AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [LIBRE] Une belle journée commençait, car le soleil se levait sur Hypnos.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Axlander



Messages : 9
Date d'inscription : 10/08/2016
Age : 18
Localisation : Lyon

Votre personnage et ses relations
Âge: 37
Infos:
Relations:

MessageSujet: [LIBRE] Une belle journée commençait, car le soleil se levait sur Hypnos.   Ven 19 Aoû - 14:30

Le soleil se levait sur Hypnos, les rues désertes commençaient enfin à se remplir des habitants de chaque district et le ciel gris semblait se désagréger sous la lumière du soleil sortant de derrière l’horizon. Une belle journée commençait, car le soleil se levait sur Hypnos.

Clang !

Les premiers  artisans c’était déjà mis au travail pour fabriquer toutes sortes d’objets, de nourritures et de boissons qu’ils vendraient dans la journée afin de gagner l’argent qui payera les matériaux nécessaires pour continuer demain et les nourrir ce soir.



Cling !

D’étranges bruits se faisaient néanmoins entendre dans un des quartiers de ce district, un bruit qui n’avait encore jamais retenti à cet endroit : celui d’un marteau frappant du métal. Quelques personnes curieuses s’étaient déjà rassemblées autour de la petite échoppe où une pancarte représentant un marteau et une enclume gravée d’une rune était peinte. Parmi ces personnes, certaines semblaient ravi de trouver cette échoppe si proche du lieu de leur travail, car celle-ci était désormais habitée par un forgeron et vraisemblablement, un forge-rune.

Clang !

Axlander Akenster s’était levé tôt ce matin, en effet, après avoir passé toute la journée d’hier à s’installer dans son nouveau foyer et d’y installer sa forge, il était plus que prêt à commencer son métier dans cette gigantesque cité. Depuis qu’il avait commencé son travail en forgeant quelques couteaux de cuisines, il s’était vite aperçu qu’une petite foule de curieux et de possibles clients s’étaient réunis devant sa forge, était-il donc si loin du forgeron le plus proche ?

Cling !

On dirait bien que les affaires seront fructueuses si tous ces artisans ont besoin d’outils neufs ! Bref,  Une belle journée commençait, car le soleil se levait sur Hypnos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meli Mae et Anna Dek



Messages : 5
Date d'inscription : 01/08/2016

MessageSujet: Re: [LIBRE] Une belle journée commençait, car le soleil se levait sur Hypnos.   Jeu 1 Sep - 0:35

« Je me sens si petite, si minuscule, si microscopique ... »


- Tu es petite, minuscule et microscopique. Pose toi sur mon épaule. Hypnos est immense et je refuse de passer une semaine à te chercher dans les moindres recoins parce que tu auras eu l'idée brillante de suivre une odeur alléchante, d'être emportée par un coup de vent ou enlevée par un revendeur peu scrupuleux ou je ne sais quel pervers amateur de fée. Ne soupire pas. Nous ne sommes plus sur Minos, ici le danger règne. Arrête de secouer ta tête dans toutes les directions. Ce n'est pas Rhadamanthe. La majorité des citoyens et voyageurs de passage d'Hypnos ne comptent certainement pas s'en prendre à toi mais dans le doute, assis-toi bien tranquillement."


Meli avait bien du mal à s'empêcher de partir dans tous les sens. Il y avait tant de choses à voir. Hypnos faisait rentrer sa curiosité en ébullition. Le regard sévère et le ton sans appel d'Anna la convainquirent pourtant de se tenir tranquille. Pour le moment. Elle prit donc place confortablement sur l'étoffe épaisse et douce du manteau de son amie et poursuivit cette fois-ci posément, ses observations.


Les rues regorgeaient de vie. Sur les étals des boutiques, elles découvraient de nombreux objets. La devanture d'un joailler la subjugua un long moment tant les pierres brutes étaient éclatantes et les bijoux finement ouvragés. Les magasins n'avaient pour autant qu'un intérêt secondaire pour la fée. Son excitation prenait avant tout sa source dans la diversité physique des êtres qu'elle apercevait. Des femmes serpents, des créatures de paille, des individus à la peau diaphane, de petites créatures aux cheveux orangés... Son corps tremblait, galvanisé par ses nouvelles connaissances. Elle avait déjà beaucoup appris dans les livres mais cela n'avait rien à voir avec l'expérience véritable. Anna marqua alors une pause.


« Pourquoi t'arrêtes-tu souffla Meli à son oreille.


- On va quitter les artères principales pour se diriger dans un coin plutôt mal famé. Cache-toi dans ta résidence secondaire. Je dois aller chercher le livre dont je te parlais et me dégotter un nouveau contrat. Mais il est possible, et cela sans que ce soit aucunement de ma faute, que les choses ne se déroulent pas idéalement. Et par cela, j'entends...


- Que face au manque de professionnalisme évident de ces patrons mercenaires phallocrates, il est possible que tu mettent les points sur les i. D'une manière nécessairement violente puisqu'ils ne comprennent que ça, mais de préférence non mortelle. C'est bien cela ?


- Exactement. »


Meli se faufila dans l'une des nombreuses poches internes du manteau d'Anna, puis les deux jeunes filles prirent une rue transversale avant de poursuivre dans des ruelles de plus en plus glauques. Anna était soucieuse. L'homme avec qui elle avait rendez-vous n'était clairement pas ravi de la voir. Dans le milieu des mercenaires, c'était toujours une situation délicate. Lors de leur dernière collaboration, elle n'avait pu remplir la mission, vaincue par un redoutable adversaire. L'échec était rarement toléré et revenir de son plein gré après une issue insatisfaisante était généralement considéré comme du suicide. Mais elle n'avait guère le choix. Il avait en sa possession un livre qui lui était indispensable. Elle était finalement arrivée devant la façade crasseuse d'une sinistre échoppe de tailleur. Les briques noircies par la saleté et le bois de l'enseigne amoché par les intempéries et les insectes s'accordaient parfaitement avec le reste de la rue. La porte était fermée et les rideaux tirées. Anna frappa trois fois le montant en son centre puis articula péniblement :


« Opulente poitrine »


Un cliquetis métallique lui confirma qu'elle pouvait entrer. L'intérieur bien que d'une taille modeste était très différent de ce que l'on pouvait attendre. C'était un élégant bureau, au parquet verni, aux meubles sobres mais conçus à partir des bois les plus nobles. De nombreuses tapisseries rouges et dorées représentaient majoritairement de magnifiques lions et apportaient une aura de noblesse à la pièce. Sur une étagère au fond, se tenaient d'étranges petites créatures qui jouaient avec ce qui semblait de loin être des cures-dents, une musique que l'on ne pouvait s'empêcher de qualifier de classe et d'élégante. Au milieu assis devant un énorme bureau, un garçon d'une vingtaine d'année au catogan blond et très travaillé était en grande discussion avec un alf blanc à la mine revêche et qui semblait profondément en colère. Ce dernier foudroya Anna du regard tandis qu'elle s'avançait vers eux. Le jeune homme se leva et vint lui serrer la main. Sa chemise d'un blanc impeccable, son gilet noir et soyeux ainsi que ses bottes taupes parfaitement cirés créaient un contraste saisissant avec le passe-montagne délavé et poussiéreux de l'Alf.

« Bonjour Anna, toujours aussi ponctuelle dit-il en souriant. J'ai ce que tu m'as demandé. Il sera toi en échange d'une petite mission.
- Si l'on doit établir un contrat, ce sera seul à seul Locki répondit froidement Anna.

- Oh mais il est au contraire très important que mon ami Mayar soit présent. Rien d'aussi pompeux qu'un contrat.

J'apprécierai simplement que tu lui montres la sortie.»


En un instant, le dénommé Mayar se jeta sur Anna. Ses bras se refermèrent dans le vide. Mayar se redressa et toisa du haut de ses deux mètres vingt, l'avorton qui lui faisait face. Elle n'esquiverait pas une seconde fois. Il voulut frapper de son poing droit et une nouvelle fois son attaque échoue. Anna n'avait pas reculé. Bien au contraire, elle avait bondi devant l'Alf puis sauté de nouveau avant qu'il ne puisse réagir pour accrocher ses mains à ses tempes. Puis elle le tira vers elle. Surpris par sa force, Mayar perdit l'équilibre et le haut de son corps bascula. D'un violent coup de genou en plein milieu du front, Anna lui fit perdre connaissance. Elle le porta ensuite en dehors des lieux où elle le déposa à l'ombre dans la ruelle.
Lorsqu'elle retourna dans le bureau, Locki l'attendait le livre à la main, son éternel sourire aux lèvres.

« Un livre rare. Je ne te savais pas intéresser par la lecture. Encore moins par les contes. Enfin, ce n'est pas comme si ce bouquin était parfaitement innocent n'est ce pas ? Rassure-toi, je garderai un œil sur toi."

Tout en parlant, Locki s'était rapproché d'elle, une lueur étrange dans les yeux, étirant son sourire à chaque pas. Tendue à l'extrême, Anna attendait mais il n'ajouta rien et lui remit simplement la récompense promise. Il se contenta d'une signe de la main et de revenir à son bureau. Elle comprit qu'elle pouvait s'en aller. A peine avait-elle fait un pas que Meli sortait en trombe de sa poche. La fée s'apprêtait à dire quelque chose mais Anna lui intima de se taire jusqu'à qu'elles soient de retour dans les artères principales. Une fois devant l'échoppe d'un forgeron, Anna s'arrêta et s'adossa sur un mur.

« Qui était ce type ? demanda immédiatement Meli. C'était un gangster, un génie du mal, un tueur à gage renommé ? Et le livre ? C'est le bon ? Tu es en certaine ? Sûre et certaine ? Il ne t'a pas roulé?Il avait une voix à rouler les gens ? Tu crois que l'Alf n'a pas une commotion ?

- Rien d'aussi impressionnant. Un simple intermédiaire entre les fortunés et les exécutants comme moi. Locki est une personne étrange et dangereuse mais je ne crois pas qu'il mente. Du moins pas sur l'authenticité de l'ouvrage. Quant à cet Alf, il devait savoir à quoi s'attendre quand on traîne dans ce genre de quartier. Il avait le crâne dur si ça peut te rassurer.
- Ton genou aussi est dur.

- Certes.

- Enfin, si je dois commencer à m'inquiéter pour tous les types que tu fracasses, je n'ai pas fini, je suppose ? Parlons plutôt de choses importantes ! Où allons nous manger ? Cette ville regorge de mets inconnus ! Qu'attendons-nous ?

- Rien de particulier, j'observais simplement cet artisan. Il est talentueux. Je lui commanderai une lame tout à l'heure. Mais pour le moment en route. Je te laisse choisir notre table, gloutonne lilliputienne. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axlander



Messages : 9
Date d'inscription : 10/08/2016
Age : 18
Localisation : Lyon

Votre personnage et ses relations
Âge: 37
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: [LIBRE] Une belle journée commençait, car le soleil se levait sur Hypnos.   Jeu 22 Sep - 22:47

Dans la forge, le bruit du marteau résonnait depuis plusieurs heures, plusieurs personnes avaient déjà franchit la porte, la plupart étaient des clients, d’autres étaient de possibles fournisseurs. Malgré les nombreux contrats de cette mâtiné, la forge ne battait que pour un morceau de métal chauffé à rouge sur l’enclume du forgeron.

Rouge  était la couleur du feu, du sang et de la forge. Rouge était la couleur d’un sentiment, d’une valeur et d’une résolution. Rouge était la couleur de la gemme et du serment silencieux. Rouge était son nom.

Rouge, une énorme hache à double tranchants en acier couvert de runes tenait son nom de la gemme rouge placé au centre des doubles lames. Elle  avait une place bien à elle, sur le mur derrière le comptoir en dessous de sa sœur : Ecarlate, une fine épée en acier poli, avec au-dessus de la garde une autre gemme rouge.

L’heure de déjeuner étant arrivée, le travail cessa brièvement, le temps de manger un morceau fromage et un peu de bonne bière dans la petite cuisine.

En effet, la forge était à la base une petite maison à un étage de quatre pièces (deux en bas et deux en haut) qui comprennent : une chambre, une cuisine,  un salon et un séjour. Seul la chambre et la cuisine avait gardées leurs fonctions, le salon faisait désormais office de forge et le séjour d’entrepôt.



-Désolé d'avoir mis autant de temps à répondre, j'ai été énormément pris par les études ^^'-

_________________

"Il n'y a que trois types de personnes qui détournent le regard : les menteurs, les lâches et ceux qui ont des reproches."


Axlander Akenster,
forgeron et forge-rune d'Hypnos

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meli Mae et Anna Dek



Messages : 5
Date d'inscription : 01/08/2016

MessageSujet: Re: [LIBRE] Une belle journée commençait, car le soleil se levait sur Hypnos.   Sam 1 Oct - 0:18

"Je suis toujours étonnée par la quantité de nourriture que tu arrives à loger dans un si petit corps ...

- Ch'est tout un art, tu chais !"

Assise à la terrasse d'un restaurant de poissons, Anna observait avec une mine écœurée, sa petite compagne, Meli dévorée copieusement une truite qui faisait plus de deux fois sa taille. Le visage couvert de petits morceaux, la fée souriait d'un air radieux, sans cesser de regarder autour d'elle. Quelques clients la regardaient,intrigués, par le spectacle brutal qu'offrait le déjeuner d'une si délicate créature. Lorsqu'il ne resta plus que des arêtes parfaitement nettoyées dans l'assiette de la gloutonne, Anna déposa une poignée de pièces sur la table et indiqua à Meli qu'il était temps de s'en aller.

" Ton envie de poisson nous a conduit bien loin de la forge. Je sais, j'ai dit que je te laissais choisir l'endroit donc je ne dois pas râler.

- Mais tu le feras quand même parce que mademoiselle jesuisunetueuseaunerfdaciersiliencieusetasvu est la plus grande râleuse de ce siècle ! Profitons un peu ! Mangeons des glaces ! Achetons des feux d'artifices ! Allons danser ! Gravons nos initiales sur un pont ! Jetons des pièces dans une fontaine ! Dis...

- J'ai compris Meli ! Mais tout d'abord, achetons une lame. On poursuivra notre balade ensuite. Pour ce soir, je te réserve également une surprise."

Avant que la fée ait pu pousser le moindre cri de joie, Anna lui avait apposé sur la bouche la dernière phalange de son index. Calmée et satisfaite, Meli se posa sur son épaule et les deux jeunes femmes se dirigèrent vers la forge.

Devant l'échoppe, Anna renonça à commander une lame. Ce n'était pas nécessaire. Derrière le comptoir qui séparait le brave forgeron de la foule et celle-ci de sa brûlante forge, elle vit une fine épée splendide en tout point. L'acier était parfaitement travaillé, l'arme rien qu'à l’œil se dévoilait comme équilibrée idéalement. La gemme rouge, fixée sur la garde, captait le regard d'Anna. Sans attendre, elle s'approcha de l'artisan. 

" Bonjour, talentueux artiste du métal. J'aimerai acquérir cette lame que tu as accroché derrière toi. Prends-cette bourse, elle contient la somme que tu as indiqué à laquelle j'ai ajouté le poids d'une monnaie supplémentaire pour que tu acceptes de l'aiguiser. Tes mains expertes sauront bien mieux que les miennes combler un outil si précieux." 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axlander



Messages : 9
Date d'inscription : 10/08/2016
Age : 18
Localisation : Lyon

Votre personnage et ses relations
Âge: 37
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: [LIBRE] Une belle journée commençait, car le soleil se levait sur Hypnos.   Mer 5 Oct - 21:00



Le nain braqua son regard sur cette  femme à l’apparence calme et à la démarche souple qui semblait presque fragile, presque : l’atmosphère qui se dégageait d’elle lui criai qu’elle savait se servir d’une lame autrement que comme une décoration et qu’elle avait l’habitude dans user dans ce but, enfin une véritable connaisseuse ? Il était vrai que la bourse qu’elle offrait était suffisante pour acheter ce chef d’œuvre, une offre juste d’une femme charmante qui sait survivre, enfin ! De plus, elle semblait être accompagnée d’une bien étrange petite personne.


-Vous avez l’œil madame, vous savez converser avec un nain et user intelligemment de votre argent alors je vais être direct : cette lame est une lame runique de ma création, l’une des meilleures que je n’ai jamais faites, prenez, je vous offre le fourreau et le baudrier assortit.

Liant le geste à la parole, le nain tendit un magnifique baudrier en cuir rouge sombre muni d’une boucle en fer et d’un fourreau également rouge sombre pendant à la suite.

-Dites-moi, seriez-vous intéressées par des combats d’arène ? Même si vous n’y combattez pas, vous et votre amie pourriez observer quelques-uns des plus grands champions de ce district pour un moindre coût. Qu’en pensez-vous ?

_________________

"Il n'y a que trois types de personnes qui détournent le regard : les menteurs, les lâches et ceux qui ont des reproches."


Axlander Akenster,
forgeron et forge-rune d'Hypnos

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meli Mae et Anna Dek



Messages : 5
Date d'inscription : 01/08/2016

MessageSujet: Re: [LIBRE] Une belle journée commençait, car le soleil se levait sur Hypnos.   Ven 7 Oct - 23:03

Anna prit ce que lui tendait le talentueux artisan. Après un dernier regard sur la lame, elle la rangea dans son fourreau qu'elle plaça dans l'une des nombreuses poches intérieures de son manteau rouge. Elle remercia ensuite le forgeron pour le baudrier qu'elle plaça dans son sac. Melie exprima un léger cri de frustration, déçue de voir déjà disparaitre le bel ouvrage.


"Dites-moi, seriez-vous intéressées par des combats d’arène ? Même si vous n’y combattez pas, vous et votre amie pourriez observer quelques-uns des plus grands champions de ce district pour un moindre coût. Qu’en pensez-vous ?"


Anna regarda d'un air étonné le nain qui répondait au nom d'Axlander selon l'enseigne et demeura silencieuse laissant filer les secondes. Melie au comble de l'excitation ne cessait de déplacer son regard de l'artisan à Anna. La guerrière répondit enfin :

" Tu dévoiles la surprise que je réservais à ma lilliputienne compagnonne pour la soirée. Tu as l’œil maître forgeron et de cela tes créations en apportaient déjà le plus convaincant des témoignages. Retrouvons-nous si tu le veux bien à la tombée de la nuit devant l'arène. Je me nomme Anna Dek, quant à la libellule hyperactive avec qui je voyage...


- Melie ! Enchanté de vous rencontrer monsieur le nain ! J'ai beaucoup lu sur votre peuple ! Est-ce vrai que vous ...


- Tu auras tout le temps de faire vriller le cerveau de ce brave créateur à un autre moment. A plus tard, Axlander. "


Anna attrapa Melie dans sa main gauche pour l'éloigner de la forge qu'elle s'était empressée de vouloir explorer et elles repartirent à travers les rues d'Hypnos.  

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axlander



Messages : 9
Date d'inscription : 10/08/2016
Age : 18
Localisation : Lyon

Votre personnage et ses relations
Âge: 37
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: [LIBRE] Une belle journée commençait, car le soleil se levait sur Hypnos.   Mer 26 Oct - 19:13

Le soir arrivai et une petite foule s'était déjà réuni à l'entrer des égouts, en effet, les combats avaient beau être sous ma maison, il n'en était pas moins que l'entrée était derrière celle-ci et non à l'intérieur. Bref, l'entrée de l'arène est gratuite pour tout le monde et payante pour les mioches trop jeunot.

Les combats allaient enfin commencer, plus que quelques minutes avant de commencer à voir le sang des gladiateurs couler ! Peut être devrai-je tenter ma chance moi aussi ?

_________________

"Il n'y a que trois types de personnes qui détournent le regard : les menteurs, les lâches et ceux qui ont des reproches."


Axlander Akenster,
forgeron et forge-rune d'Hypnos

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meli Mae et Anna Dek



Messages : 5
Date d'inscription : 01/08/2016

MessageSujet: Re: [LIBRE] Une belle journée commençait, car le soleil se levait sur Hypnos.   Jeu 17 Nov - 0:02

"Que de monde !



- Reste près de moi. Les gens louches, les pervers et les pervers louches ne manquent pas ici."



Anna venait justement de placer une judicieuse manchette à une créature velue qui reluquait avec avidité, la petite mais virevoltante boule d'énergie que représentait Meli. C'était une bonne amorce pour la soirée. Désireuse de tester sa nouvelle arme, la guerrière sans perdre la fée du regard se rendit directement aux inscriptions pour l'arène. Il n'était cependant plus possible de participer en simple. Il restait cependant des places pour le combat en duo. Malgré le sourire de Meli, Anna agita immédiatement son index devant elle.




"Même pas en rêve."


Vexée, Meli rentra dans la poche du manteau de son exaspérante amie et ne pipa plus un mot. Anna soupira mais aperçut dans le même temps le forgeron au centre de la rangée de gradins la plus proche de l'arène. Elle se dirigea alors vers lui et lui proposa de participer avec elle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [LIBRE] Une belle journée commençait, car le soleil se levait sur Hypnos.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[LIBRE] Une belle journée commençait, car le soleil se levait sur Hypnos.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Par une belle journée ensoleillée...
» Le matin d'une belle journée [PV Âme]
» Une belle journée ensoleillée et lavage de voiture[ Summer & Nicolaï] ~ HOT~
» Une si belle journée [Libre]
» Belle journée pour se promener, n'est-ce pas ? [Alyss Yuki]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elysion :: Eaque :: Hypnos-
Sauter vers: