Partagez
Aller en bas
avatar
Démon de brume brumigineux.
Messages : 241
Date d'inscription : 22/04/2012

Votre personnage et ses relations
Âge: vieux
Infos:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Chat avec glaçon, grands modèles.

le Jeu 14 Juin - 1:31
- Par ici s'il vous plait... nous sommes bientôt arrivés.
- Oui, oui... vous l'avez déjà dit quatre fois.
- Navré...
- Détendez-vous, vous ne craignez rien. J'ai déjà mangé avant de venir.
- Screeee !

L'homme qui servait de guide à Béhékine accéléra le pas, l'air pas du tout rassuré par les paroles du Démon.
Pour sa défense, il pouvait sentir le souffle chaud du monstre qu'était désormais Béhékine sur sa nuque, et entendre à chaque pas le cliquetis des griffes de ce dernier sur le parquet de l'Académie. Sans parler des regards insistants des cinq créatures évanescentes installées sur le dos du Démon, qui le fixaient avec malice.
Béhékine était arrivé un peu à l'improviste, faisant un crochet dans son voyage de retour vers Minos pour chercher quelques informations supplémentaires pour sa mission forcée. L'Académie Tarima était un grand lieu de savoir depuis des siècles, et il était quasiment certain de pouvoir mettre la patte sur quelques-unes des informations qu'il lui manquait.

Fort heureusement, il était arrivé à l'heure où tous les étudiants étaient en cours, et seuls le gardien et plusieurs professeurs l'avaient vu débarquer. Et c'était tant mieux, car le Démon avait épuisé beaucoup de sa patience en traversant la ville - où les passants avaient "légèrement" sur-réagis en le découvrant - et ne tenait pas vraiment à devoir faire face à une foule d'étudiants choqués de le voir déambuler dans les couloirs.
Effrayer par jeu l'homme qui lui servait de guide, passe encore, mais les foules apeurées, ce n'était pas drôle.
Méfiants tout d'abord, le Démon avait dû jouer de diplomatie - et sortir quelques pièces - auprès des membres de l'Académie pour se faire accepter comme simple chercheur plutôt que comme bête en maraude, jusqu'à ce que le gardien accepte de l'amener jusqu'à une bibliothèque secondaire.

- L'annexe est un peu à l'écart des autres bâtiments, aussi personne ne devrait vous déranger pendant vos recherches. Seulement... ce ne sont que les originaux qui s'y trouvent, et les bibliothécaires passent rarement pour vérifier si tout est en ordre...
- Ne vous inquiétez pas, j'ai des assistants.
- Screeeeee !

Screechy leva ses petits bras au ciel, montrant sa joie devant le fait que l'on parlait de lui, fut-ce indirectement.
Itchy secoua doucement les épines brumeuses qui recouvraient son dos, avant d'en arracher une et de la fourrer dans la bouche de Screechy, pour qu'il la mâchonne et reste silencieux.
Bitey ponctua le silence, entrecoupé du bruit des griffes de Béhékine sur le parquet, d'une succession rythmées de sifflements et de claquements de sa mâchoire impressionnante. Oui, il était peut-être une créature invoquée par un Démon, mais Bitey aimait quand même la musique et faire du beatbox.
Scratchy gardait ses yeux rivés sur leur guide, et frottait parfois ses longues griffes les unes contre les autres avec un léger crissement, s'amusant des sursauts provoqués par ce son chez l'homme.
Bob enfin, plus chétif que les autres - mais plus brillant aussi - regardait tout autour avec ses grands yeux qui ne clignaient pas, tournant souvent la tête selon des angles impossibles.

Les cinq créatures de brouillard - invoquées un peu malgré lui par Béhékine pour avoir un moyen d’interagir avec des objets nécessitant de la précision et des mains sans griffes de quinze centimètres - le suivaient partout, et agissaient bien souvent selon leur volonté propre, même si elles semblaient suivre les ordres simples du Démon. Le reste du temps, elles agissaient comme des enfants hyper-actifs. Ou des diablotins. Ou des écureuils dopés à la caféine.
Ils se tenaient relativement tranquilles, actuellement, installés les uns derrière les autres sur son dos, ayant l'air de cinq enfants sur un éléphant. Malgré leur imprédictibilité, Béhékine appréciait de plus en plus leur compagnie et se réjouissait finalement de les avoir invoqués, même s'il ignorait toujours ce qui avait mal tourné à la base dans le rituel qui leur avait donné naissance.
De fait, il n'était pas certain de leur véritable nature, ni de leur potentiel.

Finalement, après un dernier couloir désert, leur guide ouvrit une porte un brin à l'écart de tout.
Béhékine dut se contorsionner pour passer l'ouverture sans arracher une partie du mur, mais parvint finalement dans une grande salle qui sentait bon la poussière et le papier ancien, encombré de rayonnages et de tables d'études. Le désordre qui régnait dans les étagères en disait long sur la quantité de travail qu'il faudrait pour trouver quoique ce soit d'intéressant, mais Béhékine préférait de loin cet endroit à une bibliothèque encombrée d'étudiants murmurants et/ou paniquant en le voyant.
Le Démon se faufila entre les tables jusqu'au centre de la salle, avant d'en pousser plusieurs d'un coup de tête - manquant les briser - pour se faire une place, avant de se coucher comme un gros chat se prélassant avec un soupir d'aise.
Les cinq créatures sur son dos sautèrent au sol, les unes après les autres - chacune à sa manière, plus ou moins exubérantes - et commencèrent à s'éloigner pour explorer les environs avec enthousiasme.

- Voilà... c'est ici...

Le guide semblait hésitant à les laisser seuls, tout en ayant l'air de vouloir partir très vite, très loin.
Béhékine sourit :

- Merci de me laisser faire mes recherches ici. Je vous promets de prendre soin des livres. Ma présence ne gênera en rien le fonctionnement de l'Académie. Je vais tout faire pour, en tout cas. Si vous devez retourner à votre poste, allez-y, je ne bougerai pas d'ici.
- Très bien, bonnes recherches.
- Merci. Allons les garçons, venez récupérer vos gants pour manipuler les livres !

Le guide sortit, refermant la porte derrière lui, tandis Béhékine faisait la distribution de petits gants de cuir pour les cinq invocations. Les créatures étaient faites de brume après tout, et il leur fallait bien ça pour ne pas risquer de détremper les livres au premier contact...

Une heure plus tard, Béhékine était couché au milieu d'une petite montagne de parchemins, de rouleaux et de livres divers, Bob assis entre ses pattes de devant l'aidant pour tourner les pages fragiles d'un manuscrit antique. Itchy s'occupait de l'index et du repérage des documents suivants, tandis que Bitey et Scratchy s'occupaient de les récupérer.
Quand à Screechy...
Son absence - et surtout le silence qui allait avec - fit sortir le Démon de sa lecture :

- Screechy ?
- Screeeee !
- Où est-ce que tu es allé te fourrer encore ?
- Screeeeeeeeee !
- Si tu t'es encore coincé dans une bouteille...

En grommelant, Béhékine se leva, demanda aux quatre invocations restantes de poursuivre les recherches, avant de se diriger à grand peine vers l'endroit où il avait entendu les appels de l'invocation turbulente. Les rayonnages étaient serrés, et sa carrure ne lui permettait pas vraiment d'être à l'aise pour se déplacer dans la salle. Néanmoins, il parvint finalement jusqu'à une porte entrouverte, qu'il acheva d'ouvrir pour découvrir une espèce d’amphithéâtre, plongé dans la pénombre.
En cherchant des yeux Screechy - ou n'importe quel contenant dans lequel ce dernier aurait pu se coincer - le Démon entra et descendit les escaliers en bois des gradins, s'approchant de l'estrade. Le sol en bois grinçait sous son poids...
Un autre "Screeeeee !" un brin contrit retentit, plus proche, semblant provenir... de sous le sol ?
Béhékine baissa la tête pour inspecter un interstices entre les lattes...
Crac !

Le sol se déroba sous ses pieds, s'effondrant sous son poids.
Dans un fracas épouvantable et un nuage de poussière, de débris de bois et de jurons, Béhékine passa à l'étage inférieur à la vitesse expresse. Il heurta le sol presque cinq mètres plus bas, dans un complet manque de grâce.
A moitié assommé, il ne put que grogner :

- Aouch...
- Screee ?
- Grmmmbl... ça va... ça va...

Le visage de brume de Screechy, visiblement inquiet, venait d'apparaître dans son champ de vision.
Béhékine se releva doucement, grognant de douleur lorsqu'une de ses pattes l'informa que la chute n'avait pas été sans dommages. Il se scoua pour s'éclaircir les idées avant d'inspecter les environs. Il était tombé dans une espèce d'antichambre de belle taille, au plafond haut - il en avait fait l'expérience - et aux murs de pierres, indiquant une origine plus ancienne que la partie supérieure de l'Académie. L'air était humide, et froid.
Sans doute à cause de l'immense bloc de glace à la forme irrégulière, haut de près de trois mètres, qui siégeait sur une estrade à l'autre bout de la salle. C'était quoi ce bouzin ? Nul besoin d'être un expert pour savoir qu'il y avait de la grosse magie là-dedans, et des secrets dans cette salle qui n'avait pour entrée qu'un trou dans le plafond !
Un claquement de langue lui fit lever la tête un instant. Depuis le trou qu'il avait fait pour entrer dans l'antichambre, quatre têtes brumeuses l'observait.

- Descendez avec nous, les garçons ! Bob ! Un peu de ta lumière ne serait pas de refus !

Aussitôt dit, aussitôt fait, les invocations se laissèrent tomber, touchant le sol comme de petits nuages.
Itchy, Bitey et Scratchy se mirent aussitôt en position défensive autour du Démon, observant les environs comme des loups en chasse. Bob sauta sur la tête de Béhékine, et la brillance qui l'habitait ne tarda pas à se changer en véritable lumière, éclairant l'antichambre dans des éclats laiteux, lunaires.
Screechy garda le silence, ce qui était rare, venant de lui.

Béhékine laissa sa magie circuler dans sa patte blessée, guérissant sa blessure progressivement et chassant la douleur, avant de s'approcher doucement du bloc de glace.
Il s'immobilisa bien vite pourtant, lorsque ce dernier commença à émettre sa propre lumière !

_________________
On a beau avoir étudié la magie pendant près d'un millénaire,
Avoir contrecarré des dizaines de tentatives d'invocation et de mise en esclavage,
Il y a toujours un moment où on fait une connerie dans un rituel...
Ma tête, je peux faire avec.
Le vrai souci en vérité...
Ce sont les boules de poils.
avatar
Messages : 11
Date d'inscription : 06/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Chat avec glaçon, grands modèles.

le Sam 16 Juin - 23:07


Dormir. Dormir d'un profond sommeil. Mourir. Était-ce donc aussi simple? Fermer les yeux et ne plus jamais les rouvrir. C'était bel et bien ce que Jonas avait fait. Au court d'une promenade dans les plaine en été. Prétextant un assoupissement, dormir un peu. Un peu trop oui. Un peu définitivement. On ne rêve pas quand on est congelé. On ne rêve pas quand on est mort. Mais pourtant, depuis des années indénombrables, Snow n'avait pas rêvé. Est-ce qu'il était mort dans sa prison de glace?

Il voyait des nuages, il les traversait, passant de ciel bleu à pluie diluvienne. Il se sentait libre, plus libre qu'il ne l'avait jamais été. Il volait au travers, au dessus, autour de tout les nuages qu'il croisait. Il volait? Il volait. Il profitait de la fraicheur que lui apportait les gouttelettes que les nuages déversait sur ses écailles comme de la rosée sur les feuilles le matin. Ses écailles? Ses écailles. Ses poumons se remplissait de cet air si pur et si frais que son cœur semblait ralentir au point de s'arrêter et de sombrer dans un sommeil définitif. Mourait-il? Non. Il rêvait.

Un fracas abominable raisonna dans la salle, près de l'entrée oubliée. Une créature gargantuesque venait de tomber dans cet salle, dans cette anti-chambre, dans cette prison? Dans un des coins sur une poutre au plafond, loin du point d'impact entre sol et créature, deux yeux bleus ciels luisant s'ouvrirent doucement. Les deux yeux scrutèrent la créature qui se relevait et se soignait comme elle pouvait. Les yeux s'entre fermèrent pour qu'ils ne soient pas repérés. D'autant plus qu'elle n'était pas seule.

Il aimait sentir ses ailes se remplir de cet air cotonneux qu'était les nuages. Ses ailes? Ses ailes. Mais ce qu'il préférait, c'était son regard perçant. Chaque fois qu'il passait sous les nuages, il voyait ce qu'il se passait sur le sol. Il voyait le moindre petit rongeur et et gibier, et il sentait qu'il pourrait les gober tout crus... Crus? Crus. Ici, il n'y avait plus que plénitude et désir de flotter libre dans cet océan blanc et évasif. Était-ce le paradis? Non. Juste un rêve... Mais on ne rêve pas quand on est congelé... Ce n'était même pas un rêve. Enfin pas tout à fait. Un éclair retentit dans son dos, quand il se retourna, il ne vit qu'une vaste ombre ailée et dans les bras de cette ombre, un œuf. Mais l’œuf lui, apparaissait vraiment, pas comme un ombre. Puis l'ombre fut frappée d'un éclair. Il hurla mais n'entendit pas sa voix, mais bel et bien un cri, une plainte animale indescriptible. Animale? Animale... Ou quelque chose du genre. Il plongea pour rattraper l'ombre. Il fonça droit vers le sol pour rattraper cet éphémère souvenir. Un souvenir? Non, une déformation, un rêve. Il mettait tout son poids vers le sol pour rattraper l'ombre mais rien n'y fut. L'ombre et l’œuf s'écrasèrent au sol. L’œuf éclata et l'ombre s'immobilisa, inerte. Elle commença à disparaitre pour toujours. Au creux de l’œuf, un bébé humain au cheveux de neige. Il avait été trop lent. En proie au désespoir, il chuta. Il chuta? Non, il ouvrait les yeux. Il fixait le ciel pluvieux. Il ne comprenait plus, il étaiten train de tomber et là, il était couché sur le dos face au ciel. Un objet le gênait dans son dos. C'était une coquille d’œuf géant. Il releva ses mains pour les passer devant son visage. Elle était humaines.... Humaines? Oui, humaines. Il fixa le ciel et le sentit tout d'un coup inaccessible. Était-ce la fin? La fin? La fin. Car quand on ne rêve pas quand on est congelé. Si on rêve quand on est congelé, c'est qu'il faut se réveiller.

Une fissure apparut dans le cristal, au niveau du visage de l'homme emprisonné. Puis une seconde au niveau de ses pieds. Une autre encore à l'horizontale. Puis, tout doucement, l'homme ouvrit les yeux. La glace cristalline se brisa toute entière en dizaines de morceaux assez gros. Les larmes sur son visage étaient toujours congelés dessus. Jonas était bel et bien mort, et aujourd'hui, il fallait continuer de vivre.

Les deux yeux bleus luisants dans le coins de la salle, au plafond sur une poutre se rouvrirent d'un coup. L'animal ouvrit grand ses ailes et s'élança droit vers l'homme fraichement libéré de sa prison. Dans une longue trainée de poussière qui avait dû s'agglutiner pendant des années sans bouger. Le rapace nocturne se posa dans un fracassant nuage de poussière entre l'homme aux cheveux blanc et la bête qui venait déranger la quiétude des lieux. L'oiseau poussa un hululement courroucé. Il ne savait pas ce qu'il se passait et comptait bien protéger son maitre contre tout envahisseur, aussi colossale puissent-ils être.

"Flake, c'est toi?"

L'oiseau poussa un long hululement colérique et menaçant.


_________________
Where is my mind..
avatar
Démon de brume brumigineux.
Messages : 241
Date d'inscription : 22/04/2012

Votre personnage et ses relations
Âge: vieux
Infos:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Chat avec glaçon, grands modèles.

le Dim 17 Juin - 18:59
Le bloc de glace se fissura, révélant un homme qui se trouvait piégé à l'intérieur. Tandis que les fissures se multipliaient, Béhékine rappela les créatures de brouillard qui l'accompagnaient et qui s'étaient progressivement avancées vers le bloc de glace, curieuses.
Itchy, Bitey, Scratchy et Screechy vinrent se positionner sous ses pattes, observant la glace sur le point de se briser avec de grands yeux. Bob était toujours perché sur la tête du Démon, son corps luminescent éclairant la salle, mais lui avait sa tête tournée vers un point éloigné du plafond...

Le bloc de glace finit par éclater, les morceaux s'écrasant au sol dans un vacarme retentissant.
L'homme à l'intérieur était réveillé et se tenait debout, immobile, son visage couvert de givre un masque de confusion. Ses cheveux blancs reflétaient la lueur émise par le corps de Bob, et il portait des vêtements de mage d'une époque archaïque.
Soudain, dans une trainée de poussière, une forme blanche tomba du plafond pour s'interposer entre Béhékine et le décongelé, se révélant finalement être une chouette au plumage blanc comme neige. L'animal poussa un hululement de défiance, le plumage gonflé.
Béhékine pencha la tête sur le côté, intrigué, mais préféra rester immobile pour le moment. Le comportement de la chouette l'amusait assez, ceci dit.

Son amusement passa dans ses invocations par le lien mental et émotionnel qui les liait à lui, et les créatures de brouillard semblèrent se détendre.
Itchy relâcha l'épine de son dos qu'il semblait prêt à "dégainer", Bitey ouvrit la gueule pour tirer la langue à la chouette, Scratchy s'assit et Screechy lança un "Screeee !" enjoué.
Bob ne quitta pas la chouette des yeux.

- Flake ? C'est toi ?

C'était l'homme qui venait de parler.
La chouette sembla répondre, répétant son hululement de défiance.
Un familier ?
Béhékine laissa passer un instant, puis ouvrit la bouche pour parler... et inhala aussitôt une belle quantité de poussière !

- Atchaaaaa !

Il secoua la tête - forçant Bob à se cramponner pour ne pas chuter - puis reprit :

- Hmmm... bonjour ?

_________________
On a beau avoir étudié la magie pendant près d'un millénaire,
Avoir contrecarré des dizaines de tentatives d'invocation et de mise en esclavage,
Il y a toujours un moment où on fait une connerie dans un rituel...
Ma tête, je peux faire avec.
Le vrai souci en vérité...
Ce sont les boules de poils.
avatar
Messages : 11
Date d'inscription : 06/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Chat avec glaçon, grands modèles.

le Dim 17 Juin - 23:17


SNow entendant le hululement de sa chouette qui semblait soit en danger, soit en colère. Mais Snow avait très vite remarqué un détail imposant qui risquait de lui gâcher la vie quelque minutes, au moins le temps qu'il se sépare de ce... Contretemps. Snow n'y voyait rien. Après autant de temps bloqué dans la glace, dans un sommeil sans rêve, fallait croire que ses yeux n'étaient pas encore réveillés. Le temps que sa vue revienne, il resta immobile. Il sursauta quand il entendu un lourd éternuement. Ils n'étaient pas seules Flake et lui. Puis une voix rauque et caverneuse vint à le saluer...

"Heum.. Bonjour... Je heu..."

Snow était à genoux sur le sol, il tatonnait en avançant vers les hululement colérique de son familier. Quand finalement il posa sa main sur sa tête, l'animal sembla 'apaiser un instant, heureux de retrouver les gestes d'affection de son maitre.

"Flake, calme toi. C'est pas très polit de s'énerver sur les gens."

Snow attira l'animal quand il sentit une forte odeur de poussière se dégageant de ses plumes. Il tourna la chouette vers lui, et sans y voir, il commença à l'épousseter comme si de rien était. La mémoire musculaire était la plus forte.

"Je crains de ne pouvoir vous saluer proprement, je dois vous avouer que ma vue semble être légèrement altéré. Je pense que c'est un contrecoup de la perte de mon seul et meilleur amis hier soir... Le chagrin doit m'avoir voler la vue.. "

Snow ferma les yeux et tenta de garder son calme, il avait perdu Jonas, c'était vrais, mais c'était encore une plaie ouverte dans son cœur. Cependant, il ferait ce qu'il faisait le mieux, garder la tête froide et rester digne en toute circonstances.



_________________
Where is my mind..
avatar
Démon de brume brumigineux.
Messages : 241
Date d'inscription : 22/04/2012

Votre personnage et ses relations
Âge: vieux
Infos:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Chat avec glaçon, grands modèles.

le Lun 18 Juin - 17:04
L'homme parlait calmement, ce qui était très surprenant pour quelqu'un qui venait de passer une durée indéterminée dans un bloc de glace. Peut-être n'était-il pas encore tout à fait réveillé...
Le fait qu'il soit aveugle était certainement une bonne nouvelle pour le moment, car Béhékine savait que sa tête n'était pas de celle qu'il était plaisant de découvrir au réveil.
Le Démon s'assit, et parla sur le ton de la conversation :

- Toutes mes condoléances pour votre perte.
Votre cécité doit être une conséquence de la stase dont vous venez de sortir. Il me semble que c'est l'un des symptômes possibles, si je me souviens bien de ce que j'ai lu à ce sujet.
Vous avez de la chance d'ailleurs, l'un des autres symptômes étant un dysfonctionnement des sphincters...


Bitey émit un bruit de pet avec sa bouche, ce qui fit rire Screechy, lever les yeux au ciel à Itchy et fit sourire Scratchy. Bob lui, tapota le haut du crâne de Béhékine, cherchant à lui faire comprendre qu'il commençait à fatiguer à jouer ainsi les luminaires.
Tout en mobilisant sa magie pour faire apparaître des sphères lumineuses au bout de ses cornes, le Démon poursuivit :

- En attendant que vos yeux se rétablissent, pourriez vous me dire ce que vous faisiez en état de stase dans un bloc de glace, caché dans une salle secrète de l'académie Tarima ?

Béhékine projeta d'un léger mouvement de tête les sphères lumineuses vers différents coins de la salle, permettant à Bob de dissiper sa lumière avec un soulagement visible.

- Je n'insisterai pas si la question est trop indiscrète, mais j'avoue être curieux de savoir qui vous êtes, étant donné que j'ai failli me rompre le cou en découvrant la chambre où vous reposiez.

_________________
On a beau avoir étudié la magie pendant près d'un millénaire,
Avoir contrecarré des dizaines de tentatives d'invocation et de mise en esclavage,
Il y a toujours un moment où on fait une connerie dans un rituel...
Ma tête, je peux faire avec.
Le vrai souci en vérité...
Ce sont les boules de poils.
avatar
Messages : 11
Date d'inscription : 06/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Chat avec glaçon, grands modèles.

le Lun 18 Juin - 21:55


Le trait d'humour fit sourire Snow qui pensa directement à l'humour pipi caca de Jonas. Par contre, il parlait de stase. Snow connaissait déjà ce procédé d'arrêter un objet ou un organique dans le temps. Mais pourquoi en parlait-il dans le cas présent? Son interlocuteur parla ensuite de bloc de glace. Snow passa ses mains sur son visage et sur sa tenue. Il était recouvert de plaques de givre et son corps lui paraissait beaucoup plus froid que d'accoutumée. Par contre ce qui le laissa plus perplexe encore, c'était cette "salle secrète" dans laquelle il se trouvait. jamais il n'eût connaissance d'une telle pièce dans les murs de l'académie. Non à vrais dire le bâtiment était relativement restreint et à demi enterré. Puis pour finir il parla de se rompre le cou en tombant dans celle salle où il se trouvait à genoux. Tout ça semblait vraiment étonnant.

"Je... n'y vois pas très clair... Autant avec mes yeux, qu'avec mes souvenirs. Je connais une façon d'y voir plus clair... Pour mes yeux du moins."

Snow leva la main et ferma les yeux. Des runes apparurent au creux de sa main et se répartirent chacune leurs tours dans un cercle. Quand le cercle fut complet, les runes se mirent à tourner le long du cercle dessinant un symbole ésotérique en son centre. Quand on y observe de plus près, même si le symbole brille d'une douce lumière bleutée, il semble que le tout soit formé par de l’humidité dans l'air gelée. Snow referma ses doigts et dissipa cet étrange dessin flottant.

" Moment de vérité, je sens un changement dans mes yeux. Est-ce que j'aurais trouvé une nouvelle façon de soigner la cécité?"

Snow ouvrit les yeux bleus luisants coupé par ses iris verticaux. Il remarqua tout de suite le regard stupéfait de sa chouette qui le fixait intensément. Snow sourit et passa sa main sur sa tête. Puis il releva les yeux vers les deux boules lumineuses qui flottait au dessus d'eux. Il remarqua aussi la gargantuesque créature qui se trouvait face à lui. Il inclina la tête sur le coté. Mais qu'étai-ce donc que cette créature. Snow se leva doucement et fit face. Il n'y avait personne d'autre, il se fallait que ça soit lui, son interlocuteur.

"Je crois que je vais avoir quelques questions aussi. Après tout je suis l'unique successeur de l’archi-mage. Mais... Heum..."

Celle là on lui avait jamais faite, Snow était perplexe, devait-il se préparer à se défendre? Non aucune chance, si le monstre face à lui avait eut des intention belliqueuses, il aurait agis pendant sa cécité. Il leva les yeux et remarqua le trou béant dans le plafond. Il reconnu presque aussitôt la salle dans laquelle il se trouvait, c'était sa propre chambre, seulement, il n'y avait plus les meubles et cet étrange plafond au dessus de lui.. Il avait clairement loupé un épisode.

" Vos questions ne sont pas indiscrète mais je crains de ne pas avoir la réponse. Je ne comprends pas de quoi vous parlez, je n'ai pas souvenir d'avoir été en stase bien qu'à l'évidence, je dénote plusieurs preuves de ce que vous avancez. J'aimerais savoir ce que vous êtes mais je pense qu'il y a une question plus pressante que tout le reste.. En quelle année somme-nous?

Snow dissipa toute la glace de ses vêtements et fixa la bête sans sourciller.


_________________
Where is my mind..
avatar
Démon de brume brumigineux.
Messages : 241
Date d'inscription : 22/04/2012

Votre personnage et ses relations
Âge: vieux
Infos:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Chat avec glaçon, grands modèles.

le Mar 19 Juin - 23:14
Béhékine l'observa avec curiosité tenter de se soigner en usant de magie élémentaire. La méthode semblait empirique, mais fonctionna tout de même, si bien que les yeux de l'homme purent se poser efficacement sur lui. Le Démon hocha la tête doucement et sourit - dévoilant ses crocs au passage - lorsqu'il se leva pour faire face, visiblement surpris par ce qu'il voyait.
Il avait un regard bleu électrique et des pupilles verticales, comme un chat. Étrange, sur un homme, mais Béhékine n'allait pas juger...
Il l'écouta avec attention, ne se formalisant pas trop lorsqu'il écarta sa question à lui pour en poser une qui semblait effectivement plus pertinente :

- Nous sommes en 2783. Si j'en crois votre pratique magique et le fait que vous connaissiez l'Académie, nous devons parler du même calendrier.

Ne supportant plus d'être ignorées plus longtemps, les quatre invocations de brume qui s'étaient jusque là tenues tranquilles entre les pattes du Démon sortirent de leur cachette pour aller gesticuler autour de l'homme. Très vite - et sous l'impulsion de Bitey et Scratchy, toujours en phase sur ce genre de bêtises - les quatre formèrent une ronde avec l'homme au centre, et dansaient plus ou moins la gigue. A intervalles très réguliers, Screechy poussait son cri strident "Screeeeeeee !" comme pour dire à l'homme "Et là ? Tu nous vois ?"
Bob ne bougea pas de son perchoir sur la tête de Béhékine, observant ses frères avec curiosité, mais lui aussi tapotait sur le crâne du Démon en rythme avec la danse des quatre autres créatures de brume.
Béhékine secoua la tête, mi-amusé, mi-désespéré par le comportement incontrôlable et imprévisible de ses invocations, avant de dire :

- Je vous présente mes assistants...
Les garçons ! Arrêtez votre cirque et revenez par ici je vous prie.


Les quatre danseurs laissèrent passer plusieurs secondes avant d'obéir bel et bien, retournant dans le giron du Démon avec l'air de ceux ayant fait passer un message important.
Béhékine soupira, avant de demander :

- Sinon... Que comptez-vous faire à présent ? C'est que j'ai promis en arrivant ici que ma présence ne dérangerait en rien le fonctionnement de l'Académie, et voilà que je tombe dans la salle où dormait l'héritier de l'Archimage...
Cela m'embêterait d'avoir menti.

_________________
On a beau avoir étudié la magie pendant près d'un millénaire,
Avoir contrecarré des dizaines de tentatives d'invocation et de mise en esclavage,
Il y a toujours un moment où on fait une connerie dans un rituel...
Ma tête, je peux faire avec.
Le vrai souci en vérité...
Ce sont les boules de poils.
avatar
Messages : 11
Date d'inscription : 06/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Chat avec glaçon, grands modèles.

le Mer 20 Juin - 18:09



Nous sommes en 2783... Snow n'en revenait pas, tout ceux qu'il avait connu n'était plus que poussière dans le vent. Il ne reste absolument rien d'eux. Du coup, le point positif, c'était qu'au moins, il n'aurait plus à devenir archi-mage. Flake se tourna vers son maître le regard inquiet, après plus de deux mille ans, le familier avait attendu. Snow fixa Flake avec tristesse. Au moins il l'avait encore lui. Soudains, quatre créatures brumeuses distinctes virent danser la gigue en délire autours de lui. Il ne fallut pas longtemps pour comprendre à l'aspirant archi-mage que c'était des familier magiques. Il passa brièvement sa main par dessus et sentit une puissante et intarissable source de magie. Comme Flake. La bête semblait amicale mais Snow ne savait pas réellement à quoi s'en tenir. Il observa les petit monstres retourner vers le gros monstre et ne dit rien. Le démon posa une question et finit sa phrase en parlant du fait qu'il ne voulait pas causer de problèmes à l'académie. Snow soupira.

"Honnêtement, je n'en sais rien. Tout ceux que j'ai connu si ce n'est Flake, son mort, enterrés, et très certainement plus que poussière. Puis... Après tout ce temps, je pense que j'ai été libéré de mon devoir de prendre la place d'archi-mage. Ce qui pour moi est plutôt positif en fin de compte. Et oui, avant que vous me demandiez, j'ai été en sommeil, apparemment... Plus de deux mille ans."

Snow soupira une nouvelle fois et marcha vers le démon sans peur. Il lui tendit une main et le fixa dans les yeux de ses iris bestiaux.

"Je m'appelle Snow. Enchanté, quoi que vous soyez."

Snow n'avait plus rien et il n'était pas fan de dialogue ou autre sociabilité. Mais aussi monstrueux son interlocuteur pouvait être, il tenait à rester courtois et poli.



_________________
Where is my mind..
avatar
Démon de brume brumigineux.
Messages : 241
Date d'inscription : 22/04/2012

Votre personnage et ses relations
Âge: vieux
Infos:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Chat avec glaçon, grands modèles.

Hier à 22:07
Deux millénaires ? Rien que ça ! Béhékine observa le familier qui avait attendu tout ce temps hors de la stase d'un oeil neuf et un brin impressionné :

- Et bien et bien... moi qui pensais être plutôt vieux, voilà que votre familier fait exploser le record !
Du moment que vous n'oubliez pas ceux que vous avez laissés derrière vous, ce n'est pas la fin du monde. Même si ce n'est pas un mal de faire son deuil...
Vous pouvez voir de vos propres yeux le monde deux millénaires après votre ère, ce qui est une chance en soi, pas vrai ?
Enfin...


Il laissa passer un instant, souriant presque malgré lui en entendant le nom de l'homme.
Snow.
Accompagné de la chouette Flake.
Celui qui les avait nommés possédait un humour qu'il appréciait.

- Enchanté, Snow. Vous pouvez m'appeler Crocs.

Ses marques d'esclaves sur ses pattes avant l'empêchaient d'en dire plus, en raison du Pacte qui le soumettait.
Ne pas révéler son nom ou son identité.
C'était bien la seule directive du Pacte qui ne le dérangeait pas. Faire confiance aux mortels n'était plus d'actualité pour le Démon qui n'aurait sans doute pas dit plus, même libre de ses actes.

Comme Snow semblait un peu lutter pour se montrer causant, Béhékine décida de lui faciliter la tâche.
Il se releva et fit un signe de tête aux quatre invocations au sol. Itchy, Bitey, Scratchy et Screechy se mirent à l'escalader pour venir s'installer en rang sur son dos tandis qu'il saluait Snow :

- Je vous souhaite bonne chance dans cette nouvelle époque. Juste... pouvez-vous me prévenir si par hasard il vous prend l'envie d'aller voir l'Archimage actuel pour vous présenter ? J'adorerai assister à la scène, qui promet d'être très drôle !
Sur ce...


Puis il se détourna et se dirigea d'un pas tranquille vers son "point de chute". Il leva la tête vers l'ouverture dans le plafond - sur son dos, Bitey, Scratchy et Screechy faisaient des grimaces à l'homme - et mobilisa un peu de pouvoir pour créer des plateformes de brume.
C'était facile, car le bloc de glace avait maintenu l'air de la salle humide.
Comme le gros chat qu'il était, Béhékine bondit de plateforme en plateforme jusqu'à atteindre l'ouverture. Ses griffes firent quelques marques supplémentaires dans le bois lorsqu'il s'extirpa du trou pour se retrouver dans l’amphithéâtre, et il craignit un instant faire un trou plus grand pour finir une nouvelle fois un étage plus bas. Heureusement pour lui, le plancher tint bon et il ne tarda pas à retrouver sa place au milieu de la vieille bibliothèque.

S'il voulait sortir "normalement", Snow serait bien obligé de passer devant lui, et Béhékine en profiterait peut-être pour le suivre.
Peut-être.
Il fallait avouer qu'un homme vieux de deux mille ans, cela avait de quoi l'intriguer.
Un petit peu.
Un chouïa.
Une once.

_________________
On a beau avoir étudié la magie pendant près d'un millénaire,
Avoir contrecarré des dizaines de tentatives d'invocation et de mise en esclavage,
Il y a toujours un moment où on fait une connerie dans un rituel...
Ma tête, je peux faire avec.
Le vrai souci en vérité...
Ce sont les boules de poils.
avatar
Messages : 11
Date d'inscription : 06/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Chat avec glaçon, grands modèles.

Hier à 23:24



La première phrase de la créature donna le vertige à Snow. En effet, Flake avait 2000 ans et des brouettes. Snow se dit que d'utiliser le lien mental pour partager les souvenirs risquait de ne pas être une bonne idée aussi près de son réveil. Quand bien même, Flake n'avait pas bougé de cette même pièce. Puis le démon réconforta Snow qui sentit une certaine chaleur dans les mots de la créature, une chaleur qui lui était familière, comme celle de feu Jonas, son frère. Il dit ensuite, "Vous pouvez m'appeler..." Ce n'était donc pas son vrais nom. L'esprit vif et curieux de l'homme ne fit qu'un tour avant de sentir une réserve proche de celle qu'il a envers toutes les sociabilités possible. Mais bon, qui était-il pour lui jeter la pierre. Croc se montra intéressé envers une rencontre entre Snow et l'archimage en titre. Mais Snow ne semblait pas réellement intéressé lui de son coté. En fait, il se voyait aujourd'hui plus léger que toute sa vie. Il n'avait plus aucune responsabilité, il avait droit à un nouveau départ. Croc repartit vers le trou et usa d'une ingénieuse magie brumeuse pour remonter par le trou qu'il avait fait. Snow observa brièvement autours de lui et remarqua qu'il n'y avait pas d'autres entrée. Pas de problème, leurs deux magies étaient semblables. Snow leva le pied comme s'il allait marcher sur une marche. Quand il baissa le pied, une marche de glace se matérialisé. Il commença donc son ascension avant que Croc atteigne la sortie. Dans un frêle faisceau de lumière, le mage remarqua les traces sur les pattes du démon. Il n'en connaissait apparemment pas la teneur. Mais elles semblaient l'interpeller. Quand Croc atteignit le parquet, Snow gela le dessous pour le renforcer, il ne voulait pas que la créature se retrouve une nouvelle fois en bas par le concours de son poids colossal.

Une fois en haut, Croc ne se retourna pas pour le voir arriver en haut avec ses marches. Snow allait le suivre mais fut happé par la vue. L"académie était devenue immense. Si bien qu'il n'osait pas imaginer la taille d'Hypnos. Snow observa longuement ce qui se passait face à lui, puis se tourna pour rejoindre l'apparent couloir. Il marcha tranquillement dans le couloir quand il remarqua Croc du coin de l’œil. Il se tourna vers lui et le rejoins dans la grande bibliothèque. Snow marcha vers Croc, et quand il fut assez proche, il fit mine de s'asseoir dans le vide. Au moment où il aurait dû passer le point de non retour entre debout et au sol. Une sobre chaise de glace apparut sous son postérieur. Snow fixait ses pattes.

"Monsieur Croc, sans être indiscret. Je connais ces marques sur vos pattes, mais je ne me souviens plus de leurs provenance. Êtes-vous subjugué par un pouvoir qui vous asservit? Et est-ce la raison de cette forme bestiale aussi colossale?

Snow était réellement intrigué par ces marques. Il se demandait aussi, indirectement, s'il pouvait y faire quelque chose. Il avait lu quelque chose sur les démons élémentaires une fois, mais il était si jeune. Cela prendrait du temps avant de lui revenir parfaitement en mémoire.


_________________
Where is my mind..
avatar
Démon de brume brumigineux.
Messages : 241
Date d'inscription : 22/04/2012

Votre personnage et ses relations
Âge: vieux
Infos:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Chat avec glaçon, grands modèles.

Aujourd'hui à 0:21
Béhékine était de nouveau couché au milieu des tables d'étude. Bob se tenait assis entre ses pattes avant, et tournait pour lui les pages du livre qu'il lisait.
Itchy était avec les trois autres créatures dans les rayons, l'index de la bibliothèque dans les mains, guidant Bitey, Scratchy et Screechy pour qu'ils ramènent les grimoires ou parchemins sur les tables ou en piles près du Démon.
Screechy semblait s'être calmé, depuis sa mésaventure l'ayant amené à tomber dans l'antichambre de Snow, et mâchonnait un des piquants de Itchy pour rester silencieux.

Béhékine leva un court instant les yeux de son livre pour saluer d'un hochement de tête Snow, avant de replonger dans sa lecture.
Les questions qui suivirent le surprirent et, s'il parvint à le cacher du côté de son expression faciale qui ne changea pas, il ne put empêcher sa queue de soudainement s'agiter de droite à gauche.

- Ce corps est la preuve qu'il faut se méfier de ce que l'on souhaite avec la magie, surtout dans des situations d'urgence.
Pour le reste...


Avec un bel ensemble, les cinq invocations cessèrent ce qu'elles faisaient pour passer une main devant leur bouche, avant de retourner à leurs tâches.
Le Démon rit doucement devant le comportement surprenant des invocations, mais n'ajouta rien.
Le Pacte l'empêcherait douloureusement de confirmer s'il était sous pacte, justement.
Et il n'aimait pas mentir.
Heureusement, son "maître" avait été plutôt vague dans les conditions du Pacte ; répondre par le silence et ainsi faire comprendre à Snow ce qu'il en était lui était possible.
Même si la curiosité de Snow à ce sujet risquait de le mettre dans une situation délicate, car le Démon n'avait plus vraiment de patience pour ceux s'intéressant de près aux pactes, ou à sa situation par rapport à ces rituels honnis.

_________________
On a beau avoir étudié la magie pendant près d'un millénaire,
Avoir contrecarré des dizaines de tentatives d'invocation et de mise en esclavage,
Il y a toujours un moment où on fait une connerie dans un rituel...
Ma tête, je peux faire avec.
Le vrai souci en vérité...
Ce sont les boules de poils.
Contenu sponsorisé

Re: Chat avec glaçon, grands modèles.

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit