Partagez
Aller en bas
avatar
Messages : 39
Date d'inscription : 27/11/2016

Votre personnage et ses relations
Âge: 33 ans
Infos:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur

[L'Expédition] Les little big choses [Libre]

le Sam 7 Juil - 23:36


Résumé des épisodes précédents !
Rien ne va plus chez les membres de l'Expédition !
Non contents de s'être perdus et d'être atteints par une étrange maladie, les braves explorateurs sont maintenant la proie à une crise de violence qui provoque l'anarchie dans le campement !
Tapahari a fait de son mieux pour rester en dehors des combats, mais s'est retrouvée malgré elle sous forme de serpent pour éviter une attaque.
Aidée par une jeune fille qui semble être faite de sable et de vent, la chamane a pu éviter de finir piétinée par le groupe en colère.
Portée au coeur du conflit par sa sauveuse, Tapahari a fini par s'enfuir, terrifiée, échappant à la vigilance de tous.
Tin Tin tin...
(vous pouvez couper la musique maintenant. Sérieusement, coupez la musique.)

Peu à peu, les vibrations de la jungle remplacèrent la cacophonie des hommes et des chevaux piétinant le sol du campement.
Tapahari rampait aussi vite qu'elle pouvait, évoluant à ras du sol pour s'éloigner du chaos et de la violence qui régnaient pour l'instant chez les membres de l'Expédition. Elle se sentait déjà bien plus en sécurité, même si sa petit taille la rendait toujours autant vulnérable contre n'importe quel prédateur de la jungle. Mais bon, elle était tout de même camouflée dans la végétation, avec ce corps fin couvert d'écailles vertes.
Et elle ne tenait pas à monter trop haut dans les branches pour se mettre en sécurité, préférant s'éloigner le plus possible du campement.

Elle devait trouver un lieu... calme.
Ne serait-ce que pour pouvoir retrouver forme humaine.
Et si elle ne risquait plus de se faire écraser ou attaquer, ce serait encore mieux.

Après quelques minutes, la jungle s'ouvrit devant elle, pour révéler une grande clairière, parcourue par un ruisseau. Des rochers couverts de mousse ici et là donnaient des airs de ruines antiques à l'ensemble.
Bon, étant donné sa petite taille et sa perspective au ras du sol, elle se trompait sans doute sur la "grande taille" de la clairière.
La chamane métamorphosée se laissa glisser jusqu'au bord de l'eau pour boire. Elle arrivait enfin à se calmer - maintenant qu'elle n'était plus en danger de mort - et pouvait commencer à réfléchir un peu.
Que s'était-il passé dans le campement ? L'explosion de violence avait été si soudaine, si rapide à se propager chez presque toutes les personnes présentes... à croire qu'il s'agissait d'une influence extérieure, comme un sortilège.
Enfin, elle devait d'abord retrouver forme humaine avant d'enquêter sur ce problème. Sa métamorphose avait été involontaire - comme souvent en cas d'urgences - et lui avait sans doute évitée de prendre une pierre dans la figure. En cela, elle remerciait son esprit intérieur du serpent qui s'était ainsi imposé à elle.
Mais elle pensait sérieusement à faire le point avec ses différentes formes animales pour éviter de se retrouver coincée ainsi pendant plusieurs minutes sans possibilité de communiquer. Surtout, elle n'était pas certaine de vouloir que son don soit révélé parmi les membres de l'Expédition, même s'il était sans doute trop tard pour s'inquiéter de ça...

Sa soif étanchée, Tapahari se laissa glisser jusqu'à un rocher pour s'y lover.
Elle s'était entrainée, et y arrivait plutôt bien maintenant.
C'était une position rassurante et étonnamment confortable, passé la sensation d'étrangeté dû au fait de pouvoir poser sa tête sur n'importe quelle partie de son corps...
Elle était son propre oreiller !

Laissant de côté ses pensées incongrues, la chamane se concentra sur les battements de son coeur, et visualisa mentalement son corps humain. Ses jambes, ses mains, ses cheveux, le contact de sa robe sur sa peau, le cliquetis familier de ses amulettes...
Le monde tourna sur lui-même et elle fut pendant un instant aveugle et sourde...
Lorsque ses sens se rétablirent, elle était humaine, repliée sur elle-même sur le rocher.
La cacophonie nocturne des insectes et de la faune sonnait douloureusement à ses oreilles, après le monde silencieux des reptiles. Et elle n'y voyait quasiment rien.

Un peu secouée, elle sourit néanmoins, avant de s'installer dans une meilleure position.
Maintenant, elle pouvait se mettre au travail.
avatar
Messages : 58
Date d'inscription : 17/11/2017

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [L'Expédition] Les little big choses [Libre]

le Dim 8 Juil - 10:54
If everything had a correct answer, she wouldn’t be hanging in the air like a question mark followed by an empty mind like now.
If every inquiry were yes-no question, she wouldn’t suffer so much pain in the air, like now.
If every question were guessable, she would circle the option of giving up…
 
Why am I so eager to know where she is?
 
This questioning chased after her once she was in particles. As fine sand particles among the high moistness was equal to throwing wood scatters into the burning fire. She should have known that… Weak and devoured…
It was the worst decision she had made! Feel thousand pounds weight burdened on her. Unable to breath brought her near to the death… a slight breath, faint like a string of flashlight swimming in the darkness…Weaken and extinguishable…
Keep running…run her mind close…
She didn’t know it’s the question that locked her up in this unbearable condition or it’s herself who couldn’t set her own free. Anhydre tried to find the answer; precisely to say, an excuse for convincing herself to give up.
 
Blur sight, shade hue, vibratile sound, tilt version… Despite of the whole view, she got everything wrong but no worse than a disappointing result- Nothing.

How could that be!
Only one possibility- she was out of the camping area.

Abruptly-
BUMP. A BIG BUMP.
A sudden wind that she failed to control herself in time while thinking struck her to the…
As if a fly hit to the clean class straightly, as if a car crashed into the windowpane… Anhydre was hit into the jungle at which humidity was in alert level. For her, it’s just like a hard marble wall. The sudden strength was extensive and shocking enough to collect all sand particles in one second…Anhydre.
“AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH…..”
Her scream in the green covered world was as loud as the thunder in the silent night… she was shouting out of pain and also to the coming mossy ground.
Falling from the top of towering tree, breaking several branches, sorry for those sprouts and the biggest apologize to herself…. Anhydre closed eyes.

Cron…cra..cra…cron..cron……….(silent but fast-fa------st)………. BOM!

A huge and heavy falling sound that came from the earth bellow!
The wet, slippery and mossy carpet made Anhydre jump herself up as soon as she fell to the ground and got an electric-like shock.
“Dammmmmmmn…where am I now?”
Ache. Messy. Gross.
Worry and fear were clamored her thought. It wasn’t because she had no idea where she is, but the wet had clogged her body… before getting dry, she had no chance to be a pile of sand again, which meant she had no choice but walked…in this DAMN unknown place.
 
She knew:
Under such damp environment, the idea of getting herself dry was fancier than being a night star.

_________________
Nor white, neither black,
Coming by and slipping out,
Gone was she you'd know,
Later when the wind set out.

-Anhydre.
avatar
Messages : 39
Date d'inscription : 27/11/2016

Votre personnage et ses relations
Âge: 33 ans
Infos:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [L'Expédition] Les little big choses [Libre]

le Dim 8 Juil - 15:41
Tapahari était en train d'allumer un petit feu sur un tas de mousses et de branches pour faire un peu de lumière, lorsque le cri retentit, couvrant le bruit de la jungle.
Elle se figea, surprise.
Cela sonnait comme un cri de douleur !
Etant donné les circonstances particulières - les combats dans le campement - il s'agissait peut-être d'une autre personne comme elle qui s'était éloignée de la zone de conflits. La chamane ne pouvait pas ignorer ce genre de cris, surtout lorsque des bruits de chutes et de branches cassées suivirent le premier hurlement.
Tapahari rassembla la mousse et les branches qu'elle venait d'enflammer dans un pot qu'elle avait dans son sac, se retrouvant ainsi avec une torche artisanale.
Torche qui produisait beaucoup de fumée et qui n'éclairait au final pas beaucoup, mais elle faisait ce qu'elle pouvait avec ce qu'elle avait sous la main...

Elle partit donc dans la jungle en direction des bruits entendus, tenant sa torche devant elle pour éviter les obstacles.
Bien vite, elle distingua une silhouette fine et de petite taille, au moment où la dernière question fusa.
Un instant ! C'était... la fille-esprit ?

- Hmmm... tout va bien ?

Elle avait l'air énervée, et couverte de mousse et de feuilles aussi. Autour d'elle au sol, des branches cassées, comme si elle était tombée du ciel.
avatar
Messages : 58
Date d'inscription : 17/11/2017

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [L'Expédition] Les little big choses [Libre]

le Lun 9 Juil - 3:02
Looking up in pain… her falling track indeed circled the clear evening sky- not the option of giving up. With a row of branchless, the thousand-year-old tree just went through the end-of-the-world disaster, a great loss in years of work and the destroyer was her.
Thanks to the sticky body, Anhydre was pretty like a little plant now. Branches, leaves, fruits…everything grown in the tree stuck in her back, limbs, chest, and belly, even head. It was totally an awful idea to pull them out, as painful as picking a throne pierced in the flesh. knowing it after a shrill scream…
“God damn!”
The moisture mixed with the sand had been clay genuinely. Seeing herself clung so many little things made her more annoyed. However, the best way to deal with them was “leave them alone”. Just leave…
 
Suddenly, a human voice came, which shocked Anhydre out of wits. Now, she was really in her difficult time. Plus, if luck was against her- sending someone to do her harm- she was afraid she could seriously do nothing.
A turn.
The gaze moved from red fire to the person. Whom she found was far horrible than a ghost or any attacker- the snake-woman!
“Gosh!”
Anhydre backed several steps. Apparently, the snake-woman was quite surprised at her existence…Ah oh! Everything got complicated now- what are they doing all along! Anhydre couldn’t deny knowing it’s her coming rejoiced her heart and felt a sense of relief. Nevertheless, a sweep of fury had won over happiness.
 
“Okay? Do you think falling from the good heaven will be okay? Or you thought your appearance will make me okay?”
 
Hit on the ceiling again. Even though she didn’t mean to being so mean to her, even though she actually was happy to know she was here, she failed to control her sudden temper and her grievance.
Without any idea for what exactly enraged her, Anhydre stared at the snake-woman, eye-to-eye. Maybe it’s the care, maybe it’s worry, maybe it’s fear, maybe it’s the blame on herself.
 
“Damn… trying to find you like a fool. Worry you’re missing and fear that you might be stepped to death…but after everything, what did I get? And now you popped out and asked me everything okay? I CAN tell you, No! I am not! No longer! Never and Ever! I wouldn’t be hooked this time! GO! LEAVE! NOW!
 
Anhydre spoke in fast, hasty, fretful tone, pointing at her back to ask her to go away. She couldn’t bear any pinch of unfortunate events. Fear roared up in her eyes without sound…
 
“Go!”

_________________
Nor white, neither black,
Coming by and slipping out,
Gone was she you'd know,
Later when the wind set out.

-Anhydre.
avatar
Messages : 39
Date d'inscription : 27/11/2016

Votre personnage et ses relations
Âge: 33 ans
Infos:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [L'Expédition] Les little big choses [Libre]

le Lun 9 Juil - 11:11
Elle était vraiment sur la défensive, si bien que Tapahari eut l'impression d'avoir affaire à un animal acculé et effrayé.
La chamane s'inclina :

- Je suis Tapahari et je te remercie de ton aide dans le campement.

Elle se redressa, et sourit calmement :

- Je suis désolée de t'avoir inquiétée en fuyant de la sorte, mais je devais m'éloigner de ces... combats pour parvenir à reprendre forme humaine.
Je pense pouvoir t'aider, si tu le souhaites, à te sentir mieux.


Invitant d'un geste la fille-esprit, la chamane fit demi-tour et s'éloigna doucement, marchant en drection de la petite clairière où elle avait laissée ses affaires.
Elle ne forcerait pas la fille-esprit à accepter son aide, mais elle espérait que cette dernière accepterait, malgré sa méfiance. Tapahari était curieuse de savoir qui était cette jeune fille de sable et de vent.
avatar
Messages : 58
Date d'inscription : 17/11/2017

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [L'Expédition] Les little big choses [Libre]

le Lun 9 Juil - 13:18
Finger pointed at the front firmly… Anhydre was still stubborn at her anger, hoping the snake-woman could know her feeling and comforted her.
But-
She gave her name instead and thanks her for rescuing in bow. A shock. Anhydre put her hand down immediately, blinking eyes for several times, wondering what the hell going on here. This reaction was too unbelievable “impolite” but somehow, it truly sparked her interest and curiosity.
Tapahari sent a polite smile and a genuine apologize, which softened her mad mind efficiently. The explanation even made Anhydre feel a bit of guilty. She forgot at that time, Tapahari must be in much more scare than her, than anyone else. A snake could be crushed anytime and it was why she was desperate to save her.
 
However… something couldn’t change was- because of her, she got hurt!
 
Even though Tapahari offered a help, Anhydre held a highly doubt… Help? How? Despite she knew she was made of sand, the truth of “watering sand” was absolutely out of her knowledge; then, how could she help her? Anhydre didn’t want to risk letting someone know her weakness but got nothing cure.
Looking at Tapahari… she was about to leave… The dark came once the fire gone. Her leaving really caught her in annoyance… Another fact, Anhydre just aware of was- more water got inside her… Now it’s harder for her to speak. Water stiffed her cheek.
 
Anhydre ran to her, following up the fire light.
“Hey.. wait….Ta…Tata!” …kept a certain distance, like a child walking behind... 

Tata!
Partly because of its easy pronunciation.
Partly because of a rush.
Partly because of its cute tone.
But…
Mainly because she liked being with her.

_________________
Nor white, neither black,
Coming by and slipping out,
Gone was she you'd know,
Later when the wind set out.

-Anhydre.
avatar
Messages : 39
Date d'inscription : 27/11/2016

Votre personnage et ses relations
Âge: 33 ans
Infos:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [L'Expédition] Les little big choses [Libre]

le Mar 10 Juil - 0:29
Entendant son nom se faire réduire aux premières syllabes, Tapahari ne put se retenir de rire. Le son clair semblait presque déplacé au milieu de la jungle sauvage, même si elle savait que les animaux n'étaient pas dénués de sens de l'humour. Surtout les oiseaux.

- Je suis là. C'est une petite clairière, nous y serons plus à l'aise. Il fait moins humide hors du cercle des arbres.

Effectivement, la chamane ne tarda pas à remonter la piste qu'elle avait involontairement tracée jusqu'à la clairière en question. Elle se retourna pour attendre la fille-esprit, tenant sa torche haute comme un phare.
Le minuscule ruisseau qui courait au milieu de cette petit clairière dans la jungle ne suffisait pas à maintenir l'humidité, que le soleil pouvait évaporer directement dans la journée. L'air y était donc plus respirable. Un peu plus froid aussi.
Lorsque la fille-esprit apparut à la lumière de sa torche, Tapahari lui sourit :

- Laisse-moi un instant pour faire un feu plus convenable et je te prépare un fortifiant pour esprit. Attention au ruisseau, il fait assez froid ce soir, et les vêtements mouillés ne sèchent pas dans la jungle, ce serait dommage d'attraper froid.

Avec son air un peu renfrogné, la fille-esprit ressemblait vraiment à une enfant. Quel âge avait-elle ?
La chamane avait déjà croisée la route d'esprits qui aimaient prendre l'apparence d'enfants, mais ils avaient toujours eu des centaines d'années d'existence en réalité. Était-elle dans ce cas ?
Tapahari n'oserait sans doute jamais poser directement la question à la fille-esprit : les enseignements de respect de sa mère et de sa grand-mère à l'égard des esprits étaient bien trop ancrés en elle. Mais cela n'empêchait pas les questions de tourner dans sa tête.
Elle alla poser sa torche à côté de son sac, et entreprit de faire un emplacement pour un petit feu de camp, piochant dans son propre savoir-faire et dans les techniques acquises auprès des explorateurs de l'Expédition. Tout à son travail, elle pensa soudainement à voix haute :

- Hmm... Est-ce que tu peux tomber malade ?

Tapahari se figea aussitôt, avant de s'excuser :

- Navrée, je ne devrais pas être aussi curieuse.
avatar
Messages : 58
Date d'inscription : 17/11/2017

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [L'Expédition] Les little big choses [Libre]

le Mar 10 Juil - 3:42
Tapahari’s laugh made her smile too. She seemed to like her nickname. Then, that would be a name deal. Tata.
While walking behind Tata, Anhydre collected some stones and rocks inside her hoods. Pi-pi-pick. She was in famine throughout the expedition. Afraid of being noticed she ate nothing but stones, she chose not to eat but now… she was damnly hungry.
As the fire grew smaller, Anhydre picked up her paces to catch up. No a slight wanting of getting lost in such dark and humid forest. Finally, Tata stopped and waited for her arrival… a stride cross the huge rock.
 
Despite of a small clearance, it was quite suitable. Less humidity she could feel clearly. Running river lined up the boundary, burning fire gave them cozy feeling, woods was placed aside, her bag was bulging with tools… it was really an outdoor expedition. One thing left-Dancing and singing around the campfire- it’s what she learned from other people’s house.
Tata minded her low temperature in mid-night and feared she would catch cold. To Anhydre, either cold or sick was an abstract idea. However, she knew the situation, just according to other people’s reaction. Anhydre nodded in reply, which meant “thank you for your caring” but nothing to do with “I’ll look after myself.”
 
As Tata was working on the campfire, she found a place distant from the river the most and put her “food” down… pick the smallest one… and then walked to Tata, curious about how to make fire without magic.
She squatted down and tilted her head to see it clear… stone and wooden sticks….SSSSSS.
However, Tata consistently stole a glance at her, curiosity written on her face. Finally, she couldn’t help herself asking the first question that made Anhydre “pou-zs” smile.
 
“Sick… you mean… like this?”
Searching others’ symptom image, she covered her mouth and gulped a large breath, then “ha-chw”... she made it but lots of sand poured out, which put out the flame.
“Oops…”
She wiped sand away and said:
“No, I guess not, probably because I don’t feel hot or cold… Those are I learned from human reaction…. Is that true their head will burn… like a pot when they got sick? And another typical symptom…. is “co-co”. I don’t know they eat so much air in daily… But why do you… ask me this, because of sand?”
Her stiffen check slowed her speaking speed.
 
She passed the stone to Tata…
“Could you roast my…. food later cuz it’s too watery. Anhydre is forbidden to eat… pierre hydrique.”
…with an embarrassed blink.

Belly bumblerrrrrrrrrrrr.

_________________
Nor white, neither black,
Coming by and slipping out,
Gone was she you'd know,
Later when the wind set out.

-Anhydre.
avatar
Messages : 39
Date d'inscription : 27/11/2016

Votre personnage et ses relations
Âge: 33 ans
Infos:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [L'Expédition] Les little big choses [Libre]

le Mer 11 Juil - 1:16
Tapahari rassembla les mousses et les branches les plus sèches, fit un cercle de pierres autour pour circonscrire le feu à venir, vida doucement le contenu de sa "torche" dans le tas sec. Elle grimaça un peu lorsque la combustion démarrée ne produisit presque aucune nouvelle flamme mais beaucoup de fumée à la place.
Puis elle fouilla dans son sac, récupérant un morceau de métal rugueux, en forme de pieu, et un silex.
Elle amena le morceau de métal près des branches et le frappa avec le silex, violemment. Des étincelles jaillirent, qui allèrent retomber dans le tas de combustibles. Bientôt, des flammes minuscules commencèrent à apparaître, que la chamane attisa en soufflant avec calme.
Puis la fille-esprit lui répondit, en imitant un éternuement qui se transforma en avalanche de sable qui vint s'abattre sur le feu naissant.
Et sur Tapahari aussi, qui cligna des yeux plusieurs fois, surprise, avant de sourire :

- Ce n'est pas grave.

Tout n'avait pas été éteint par la projection de sable, si bien qu'elles n'étaient pas dans le noir complet. Après quelques secondes et un nouveau coup de silex, le feu se ralluma.
Elle écouta la fille-esprit en continuant d'attiser le feu.
Ainsi elle n'était pas sensible à la température, ni ne pouvait tomber malade. C'était vrai de ce que Tapahari avait "vue" par accident, elle était sable et vent combinés. C'était logique que ses sens et perceptions soient légèrement différentes...

- Je crois que c'était plutôt une pensée qui s'est exprimée tout seule, par rapport à ce que je t'avais dit juste avant, à propos des vêtements mouillés et du risque d'attraper froid.
Et oui, si nous autres mortels tombons malades, notre corps peut tenter de se défendre en devenant plus chaud pour tuer la maladie. Cette réaction du corps s'appelle la fièvre, et on peut savoir que quelqu'un en a en posant une main sur son front
- la chamane mima le geste en mettant une main à plat sur son front à elle - et c'est souvent un des premiers signes de maladie. Le fait de tousser aussi, oui, ou les éternuements.

Satisfaite du feu qu'elle venait d'allumer, Tapahari reprit la fouille de son sac, sortant différents petits pots et fioles, un ballot de feuilles séchées, des fleurs plus fraiches, un mortier et pilon...
Elle s'interrompit néanmoins pour recevoir la pierre que la fille-esprit lui tendait, demandant à ce qu'elle les... sèche.

- Bien sûr, il suffira des les poser près du feu. Pas trop près, peut-être, si tu veux juste les sécher...

La demande la surprenait un peu, mais elle fit de son mieux pour le cacher. Elle ne s'attendait pourtant pas à ce qu'elle mange des pierres pour se sustenter ! Elle était de sable et de vent, certes, mais n'étais-ce pas risquer de s'alourdir, que de manger des pierres grosses comme le poing ?
De fait, la chamane avait rarement croisée la route d'esprits ayant besoin de se nourrir de quoique ce soit de physique, hors d'offrandes à haute valeur mystique. Mais elle était loin de chez elle après tout, alors pourquoi pas ?
Elle nota que la fille-esprit venait de lui donner sans doute son nom et, si elle apprécia la marque de confiance, elle se retiendrait de l'utiliser à voix haute. La chamane savait le pouvoir des vrais noms et de l'impact que cela pouvait avoir sur les Esprits, et ne pas les utiliser était pour elle une simple forme de déférence et de respect.

Tapahari sourit, avant de déposer des herbes et fleurs dans son mortier, d'y verser le contenu d'une fiole et d'entamer le travail du pilon pour écraser et mélanger le tout. Une odeur fraiche semblable à de la menthe se répandit dans l'air.
Soudain, le fait que Anhydre parle de son incapacité à manger des pierres humides lui fit se rappeler ce qu'elle avait dit dans le campement de l'Expédition, à propos des différents états de l'eau.
La chamane demanda alors, sans cesser sa préparation :

- Tu... crains l'eau, c'est ça ?

L'idée n'était pas absurde car, même si sable, vent et eau n'étaient pas par définition ennemis, les Esprits élémentaires fonctionnaient généralement selon un équilibre délicat qu'un contact avec un nouvel élément pouvait grandement déstabiliser.
avatar
Messages : 58
Date d'inscription : 17/11/2017

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [L'Expédition] Les little big choses [Libre]

le Mer 11 Juil - 3:44
With patience, Tata explained illness to her. Although she didn’t have this kind of problem, if she met “human” next time, she might have a clear concept of it.
As the fire started its burning life, Anhydre “whoa” in surprise. It grew out of nothing but appeared to be so energetic. She was very excited to try its firing power, put her “stone” near fire, sat down and watched it “baked”. With two hands extending by a fire on knees, like warming herself, she was “drying” herself.
Staring at the flame…orange, red, orange, red, orange, red… she got lost in fascinated flare; perhaps, by the dangerous beauty.
 
Not to worry Tata, she didn’t mention her body condition. She thought maybe, through the fire, everything would be okay. In true, she got much relief after “high temperature” evaporated water gradually. Some branches and leaves started to drop off.
Staring at the flame…orange, red, orange, red, orange, red… she got lost in fascinated flare; probably, by the missing fragment.
 
Suddenly, Tata’s asking drew her back from the throbbing rhyme… the word-water- jerked her sight off fire and to Tata. Look at her in a serious and heavy look.
WATER.
 
“Yeah. It could damn kill me without mercy. Damn water like electric shock. In every kind of form… no matter it’s visible or invisible…air, liquid, solid… nature or unnatural… but I don’t know the reason. Might because it’s my natural enemy.”
 
Until now did she find Tata was also working on her… herbs and flowers? In some kind of mortar.
Dow, dow, dow, dow…

_________________
Nor white, neither black,
Coming by and slipping out,
Gone was she you'd know,
Later when the wind set out.

-Anhydre.
avatar
Messages : 39
Date d'inscription : 27/11/2016

Votre personnage et ses relations
Âge: 33 ans
Infos:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [L'Expédition] Les little big choses [Libre]

le Jeu 12 Juil - 0:00
Anhydre avait l'air fascinée par les flammes, et la chamane avait l'impression de se voir enfant, dans une situation similaire, assise à côté de sa mère et de sa grand-mère pendant qu'elles préparaient une potion ou un rituel...
Sa réponse confirma qu'elle craignait effectivement l'eau, sous toutes ses formes, comme un poison mortel.
Malgré ses croyances lui soufflant de toujours se montrer déférente envers les esprits, la chamane ne put s'empêcher de demander, surprise :

- Mais... pourquoi es-tu venue à Crannsliabh ? L'air est toujours humide ici, ce doit être dangereux pour toi, non ?
Et hum... je vais devoir changer ma recette dans ce cas.


En espérant parvenir à un résultat inoffensif pour Anhydre, Tapahari ajouta une dernière pincée de fleurs séchés dans le mortier, puis reprit son travail de "trituration."
Tom Tom Tom Tom Tom
Les coups de pilon résonnaient, réguliers comme le battement d'un tambour et la chamane ne tarda pas à s'en servir comme base rythmique à un chant guttural, sa voix grave et lancinante emplissant la clairière.
Comme un mantra, une prière, les mots déguisés dans le chant demandaient aux éléments de s'accorder entre eux, aux plantes dans le mortier de révéler leurs pouvoirs, de se mélanger selon un ordre spécifique pour obtenir une mixture susceptible de redonner des forces aux Esprits.
Les flammes du feu de camp ondulaient en rythme avec le chant, le bruissement du vent répondait à la chamane en écho, et même le ruisseau semblait glouglouter selon le rythme de son chant lancinant.
Ou peut-être étais-ce juste une illusion créée par les sonorités hypnotiques de la voix de Tapahari...

Son chant dura de longues minutes, peut-être plus.
Lorsqu'elle se tut, la chamane reposa le pilon, examina la mixture obtenue, la renifla avant de sourire à Anhydre.

- Je pense que c'est prêt. Tu veux bien me tendre ta main ? On va y aller progressivement, et on s'arrêtera si tu ne supportes pas la fumée.

Tapahari mit une toute petite quantité de sa mixture dans sa paume et, grâce à une branche incandescente récupérée dans le feu, elle alluma cette petite portion qu'elle tenait. Il y eut une étincelle, et la potion se mit à produire une fumée blanche, qui montait en colonne vers le ciel, comme une fumigène.
La chamane tendait sa main vers Anhydre, attendant qu'elle décide de faire le premier pas. Ou le premier geste.
avatar
Messages : 58
Date d'inscription : 17/11/2017

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [L'Expédition] Les little big choses [Libre]

le Jeu 12 Juil - 12:44
The eye contact caught another rushing question suddenly, which made Anhydre pause for a while, since actually; she had ever thought it before- why am I here?
 
Looking at Tata, she found it hard to answer:
“Umm..uh…Hmmmm…”
With her head on one side, she finally said:
“I….I don’t know. Wind.. just brought me to the inn… and I join it out of curiosity and I didn’t know Crannsliabh is a damn jungle but I do now.”
Recipe?
For the next question, there was no problem for her to write an essay about all her difficulty throughout the whole expedition:
“Yeah, yes, definitely, certainly, absolutely of course…look all this branches on me… I mean, I nearly fed-up-with- the climate here…. Phobos desert is suitable for me! Here just sucks!”
Is it for me? That HELP she mentioned? Or Food?
 
Dow, dow, dow…
Anhydre crawled to Tata and knelt aside to watch her doing. She was quite busy in her sort of experiment. She was unable to pull Tata’s hands down. Thankfully, Tata then bent forward a little to let her see what happened in mortar and she found it’s a “powder-making”- a green-brown mixture.
Dow, dow, dow…
Grinding, crashing, stirring… everything was combined together. The juice was mixed and dried into powder. It smelled like mint and pepper. A bit sharp and acrid.
Tata’s confident glance and skilled motion highly boosted up Anhydre’s admiration and curiosity, wondering who is she? What does she do? Why she is here?
Those questions were equipped with notes once Tata sang the song toward the mortar! Would she be a chemist? Surprisingly, fire, wind, brook seemed to be impacted by the rhythm, either echoing back or dancing with it. So did Anhydre. She caught the melody and “hummm” in her head…
Despite of so many questions to Tata, she forced herself not to ask her now, afraid of interrupting the “magical effect” process. More like a child looking at her mother preparing for dinner silently… Anhydre stared at her without a blink. Observation.
 
All of a sudden, Tata sniffed the mixture and turned the gaze toward her… She was caught unprepared to drift the sight away. They looked at each other. She reached out to Anhydre, asking her to hold out one hand for the treatment test.
In Shock! 

Me?!
It’s indeed the help she mentioned!

Anhydre walked with her elbow back…
She dared not to have a test. That smell got stronger. The white smoke stringing in the darkness…
She knew Tata was a kind-hearted person but still…
“I…..”
Staring at her genuine eyes, Anhydre couldn’t find any excuse or hurt her feeling. After all, Tata had paid a lot of effort in it and she knew she was “sand” spirit.
“…. A finger?”
 
She closed up her eyes and sent her index finger to Tata’s front.
Hand in the air, head down, eyes closed, face wrinkled…
Heart thumping!

_________________
Nor white, neither black,
Coming by and slipping out,
Gone was she you'd know,
Later when the wind set out.

-Anhydre.
avatar
Messages : 39
Date d'inscription : 27/11/2016

Votre personnage et ses relations
Âge: 33 ans
Infos:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [L'Expédition] Les little big choses [Libre]

le Sam 14 Juil - 12:14
Anhydre avança sa main, un doigt tendu.
Avec ses yeux fermés, sa tête baissée et sa grimace, elle ressemblait à une enfant s'attendant avec crainte à recevoir une piqûre.
Tapahari s'apprêtait à avancer sa main et à joindre la colonne de fumée produite par sa potion avec le doigt tendu de la fille-esprit, mais elle interrompit son geste en la voyant aussi tendue.

- Ne ferme pas les yeux. La peur grandit si on est forcé d'imaginer ce qu'il nous fait peur sans le voir.
Et tu sais, je n'ai rien mis dans cette potion qui peut te faire du mal. J'ai changé la recette, car d'habitude j'utilise de la vapeur d'eau pour la diffuser. Au pire, ça te fera un picotement désagréable. Au mieux... disons qu'aucun Être du Voile n'a semblé malheureux des effets de cette potion. Ca n'a aucun effet sur les mortels, mais je pense que c'est l'équivalent d'un massage et d'une bonne nuit de sommeil.


Elle souriait, essayant de se montrer rassurante.
avatar
Messages : 58
Date d'inscription : 17/11/2017

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [L'Expédition] Les little big choses [Libre]

le Sam 14 Juil - 12:55
Tata's voice comforted her nervousness a lot that she opened up her palm but eyes still closed. 

Then, she said:
"Could… could you sing a song during the curing? Your favorite one."

Anhydre now opened eyes with a pleasing sight; also she walked closer to her and tried to smile. Tata was right, seeing clearly could decrease frightening.

Smoke was still growing up to the night sky, seen by the firefight ...

_________________
Nor white, neither black,
Coming by and slipping out,
Gone was she you'd know,
Later when the wind set out.

-Anhydre.
avatar
Messages : 39
Date d'inscription : 27/11/2016

Votre personnage et ses relations
Âge: 33 ans
Infos:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [L'Expédition] Les little big choses [Libre]

Hier à 0:24
La chamane ne cacha pas sa surprise suite à la demande de la fille-esprit.
C'était bien la première fois qu'on lui demandait de chanter en dehors de tout rituel magique, et la surprise était telle que Tapahari mit plusieurs secondes avant de répondre :

- Je... je veux bien essayer...

Son hésitation était réelle, car elle ne connaissait que des chants faisant partie intégrante de rituels magiques, et que les chanter de façon nonchalante pouvait s'avéréer dangereux, surtout en présence d'un Être du Voile, ou d'une potion qu'elle venait de fabriquer grâce à un chant, justement.
En cherchant dans sa mémoire, elle pensa bientôt aux chants des autres membres de sa tribu, qu'elle entendait souvent sans avoir eu l'occasion de les apprendre ou de les chanter elle-même.
Puis, un souvenir ancien remonta, d'une époque où, jeune enfant, elle luttait pour trouver le sommeil et du chant que fredonnaient alors sa mère et sa grand-mère pour l'apaiser.

Spoiler:

Ce n'était qu'une berceuse ancienne, que Tapahari connaissait mal, et qui était plus des fredonnements réguliers qu'une chanson aux textes précis et riches de sens, mais la mélodie lancinante résonna dans la clairière et - même si la chamane était certaine qu'il n'y avait pas de magie dans cette berceuse - il lui sembla qu'un voile de calme tomba sur elles.
La cacophonie de la jungle s'effaça en arrière-plan.

Sans cesser de chanter, la chamane rapprocha davantage sa main de celle de Anhydre. La petite dose de poudre qu'elle avait allumée dans sa paume était presque entièrement consumée, et la colonne de fumée n'était plus qu'un mince filament.
avatar
Messages : 58
Date d'inscription : 17/11/2017

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [L'Expédition] Les little big choses [Libre]

Hier à 9:13
Seeing Tata's surprised look, Anhydre laughed. Having this request was also beyond her thought... She just found in Tata's low and mature voice, she could find a peaceful state. That's why she thought if she could hear her singing during the curing, she would get more sense of security, even though Tata had assuered the treatment was 100% safe and she knew it too.
Beside, she would like to know what kind of person Tata was and what's her growing background through her favorite song...

Hummmm…
A sound that could carry the soul far away.
…hummmm…
A sound that could bring history to sight.
……hummmm....
A sound that could trace back many memories.
Peaceful. Harmony. Stories. Warmth. Magical.
In Tata's eyes, Anhydre saw lots of memorable moments and past running across. Something she never experienced but could learn and feel exactly from her voice... Something called HOME and LOVE. Something magic couldn't reach out was what she needed now.
The peaceful melody embraced her frightening, ceasing her vibrated sight. In the darkness, despite of harsh environment, she could catch a sign of warmth.

Staring at Tata, sinking in the warmhearted voice, to make the operation easier, Anhydre moved closer... they now were in a "plam-wide" distance.
The smoking powder was placed on her palm carefully... Anhydre trembled a bit but in a second, it was consumed by her sand hand completely. The smoke was turned into thin strand.

To her surprise, the effect from the treatment extracted the water inside her fingers and palm efficiently... The warmth, she guessed, like showering steam loosed her sand construction and let the "medicine" go through to extract the water into the air... every particle, not letting go 'a' wet sand in her hand.

Anhydre looked at Tata in surprise and a smiley face, back to her hand again... She was so happy too see "it" was back. Watch it in surprise. Scroll fingers up and down. She pulled out another hand and said:

"Gimme more! Want them all, Tata!"


Moving hands back and forth, like a child asking for more candies, the melody was there, winging in her head.

_________________
Nor white, neither black,
Coming by and slipping out,
Gone was she you'd know,
Later when the wind set out.

-Anhydre.
avatar
Messages : 39
Date d'inscription : 27/11/2016

Votre personnage et ses relations
Âge: 33 ans
Infos:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [L'Expédition] Les little big choses [Libre]

Hier à 23:20
Son chant terminé, Tapahari se tut.
Elle affichait un sourire, mais cela lui avait fait une étrange sensation de chanter cette berceuse à son tour. Elle s'était toujours imaginée la chanter un jour à ses propres enfants, et voilà qu'elle la chantait pour cette fille-esprit ! Anhydre lui était très sympathique, et la berceuse avait eu un effet apaisant notable sur elle, mais la chamane avait l'impression de trahir cette promesse informulée qu'elle s'était faite.
Enfin... ça n'avait pas tant d'importance que ça.
Et elle aidait ainsi un Être du Voile, alors au diable les promesses informulées !

Anhydre apprécia visiblement les effets de la potion, et la chamane rit doucement en l'entendant demander plus, demander toute la potion.
Elle était rassurée de voir que sa recette modifiée sur le tas avait gardé ses propriétés bénéfiques ; jusque-là, elle n'avait pas été entièrement certaine de son travail...
Elle se pencha et vida le moriter contenant la potion dans un autre bol, plus ape à supporter la chaleur, avant de saisir une longue branche dans le feu et de se tourner avec le tout vers Anhydre.

- En grosse quantité, la potion va sûrement avoir des effets plus intenses. Je te conseille de rester assise, et la plus immobile possible. Respire à fond, et laisse la fumée faire son travail.

Elle hocha la tête, et plongea la flamme de sa branche dans la potion.
Il y eut un "Pomf !" puis un véritable nuage blanc se répandit dans l'air, envahissant la clairière dans des volutes épais qui sentaient la menthe poivrée.
Tapahari plissa les yeux, surprise par la taille du nuage.
avatar
Messages : 58
Date d'inscription : 17/11/2017

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [L'Expédition] Les little big choses [Libre]

Aujourd'hui à 4:40
Taking Tata’s suggestion, Anhydre stepped back, sit with legs cross and looked at her in full expected sight. Tata poured the potion into another vessel able to resist high temperature, which made Anhydre more excited and nervous a bit but she would really like to see herself having a bright look.
Then, a firing branch… ignited the potion. Pomf! Anhydre nearly shocked to jump up. The heavy white smoke emerged like steam as soon as fire bumped the dry powder. Tata was no longer in sight. Anhydre seamed her eyes and had a real sneeze when the strong smell strung up suddenly- peppermint.
HA-CHO!
 
Now she was surrounded in a white, large and dense cloud…
Were it for bubbles flying, it would be an exact hot bathing. Due to air and fine particles, the preface of potion effect worked fast and thoroughly. She could feel her sand body was puffy, the tensed “muscle” got relieved in a second, thanks to the concentrated smoke supporting behind not to let her fall back because of a sudden loss of strength. A “fat” Anhydre she got… if now a mirror in front.
Then, time for the WATER removing process. The potion particles found sand particles one on one and started to whirl, shaking the water off. A rapid shakeup, uhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh, like sitting on a massager, uhhhhhhhhhhhhhhh…… The more shaky she got, the lighter she was. It was helpful in reorganizing her mind and thoughts, rising up her energy.
The last but not least stage was- collection. It was a crucial moment. The cloud became tenser to collect sand together and returned Anhydre a full, intact, dry body. Everything would go in vain if now letting water invade in again so the potion particle wrapped itself around the sand particle respectively to make sure she was safe to have water-contact in the previous and weak period. However, it would still be consumed after some time.
 
After the whole “water-removing” bath end, the smoke grew thin and thin. Seeing lots of leaves, branches and fruits lying around her, Anhydre felt satisfied and alive in peppermint smell. Besides, she found she was “smaller” due to the reconstruction. It was because she hadn’t limber up her muscle and joints.
All of a sudden, a fresh idea came into her mind… before the white smoke dispersed
all clear, she got to do something. Anhydre then loosed herself into a pile of sand and
then spin, spin, spin out of the white smoke, spin to Tata and “curled” around her
spin, spin, spin…

Now, Tata was like in the center of sand tornado…
 
In the twinkling of an eye, yellow sand storm disappeared.
Then-
A tap
on the right Tata’s shoulder while Anhydre “woo-“ out on her left side. The look
of Anhydre was like a little ghost. She shaped in the human figure with her white
hood covering her head to feet… In black, Anhydre failed to look anything in her
hoodie.
 
So, she only could guesse Tata’s movement and said:
“Nice hug, isn’t it? Thank you, Tata.”
Anhydre swung her two hands like a chicken… still in black.
 
Then, she lift an open and looked at Tata:
“Guess from the song you sang, you seemed to come from a love-filled family but
why are you here, in this damn jungle and messy expedition?”
 
Peppermint order triggered her sneeze again.
HA-CHO!

_________________
Nor white, neither black,
Coming by and slipping out,
Gone was she you'd know,
Later when the wind set out.

-Anhydre.
Contenu sponsorisé

Re: [L'Expédition] Les little big choses [Libre]

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Fantastique - autres