Partagez
Aller en bas
avatar
Chevalier aux pieds fumants
Messages : 474
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 29

Votre personnage et ses relations
Âge: 27 ans
Infos:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Une Belle randonnée [Beldura Glow, Libre]

le Jeu 1 Juin - 21:41
Sorga claudiquait dans les couloirs du Palais, courbé vers l'avant et s'appuyant sur sa lance qui lui servait désormais de canne.
Il était resté plus longtemps que prévu au Palais, repoussant sans cesse le jour de son départ malgré son corps qui s'affaiblissait doucement, malgré cette fatigue généralisée qui se faisait de plus en plus présente.
Cette fois, il avait pris sa décision ; il partirait dans les jours suivants.
Il devait partir rapidement, sinon il craignait de ne plus avoir la force nécessaire pour arriver à destination.

Il avait déjà rassemblé soigneusement ses quelques affaires, envoyé plusieurs lettres, acheté ce qu'il fallait pour le voyage, et plus encore...

Il se demandait si la Reine pourrait vraiment l'accompagner. Si elle voudrait seulement l'accompagner.
Il l'espérait, même s'il sentait bien que c'était un vœu égoïste de sa part que de vouloir infliger cette épreuve à Beldura.
Seulement, il ne voulait pas faire ce voyage seul, sachant ce qui l'attendait une fois arrivé à destination. Il avait peur, toujours, mais s'était résigné à faire ce qu'il fallait pour espérer partir sereinement le moment venu.
Et... cela serait sa dernière chance de montrer à son amie l'endroit où il avait grandi, Héraclès, la demeure de sa famille...

La respiration sifflante après sa marche, il ouvrit finalement la porte de la bibliothèque où Beldura et lui avaient pris l'habitude de se retrouver entre deux réunions de la monarque, pour discuter en toute simplicité ou lire en silence.
C'était un endroit calme, où l'homme-lézard aimait venir poser ses vieilles écailles.
Il s'assit dans un des fauteuils, inspira et expira à fond, gratta d'une griffe ses écailles craquelées couleurs charbon avant de prendre un livre au hasard et de le survoler, attendant l'arrivée de la Reine.

_________________
Le désir de protéger est comme une flamme.
Qui réchauffe l'âme en temps de paix.
Qui s'embrase à la moindre menace.
Qui pourrait incinérer même le ciel pour défendre l'être aimé.
Ne laissant que des cendres.


Spoiler:
avatar
Flamboyante reine de Minos effrayée
Messages : 441
Date d'inscription : 28/05/2011
Age : 25
Localisation : Au Palais de Minos

Votre personnage et ses relations
Âge: 22 ans.
Infos:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Une Belle randonnée [Beldura Glow, Libre]

le Dim 11 Juin - 16:26
Cela faisait quelques semaines déjà que Sorga était revenu au palais. Beldura essayait, bien évidemment, de profiter au maximum de sa présence, et de lui donner tout ce dont il avait besoin, ou qui pouvait lui faire plaisir. Elle essayait de le voir le plu possible dans les trous de son emploi du temps officiel, délaissant d’ailleurs quelque peu Isaac, qui en devenait jaloux.
Ils s’étaient d’ailleurs disputés très violemment lorsqu’elle lui avait annoncé son projet d’accompagner son ami sur Héraclès, chez lui, pour ce qui s’annonçait être son dernier voyage. Isaac, sans proposer pour autant de l’accompagner, avait tenté de, non pas l’en dissuader, mais lui interdire de faire ce voyage. Beldura avait alors fait preuve d’une force d’esprit jusque-là insoupçonnée et insoupçonnable, et lui avait tenu tête, jusqu’à ce que, furieux, il abandonne l’idée de la faire changer d’avis. Elle n’abandonnerait pas Sorga, sous aucun prétexte. Sa relation à Isaac les avait déjà assez éloignés pour qu’elle n’accepte plus que cela se reproduise.
Ainsi, depuis, c’était un peu froid entre eux. Il ne lui adressait presque plus la parole, et ne tentait plus de la toucher, ou presque. Elle ne le forçait pas, se disant qu’il reviendrait de lui-même lorsqu’il en aurait assez, et taisant sa souffrance et as tristesse, ainsi que sa peur. Ce n’était pas facile, mais cela lui semblait essentiel. Aussi, elle se taisait.
Ce jour-là, après sa réunion hebdomadaire, elle allait rejoindre Sorga dans la bibliothèque ; évidemment, ses conseillers et ses ministres savaient qu’elle risquait de partir bientôt, et pour un temps indéterminé et indéterminable. S’ils en avaient été contrariés, leur réaction avait été bien moins violente que celle d’Isaac, et les modalités relatives à son absence étaient déjà, bien évidemment arrangées et prêtes à être appliquées. Les femmes de chambre lui avaient même préparé un sac de voyage, qu’elle leur avait fait réduire au moins dix fois. Peut-être même vingt …
En tous cas, à ce moment précis, elle se dirigeait tranquillement vers la bibliothèque, où elle était sûre de trouver son ami, dans un bruissement de tissus. Elle ouvrit, et vit Sorga, es écailles charbon craquelées, assis dans un fauteuil. Cette couleur lui faisait mal au cœur à chaque fois qu’elle la voyait. Se mordant al joue un instant pour ne pas pleurer, elle le rejoignit, et s’assit en face de lui, souriante finalement.

- Bonjour ! Ça va aujourd’hui ? qu’est-ce que tu lis ?

Sa voix était douce.

_________________
Je crains la nuit, les rues, le jour et les gens, la pluie, les éclairs et les chats noirs
Je crains les promesses et les serments, les cris, les mots séduisants
Je crains les saints, le mal et le bien
Je crains le monde et ses lois
Soudain je sursaute en ne croisant qu´un miroir
Mais n´ai-je peur que de moi?

Beldura Glow


avatar
Chevalier aux pieds fumants
Messages : 474
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 29

Votre personnage et ses relations
Âge: 27 ans
Infos:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Une Belle randonnée [Beldura Glow, Libre]

le Dim 2 Juil - 23:31
Absorbé par sa lecture, Sorga ne réagit à la présence de la Reine que lorsque sa voix douce lui parvint aux oreilles. Il eut un léger sursaut en relevant les yeux, avant de sourire en la découvrant assise en face de lui.

- Navré, j'étais plongé dans ma lecture.
Bonjour Beldura ! Ça va, ça va. Un peu fatigué, mais ça va. Et toi ? La réunion s'est bien passée ?


Avant de répondre à sa dernière question, il baissa les yeux quelques secondes pour examiner le ivre posé sur ses genoux. Le refermant, il en dévoila la couverture, toute simple, portant le titre "le Bar du Tisseur".
L'homme-lézard se gratta le menton :

- Je l'ai pris par hasard, il m'inspirait. L'action se passe dans un bar. J'ai déjà dû le lire il y a longtemps, car les personnages me semblent tous familiers. Enfin...

Il ramena son regard vers la Reine, attendant avec un sourire sa réponse.

_________________
Le désir de protéger est comme une flamme.
Qui réchauffe l'âme en temps de paix.
Qui s'embrase à la moindre menace.
Qui pourrait incinérer même le ciel pour défendre l'être aimé.
Ne laissant que des cendres.


Spoiler:
avatar
Flamboyante reine de Minos effrayée
Messages : 441
Date d'inscription : 28/05/2011
Age : 25
Localisation : Au Palais de Minos

Votre personnage et ses relations
Âge: 22 ans.
Infos:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Une Belle randonnée [Beldura Glow, Libre]

le Mer 19 Juil - 22:40
Elle secoua la main à sa question. Les réunions se passaient (presque) toujours bien, mais elle n’y prenait aucun plaisir. Il lui tardait toujours que ce soit terminé. La mention de la fatigue de Sorga l’interpella, sans qu’elle ne le relève. Elle savait ce à quoi c’était dû. C’était ce pourquoi il était là, ce pourquoi il était gris, ce pourquoi elle était près de lui, et ce pourquoi elle cauchemardait et avait envie de pleurer bien trop souvent. Elle lui sourit.

- Oh ! C’est intéressant ! Je ne l’avais jamais remarqué, il faudra que je le lise. C’est bien écrit ? Qu’est-ce que ça raconte ?

Elle se servit un verre.

- Tu en veux ?

Elle tenait à la main une carafe ouvragée, où flottaient des tranches de citron dans de l’eau fraîche.

- Tu as prévu quoi pour aujourd’hui ? Lecture toute la journée ?

Ses yeux brillaient, et elle souriait. Tout au fond d’elle, elle pressentait une réponse négative, même si elle espérait de tout son cœur qu’il veuille encore rester là longtemps.

_________________
Je crains la nuit, les rues, le jour et les gens, la pluie, les éclairs et les chats noirs
Je crains les promesses et les serments, les cris, les mots séduisants
Je crains les saints, le mal et le bien
Je crains le monde et ses lois
Soudain je sursaute en ne croisant qu´un miroir
Mais n´ai-je peur que de moi?

Beldura Glow


avatar
Chevalier aux pieds fumants
Messages : 474
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 29

Votre personnage et ses relations
Âge: 27 ans
Infos:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Une Belle randonnée [Beldura Glow, Libre]

le Dim 30 Juil - 22:52
- Oh ça ressemble plus à un essai qu'à un roman en fait. L'auteur y réfléchit sur la nature de son travail de façon assez poétique, mais j'ai du mal à me concentrer sur la lecture aujourd'hui. Je me souviens juste qu'il y a un numéro d'équilibriste à un moment...

Il reposa le livre sur la table, accepta l'offre de boisson de Beldura en la remerciant - s'amusant un peu de se voir servir par la souveraine, lui, l'ancien domestique - et prit le temps de boire avant de répondre, d'une voix rendue hésitante :

- Non, pas toute la journée. J'aimerais... te demander ; est-ce que... tu veux toujours m'accompagner jusqu'à Héraclès ?

Il n'aimait pas vraiment avoir le rôle de celui qui mettait une mauvaise ambiance, surtout avec Beldura, mais il devait le faire, pour cette fois.
Et il valait mieux le faire vite, sans tourner autour du pot, après tout.

_________________
Le désir de protéger est comme une flamme.
Qui réchauffe l'âme en temps de paix.
Qui s'embrase à la moindre menace.
Qui pourrait incinérer même le ciel pour défendre l'être aimé.
Ne laissant que des cendres.


Spoiler:
avatar
Flamboyante reine de Minos effrayée
Messages : 441
Date d'inscription : 28/05/2011
Age : 25
Localisation : Au Palais de Minos

Votre personnage et ses relations
Âge: 22 ans.
Infos:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Une Belle randonnée [Beldura Glow, Libre]

le Lun 31 Juil - 17:19
Elle lui sourit, et but son verre, alors qu’il lui parla du livre qu’il lui lisait actuellement. Pourtant, tout cela sembla se suspendre lorsqu’il lui posa la fameuse question.
Elle eut la sensation de sentir son cœur dégringoler tout le long de son buste. Tomber, tomber, et faire un sonore cling en touchant le sol, et en se fissurant. Il lui était impossible d’ignorer ce que cela sous-entendait. S’il lui demandait ça, c’est qu’il voulait partir. Et s’il voulait partir, c’’était qu’il se sentait faiblir, et bientôt … Non, elle se refusait à formuler ceci, même en pensée. Ses yeux s’étaient mis à briller.

- O … Oui.

Elle avait balbutié, mais elle était sûre d’elle. Son sac était déjà prêt de toute manière. Depuis longtemps. Et elle s’était déjà disputée avec Isaac à ce sujet. Lorsqu’il comprendrait que cela était imminent, le conflit allait sûrement revenir sur la tapis, mais ce n’était pas grave. La jalousie maladive de son conjoint ne l’empêcherait pas d’accompagner son ami.
Elle tendit la main, prit celle de Sorga, qu’elle pressa, et sourit doucement.

- Oui.

_________________
Je crains la nuit, les rues, le jour et les gens, la pluie, les éclairs et les chats noirs
Je crains les promesses et les serments, les cris, les mots séduisants
Je crains les saints, le mal et le bien
Je crains le monde et ses lois
Soudain je sursaute en ne croisant qu´un miroir
Mais n´ai-je peur que de moi?

Beldura Glow


avatar
Chevalier aux pieds fumants
Messages : 474
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 29

Votre personnage et ses relations
Âge: 27 ans
Infos:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Une Belle randonnée [Beldura Glow, Libre]

le Mar 8 Aoû - 0:59
Sorga s'en voulut bel et bien en voyant le visage de Beldura se décomposer, ses yeux se mettre à briller alors qu'elle semblait penser à toutes les implications de sa demande. Elle parvint à se reprendre, et répéta son "oui" d'une façon bien plus affirmée, en lui prenant la main.
Reconnaissant, l'homme-lézard ne put que sourire à son tour.

- Merci Beldura.

Il se sentait à la fois soulagé et honteux, car il savait l'impact qu'avait sa demande auprès de la machine d'Etat.
Pour se rassurer et rassurer aussi les conseillers, il avait planifié un itinéraire précis à l'avance, et annoncé que le voyage durerait tout au plus quatres jours, sans lieux plus dangereux que nécessaires, ni longue marche épuisante pour Beldura ou lui-même.

- Je suis navré de prévenir aussi tardivement mais, j'aimerais partir dans les prochains jours. Pas demain, trop tôt sûrement pour que tu puisses me suivre. Après-demain serait parfait, mais si c'est encore trop tôt, je pourrai attendre encore un peu...

Un peu, mais plus trop longtemps...
Le sous-entendu était encore trop facilement lisible, aussi Sorga demanda à Beldura :

- Je pensais commencer par aller faire un to,ur du côté de la boutique de fleurs que tu avais, avant d'être nommée Reine. Tu voudrais bien me la montrer ? Elle est à Albus, si je me souviens bien, c'est ça ?

_________________
Le désir de protéger est comme une flamme.
Qui réchauffe l'âme en temps de paix.
Qui s'embrase à la moindre menace.
Qui pourrait incinérer même le ciel pour défendre l'être aimé.
Ne laissant que des cendres.


Spoiler:
avatar
Flamboyante reine de Minos effrayée
Messages : 441
Date d'inscription : 28/05/2011
Age : 25
Localisation : Au Palais de Minos

Votre personnage et ses relations
Âge: 22 ans.
Infos:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Une Belle randonnée [Beldura Glow, Libre]

le Ven 11 Aoû - 12:07
Elle eut un sourire qui voulait dire « De rien », et écouta ce qu’il avait à lui dire. L’idée de partir rapidement ne l’effrayait pas. C’était ce qu’elle avait envisagé de toute manière. Elle savait que lorsque Sorga lui parlerait de leur départ, il faudrait agir vite. C’était pour cela, que tout était déjà prêt, et qu’elle s’était déjà disputée avec Isaac, en quelque sorte. Elle lui sourit donc, prête à lui répondre, mais il continua. Elle retint un frisson à l’idée de ce que sous-entendait le léger silence après le un peu, le « pas trop longtemps » dissimulé, celui qui lui donnait envie de pleurer. Elle retenait ses larmes face à lui, mais était une fontaine dès que plus personne ne pouvait la voir. Même Aurore ne voyait pas ses larmes. Elle faisait face seule à l’idée de la perte de son premier ami, de son seul ami.
Sa seconde demande la surprit cependant. Sa … boutique de fleurs ? Existait-elle encore seulement ?

- Oui, si tu veux … Mais tu sais, c’était très modeste et … Et je ne suis pas sûre qu’elle existe encore. Ce doit être une maison normale maintenant. Mais oui, c’était à Albus. On pourra y aller dès demain si tu veux. Tout est prêt pour mon départ, ici. Je règlerai les derniers détails cette après-midi, et ce soir, et on pourra partir au matin, si tu veux.

Elle avait entendu sa voix se serrer un peu. Elle savait que le retour serait plus difficile que l’aller. A l’aller, il serait là. Elle chassa cette idée de son esprit, et lui sourit.

_________________
Je crains la nuit, les rues, le jour et les gens, la pluie, les éclairs et les chats noirs
Je crains les promesses et les serments, les cris, les mots séduisants
Je crains les saints, le mal et le bien
Je crains le monde et ses lois
Soudain je sursaute en ne croisant qu´un miroir
Mais n´ai-je peur que de moi?

Beldura Glow


avatar
Chevalier aux pieds fumants
Messages : 474
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 29

Votre personnage et ses relations
Âge: 27 ans
Infos:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Une Belle randonnée [Beldura Glow, Libre]

le Mer 16 Aoû - 23:57
L'homme-lézard ne cacha pas sa surprise lorsque Beldura lui dit que tout était déjà prêt, et qu'ils pourraient partir dès demain !

- Je... hmmm... Ne va pas courir non plus hein ! Je ne suis pas si pressé... je voulais profiter de la météo clémente des prochains jours, surtout, histoire de commencer ce voyage par Albus. Je n'y suis encore jamais allé, alors c'était l'occasion. Et... j'aimerais vraiment voir ton ancienne boutique.

Il lui sourit, et quelques secondes s'écoulèrent avant qu'il affiche soudainement l'expression de quelqu'un qui vient d se rappeler qu'il vient de laisser son bébé sur le feu avec l'eau du bain de mamie. (lul)

- Ha ! Si on part demain, il faut que j'envoie plusieurs lettres alors ! Je dois prévenir une connaissance que nous arriverons dans quelques jours. Si Dame chance veut bien, elle les recevra avant qu'on arrive devant sa porte. Ça ne te dérange pas si je te laisse un moment ?

Sorga termina son verre d'eau pour se donner du courage, avant de se lever avec difficulté en grommelant. Il avait laissé sa lance-canne dans un coin, et regrettait de ne pas l'avoir eu à portée de main pour l'aider à se lever !
Il eut un sourire d'excuse pour Beldura, attendant sa réponse.

_________________
Le désir de protéger est comme une flamme.
Qui réchauffe l'âme en temps de paix.
Qui s'embrase à la moindre menace.
Qui pourrait incinérer même le ciel pour défendre l'être aimé.
Ne laissant que des cendres.


Spoiler:
avatar
Flamboyante reine de Minos effrayée
Messages : 441
Date d'inscription : 28/05/2011
Age : 25
Localisation : Au Palais de Minos

Votre personnage et ses relations
Âge: 22 ans.
Infos:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Une Belle randonnée [Beldura Glow, Libre]

le Sam 19 Aoû - 18:32
Elle eut un rire un peu bref, un peu gêné, lorsqu’il lui dit ne pas être pressé. A vrai dire, il l’était peut-être plus qu’il ne l’admettait. Et elle, elle avait peut-être aussi envie de quitter le palais ; Enfin. Evidemment, le voyage était fait pour des raisons qui ne l’enchantaient pas, et sa finalité lui donnait envie de se terrer sous terre. Mais depuis tant d’années à présent, qu’elle était reine, jamais elle n’était partie du Palais seule, enfin, sans escorte. Sauf lorsqu’Isaac l’avait kidnappée. Et justement cet épisode-là avait relancé ces envies d’évasion, de solitudes. Pas de voir le monde, non, Beldura Glow était trop peureuse pour aimer voyager. Mais être seule sans pression, sans escorte, sans dames de compagnie, sans mission. Echapper aux regards, aux murmures. Elle étouffa un tremblement dans ses mains en le voyant se lever. Elle n’avait pas régi assez vite pour l’aider, et n’aurait pas été sûre d’en être capable, ni qu’il ait accepté cette aide.

- Oui, évidemment, vas-y !

Elle lui sourit.

- Je t’attends ici.

Elle eut une hésitation.

- Tu … veux que je t’aide ? Que je t’amène ton bâton, ou qu’on aille ensemble le chercher ?

Sa voix n’était pas très assurée.

_________________
Je crains la nuit, les rues, le jour et les gens, la pluie, les éclairs et les chats noirs
Je crains les promesses et les serments, les cris, les mots séduisants
Je crains les saints, le mal et le bien
Je crains le monde et ses lois
Soudain je sursaute en ne croisant qu´un miroir
Mais n´ai-je peur que de moi?

Beldura Glow


avatar
Chevalier aux pieds fumants
Messages : 474
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 29

Votre personnage et ses relations
Âge: 27 ans
Infos:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Une Belle randonnée [Beldura Glow, Libre]

le Dim 10 Sep - 21:00
Pendant un instant, Sorga songea à refuser simplement l'aide de la Reine, comme choqué à l'idée d'être assisté ainsi par la monarque. Heureusement, il retint la phrase de refus qui menaçait sortir de sa gorge, pour se reprendre, et rire de lui-même un instant. Cela faisait longtemps qu'il n'était plus le domestique personnel de la Reine de Minos, et pourtant...

- Ha ! Le costume de majordome dépeint à la longue, même sur les écailles. Merci pour ton aide, mais ma "canne" est juste là. Par contre...

Il laissa sa phrase en suspens le temps d'aller récupérer sa lance qu'il avait laissé appuyée contre le mur à côté de la porte d'entrée. L'arme antique semblait peu adaptée pour l'usage qu'il en faisait, même s'il avait enveloppé la lame dans un tissu rouge - un dernier vestige de son costume de carnaval -  pour en diminuer la dangerosité. Il n'avait jamais trouvé de magasin où acheter une vraie canne, de toute façon...
Appuyé sur sa lance donc, il se tourna pour faire face à Beldura, et lui sourire :

- Je te propose de venir avec moi s'occuper d'envoyer ces lettres, si tu veux. On pourra en profiter pour passer par les jardins. J'ai cru comprendre que les jardiniers avaient terminé une nouvelle zone, c'est vrai ?

_________________
Le désir de protéger est comme une flamme.
Qui réchauffe l'âme en temps de paix.
Qui s'embrase à la moindre menace.
Qui pourrait incinérer même le ciel pour défendre l'être aimé.
Ne laissant que des cendres.


Spoiler:
avatar
Flamboyante reine de Minos effrayée
Messages : 441
Date d'inscription : 28/05/2011
Age : 25
Localisation : Au Palais de Minos

Votre personnage et ses relations
Âge: 22 ans.
Infos:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Une Belle randonnée [Beldura Glow, Libre]

le Mer 20 Sep - 19:50
Elle eut un rire bref, un peu gêné aussi alors qu’il allait récupérer sa lance ornée d’un bout de tissu rouge -si elle avait bonne mémoire, c’était le cas depuis le Carnaval où il l’avait gentiment soustraite à la foule. Lorsqu’il lui proposa d’aller aux jardins, elle lui sourit.

Oh, avec plaisir. c’est vrai, oui. Tu verras, ils ont fait un travail impressionnant. J’avais envie d’une zone où il soit plus facile de se cacher, avec des plantes comme on en voit dans les livres botaniques, tu sais, les exotiques de l’Ancien Monde, et où on puisse facilement cueillir les fruits sur les arbres. C’est très réussi je trouve, mais tu me diras ce que tu en penses.

Elle lui ouvrit la voie vers cette zone précise.


_________________
Je crains la nuit, les rues, le jour et les gens, la pluie, les éclairs et les chats noirs
Je crains les promesses et les serments, les cris, les mots séduisants
Je crains les saints, le mal et le bien
Je crains le monde et ses lois
Soudain je sursaute en ne croisant qu´un miroir
Mais n´ai-je peur que de moi?

Beldura Glow


avatar
Chevalier aux pieds fumants
Messages : 474
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 29

Votre personnage et ses relations
Âge: 27 ans
Infos:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Une Belle randonnée [Beldura Glow, Libre]

le Jeu 19 Oct - 22:17
Le duo ainsi formé partit en direction des jardins.
Malgré la démarche claudicante de Sorga - et les deux trois personnes qui les arrêtèrent le temps de saluer la Reine -  le trajet fut rapide.
L'homme-lézard ayant profité d'un bureau pour s'équiper en papier pour ses lettres, le projet de la journée s'en voyait simplifié et heureusement, car la nouvelle partie des jardins valait le coup de s'y attarder !
Après une arche végétale et un panneau demandant avec humilité de faire attention et de ne pas porter trop d'attention au résultat car pas encore définitif, ils pénétrèrent dans la nouvelle enclave au milieu des jardins, comme on pénétrait dans un autre lieu en passant un portail.

Sorga sentit d'abord l'incroyable moiteur de l'air, et ne put réprimer un soupir de contentement devant cette sensation de chaleur bienvenue ; il restait un être à sang-froid après tout, alors ce genre de différences de température ne pouvait que lui plaire.
Puis vinrent les odeurs : celles des milliers de plantes alentours, des fleurs exotiques, des feuilles, des lianes, des bassins abritant autant de faune que de flore...
Les parfums entêtants se mélangeaient les uns aux autres, mais sans devenir désagréables ou trop concentrés pour son odorat. Ils se découvraient les uns à la suite des autres, par couches successives, comme une symphonie parfaitement orchestrée, si bien que l'homme-lézard se demandait s'il n'y avait pas des Augmentés parmi les jardiniers.
Un chemin serpentait entre différents "tableaux" végétal, offrant à chaque fois un nouvel émerveillement de couleurs et de formes.

- Wow.

Son éloquence le surprit, si bien que Sorga se mit à rire tout seul.

- J'ai l'impression d'être de retour à Crannsliabh. C'est vraiment magnifique. J'avais vu l'activité des travaux ces dernières semaines, mais je suis quand même surpris du résultat ! Tu as dit que ces plantes reproduisent celles de la Vieille Terre c'est ça ?

Discutant et commentant ce qu'ils voyaient, ils finirent par s'arrêter sur un banc qui semblait avoir été posé là exprès pour l'occasion (Ha !) et l'homme-lézard en profita pour écrire en quelques minutes les lettres qu'il lui faudrait envoyer : la première, pour Esteban, le propriétaire de l'auberge à Crannsliabh, pour rapatrier son armure et sa hache. La deuxième, pour la guérisseuse qui habitait à Héraclès, pour la prévenir du rapatriement de son armure et de sa hache dans les jours qui allaient suivre, et de leur arrivée prochaine.
Que du très formel donc, le reste ayant déjà été préparé à l'avance par ses soins.
Rangeant les lettres terminées, il inspira et expira à fond, se gorgeant de la chaleur et des parfums alentours.

- J'aurais pu vivre dans un endroit comme celui-ci.

Il sourit, un peu distraitement.

_________________
Le désir de protéger est comme une flamme.
Qui réchauffe l'âme en temps de paix.
Qui s'embrase à la moindre menace.
Qui pourrait incinérer même le ciel pour défendre l'être aimé.
Ne laissant que des cendres.


Spoiler:
avatar
Flamboyante reine de Minos effrayée
Messages : 441
Date d'inscription : 28/05/2011
Age : 25
Localisation : Au Palais de Minos

Votre personnage et ses relations
Âge: 22 ans.
Infos:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Une Belle randonnée [Beldura Glow, Libre]

le Jeu 26 Oct - 16:27
Beldura emboîta le pas à Sorga, se calant sur son rythme, assez lent avouons-le. Ils furent parfois interrompus dans leur progression, mais elle fut presque étonnée du peu de personnes qui tenaient à la saluer.
A leur rythme, ils arrivèrent au nouvel espace des jardins, inauguré peu avant. C’était une partie qui lui plaisait vraiment, et à laquelle elle avait porté une attention toute particulière, utilisant son court passé de fleuriste afin de choisir les plantes et leur disposition. Les jardiniers peaufinaient les derniers détails, mais une fois les insectes ajoutés, ce serait prêt. Leur nouvelle mission résidait dans un agrandissement du potager royal, que Beldura voulait plus fourni, et avec des variétés plus originales. Ils devisèrent un moment en contemplant les plantes et l’environnement, qui, elle le lui confirma, reproduisaient celles de la Vieille Terre; afin de pouvoir donner naissance à cette partie incroyable des jardins, elle avait lu des dizaines et des dizaines de livres et de traités anciens, s’était usé les yeux sur des schémas illisibles, et trituré le cerveau pour comprendre des annotations presque effacées. Un travail réellement formidable avait été fait, et elle en était fière. Elle avait d’ailleur félicité mille fois tous ceux qui y avaient travaillé. Au bout d’un moment, ils s’assirent sur un banc, et Sirga rédigea ses lettres. Pendant ce temps, elle écouta le bruit de l’eau et du vent, yeux mi-clos, étrangement apaisée. Si Crannsliabh ressemblait à cela, elle voulait bien y partir …
Il mentionna ensuite qu’il aurait pu vivre ici. Elle rit.

Ah ? Tu t’y sens bien ?

Et ainsi, la conversation reprit son cours, jusqu’à ce que l’on sonne l’heure du dîner, ce qui al fit sursauter. Elle n’avait pas vu passer le temps. Et ainsi, ils partirent manger, afin de prendre des forces pour le départ du lendemain.
La nuit de Beldura fut, il faut l’admettre, assez froide: Isaac, en colère, rentra tard et resta mutique. Ils dormirent chacun d’un côté du lit, et elle eut du mal à trouver le sommeil, trempant silencieusement son oreiller de larmes à la perspective de ce qui l’attendait et au constat de la distance régnait entre son compagnon et elle-même.
Le soleil n'était pas levé depuis bien longtemps lorsque, vêtue d’une robe ample et discrète, surmontée d’un manteau léger à capuche permettant de dissimuler son visage, ses cheveux noués, elle rejoignit Sorga à l’endroit convenu, prête à partir, le ventre plein d’un petit déjeuner gargantuesque. Un sac à l’épaule, elle paraissait étrangement plus jeune. Elle lui fit la bise, puis déclara:

Nous y allons quand tu veux. Je suis prête, et eux aussi. Ils ont toutes les consignes pour se débrouiller sans moi.

Elle désigna d’un geste vague les fenêtres derrière elle, où on pouvait distinguer quelques visages curieux.


[J’ai beaucoup ellipsé, je peux modifier si tu veux Wink ]

_________________
Je crains la nuit, les rues, le jour et les gens, la pluie, les éclairs et les chats noirs
Je crains les promesses et les serments, les cris, les mots séduisants
Je crains les saints, le mal et le bien
Je crains le monde et ses lois
Soudain je sursaute en ne croisant qu´un miroir
Mais n´ai-je peur que de moi?

Beldura Glow


avatar
Chevalier aux pieds fumants
Messages : 474
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 29

Votre personnage et ses relations
Âge: 27 ans
Infos:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Une Belle randonnée [Beldura Glow, Libre]

le Ven 10 Nov - 1:27
L'après-midi passa rapidement ainsi, à discuter avec Beldura dans les jardins.
Trop rapidement, lui semblait-il.
Le sursaut de la Reine à la sonnerie de la cloche annonçant le dîner fit sourire l'homme-lézard ; lui avait été conditionné pendant ses années de service à sentir à l'avance ce genre de rituels quotidiens rythmant la vie du Palais. Il lui semblait d'ailleurs avoir mangé en même temps que les domestiques du Palais... pendant son séjour à Crannsliabh.
C'était donc l'heure de quitter les jardins et, après un repas partagé avec Beldura et ses conseillers proches, ils se souhaitèrent bonne nuit.

Pourtant, Sorga ne partit pas se coucher tout de suite.
Il se promena dans les couloirs du Palais pendant un moment, discutant avec ceux qui le croisaient et le reconnaissaient. Après des années passées auprès de la Reine, il faisait quasiment partie des meubles, pour ainsi dire, et son état affaibli n'avait échappé à personne.
Après avoir reçu ainsi plusieurs mots de sympathie, l'homme-lézard en eut assez et rejoignit le sommet de la tour qu'il utilisait pour ses bains de soleil matinaux, en passant par un accès normalement réservé aux domestiques. Une fois que sa respiration reprit un rythme normal, il put goûter à la vue véritablement sublime d'Elysée sous un ciel nocturne d'été.
Et quelle vision !
De jour, la capitale minosienne était déjà très belle, car harmonieuse, propre et mieux organisée que la cosmopolite Hypnos ou Cruor et sa dichotomie entre quartiers riches et pauvres.
De nuit, les éclairages publics et privés sublimaient le tout, faisant ressortir le blanc des bâtiments et la largeur des boulevards. La lumière de la ville n'occultait pas celle des étoiles, qui restaient visibles presque comme en campagne et Sorga, perché dans l'obscurité en haut de sa tour, était comme suspendu entre ciel et terre, entre deux mondes...

Pris de vertige, il s'agrippa plus fort à la balustrade et baissa les yeux vers le Palais.
Ce dernier avait de quoi rivaliser avec la ville qu'il jouxtait, et avec le ciel étoilé également. Les innombrables fenêtres étaient toutes éclairées, laissant entrevoir la vie qui y régnait, les jardins intérieurs, les lampions qui illuminaient les jardins extérieurs, les tours, les coupoles, les différentes ailes, gracieuses, digne des plus belles créations en matière d'architecture. Et pourtant, c'était un Palais à taille humaine, fait pour rester agréable à vivre, pour vous souhaiter la bienvenue et vous émerveiller sans vous rabaisser devant les gens de pouvoir...
Sorga contempla le paysage, ses yeux finissant par se tourner vers la mer. Il inspira, expira, goûtant à l'air légèrement iodé qui lui parvenait, mêlé aux odeurs de la ville.

Il allait mourir.
Il avait peur.
Mais là, à cet instant précis, il était heureux.


Le lendemain, l'homme-lézard se réveilla étrangement détendu. Il rassembla ses affaires, passa par les cuisines pour manger un morceau et récupérer les provisions qu'il avait commandé. Il en profita pour échanger quelques mots avec Milosh, son ancien ennemi, qui travaillait toujours aux cuisines - et qui avait pris du poids après plusieurs années. Depuis leur duel aux Jeux Olympiques et l'enlèvement de la Reine, leurs échanges avaient été bien plus cordiaux, sans être véritablement amicaux.
Ils s'entendaient sur leur admiration de la Reine Beldura, en quelque sorte.
C'était étrange de se dire que c'était la dernière fois qu'il le voyait, sans doute.

Sorga n'attendit pas très longtemps Beldura à l'endroit qu'ils avaient convenu de se retrouver pour le départ, à savoir une des entrées annexes servant au personnel et à la logistique du Palais, plus discrète. A voir la Reine ainsi grimée, l'homme-lézard sourit : elle était méconnaissable ! Les fauves avaient dû adorer la laisser partir comme ça !
Il se redressa aux paroles de son amie, réalisant que le moment était effectivement venu... et que c'était un adieu qu'il faisait au Palais aujourd'hui. Il prit donc un instant pour observer l'édifice qui avait été sa maison pendant plusieurs années une dernière fois, avant de rajuster sa tenue et de se tourner vers Beldura :

- Merci de faire ce voyage avec moi, Beldura. Je suis prêt aussi, en route.

Leur randonnée commençait.
La fin du voyage ne serait pas joyeuse, et la perspective le terrifiait toujours, mais l'homme-lézard comptait tout de même profiter de chaque instant, tout en veillant à ce que Beldura puisse en faire de même. Et comme le garde du corps n'était pas loin, il devait bien faire en sorte qu'elle reste en sécurité lors de ce voyage...
Alors qu'il sortait en compagnie de la Reine, Sorga sentit ses douleurs articulaires diminuer.

Ce fut d'un bon pas qu'ils rejoignirent les portails, à destination d'Albus.

Spoiler:
Fini ici pour moi ^^
Je crée la suite sur Albus ou tu t'en occupes ?

_________________
Le désir de protéger est comme une flamme.
Qui réchauffe l'âme en temps de paix.
Qui s'embrase à la moindre menace.
Qui pourrait incinérer même le ciel pour défendre l'être aimé.
Ne laissant que des cendres.


Spoiler:
avatar
Pas d'passé, pas d’avenir
Messages : 378
Date d'inscription : 28/02/2012
Localisation : Dans sa maison, sur Minos.

Votre personnage et ses relations
Âge: Inconnu. Situé quelque part entre 15 et 20 ans.
Infos:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Une Belle randonnée [Beldura Glow, Libre]

le Ven 17 Nov - 18:46




Sujet verrouillé

1437218145-accepter-check-ok-oui-icone-4851-128.png

Sujet terminé, sujet archivé !






_________________
Peut-être que je gâche ma jeunesse,
Mais peu m'importe,
Peut-être que je ne cherche que de vieilles idées,
Mais peu m'importe,
Je viens de naître,
Et j'ai cent ans,
Je sais tout,
Mais je ne sais rien,
Rien de moi.

Odéline





Contenu sponsorisé

Re: Une Belle randonnée [Beldura Glow, Libre]

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit