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» "Je n’ai jamais été membre d’aucun parti politique"
» En fait, elle ne nous a jamais quittés.
» L'on n'est jamais mieux que chez soi!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elysion :: Archives-
Sauter vers: