Forum RPG science fantasy
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La fête des fous [Fête du Couronnement]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Xerxès Adam
La Vampire qui habite dans une cave
avatar

Messages : 213
Date d'inscription : 11/11/2010
Age : 21

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: La fête des fous [Fête du Couronnement]   Dim 1 Jan - 19:06

Xerxes était arrivé à la fête organisée au Port pour la nuit du 1er au 2ème Rubéen dans la soirée. Il avait été obligé de laisser son chapeau et la belle redingote de son père dans la maison abandonnée qu'il squattait car personne ne l'aurait laissé entrer sans cela. Il avait tout de même gardé sa poupée dans une poche de sa sacoche.
Le paysage était fantastique. La majorité de l'eau du port d'Hypnos était gelée et les bateaux étaient figés, ne se balançant plus et ne pouvant plus naviguer. Sur chaque navire on apercevait des lumières qui permettaient d'éclairer la nuit qui était tombée particulièrement tôt. En marchant sur le petit chemin sur la glace qui avait été tracé entre les bateaux, il avait croisé Aëlia qu'il avait salué mais qui semblait trop occupée pour venir boire un coup avec lui à ce moment.

A peine une heure plus tard, il était déjà sur un navire, imbibé d'alcool des pieds à la tête en train de chanter et de danser avec quelques inconnus qui semblaient prêt à détrousser les passants en temps normal.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Zel Sayren
Vagabond commerçant
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 13/04/2017
Age : 22
Localisation : ... Eh, mais... j'suis où ?

Votre personnage et ses relations
Âge: 16 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: La fête des fous [Fête du Couronnement]   Sam 15 Avr - 15:16

"Quelle galère... Mais quelle galère..."

Zel fouille à tâtons, pour la quatrième fois, les replis de sa tunique, ses poches et sa sacoche. Mais le constat est le même que les trois précédentes fois. La bourse est introuvable.
Super ! L'aventure commence bien. Mais quelle idée d'aller à Eaque ! Il ne pouvait pas rester à Minos, non, il fallait absolument aller au continent central. "Ce sera encore plus l'aventure", qu'il s'était dit. Sauf qu'il avait oublié quelques détails d'importance. Pour aller à Eaque depuis Minos, il fallait emprunter soit un portail, soit un bateau. Pas de soucis, les bateaux qui partaient vers Eaque étaient nombreux, et Zel s'était dit qu'il fallait les essayer. Seulement, il ignorait un élément important. Capital, même. Le mal de mer.

-C'est la dernière fois que je prends un bateau... avait-il prononcé à peine arrivé.

Et sa deuxième erreur avait été de se reposer dans une ruelle adjacente au port. Il commençait à avoir l'habitude de dormir n'importe où. Pendant les premières semaines de son voyage, il avait dormi presque toutes les nuits à la belle étoile, adossé à un arbre. Ce n'était pas si dangereux, après tout. Un bon feu suffisait à éloigner les prédateurs, et quelques fioles disséminées ça et là comme des pièges suffisaient à le défendre. Seulement voilà, les ours et les sangliers n'en voulaient pas à son argent, eux.

-Par les dieux, qui serait assez mauvais pour voler un adolescent qui a l'air d'avoir à peine atteint la puberté ?

Grommelant, Zel marche le long des quais. L'ambiance semble festive. Que se passe-t-il, ici ? On fête l'anniversaire de quelqu'un ? C'est vrai qu'ils faisaient des petites fêtes de ce genre, à la tribu.
Essayant d'oublier ses soucis d'argent, le vagabond observe ce qui se passe tout autour de lui. Heureusement, on ne lui a volé que sa bourse, et son carnet personnel, qu'il a acheté avant d'embarquer, est toujours là, ainsi que son matériel d'écriture. Il note ce qu'il voit, profitant du spectacle inconnu qui se joue devant lui.
Son regard est finalement attiré par les bateaux. Ils semblent pris dans une épaisse gangue de glace. Le climat est donc si rude, par ici ? Voyant qu'il y a du mouvement sur les ponts, il s'engage sur l'un d'entre eux, sans trop savoir s'il y est autorisé. Ces bateaux-là ne bougent pas, aucun risque d'être malade, cette fois. Personne ne fais attention à lui. C'est plus reposant qu'à la tribu, pour sûr. Tout le monde semble occupé à danser et chanter. Zel ne connait pas les airs qu'il lancent vers les étoiles, mais ça lui plaît. Tout lui plaît, en fait. Les lumières dansantes, les chants qu'il entend, l'air frais mais agréable, les embruns qui se déposent sur sa langue et même l'odeur de poisson, si forte mais si inhabituelle pour lui. Les ailes dans son dos en frémissent sans qu'il ne s'en rende compte.
C'est l'aventure !

_________________
Character theme : https://www.youtube.com/watch?v=K3uxxpsbVgA

Et n'oubliez pas : je suis le Sky-Pig !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xerxès Adam
La Vampire qui habite dans une cave
avatar

Messages : 213
Date d'inscription : 11/11/2010
Age : 21

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: La fête des fous [Fête du Couronnement]   Mar 2 Mai - 21:52

Le jeune Darah en marcel et pantalon de cuir trop long légèrement retroussé en bas continuait dans à tourner et à chanter à tue-tête, aussi faux qu'il le pouvait dans la ronde des fêtards sur le bateau. La légère brume qui s'élevait de la glace sous la coque forçait certains à s'être habillés chaudement pour l'occasion mais pas lui. Lui il avait toujours froid. 

Enfin froid en général parce que là, ce soir, il était chaud bouillant ! Notamment grâce aux litres d'alcool bon marché qu'il s'était déjà enfilé et qu'il continuait à boire au goulot de l'outre qui passait dans les rangs des danseurs. Ils se tenaient tous vaillamment les bras histoire de ne pas basculer sur le pont du bateau immobilisé et Xerxes avait déjà changé plusieurs fois de voisins à force de remuer en dansant et de tordre des poignets et des épaules. 

Alors qu'un type passait à côté de lui qu'il semblait vaguement le connaitre, le Darah sorti de la ronde et lui fila une tape sur l'épaule en lui parlant un peu trop fort "Eh ! T'aurais pas un peu à boire !?". Le type laissant échapper un grognement, le jeune homme se laissa aller à lui mettre une tape encore un peu plus forte dans le dos en laissant échapper un rire un peu gras sans le vouloir "Eh j'ai dis !". Puis un poing vint voler vers sa figure. 

La bagarre éclata et ne dura que quelques secondes, le temps qu'ils soient séparés par les danseurs et autres fêtards qui pouvaient tenir debout. Alors que quelques uns entouraient Xerxes afin de ne pas le laisser repartir se battre, il reprit ses esprits et leur cria que tout allait bien avant de repartir dans les rondes.

Il se dirigea ensuite vers un type habillé comme un voyageur qui semblait être monté sur le bateau il y a peu, tendant les mains vers lui pour le faire entrer dans la danse avec lui, un sourire engageant collé au visage.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Zel Sayren
Vagabond commerçant
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 13/04/2017
Age : 22
Localisation : ... Eh, mais... j'suis où ?

Votre personnage et ses relations
Âge: 16 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: La fête des fous [Fête du Couronnement]   Dim 7 Mai - 1:36

Les danses enivrent l'esprit de Zel. Celles qu'il voit sur ce bateau, au rythme rapide, accompagnées de pleine voix par les danseurs et aux mouvements erratiques - sans doute autant dû à leur chorégraphie qu'à l'alcool qui flottent dans les veines de ceux qui les expriment - n'ont rien à voir avec celles fluides, calmes et aux accents guerriers, de la tribu. Le rouquin n'en perd pas une miette, ses yeux allant d'une personne à l'autre, suivant leurs mouvements afin de les enregistrer dans sa mémoire.

Il ne remarque donc qu'à peine l'homme pâle qui danse en titubant au milieu des danseurs, probablement parce qu'il ne dénote pas tellement d'eux. Il ne pose de nouveaux les yeux sur lui que lorsque la bagarre éclate. Zel en reste pétrifié. Qu'est-ce qui s'est passé exactement ? Est-ce que l'homme a dit quelque chose qui à déplût à un des danseurs ? Impossible de le savoir, mais la mêlée est dispersée aussi vite qu'elle s'est déclenchée. C'est peut-être plus courant qu'il ne le pensait.
Zel voit alors l'homme pâle s'approcher de lui. Oh, non... Est-ce qu'il veut le frapper lui aussi ? Mais... Son sourire ne semble pas lui vouloir du mal. Celui qui l'arbore a probablement déchargé son humeur sur l'autre. Il est assez étrange, d'ailleurs, ne ressemblant en rien aux membres de la tribu. Ses cheveux sont aussi blancs que la neige, sans qu'il n'ait l'air si vieux, et il porte des bandages sur un œil. Il doit être blessé...

Il faut quelques secondes à Zel pour qu'il se rende compte que l'homme l'invite à danser. Le jeune homme n'est pas très sûr de lui mais, autant poussé par la curiosité que l’appréhension qu'il se fasse aussi frapper s'il refuse, il attrape les mains de l'homme et le suit sur la piste improvisée.

Ce qui se passe ensuite se perd dans le brouillard de l'esprit de Zel. Se laissant entraîner par quelque chose enfoui au plus profond de chaque être humain, il laisse son corps se balancer au rythme de la musique. Ses mouvements sont bancals, il s'emmêle les jambes, manque de tomber plusieurs fois mais qu'importe. La musique emporte tout. Le tourbillon de son et de couleurs lui confirment que c'est bien ça, l'aventure.

Enfin, la musique s'interrompt un instant, probablement pour donner un court répit aux musiciens avant qu'ils ne reprennent. Zel a l'impression de sortir d'un rêve, incapable de dire combien de temps a passé. Tout ce qu'il remarque, c'est qu'il est toujours aux côtés de l'homme de tout à l'heure. Le garçon hésite avant de s'adresser à lui :

-Euh... Je m'appelle Zel.

La moindre des politesses, c'est de se présenter lorsqu'on rencontre quelqu'un. C'est ce que Maman disait toujours.

-Euh... Merci. Pour la danse, je veux dire.

Ouais, bravo, gamin. Zel se fustige d'avoir engagé la parole sans avoir rien de plus à dire. Il lâche un petit rire gêné, avant de reprendre :

-Euh... J'ai vu que... vous vous êtes battu... tout à l'heure. Vous n'êtes pas blessé ? Parce que j'ai un ou deux onguents qui calment les douleurs... si vous voulez...

"C'est Maman qui m'a appris à les faire", se retient-il d'ajouter. Ce n'est peut-être pas la meilleure impression à donner à un inconnu.

_________________
Character theme : https://www.youtube.com/watch?v=K3uxxpsbVgA

Et n'oubliez pas : je suis le Sky-Pig !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xerxès Adam
La Vampire qui habite dans une cave
avatar

Messages : 213
Date d'inscription : 11/11/2010
Age : 21

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: La fête des fous [Fête du Couronnement]   Dim 14 Mai - 19:21

Le jeune homme acceptant rapidement l'invitation du Darah, ils rentrent de nouveau dans la danse cette fois à deux. Xerxès tenta d'ailleurs de garder un oeil sur son nouveau compagnon qu'il venait d'attirer avec eux mais les vapeurs d'alcools l'empêchant de se concentrer, il pris plutôt le temps de regarder où se poser ses pieds. Il se paraissait plutôt doué d'ailleurs à travers le filtre flou et chaleureux de la boisson ! En tout cas tout ce qui était à propos de tourner, il s'y sentait vachement à l'aise !

Après avoir à peine marqué que la musique allait s'arrêter, les musiciens lui semblèrent couper le son et Xerxès ralentit doucement sa cadence de ses pas, finissant par danser un peu tout seul sans musique avant de finalement s'arrêter.
Le garçon lui adressa soudain la parole pour se présenter, le remercier pour la danse et lui proposer de calmer une douleur. Une douleur ? Quelle douleur aurait-il bien pu calmer ... ?
Essayant de revoir sa soirée à l'envers pour trouver la réponse à sa question intérieure, le combat lui revint en mémoire comme un coup de poing dans la cervelle. Il se frotta le crâne doucement, sourit et rompit le charme mystérieux en parlant pour la première fois à l'inconnu :

- Ah bah non, j'ai pas ... mal ! Nul part ! T'en fais pas mon pote, j'ai jamais mal ou quasiment, je suis fait comme ça je crois ...

Il avait placer les mots comme il l'avait pu les uns en face des autres mais il restait très simple de reconnaître les balbutiements d'un type cuit. Complètement cuit ! Son haleine devait exhaler l'odeur du mauvais alcool en plus, quel malheur de faire une si mauvaise impression à une première rencontre avec un si mignon jeune homme... Est-ce que son haleine pouvait sentir au moins ? C'était une question qu'il ne s'était jamais posé et n'avait jamais posé

- Quel malheur de faire une si mauvaise impression à une première rencontre avec un si mignon jeune homme !
... Désolé, je n'comptais pas vraiment dire ça à voix haute ... Je suis Xerxès pour ma part et je ne connait pas vraiment la douleur ...
Désolé encore ! Est-ce que tu pourrais me dire comment sent mon haleine s'il te plaît ?


Il souffla au nez du sympathique inconnu, puis tout tourna d'un seul coup, de nouveau et le Darah retint un haut le coeur. Il n'allait pas en plus dégobiller sur ce pauvre mec ? Si ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Zel Sayren
Vagabond commerçant
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 13/04/2017
Age : 22
Localisation : ... Eh, mais... j'suis où ?

Votre personnage et ses relations
Âge: 16 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: La fête des fous [Fête du Couronnement]   Mer 17 Mai - 16:52

L'homme est silencieux, dans un premier temps. Zel commence à se dire qu'il aurait du simplement le remercier et se taire. Est-ce qu'il a dit quelque chose de mal ? Le danseur bagarreur se passe la main sur la tête puis sont visage semble s'illuminer lorsqu'il répond :

- Ah bah non, j'ai pas ... mal ! Nul part ! T'en fais pas mon pote, j'ai jamais mal ou quasiment, je suis fait comme ça je crois ...

Oh. Finalement, tout va bien. Zel esquisse un sourire lui aussi, en apprenant que l'étrange homme va bien. Par contre, il balbutie étrangement... Il pourrait avoir été blessé sans s'en rendre compte, et ce qui provoquerai sa diction erratique... A moins que ce ne soit vraiment l'effet de l'alcool ? Zel n'était pas invités aux fêtes de la tribu, et tout ce qu'il sait sur cet étrange breuvage, c'est ce que Maman en disait...
Pour en être sûr, le jeune homme observe son interlocuteur avec attention. Il est tout pâle, mais Zel se souvient qu'il l'était déjà pendant la bagarre, donc ce n'est pas suite à une perte de sang. Idem pour son bandeau sur l’œil.

"Je me demande ce qu'il cache, là-dessous...", se demande-t-il un instant avant de se rappeler à l'ordre. C'est pas vraiment le moment de s'occuper de ça.
Ses yeux se posent maintenant sur la gorge de l'homme. A-t-il du mal à déglutir ? On ne dirait pas, mais quelque chose cloche... Quelque chose qui manque... Mais impossible de dire quoi...
Alors que Zel sent qu'il va mettre le doigt dessus, l'homme reprend :

[color=#993399]- Quel malheur de faire une si mauvaise impression à une première rencontre avec un si mignon jeune homme ![/quote]

... Zel se dit qu'il aurait vraiment du le remercier et se taire. Voire ne rien dire du tout.

[color=#993399]... Désolé, je n'comptais pas vraiment dire ça à voix haute ... Je suis Xerxès pour ma part et je ne connait pas vraiment la douleur ...[/quote]

Zel décide de mettre le dérapage oral de l'homme sur le compte de l'alcool et se contente de hocher la tête.

Désolé encore ! Est-ce que tu pourrais me dire comment sent mon haleine s'il te plaît ?

... Pardon ?
Avant qu'il ne puisse réagir, l'inconnu - non, une seconde, il a dit Xerxes ? Oui, c'est ça. Xerxes, donc - lui souffle au nez. POUAH ! Quelle odeur détestable ! Zel se met à tousser. Oui, c'est bien de l'alcool. Maman en avait une fiole qu'elle utilisait pour calmer sa douleur, les derniers jours. Ça sentait pareil... En un peu moins fort. C'est donc cela, "être saoul" ?

-Euh... Oui, ça sent... répond Zel. Euh...

Essayant d'ignorer le fait que Xerxes - ça y est, il se souvient bien du nom, maintenant - l'a appelé "mignon", Zel fouille rapidement dans sa sacoche. L'absence de sa bourse lui provoque un nouveau pincement au cœur mais ce n'est pas ce qu'il cherche. Inconsciemment, il se met à murmurer :

-Vinaigre... De l'œuf... Eau de mer... En mélangeant ça, ça devrait aller...

Dans la tête du jeune alchimiste, une sorte de petit interrupteur s'enclenche : la curiosité. Un mélange assez fort devrait provoquer une sorte de rejet des conséquences de l'alcool. La peur et la gêne ont laissé la place à une seule question dans son esprit : le besoin d'expérimenter.
D'un geste rapide, sans se soucier de l'endroit où il se trouve ni de l'ambiance autour de lui, il verse le contenu de trois petites fioles dans une troisième et il secoue énergiquement. Après un instant de réflexion, il rajoute un peu de poivre. Il faut que ce soit fort !

-Voilà. Tenez, dit-il en tendant le mélange à Xerxes, vous devriez vous sentir mieux.

"Enfin, j'espère", ajoute-t-il pour lui-même.
Mais qu'est-ce qui pourrait mal tourner, après tout ?

_________________
Character theme : https://www.youtube.com/watch?v=K3uxxpsbVgA

Et n'oubliez pas : je suis le Sky-Pig !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xerxès Adam
La Vampire qui habite dans une cave
avatar

Messages : 213
Date d'inscription : 11/11/2010
Age : 21

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: La fête des fous [Fête du Couronnement]   Mar 6 Juin - 14:28

Une fois que le mignon jeune homme eu répondu à sa question sur son haleine, lui laissant comprendre entre les brumes de l’alcool, qu’il ne sentait pas la rose ou le lilas par là, le Darah heureux d’avoir eu sa réponse laissa divaguer ses yeux et son esprit.

Regardant un peu tout autour de lui alors, il aperçut que les danses avaient repris un peu plus loin mais ne fut pas particulièrement tenté d’y aller.
Tiens ! Des mouettes nichent en haut de ce mat il semblerait, c’est sympa ça.
Ne prêtant pas attention aux balbutiements de son nouvel ami, sûrement pas frais lui non plus vu qu’il parlait de trucs qui n’avaient rien à faire là, Xerxès continua à observer les alentours.
Ah ! Revoilà l’enfoiré avec qui il s’était battu tout à l’heure ! Bien mouché cet homme avait été !
Un petit bonhomme vieux et vert passa non-loin d’eux avec une canne et de grandes oreilles

Le tirant de ses rêveries, Zel interpella le Darah en lui tendant visiblement une boisson. Ca c’était sympa une boisson ! Peu importe ce que c’était ça lui ferait du bien, de l’eau apaiserait éventuellement le feu et les mots de têtes de l’alcool et si c’était de l’alcool… Eh bien il aimait ça et il paraît que ça atténuait les mots de tête aussi si on n’en prenait pas trop !

Attrapant la fiole d’un coup d’un geste rapide et peu assuré, Xerxès en engloutit le contenu à la vitesse de l’éclair. Et la réaction ne se fit pas attendre. Alors même que le liquide venait de finir de couleur le long de son œsophage, il se rendit compte qu’il avait été berné ! Ce n’était ni de l’eau ni de l’alcool.

Son corps semblant prêt à rejeter la substance ingérée ainsi que le reste de ce qui avait été bu ce soir là ! Entrant en mouvement, le Darah commença à courir héroïquement vers le bastingage. Alors qu’il se sentait comme porté par le vent, la bouillie remontant de ses intestins commença à s’échapper par ses narines ainsi que par les commissures de sa bouche.

Arrivant au bord du bâteau et ayant laissé une légère trainée d’un mélange affreux derrière lui, il se pencha et laissa échapper tout ce qui lui restait dans la bouche. Vomissant tout ce qu’il pouvait, un mélange d’alcool, du mélange étrange de Zel ainsi que du sang qu’il avait bu plus tôt dans la soirée.

Le mélange tombant vers la mer gelée en bas du bateau fut d’ailleurs victime du sortilège qui congelait les eaux du port et se cristallisa visiblement avant d’atteindre le sol et d’éclater dans un bruit de verre. L’épais brouillard cachait ce qui était advenu du météore glacé.

Xerxès se laissa retomber doucement, glissant sur ses genoux, le regard dans le vide, hochant de la tête en réponse aux personnes qui lui parlaient. Il commença doucement à s’affaler sur lui-même avant d’être pris de nouveau de contraction stomacale et de se remettre la tête au dessus du vide afin de finir de se vider.
Et rebelote, il se laissa glisser au sol, prêt à suivre n’importe quel inconnu qui lui offrirait des bonbons ou surtout un lit où se reposer.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Aëlia Merirosvo

avatar

Messages : 317
Date d'inscription : 12/02/2012
Age : 28
Localisation : En mer, toujours, sur l'Envolée, peut-être pas pour toujours.

Votre personnage et ses relations
Âge: 26 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: La fête des fous [Fête du Couronnement]   Dim 11 Juin - 15:33

Aëlia, passablement éméchée passait par là. Elle aussi fêtait le Couronnement, que diable ! Elle avait bu du rhum, comme les autres, chanté, comme les autres ! Et Elle s’état un poil battue, aussi, comme les autres. L’Envolée étant coincée un peu plus au large, l’équipage entier s’était incrusté sur d’autres bateaux, et avait évidemment retrouvé quelques vieilles connaissances pas toujours des plus amènes, évidemment. Ils étaient rancuniers, aussi, roh ! Tout ça pour quelques membres et des pierres précieuses, fallait pas en faire un fromage …
En tous cas, elle avait fini par décider d’aller à un endroit où tout le monde ne voudrait pas lu sauter à la gorge, et avait changé de bateau. Elle avait espéré y arriver saine et sauve, jusqu’à ce qu’une … euh … masse solidifiée et puante, autrement dit une météorite de vomi, ne lui arrive droit dessus ; quelle idée aussi ce sort àlakon pour solidifier l’eau ! Ça solidifiait aussi le vomi … Et la pisse de ces idiots de pisseurs, qui se retrouvaient gelés et cloués à la mer.
Toujours est-il qu’elle s’en rendit compte parce qu’une goutte s’écrasa à côté d’elle. Elle leva la tête, et roula pour éviter al masse d’une couleur étrange et à l’odeur immonde quia aurait bien u la tuer. Ah ça ! Qui était assez bête pour tenter de l’assommer ?! Elle !!! Elle ne fit ni une ni deux, et fit le tout du bateau, pour y monter, poings serrés, prête à en découdre avec l’’ivrogne. Une fois sur le pont, elle y promena un regard courroucé, scannant tous les ivrognes, elle-même ayant dessoulé. Aucun ne semblait … ah, si !
Elle se dirigea à grandes enjambées rageuses vers un type recroquevillé, aux cheveux blancs, qu’elle attrapa par le col, et secoua, puis lui colla deux gifles retentissantes et …

- Encore toi ?! Triple idiot ! Buse des enfers ! T’as failli me tuer, imbécile ! Regarde où tu vomis, avant de te lâcher, couillon de la Lune !

Elle avisa le gamin près de lui.

- Et en plus tu entraînes la jeunesse avec toi ! C’est moche ! Ça se fait pas ! Reste alcoolo dans ton coin, andouille !

Elle le lâcha.

- Tu pues, le Darah !

Elle se radoucit, et soupira.

- Bon … Il a besoin de dormir.

Puis elle se tourna vers le gamin, et lui tendit la main.

- Salut ! Aëlia Merirosvo, Pirate, enchantée. Je connais ce drôle d’oiseau. Il s’appelle Xerxès, et c’est un Darah, certes, mais aussi un ivrogne notoire, et c’est comme ça qu’il s’est retrouvé embarqué sur mon bateau : dans un tonneau, vidé par lui de son alcool. Enfin, bref. Je vais le ramener sur le bateau. Il est trop soul pour rester là, il va lui arriver des bricoles. Je suis amarrée pas très loin. T’es son pote ? tu veux venir ? Y a un peu de place dans ma cabine, et ‘es pas bien grand, je devrais pouvoir te caser aussi. Tu m’as l’air un eu jeune pour être au milie de tous ces pirates ivres et sans vergogne …

Elle s’interrompit.

- Comment tu t’appelles, au fait ? Moi c’est Aëlia Merirosvo, pirate.

Elle ne semblait pas se rendre compte que ça, elle l’avait déjà dit.

_________________
Malgré toutes ces bouteilles de rhum,
Tous les chemins mènent à la dignité,
Je te retrouverai, c'est sûr:
J'ai besoin de toi pour vivre
C'est une question d'équilibre
Quand t'es parti ça m'a coupé les voiles
Depuis les tréfonds m'appellent

Aëlia Merirosvo

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zel Sayren
Vagabond commerçant
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 13/04/2017
Age : 22
Localisation : ... Eh, mais... j'suis où ?

Votre personnage et ses relations
Âge: 16 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: La fête des fous [Fête du Couronnement]   Mar 13 Juin - 15:14

Zel aborde un large sourire au moment où Xerxes boit sa mixture. Mais ce sourire disparaît bien vite lorsque son "patient" se met à courir vers le bastingage du bateau, une drôle de coulée derrière lui.

"Oups..."

Mais cette petite traînée n'est qu'un avant-goût de ce qui sort une demi-seconde plus tard de la bouche de l'homme. Alors que Zel s'approche pour voir si tout va bien, le bruit de bris de glace le pousse à regarder par-dessus bord. Ce qui aurait dû être liquide s'est solodifié dans les airs avant de s'écraser.

-Comment est-ce qu'il font ça ? demande Zel. C'est de la magie ? J'en avais jamais vu de tel !

Il lui faut quelques secondes pour se rappeler que l'homme n'est pas vraiment en état de répondre. Mais alors qu'il va s'enquérir de son état qu'une sorte de... tornade ? Quelque chose du genre, oui. Bref, une tornade s'élance sur le malade et le malmène soudainement en lui criant... des choses, des choses que Zel a du mal à entendre tellement la colère dans la voix qui les prononce est palpable. Un mot, tout de même, retient son attention. Darah. Qu'est-ce que c'est ?

"J'ai lu quelque chose là-dessus, dans le carnet de Papa... Les Darahs, c'est des... euh... raaah, il faudrait que je jette un coup d'œil..."

Mais avant qu'il n'ait le temps de fouiller sa sacoche, la tornade s'est tournée vers lui. Et de tornade, il s'agit en fait d'une personne. Une jeune femme aux cheveux blonds et courts et à la peau hâlée. Elle ne ressemble en rien aux femmes de la tribu. Zel la trouverait probablement jolie si il n'avait pas été aussi intimidé par une personne capable de faire retentir une telle voix.

Et voilà qu'elle se met à lui parler. Elle se présente à lui sous le nom d'Aélya (si ça s'écrit bien comme ça, Zel n'en a aucune idée). Plus intriguant encore, elle se présente comme une pirate. Mais les pirates ne sont-ils pas des hommes hargneux, à la barbe hirsute, toujours un morceau en moins et prêts à cracher des jurons pour n'importe quelle raison ? Cette femme ne ressemble en rien à cette description... Sauf pour les jurons, peut-être.
Et revoilà ce mot. "Darah". Il faut vraiment qu'il relise le carnet de Papa.

- Je vais le ramener sur le bateau. Il est trop soul pour rester là, il va lui arriver des bricoles. Je suis amarrée pas très loin. T’es son pote ? tu veux venir ? Y a un peu de place dans ma cabine, et ‘es pas bien grand, je devrais pouvoir te caser aussi.

-Euh...

Les choses vont un peu trop vite pour Zel qui est légèrement déboussolé.

- Comment tu t’appelles, au fait ? Moi c’est Aélya Mairiiraussvo, pirate.

... Elle n'aurait pas déjà dit ça ? C'est peut-être une coutume locale, se présenter toujours deux fois. Zel ferait bien de prendre exemple.

-Euh... je suis Zel, alchimiste...

Remarquant soudain la main tendue d'Aélya, il tend la sienne, toujours intimidée, et la sert un peu mollement, comme il a vu des gens le faire. Sa peau est fraîche dans la nuit. C'est une sensation agréable.

-Et, euh... Je ne le connais pas vraiment à vrai dire... Je parle de Xerxes. Il m'a, euh... invité à danser et j'ai voulu, euh... lui donner quelque chose pour dessoûler.

Il jette un coup d'œil au Darah qui semble inconscient avant d'ajouter :

-Il faudra attendre qu'il se réveille pour voir si c'est efficace.

Puis, de nouveau vers Aélya :

-Mais, euh... J'accepte l'invitation avec plaisir. Merci beaucoup.

Toujours être poli avec les dames. Encore un conseil de Maman. Oh, il ne faut pas oublier les coutumes locales :

-Au fait, moi c'est Zel Sayren. Alchimiste.

_________________
Character theme : https://www.youtube.com/watch?v=K3uxxpsbVgA

Et n'oubliez pas : je suis le Sky-Pig !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aëlia Merirosvo

avatar

Messages : 317
Date d'inscription : 12/02/2012
Age : 28
Localisation : En mer, toujours, sur l'Envolée, peut-être pas pour toujours.

Votre personnage et ses relations
Âge: 26 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: La fête des fous [Fête du Couronnement]   Mer 19 Juil - 22:22

[Je pique son tour à un Xerxès de toute façon inconscient ! Wink ]

L’air un peu perdu du jeune homme fit rire Aëlia. Elle ne s’attendait pas à trouver une telle innocence dans les bateaux du port ce soir là. A lui aussi, il risquait de lui arriver des bricoles. Elle se radoucit un peu, et son sourire se fit moins carnassier.

- Oui, ça tu l’as déjà dit. J’avais compris, Zel. Par contre, c’est très gentil de ta part d’avoir voulu l’aider. Chuis pas sûre qu’il le mérite ce sac à rhum mais c’est sympa. De toute façon, le faire vomir était la meilleure chose à faire.

Elle soupira, et attrapa le Darah à bras le corps.

- Allez, debout l’ivrogne On va au lit.

Elle se retourna vers Zel.

- Tu m’aides, gamin ? On lui filera de l’eau sur l’Envolée. Puis on le mettra au lit. Chuis même pas sûre qu’il ait une gueule de bois.

Secondée par son nouvel acolyte, qui était plus petit que lui, ce qui manquait de côté pratique, elle traîna le Darah ivre mort sur le pont, puis descendit, et alla sur la glace, e dirigeant vers le trois-mâts.

- Ca va ? Tu y arrives sur la glace ? Tu galères pas trop ?

A vrai dire, peu importait sa réponse, ça n’aurait pas changé grand-chose, sinon la manière dont le Darah allait aller sur le bateau.

- Si tu y arrives pas, dis-moi. On le couchera et je le trainerai par les pieds. Il est déjà mort de toute façon, il aura juste un peu plus mal à la tête. Ca lui apprendra à me vomir dessus.

Elle lui fit un sourire qi brilla dans la nuit. Ce furent les dernières paroles qu’elle prononça pendant un moment. Le Darah n’était pas gros, mais il restait lourd, surtout inconscient. Elle n’avait pas de force surhumaine, elle.

- Eh regarde, gamin, c’est mon bateau. On est presque arrivés !

Ces mots avaient dû retentir dans la tête de Zel, et, afin qu’il ne panique pas, elle lui fit un clin d’œil.

- Panique pas, je suis Télépathe.

Enfin, ils arrivèrent au pied du bateau, et parvinrent à force d’efforts, à grimper sur le pont. Il ne leur restait que quelques mètres pour traîner le Darah jusqu’à la cabine, qu’ils parcoururent assez vite. Elle déverrouilla la porte rapidement et l’ouvrit d’un coup de pied.
Ils entrèrent dans une pièce à la chaleur correcte, quoique l'on supporte une couverture, composée d’une sorte d’alcôve où elle avait installé son lit, un épais matelas double, avec une couette aux couleurs vives et des draps de coton brut impeccables, mais froissés, le tout surmonté de nombreux coussins bariolés. Toute la chambre était en bois foncé, du sol au plafond courbé. Il y avait un hublot à la vitre gelée sous lequel on trouvait son bureau de bois couleur miel, où on pouvait distinguer, une fois qu’elle avait allumé ses lampes, une mappemonde, une vieille carte, un compas, et plein de papiers, en vrac. Il y avait aussi de quoi écrire, et une photo d’Alban et elle alors qu’elle était petite, calée sous la lampe à pétrole. Une armoire solide exposait, sa porte ouverte, son contenu de vêtement triés surmontés de tissus froissés, sur la chaise on trouvait un tricorne et quelques vêtements. Elle grogna en voyant son propre bar, et poussa du pied une chaussure qui trainait, avait d’aller mettre le Darah alcoolisé sur le lit, de manière certainement assez peu confortable. Elle soupira, et enleva son manteau.

- Bon. Reste là, touche à rien, et désolée pour le souk. Je reviens, je vais chercher de l’eau et des verres. Tu veux un truc à manger ?

Aëlia, comme toujours, n’attendit aucune réponse avait de disparaitre rapidement, et de revenir avec un plateau trop chargé, rempli d’eau, de verres, et de victuailles dénichées dans le garde-manger, ainsi qu’un seau et des couvertures sur le bras.

- Bon sang de bois vermoulu, j’ai évidemment enlevé mon manteau AVANT de sortir.

Elle râlait plus pour elle que pour lui. Elle posa le plateau sur le bureau, dégageant du plat de la main ce qui trainait, faisant tomber quelques trucs au passage

- Bref. Sers-toi, hein, fais toi plaisir.

Elle lui fit un sourire, et alla vers le Darah, auprès de qui elle déposa un seau. Elle lui pichenetta la joue, afin qu’il ouvre le yeux et pose sur elle un regard vaseux. Elle sentait ses pensées empâtées et se dit que cette nuit, elle resterait à l’affût.

- Bon, toi là. Tu m’écoutes. T’es dans mon lit, donc pas de conneries, sinon je te balance sur la glace, capiche ? Ensuite. Je vais te désaper, mais rien de chelou, sinon je te castre. C’est pour que tu puisses mieux dormir. Je t’ai mis un seau, au pied du lit, au niveau de ta tête. Tu vomis dedans.

Elle prit une bouteille d’eau sur le bureau, et un verre, qu’elle posa non loin du seau, à l’envers pour le verre.

- Regarde par terre. T’as un seau, un verre et une bouteille pleine d’eau ? Tu confonds rien, et tu bois beaucoup ok. Ca a moins de gout que l’alcool, et ça te fera moins d’effet que le sang, mais tu m’excuseras, j’ai pas envie que tu touches à ma jugulaire. Les chiottes sont dehors. Y a un seul fluide sur mes draps ou alentours, tu verras que quelques heures de la nouvelle année, ok ?

Elle lui remplit un verre, et le fit boire, puis le déshabilla, ne lui laissant que son caleçon. Elle plissa le nez. Il puait l’alcool.

- Bon sang, il est irrécupérable.

Une fois ceci fini, elle plia les vêtements, puis plaça correctement le Darah, afin qu'il ne s'étouffe pas avec son propre vomi s'il lui en restait, et l'installa correctement dans le lit, puis le couvrit. Comme toujours avec elle, elle parlait et menaçait beaucoup, mais avait été plutôt douce avec Xerxès. Elle soupira, un air mi amusé mi désespéré sur le visage, et revint vers Zel. Elle se servit un verre d’eau, qu’elle siffla, puis un autre, et grommela.

- Je reviens. Assieds-toi, hein, hésite pas.

Elle alla dans la cabine d’Alban, et récupéra son fauteuil, dont elle mit le contenu sur le bureau du capitaine. Après avoir laissé un mot à son frère, qui serait de toute façon trop ivre pour s’apercevoir de quoi que ce soit, elle le traîna sur le pont, et grommela pour le passer par sa porte, plus étroite que celle de son rère.

- Me revoilà. Tu veux le fauteuil ? J’peux prendre la chaise hein.

Elle lui sourit.

- Bon il a l’air de dormir. T’as quel âge déjà toi ?

Quelque chose sembla la frapper.

- Pour cette nuit, tu veux faire comment ? L’un de nous va devoir dormir avec la loque là. Ca me dérange pas de te laisser mon lit, tu y seras mieux que sur le fauteuil, puisque c’est là que dormira le deuxième. Par contre, c’est un Darah. Et ivre. Perso il m’a jamais attaquée, mais bon. Si jamais tu sens un truc bizarre, tu cries. De toute façon, que toi ou moi dorme avec lui, je resterai à l’affût. Je l’entendrai penser à nous bouffer avant qu’il le fasse. Il nous fera rien, je l’assommerai avant –il est pas très vif.

Elle but, et se fit un sandwich, dans lequel elle croqua.

- Sers-toi hein ! Au fait, mon frère et moi, on partage la salle de bains qui est à droite. Y a des toilettes aussi. Si t’as besoin hésite pas. On disait quoi déjà ?

Elle fit une pause.

- Ah oui, ton âge ! Désolée, je parle beaucoup. Donc t’as quel âge ? Et qu’est-ce que tu fichais dans ce coin ? T’as pas eu de problèmes ? T’as sommeil peut-être ?

Elle fit tourner son eau dans son verre comme du whisky, et lui sourit, prête à le laisser aller se coucher tranquillement.

_________________
Malgré toutes ces bouteilles de rhum,
Tous les chemins mènent à la dignité,
Je te retrouverai, c'est sûr:
J'ai besoin de toi pour vivre
C'est une question d'équilibre
Quand t'es parti ça m'a coupé les voiles
Depuis les tréfonds m'appellent

Aëlia Merirosvo

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zel Sayren
Vagabond commerçant
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 13/04/2017
Age : 22
Localisation : ... Eh, mais... j'suis où ?

Votre personnage et ses relations
Âge: 16 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: La fête des fous [Fête du Couronnement]   Sam 22 Juil - 15:27

Aélya laisse échapper un rire avant de faire remarquer à Zel qu'il s'est déjà présenté. Ah... Cette coutume n'est-elle valable que pour les femmes, finalement ? En tout cas, elle ne remet pas en question ses soins, c'est une bonne chose... peut-être. Elle ne semble pas apprécier Xerxes, mais elle ne semble pas lui vouloir du mal non plus. Difficile à comprendre pour le jeune Aniformus.
Elle attrape tout à coup l'homme évanoui sous les bras avant de reprendre :

- Tu m’aides, gamin ? On lui filera de l’eau sur l’Envolée. Puis on le mettra au lit. Chuis même pas sûre qu’il ait une gueule de bois.

Sur l'Envolée... Ce doit être le nom du bateau. Ou une expression de pirate qui pourrait signifier "pour le requinquer". Zel se dépêche d'attraper son patient par les pieds. Il n'est pas très efficace, son aide permet juste aux pieds du Darah de ne pas traîner sur le pont, ce qui fait qu'Aélya doit supporter tout son poids. Mais bon. Le plus difficile, c'est de marcher sur l'eau gelée en contrebas.

- Ca va ? Tu y arrives sur la glace ? Tu galères pas trop ?


-Ç... Ça va...

- Si tu y arrives pas, dis-moi. On le couchera et je le trainerai par les pieds. Il est déjà mort de toute façon, il aura juste un peu plus mal à la tête. Ca lui apprendra à me vomir dessus.

-Mort ?!

Cet homme est... mort ? Zel manque de lâcher son fardeau et en reste bouche bée. Une image lui revient, celle de la gorge de l'homme. Il n’arrivait pas à comprendre ce qui le dérangeait, mais maintenant il réalise : il n'a pas de pouls.
Les notes du carnet de son père lui reviennent en tête. Les Darahs, des êtres dont le cœur ne bat pas, craignant le soleil et... se nourrissant de sang. Est-ce pour ça qu'il a invité Zel à danser ? Pour le croquer plus tard ?

"Il a dit qu'il me trouvait mignon" repense Zel avec un frisson.

C'est peut-être son moyen de choisir ses proies. Les plus mignonnes.

Aélya ne semble pas remarquer son trouble, ou alors elle n'en montre rien. Tous deux traînent Xerxes un moment. Les pensées de Zel tournent dans sa tête. Un court instant, il envisage de le lâcher et de fuir. Mais avant qu'il ne prenne vraiment une décision :

- Eh regarde, gamin, c’est mon bateau. On est presque arrivés !

Cette fois, Zel lâche un des pieds de Xerxes. La voix de la jeune femme n'a pas été prononcée par une voix... Elle a retenti directement dans sa tête. Elle a dû le remarquer, cette fois, parce qu'elle continue :

- Panique pas, je suis Télépathe.

Télépathe ? Ça, Zel sait ce que c'est - enfin, qui c'est. Mais c'est tout de même déroutant. Il rattrape le pied ballant du Darah avant de continuer. Son regard se porte sur le bateau en question. Un joli navire. "L'Envolée" est gravé sur la coque.

"Ah... ce n'était donc pas une expression de pirate."

Pendant qu'ils mènent Xerxes jusqu'à la cabine, Zel porte son regard tout autour de lui. Le bateau qu'il a emprunté pour aller de Minos à Eaque était bien différent ! L'Envolée semble plus... robuste. Zel ne s'y connaît pas beaucoup en bateaux, mais celui-ci lui plaît.

La cabine dans laquelle ils arrivent enfin est bien plus chaude et Zel sent ses ailes frémir de plaisir dans son dos, frémissement qu'il calme du mieux qu'il peut. C'est la première fois qu'il voit une cabine de bateau et il ne peut s'empêcher de nouveau de regarder tout autour de lui. C'est drôle, ça ressemble à chez Maman, tout en bois et avec tous ces coussins sur le lit. Par contre, il y a bien plus de choses ici. Des affaires traînent un peu partout - à moins que ce ne soit comme ça que Aélya fasse son rangement ? - et Zel se demande si les pirates n'ont pas le temps de faire le ménage.
Après avoir déposé le Darah, la pirate part chercher de la nourriture. Obéissant à son ordre de ne rien toucher, Zel se déplace d'un meuble à l'autre, observant minutieusement mais sans jamais porter ses mains dessus.

"Pourquoi y-a-t'il tant de vêtements ? Je croyais que les pirates se fichaient de la saleté... Hum... Une carte du monde, hein ? Elle est plus fournie que la mienne. Et... une photo ? D'elle, peut-être ? Et c'est qui, l'autre à côté, un membre de l'équipage ?"

Ce n'est qu'au moment où la porte se rouvre que Zel se souvient de la notion de vie privée et qu'il se redresse, comme un enfant surpris à chiper des bonbons. La pirate dépose un plateau emplie de nourriture et lui enjoigne à se servir. Affamé, Zel ne se fait pas prier et mange tout ce qu'il peut. Ses gènes de cochon lui ont fourni un estomac capable de digérer presque toute nourriture et pour le coup, il ne se prive pas de s'en servir. Pendant ce temps, Aélya est allée vers Xerxes :

- Bon, toi là. Tu m’écoutes. T’es dans mon lit, donc pas de conneries, sinon je te balance sur la glace, capiche ? Ensuite. Je vais te désaper, mais rien de chelou, sinon je te castre. - Zel manque de s'étouffer en entendant le menace - C’est pour que tu puisses mieux dormir. Je t’ai mis un seau, au pied du lit, au niveau de ta tête. Tu vomis dedans.

Et ainsi de suite, la pirate lui demandant - ou lui ordonnant plutôt - entre autre, de ne pas toucher à son sang. Les notes de Papa étaient donc vraies.
La façon qu'elle a de s'occuper de lui en douceur tout en l'admonestant intrigue Zel. Elle le connaît, c'est sûr. Comment, il n'en sait rien. Mais pour le jeune homme qui ne connaît que peu de choses du dehors, leur relation ne semble ni amicale, ni amoureuse. Il a encore beaucoup de choses à apprendre, visiblement.

Après une courte sortie, Aélya revient avec un gros fauteuil entre les bras qu'elle dépose avec un sourire.

- Me revoilà. Tu veux le fauteuil ? J’peux prendre la chaise hein.

Zel accepte, plus parce qu'il a un peu peur de ce qu'elle lui ferait s'il la contrarie que par réel besoin de confort. Aélya enchaîne :

- Bon il a l’air de dormir. T’as quel âge déjà toi ?

Comme d'habitude, avant qu'il ne puisse répondre, elle enchaîne :

- Pour cette nuit, tu veux faire comment ? L’un de nous va devoir dormir avec la loque là. Ça me dérange pas de te laisser mon lit, tu y seras mieux que sur le fauteuil, puisque c’est là que dormira le deuxième. Par contre, c’est un Darah. Et ivre. Perso il m’a jamais attaquée, mais bon. Si jamais tu sens un truc bizarre, tu cries. De toute façon, que toi ou moi dorme avec lui, je resterai à l’affût. Je l’entendrai penser à nous bouffer avant qu’il le fasse. Il nous fera rien, je l’assommerai avant –il est pas très vif.

Zel n'est pas très rassurée, malgré ce que dit la jeune femme. Il aimerait bien refuser la proposition, mais sans endroit pour dormir ni argent pour s'en procurer, il n'a pas de meilleure solution.

-Eh bien, euh... Je veux bien prendre le lit, alors... Si ça ne vous dérange vraiment pas...

Quitte à se faire mordre, autant que ce soit confortable.

- Sers-toi hein ! Au fait, mon frère et moi, on partage la salle de bains qui est à droite. Y a des toilettes aussi. Si t’as besoin hésite pas. On disait quoi déjà ? Ah oui, ton âge ! Désolée, je parle beaucoup. Donc t’as quel âge ? Et qu’est-ce que tu fichais dans ce coin ? T’as pas eu de problèmes ? T’as sommeil peut-être ?


-Euh... Seize ans. Depuis peu.

Il s'apprête à retourner la question mais Maman disait toujours "On ne demande pas l'âge d'une dame", alors à la place, il se tourne vers Xerxes :

-Euh... Dites, il est vraiment mort ? Je veux dire... J'avais jamais vu de... de Darah, avant. Et comment vous le connaissez ? Vous avez pas l'air d'être très amis, mais...

De nouveau, il se souvient du concept de vie privée et rougit violemment :

-Euh... je ne vaux pas me mêler de ce qui ne me regarde pas, désolé... C'est juste que je ne connais pas grand-chose du monde extérieur, alors tout m'intrigue. Dites, comme vous êtes pirate, vous avez vu beaucoup de pays ?

Si cette femme a vu beaucoup d'endroits, elle peut certainement l'aider dans ses recherches. Tout à son excitation, qui a fait place à son appréhension, il enchaine les questions :

-Vous avez déjà rencontré des Voyageurs, avant ? Et des portails, vous avez vu des portails ? Vous en avez déjà emprunté ? Je suppose que vous préférez votre bateau, mais il paraît qu'ils sont très pratiques, c'est vrai ?

_________________
Character theme : https://www.youtube.com/watch?v=K3uxxpsbVgA

Et n'oubliez pas : je suis le Sky-Pig !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aëlia Merirosvo

avatar

Messages : 317
Date d'inscription : 12/02/2012
Age : 28
Localisation : En mer, toujours, sur l'Envolée, peut-être pas pour toujours.

Votre personnage et ses relations
Âge: 26 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: La fête des fous [Fête du Couronnement]   Dim 30 Juil - 22:13

Elle balaya la gêne manifeste du garçon à prendre le lit d’un geste de la main. « Ne t’en fais pas, c’est bon, je ne te le proposerais pas sinon. » semblait-elle vouloir dire. Elle écouta ce qu’il lui dit ensuite, tout en se servant un verre d’eau et en mordant à belles dents dans un sandwich. Elle sourit devant sa maladresse. Il était clair qu’il n’était pas habitué à parler aux gens, encore moins aux femmes, vu ses réactions. En même temps, c’est vrai qu’il était très jeune. Nombreux étaient les explorateurs adolescents, et les orphelins sur Elysion, mais elle avait eu la chance d’échapper à ça, et elle avait toujours un peu mal au coeur lorsqu’elle en croisait un. Voyager était toujours une expérience enrichissante, mais le faire seul, et aussi jeune pouvait être un fardeau, elle n’en doutait pas. Elle espérait juste que le gamin sache se défendre un peu …
Après une grande gorgée d’eau, elle reprit la parole.

- Ne t’en fais pas. Tu peux me poser des questions si tu en as, tu auras sans doute remarqué que je ne suis pas la reine du tact non plus. Et tu peux me tutoyer, j’ai l’âge d’être ta grande sœur, pas ta mère, ni ta grand-mère. Du coup, pour répondre à tes questions, Xerxès et moi nous nous sommes rencontrés il y a quelques mois. Nous nous venions de prendre le large, et cette espèce de bougre d’ivrogne est sorti d’un tonneau. Il en avait bu le contenu, et s’y était endormi, et avait donc embarqué. Il a été mis aux fers avec l’autre clandestin, mais comme il était sympathique, on l’a laissé sortir. Il a nettoyé le pont et a fait quelques tours de magie, et à la première escale, il a repris sa route. C’est un personnage à part, mais il n’est pas méchant. Du coup, non, nous ne sommes pas amis, mais pas non plus ennemis. On se connait assez peu, mais j’ai un bon souvenir de son trajet avec nous finalement, il nous a bien amusés, et s’est montré sympathique.

Venait ensuite le moment d’évoquer ses voyages. Elle croqua dans son sandwich, et but un peu puis reprit :

- Oui, nous avons visité toutes les mers Elysion. On a cherché des trésors, d’aussi loin que je me souvienne, mon frère et moi. Donc oui, j’ai accosté un peu partout. On a évité l’écorce et Crannsliabh, on essaie de pas trop s’aventurer dans les coins paumés de Rhadamanthe, parce que c’est un chouille trop risqué pour peu de récompense. Arès je connais surtout les villes et les littoraux. Mais oui, j’ai vadrouillé un peu … Du coup, oui j’ai croisé quelques voyageurs, mais trop pu pour vraiment t’en parler. Je pense que les gars doivent en avoir vu plus que moi. Si tu en cherches, ils doivent même savoir où t’en trouver. Quant aux portails, oui j’en ai emprunté, oui ils sont très pratiques. Après, je n’en suis pas très friande, mais ça permet d’aller vite, surtout entre continents. Ceci dit, dan Hypnos, c’est bien pratique aussi, c’est tellement grand … Il y en a même dans le palais, imagine !

Elle lui sourit.

- Du coup, Zel, 16 ans, tu sors d’où ? Tu parles du monde extérieur, mais extérieur à quoi ?

Elle se renfonça sur sa chaise, et but la fin de son verre d’eau, avant de se resservir.

_________________
Malgré toutes ces bouteilles de rhum,
Tous les chemins mènent à la dignité,
Je te retrouverai, c'est sûr:
J'ai besoin de toi pour vivre
C'est une question d'équilibre
Quand t'es parti ça m'a coupé les voiles
Depuis les tréfonds m'appellent

Aëlia Merirosvo

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xerxès Adam
La Vampire qui habite dans une cave
avatar

Messages : 213
Date d'inscription : 11/11/2010
Age : 21

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: La fête des fous [Fête du Couronnement]   Dim 6 Aoû - 18:20

- Aaaah oui je sais petite soeur, 16 ans pour commencer à boire c'est un peu tôt ... Quoique on fait tous comme ça aujourd'h-mmmh ... Mais j'ai soif, si soif ...

Après avoir laissé échappé des marmonnements dans son sommeil, le Darah se déplaça légèrement sur la couche, toujours endormi

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Zel Sayren
Vagabond commerçant
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 13/04/2017
Age : 22
Localisation : ... Eh, mais... j'suis où ?

Votre personnage et ses relations
Âge: 16 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: La fête des fous [Fête du Couronnement]   Mar 8 Aoû - 23:08

- Ne t’en fais pas. Tu peux me poser des questions si tu en as, tu auras sans doute remarqué que je ne suis pas la reine du tact non plus.

Ah ça, Zel l'a remarqué. Ça ne le gêne pas, néanmoins.

- Et tu peux me tutoyer, j’ai l’âge d’être ta grande sœur, pas ta mère, ni ta grand-mère.

Ça, ce sera plus difficile, mais le garçon acquiesce d'un signe de tête. Après tout, si tout le monde est ainsi sur Eaque, autant s'y habituer tout de suite.
Aélya raconte ensuite sa rencontre avec Xerxes. Son histoire est plutôt surprenante. Si Zel a compris que Xerxes est du genre buveur, de là à l'imaginer dans un tonneau...

"Il avait probablement très très soif", se dit-il naïvement.

- Aaaah oui je sais petite soeur, 16 ans pour commencer à boire c'est un peu tôt ... Quoique on fait tous comme ça aujourd'h-mmmh ... Mais j'ai soif, si soif ...

"... Ou alors il a tout le temps très très soif."

Le récit des voyages de la jeune femme le fascine néanmoins bien plus. Lorsqu'elle fait référence à son frère, Zel revoit la photo sur le bureau. Est-ce que c'est lui ? Ce serait probablement indélicat de le demander. D'ailleurs, où se trouve-t-il actuellement ? En train de faire la fête au port ?
Pendant que la pirate raconte, Zel a sorti son carnet et note ce qui l'interpelle : "l'écorce", "Kransslyab" (là encore, l'orthographe lui échappe) et le fait que Radhamanthe soit risqué.
Lorsqu'elle révèle qu'un portail se trouve dans le palais d'Hyp^nos, Zel manque de tomber à la renverse. Un portail directement dans le palais ? Ce ne serait pas un poil dangereux ? En cas d'invasion, si jamais quelqu'un arrivait à exploiter cette entrée...

"Un voyageur pourrait le faire sans souci", se dit-il. "Du moins, s'il est plus entraîné que moi."

- Du coup, Zel, 16 ans, tu sors d’où ? Tu parles du monde extérieur, mais extérieur à quoi ?

La question le surprend. Il n'imaginait pas être intéressant, surtout comparé à une pirate. Pourtant, Aélya s'intéresse à son histoire ? Bien.
C'est avec un grand sourire et une naïveté toute aussi grande qu'il répond :

-Je cherche les autres mondes !

Se rendant alors compte que c'est un peu brutal, il reprend :

-Euh... en fait, je suis né sur Minos. Dans un village au nord, je ne sais plus comment il s'appelle... C'est un village d'Aniformus qui vit éloigné du reste du pays. C'est pour ça que je parle du monde extérieur, parce que je n'ai jamais connu que ça, le village et le bois environnant. Mais quand Maman est morte, je suis parti. Ils m'aimaient pas beaucoup, là-bas, il faut dire. C'est à cause de Papa. C'était un Voyageur de passage et ça a pas plu à la tribu... enfin, au village.

Sans même remarquer à quel point son explication est décousue, il boit un grand verre d'eau avant de poursuivre :

-Quand j'ai lu le carnet de Papa, j'ai vu qu'il avait entendu parler d'univers différents du notre. Ça m'a intrigué, alors je me suis dit que je pouvais commencer par là.

Il s'arrête un instant. Selon lui, c'est bien résumé. Selon lui.

-Dites... euh, dis, tu en as entendu parler, toi, des autres univers ? Je ne sais même pas si ça existe pour de vrai, en fait...

Zel observe un bout de saucisson tout en parlant. Ce serait du cannibalisme, d'en manger ?

_________________
Character theme : https://www.youtube.com/watch?v=K3uxxpsbVgA

Et n'oubliez pas : je suis le Sky-Pig !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aëlia Merirosvo

avatar

Messages : 317
Date d'inscription : 12/02/2012
Age : 28
Localisation : En mer, toujours, sur l'Envolée, peut-être pas pour toujours.

Votre personnage et ses relations
Âge: 26 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: La fête des fous [Fête du Couronnement]   Ven 11 Aoû - 12:57

Les … autres mondes ?
Aëlia marqua un certain temps d’arrêt. Zel l’avait jusque-là écoutée attentivement, semblant presque fasciné, et elle s’était dit qu’il n’avait pas dû beaucoup sortir de chez lui. Mais ça, elle ne s’y attendait pas. Vraiment pas.
Puis il se lança dans une explication où Aëlia dut remplir les vides et recoudre les morceaux. Ceci dit, c’est pas comme si elle n’était pas habituée, à force d’écouter, et de comprendre, les récits de gens ivres –c’était souvent là qu’ils avaient eu les meilleures pistes vers des trésors, d’ailleurs ! Elle finit donc par comprendre, en gros, là où il voulait en arriver. Il venait d’un village isolé, qui n’avait pas apprécié que sa mère copule avec un étranger et qui en faisait porter le chapeau à la preuve vivante de cette faute. Preuve qui avait récupéré des carnets de son père où celui-ci avait consigné des informations sur d’autres univers. Et lui-même avait décidé de partir à leur recherche.
Par contre, elle n’avait pas compris que le père était un Voyageur avec un V majuscule.
Il lui demanda si elle savait quoi que ce soit sur ces univers, et elle secoua la tête en négatif.

- Nowpe, désolée.

Puis elle fit une pause, et réfléchit un instant. Garmyr, l’autre personne dont il lui avait parlé, Kyril, Odéline, la femme au dragon croisée chez les Belgan, le type avec un robot dont lui avait parlé Odéline, l’Ombre des légendes … N’était-il pas possible que … ?
Elle se racla la gorge, s’éclaircit la voix.

- En fait … En fait c’est peut-être possible.

Se rendant vite compte que faire moins clair était surement impossible, elle tenta de rassembler ses idées en un truc plus logique, et échoua.

- Mmh, désolée, ce n’est pas très clair non plus pour moi. Mais en gros, j’ai sûrement connu, ou entendu parler, des gens venant d’autres univers. Ils ne m’en ont jamais clairement parlé mais … mais ce serait possible.

Elle soupira.

- Je connais une fille tombée du ciel, sans heurts ni mémoire, mais avec des pouvoirs assez incroyables, et par elle, j’ai rencontré une femme avec un petit dragon, un renard à plusieurs queues qui cherchait un bateau volant coincé dans des montagnes, pour rentrer « chez lui ».

Elle avait marqué les guillemets avec les doigts.

- Elle m’a parlé, un jour, d’un homme aux cheveux bleus, avec un robot, qui semblait perdu chez nous. J’ai aussi connu un homme qui, après un certain nombre d’aventures, a pu transporter avec lui une porte donnant sur un cimetière, où il pouvait accéder de n’importe où. Et lui m’a parlé d’un être qui vivait dans une bibliothèque portable qui se matérialisait pour guider les gens qui en avaient besoin …

Elle fit une pause.

- Et puis tu as dû entendre parler de l’Ombre … On ne sait rien dessus, et si elle a vraiment existé, alors, pourquoi pas ?

Elle soupira, et passa une main sur son visage.

- C’est tout ce que je sais.

Elle lui sourit.

- C’est pas grand-chose, hein ? et les questionner risque d’être compliqué. La seule que je peux contacter n’a pas de mémoire de ce qu’il lui est arrivé avant d’atterrir dans le salon de son futur mari. Je ne suis pas sûre qu’elle puisse t’aider, mais … on pourra essayer. Mais là, le bateau est dans la glace, et on a une expédition de prévue, et j’ai rien pour nous téléporter, je peux pas trop t’aider.

Elle prit un morceau de saucisson.

- T’en veux ?

Elle mangea son bout puis :

- Et toi tu sais quoi sur ces univers ? Et t’es pas trop perdu, loin de chez toi ? Et enfin … T’es pas bien gros, tu veux partir en expédition avec nous ? Elle devrait durer quelques mois, mais on pourra te poser quelque part si tu veux plus naviguer. Ça te permettrait de voir du pays, de parler à des gens, d’apprendre pas mal de choses, de pas être entièrement tout seul dehors et t’es pas bien gros, tu vas pas des masses nous embêter, et si finalement t’es pas aussi gentil que t’en as l’air on aura pas trop de mal à te neutraliser.

L’idée lui était venue en lui parlant.

_________________
Malgré toutes ces bouteilles de rhum,
Tous les chemins mènent à la dignité,
Je te retrouverai, c'est sûr:
J'ai besoin de toi pour vivre
C'est une question d'équilibre
Quand t'es parti ça m'a coupé les voiles
Depuis les tréfonds m'appellent

Aëlia Merirosvo

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xerxès Adam
La Vampire qui habite dans une cave
avatar

Messages : 213
Date d'inscription : 11/11/2010
Age : 21

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: La fête des fous [Fête du Couronnement]   Dim 13 Aoû - 20:33

Un rot sonore résonna dans la pièce, puis un son chuintant commença à s'échapper des lèvres du Darah endormi. En continu

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
La fête des fous [Fête du Couronnement]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La fête des fous [Fête du Couronnement]
» ILS SONT DEVENUS FOUS! Est-ce que je mène une campagne contre Aristide au Forumh
» Soyons fous ;D
» Ils sont fous ces Suisses !!!!
» Les records du monde les plus fous...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elysion :: Eaque :: Hypnos :: Port-
Sauter vers: