Forum RPG science fantasy
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le temps d'une danse [Fête de la Paix 2782] [pv Eden et Nat']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Angel Dust
Tueur de l'Ombre, froid et sanguinaire
avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 29/03/2011
Age : 30
Localisation : Non loin de ma prochaine cible

Votre personnage et ses relations
Âge: 28 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Le temps d'une danse [Fête de la Paix 2782] [pv Eden et Nat']   Jeu 19 Oct - 21:34

Elle portait une robe longue, qui ressemblait à s’y méprendre aux robes que portaient les danseuses de flamenco dans l’ancien monde. Le haut, parfaitement moulant laissait voir ses formes sublimes, divines, inhumaines. Épaules rondes, poitrine rebondie, ventre plat, taille fine, on devinait les muscles toniques, et la peau douce. Le tissu rouge sanguin, à peine brillant attirait les regards, tout autant que les broderies légèrement plus foncées qui l’ornaient. Sur le décolleté, il y avait trois roses d’or, qui afaisiaent écho à celles qui délimitaient la fente des manches, et celle, plus grosse, de la fente des jambes. Les volants de la jupe large étaient dans diverses nuances de rouge et d’or, et semblaient scintiller à la lumière des lanternes de ce soir là. Sa jambe droite était presque entièrement dévoilée, et les regards des hommes comme des femmes s’accrochaient sur le galbe de cette cuisse, de ce mollet, sur la finesse de cette cheville, et sur l’ouvrage de cette chaussure. Le nacre de sa peau paraissait irréel. Son visage était, lui, recouvert d’une épaisse couche de maquillage blanc, et orné aux motifs d’un crâne stylisé. Ses yeux verts ressortaient plus encore. Quant à ses cheveux, ils étaient plus noirs que el plus noirs de la nuit, et brillaient comme une rivière de soie. Lâchés, ils semblaient onduler dans son dos. Ils laissaient derrière elle un parfum enivrant, qui ne cessait de vous hanter.
Bref, Eden était, comme à son habitude, extraordinairement belle. Tous les regards se posaient sur elle, fascinés, envoûtés.
Même Angel le regardait danser, seule, et se sentait incapable de cesser de l’admirer de cette femme sublime. pourtant, il connaissait ses charmes, ses secrets, et ses tours, il savait sa cruauté, son cynisme. Cela ne suffisait en rien à gâter sa beauté.
Car elle était la Beauté.
Près d’elle, il faisait pâle figure. Il ne se souvenait même pas vraiment pourquoi ils étaient là. Entièrement de noir vêtu, il ne changeait en rien de son habitude. Un large sourire noir, comme cousu avait seulement été dessiné sur son visage. Son corps semblait plus large, plus musclé, plus vif qu’avant. Ses yeux rouges étincelaient à la lueur des lanternes. Autour de lui, il y avait une distance raisonnable de sécurité.
Il regardait la Réprouvée, sublime, danser, soutenue par les regards tournés vers elle. Le temps semblait suspendu. Le banquet de la Paix s’était arrêté. pourtant les tables croulaient sous les victuailles. Seuls les musiciens jouaient encore.
Soudain, un détail dans la foule attira son attention. Il croisa le regard d’Eden. Elle aussi avait vu.

_________________
Je suis mort il y a longtemps
Et aujourd'hui je renais de mes cendres
Pour donner à la mort le monde entier
Et te prouver mon amour sanguinaire

Angel Dust

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natalia Koneko

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 26/11/2016

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Le temps d'une danse [Fête de la Paix 2782] [pv Eden et Nat']   Jeu 19 Oct - 23:41

Natalia était heureuse dans sa nouvelle. Du moins elle aimait à le croire. Elle aimait à croire que sa petite collocation parfaite avec le couple le plus mignon de Minos la rendait heureuse. Elle aimait à croire que son rôle de mère suffisait à remplir son cœur de joie. Elle aimait croire que ces vieux démons étaient loin très loin derrière elle.

Mais voilà depuis quelque temps son ancienne vie lui manquait un peu. Elle vivait une étrange et instable mais elle était libre et insouciante. La nostalgie des bals avec Eden ou elle riaient jusqu'à verrouiller une proie pour la nuit parfois pour plus.  Elle en avait parlé avec une de ses clientes régulières avec qui elle s'entendait très bien. Cette dernière lui avait dit que c'était normal et qu’elle avait le droit de faire autre chose qu’essayer d'être une maman parfaite. Alors Natalia avait décider de participer à ce banquet sur Eaque peut être qu'elle pourrait y rencontrer Calisle et sa femme  elle pourrait par la même occasion prendre des nouvelles de Daël.

après le boulot elle n'était pas allée cherché Noïa elle avait laissé cette tâche à Odéline. Elle avait laissé son rôle de maman pour mettre celui de la mondaine qui s'était endormie il y a quelques années.

Elle avait cherché des déguisement sans vraiment être inspiré. Puis elle est tombée sur ce masque. Il avait comme description "laissez parler le fantôme de votre passé". Cette phrase était ce dont avait besoin Natalia pour trouver l'inspiration. de ce masque prenant le quart supérieur gauche de son visage. Il était en soie blanche avec de petite perles sur le contour et en léger voile en dentelle qui couvrait sa pommette et son creux de joue. Elle avait trouvé une robe blanche longue en dentelle tout en transparence.
inspiration robe:
 
Ainsi vêtue elle jouait avec l'ancien elle et le nouveau. Celle qu'elle était et qu'elle considérait comme disparu et celle qu'elle est aujourd'hui qui est revenu d'entre les morts (pas vraiment mais son internement était une petite mort). A travers sa robe on pouvait voir son tatouage et ses cicatrices qu'elle était toujours incapable d'expliquer. Elle se sentait séduisante et ça faisait longtemps qu'elle ne l'avait pas été pour elle même juste pour se sentir bien.

C'était maquillée dans des nuances de blanc et de gris avec une bouche très rouge, coiffée d'anglaises larges en sidehair encadrant son côté droit du visage, qu'elle c'était rendu à ce banquet.

La musique, le monde, les odeurs de nourriture d'alcool et de parfum féminin qui se mélangeaient, avait pour effet de faire sourire l'aniformus. Cette ambiance de décadence faussement chichiteuse lui avait bel et bien manqué.
Attrapant une coupe de champagne sur un plateau d'argent elle sondait la foule à la recherche de quelqu'un avec qui danser. Cible verrouillée un homme en costume bleu ciel et avec un loup bleu nuit elle s'approcha de lui et l'aborda. Ils échangèrent des banalité puis allèrent danser  elle savait qu'il la dévorait des yeux. Puis son cavalier avait cessé de la manger du regard. Il avait trouvé un un autre plat plus appétissant à regarder. Vexée, touchée en plein ego la jolie rousse se tourna vers le plat plus appétissant.

De long cheveux noirs de grands yeux verts une longue robe rouge. Elle connaissait ce plat. C'était Eden enfin une version bien plus provocatrice d'Eden une version plus maléfique d'Eden. Elle le sentait dans sa façon de bouger qu'elle n'avait plus rien avoir ave celle qu'elle considérait comme sa soeur.  

Le sourire de Natalia s'était éteint son regard était devenu triste. Elle s'excusa auprès de son cavalier qui ne lui accorda même pas un regard. La rouquine avait besoin d'un verre elle agressa avec beaucoup de grâce et d’élégance un serveur pour avoir une nouvelle coupe de champagne puis sans qu'elle puisse le contrôler son regard se reposa de nouveau sur la sublime brune dont elle ne pouvait plus détacher son regard.

_________________
Esprit troublé 
Vérité ou tissu de mensonges 
Je ne discerne plus vraiment qui je suis 
ni même qui j'étais 
encore moins qui je serai 
rien de mon passé de mon présent ou de mon futur n'est certain
mis à part l'amour que je leur porte
Noïa et Angel.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden Inferno
Asmodée - Veuve noire
avatar

Messages : 569
Date d'inscription : 22/03/2011
Age : 25
Localisation : Toujours à Ses côtés

Votre personnage et ses relations
Âge: 24 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Le temps d'une danse [Fête de la Paix 2782] [pv Eden et Nat']   Jeu 26 Oct - 16:18

Ses yeux brûlants balayaient la foule accrochée à ses mouvements. Tous avaient arrêté de danser, de manger, de parler pour la regarder, seule en piste, exécuter une danse peine de sensualité, de vie, et de mort. Soudain un détail arrêta son regard, et elle se tourna vers Angel. Leurs yeux se croisèrent. Lui aussi, avait vu.
Un sourire étira les lèvres d’Eden, qui l'adressa directement à Angel. Celui-ci sembla comprendre immédiatement, et, comme mû par une force surhumaine, comme attiré inexorablement par son regard, ses doigts mouvants, il se leva, et marcha jusqu’à elle, un vague sourire aux lèvres. Un instant, entre les lumières vacillantes des torches, il ressembla réellement à la Mort, et certains eurent un mouvement de recul. Il était grand, fort, tout de noir vêtu, et semblait flotter plus que marcher, une flamme consumant son regard, un inquiétant sourire aux lèvres, un maquillage de squelette recouvrant sa peau. Il passa son bras autour de la taille d’Eden, et la danse solitaire se transforma en danse de couple. Il y avait de la lutte dans cette danse, il y avait de la sensualité aussi, et de l’échange. Ils éclaboussent la foule de leur splendeur, et ceux qui jusque là ne pouvaient détacher leur regard de la femme détestaient cet homme autant qu’ils étaient fascinés par lui. Leur danse ne dura pas longtemps, mais assez pour s’imprimer dans toutes les rétines, toutes les mémoires.
A l’instant où la foule retenait son souffle alors que la musique se suspendait, Eden sut qu’elle avait déjà gagné.
Elle planta son regard droit dans celui de Natalia et, sous ses yeux, embrassa Angel, longtemps, passionnément. Angel la serra plus fort contre lui, se consumant de haine, et d’envie de revanche. Dans les cheveux du tueur, ses doigts bougeaient, et ce qui apparaissait comme un geste sensuel, sexuel presque.
Et soudain, ils disparurent.
Plus personne ne se souviendrait d’eux. Ils se souviendraient tous de la petite danseuse aux longs cheveux noirs et à la robe rouge qui se déhanchait, tapait des pieds, et chantait devant eux. Tous étaient enchantés par Eden.
Tous, sauf Natalia. Natalia qui se souviendrait, seule. Natalia qui n’aurait personne pour confirmer ses souvenirs.
Non loin, un double rire satisfait, ravi, même, éclata, malsain.

_________________
Infernale, sulfureuse, méphistophélique, perverse, diabolique, dépravée, vicieuse, malfaisante,
C'est moi qu'ainsi vous décrivez,
Je suis Sa fille et son fils, son arme et son appât,
Sienne
Pour toujours et à jamais

Eden Inferno



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natalia Koneko

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 26/11/2016

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Le temps d'une danse [Fête de la Paix 2782] [pv Eden et Nat']   Lun 30 Oct - 17:55

Ce n'était pas un fantôme mais deux spectres de son passé qui était présent à ce banquet. Les deux personnes qui avaient compté le plus dans sa vie avant la naissance de sa fille, étaient là alors qu'elle les pensait morts ou du moins disparus. IL était également là revenu d'entre les morts. Il semblait plus fort plus grand plus puissant que ce qu'elle se souvenait. Ses yeux rouge sang semblait plus froid et plein de haine qu'avant. Ils se ressemblaient en quelque chose, Natalia ne compris pas tout de suite ce qui se passait puis la sublime danseuse plongea son regard dans le sien.

Eden Inferno embrassait Angel Dust.
Sa meilleure amie embrassait l'homme de sa vie.

Enfin ils faisaient plus que s'embrasser c'était comme si leurs deux êtres étaient sur le point de fusionner de façon extrêmement sensuelle. Natalia avait envie de pleurer de hurler de mourir et de les tuer mais elle était comme paralysée par cette scène qui lui semblait aussi grotesque qu'horrible. Ce baisé surréaliste l'avait frappée en plein cœur le brisant comme il ne l'avait jamais été brisé avant.  
Ni la mort d'Angel ni le départ d'Eden ne l'avait blessée à ce point. Evidemment ses événement lui avaient fait mal mais ils lui avaient donné un but, quelque chose à faire, une obsession pour oublier la douleur, laisser un espoir qu'un jour elle pourrait les retrouver et tout effacer. Elle se répétait chaque jour qu'en les retrouvant elle pourrait se faire pardonner.

Mais ce soir elle avait compris que trop de temps c'était écoulé, trop de rencoeur avait été accumulée, trop de changement avaient eu lieu. L'aura sombre et dangereuse qu'ils dégageaient avait enfoncé le dernier clou sur les espoirs de Natalia; Elle ne pourrait jamais les retrouver car ils n'étaient plus ceux qu'elle avait connu et aimé.  

La fête repris les gens dansaient de nouveau des rires retentissaient dans la salle. Ça  en était trop l'aniformus ne pouvait supporter de rester une minute de plus dans cet endroit.

Une fois dehors elle lança son masque, qui avait atterrit sur un petit buisson taillé en forme de fantôme enfantin, les larmes coulaient ses mains tremblaient et ses jambes ne la supportaient plus.

Une femme l'aida à se relever et l’installa sur un banc du jardin. De quelque mouvement de main et de lèvres le maquillage de Natalia et sa robe étaient comme neuf.

"Bobidibabidibou, Allons ne pleurez plus vous êtes si jolie profitez de cette beauté pour oublier votre chagrin"

La femme était parti après lui avoir caressé tendrement la joue. L'aniformus ne l'avait pas regardé ne lui avait pas prêté attention et elle n'avait même pas écouté ce qu'elle lui avait dit. Mais elle était plus calme et se sentait la force de marcher jusqu'à sa prochaine destination. Le seul endroit ou l'on peu noyer son chagrin dans les meilleur cocktails de l'univers : Le Temple.

Elle laissa son masque derrière elle. Elle savait que ce ne serait pas son prince qu'il lui rapporterait puisqu'il était parti au bras d'une autre. La soirée n'était pas pour autant finie elle avait une autre sorte de débauche qui l'attendait ailleurs.

_________________
Esprit troublé 
Vérité ou tissu de mensonges 
Je ne discerne plus vraiment qui je suis 
ni même qui j'étais 
encore moins qui je serai 
rien de mon passé de mon présent ou de mon futur n'est certain
mis à part l'amour que je leur porte
Noïa et Angel.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden Inferno
Asmodée - Veuve noire
avatar

Messages : 569
Date d'inscription : 22/03/2011
Age : 25
Localisation : Toujours à Ses côtés

Votre personnage et ses relations
Âge: 24 ans
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Le temps d'une danse [Fête de la Paix 2782] [pv Eden et Nat']   Lun 30 Oct - 19:29





Sujet verrouillé

1437218145-accepter-check-ok-oui-icone-4851-128.png

Sujet terminé.


_________________
Infernale, sulfureuse, méphistophélique, perverse, diabolique, dépravée, vicieuse, malfaisante,
C'est moi qu'ainsi vous décrivez,
Je suis Sa fille et son fils, son arme et son appât,
Sienne
Pour toujours et à jamais

Eden Inferno



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le temps d'une danse [Fête de la Paix 2782] [pv Eden et Nat']
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le temps d'une danse... Ou pas [LIBRE]
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Pétion –Ville ; mairesse Ludie Parent ap danse kompas !
» "Je veux qu'on rie...Je veux qu'on danse...Je veux qu'on s'amuse comme des fous !" [Julia]
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elysion :: Archives-
Sauter vers: