AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jeux Olympiques : Jour 15, Bataille royale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dieu

avatar

Messages : 215
Date d'inscription : 07/11/2010

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Jeux Olympiques : Jour 15, Bataille royale    Mer 6 Mar - 20:49

Le stade était immense, le sol recouvert de neige plutôt que du sable habituel, un tout petit lac gelé sur un côté, deux trois sapins parsemés dans l'arène. Un combat épique étant censé s'y dérouler. C'était les Rois et les Reines de chaque pays qui s'y battaient: Pour la victoire de Minos, Beldura Glow était jetée en pâture aux lions; Pour défendre Eaque on avait le couple dirigeant: le Roi et la Reine, autorisés à participer à deux, Garod et Erred Eaquias, nom donné aux royaux dirigeants de la planète; Et comme on garde le meilleur pour la fin, Pour les couleurs de Rhadamanthe Deus Wise, le jeune et nouveau roi ayant pris le pouvoir par un coup d'état hasardeux.
Les quatre au milieu de l'arène se serraient la main avant de marcher dans trois directions différentes pour s'éloigner les uns des autres afin d'avoir des chances à peu près équitables avant de se lancer dans le combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elysionearth.net
Beldura Glow
Flamboyante reine de Minos effrayée
avatar

Messages : 395
Date d'inscription : 28/05/2011
Age : 24
Localisation : Au Palais de Minos

Votre personnage et ses relations
Âge: 22 ans.
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Jeux Olympiques : Jour 15, Bataille royale    Mer 20 Mar - 16:19

Beldura sentit sa gorge furieusement se nouer au moment où elle échange un regard et une poignée de main avec les autres. Elle ne savait pas faire, et allait forcément se faire massacrer. Forcément. La panique était partout en elle, et les larmes emplissaient les yeux de l’adolescente, leur donnant plus encore l’aspect de lacs de lave tourbillonnants. Alors qu’elle s’éloignait, elle sentait son corps entier agité de tremblement, face aux regards posés sur elle, face à ce qui l’attendait, face aux espérances que l’on plaçait en elle. Face à tout. A tout. La boule dans sa gorge grandissait, grandissait, prenait tout la place. Ses mains étaient agitées d’irrépressibles secousses, animaux indépendants. Tous les regards qu’elle croisait … Tous ces regards … Et ce regard bleu, si bleu, qui s’était posé sur elle depuis quinze jours pour l’entrainer, ce regard … Elle savait que lui, au moins, elle le décevrait.
C’était Daël. Il avait tenté de l’entraîner pour cette épreuve. Il l’avait harnachée trois heures chaque jour, la regardant la première fois avec un air appréciateur … qui s’était beaucoup dégradé les jours suivants, lorsqu’il s’avéra qu’elle n’avait aucun pouvoir avec le feu –elle était en fait incapable de s’en servir, mais cela il l’ignorait totalement, et heureusement-, ne pouvait manier aucune arme du fait de sa peur intense qui la faisait toujours trembler, ne réussissait pas à courir, s’emmêlant invariablement les jambes. Elle avait du le désespérer. Elle se sentait incapable, idiote, un poids. Elle avait peur, terriblement peur, peur de tout et d’elle-même encore plus. Il s’avéra qu’elle n’avait aucun talent, aussi lui conseilla-t-il autre chose : la ruse. Et comme il l’était plus qu’elle il lui donna une tactique, qu’ils avaient maintes fois répétée.
Et qu’elle avait à présent totalement oubliée.
Cette prise de conscience fit couler les premières larmes de ses yeux.
Le sifflet retentit, la terrifiant soudain de son son strident. Elle se roula en boule, cherchant à se faire oublier dans la luxueuse et inutile armure. Peut-être ne la laisseraient-ils pas mourir …

- Des lions ! Courrez ma reine !

Ce cri, sorti du public, la tira de sa stupeur recroquevillée. Elle commença par redresser la tête, et vit un lion, un vrai, un vivant, un jaune avec des gros crocs et qui ne se contentait pas d’être ronronnant près de son trône, un qui voulait manifestement sa peau pour couverture, histoire d’échanger les rôles. Elle poussa un cri d’effroi, et sauta sur ses pieds, tendant les mains en avant, comme si cela allait arrêter le fauve. Le gros fauve …
L’adrénaline pulsait, et elle sentait s’il ne l’épargnerait pas comme ça. Il lui sauta d’ailleurs dessus. Alors que ses griffes atteignaient ses épaules, un jet de flammes, petit certes, mais un jet de flammes, jaillit du bout de ses doigts. Ceci atteignit le fauve manifestement, qui feula, alors que le haut de l’armure de Belle tombait, ses liens tranchées net par les griffes du fauve.

*Qualité, qualité, je vous en foutrais moi de la qualité !*

Elle réalisa alors qu’elle état beaucoup plus libre de ses mouvements, et une main toujours tendue pour repousser le truc face à elle, qui lui tournait autour, ayant manifestement compris que ces doigts là étaient dangereux et se demandant comment la grignoter en paix sans se faire carboniser avant –ce dont elle aurait été, soit dit en passant, incapable-, elle enleva le bas de l’armure, se retrouvant en vêtements très légers. Très, très, légers à vrai dire … Elle frissonna, et son corps prit le contrôle sur son esprit sans cirer gare. Alors elle courut, assez soudainement pour surprendre le fauve, allant se réfugier en haut d’un sapin.
Lorsqu’enfin elle reprit le contrôle d’elle-même, elle eut du mal à comprendre comment elle s’était retrouvée là haut, elle qui n’avait jamais su grimper. Toujours était-il qu’elle y était. Elle regarda en bas, et le regretta amèrement. Il y avait des fauves, qui tournaient autour du tronc, et puis, elle avait le vertige. Elle s’agrippa solidement à ce pauvre tronc, ferma les yeux et pria pour que ce soit vite fini.


_________________
Je crains la nuit, les rues, le jour et les gens, la pluie, les éclairs et les chats noirs
Je crains les promesses et les serments, les cris, les mots séduisants
Je crains les saints, le mal et le bien
Je crains le monde et ses lois
Soudain je sursaute en ne croisant qu´un miroir
Mais n´ai-je peur que de moi?

Beldura Glow


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deus Wiseman
Bel ancien roi
avatar

Messages : 327
Date d'inscription : 08/11/2010

Votre personnage et ses relations
Âge:
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Jeux Olympiques : Jour 15, Bataille royale    Lun 20 Mai - 17:33

Deus se retourna pour voir les lions se jeter sur eux, étrange, on ne l'avait jamais prévenu que des lions serait dans l'arène, surtout des aussi gros, le but n'était pas de mettre à mal les Rois et Reines, juste de faire une épreuve ou les planètes pourraient déterminer le chef le plus combatif et le plus doué. Alors d'où provenaient ces lions occupés avec Beldura ? Ces lions d'ailleurs qui brillaient de la même lueur blanche que la main du Roi d'Eaque... Peut-être tout simplement parce que cela constituait son pouvoir de contrôler des animaux ou un truc du genre ? M'enfin ça c'était pas grave, il se décida donc sur la marche assez vite. Il partit en courant se réfugier dans un coin de l'arène, de façon très discrète pendant que les gens dans l'arène ne le voyaient pas, il se fit d'ailleurs huer par tous les peuples pour sa couardise mais tant pis, il avait le sens du spectacle jusqu'à un certain point, il devait gagner cette épreuve pour l'honneur déjà relativement en dessous des pâquerettes de Rhadamanthe. Par pure chance, il sembla que les autres étaient occupés entre eux, Roi et reine d'Eaque contre Reine de Minos et ne le considéraient pas comme une grosse menace car ils ne faisaient même pas attention à lui: tant mieux. Sa victoire fut vraiment des plus simples, la victoire la plus burlesque des ces Jeux Olympiques sûrement: Il fit fonctionner sa magie sur la gravité, elle chargea, chargea et chargea encore jusqu'à ce qu'eux se rendent compte que Deus se trouvait dans un coin, alors il se déplacèrent vers lui pour so'ccuper de lui mais il relâcha son énergie à bloc et les écrasa sur le sol tous les deux, les dirigeants d'Eaque mordirent littéralement la poussière, il fit bien attention de ne pas leur faire de mal, juste les assommer. A partir de là sa victoire était assurée, les deux étaient hors d'état de nuire, il ne restait que Beldura et il était de notoriété publique que Beldura n'était pas une battante. Il s'approcha de son arbre, les lions étaient repartis on ne sait où après le coup au Roi d'Eaque puis il tendit la main à la rousse en haut de l'arbre en lui proposant dans la plus extrême gentillesse: -Mademoiselle ? que diriez vous d'abandonner ? Il lui offrit un beau sourire

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beldura Glow
Flamboyante reine de Minos effrayée
avatar

Messages : 395
Date d'inscription : 28/05/2011
Age : 24
Localisation : Au Palais de Minos

Votre personnage et ses relations
Âge: 22 ans.
Infos:
Relations:

MessageSujet: Re: Jeux Olympiques : Jour 15, Bataille royale    Lun 20 Mai - 18:29

Du haut de son arbre, Beldura ne vit rien, et n’entrouvrit les yeux que lorsque le bruit et la fureur se furent éteints, remplacés par des vivats un temps puis par un silence. Quelque chose effleura ses jambes et elle ne sentit que ça. Une phrase fut prononcé, mais n‘eut pas le temps d’arriver jusqu’à son cerveau. Elle poussa un cri aigu, un petit cri de souris, et tendit le bras, alors qu’une fois encore son corps reprenait e contrôle, brisant des barrières si savamment construites. Une boule de feu sortit de sa paume et alla carboniser le truc en face d’elle, sans manifestement le brûler trop violemment, le mettant juste KO. Elle cria plus fort en voyant ce qu’elle avait et des larmes coulèrent sur son visage, alors que la phrase arrivait à son cerveau apeuré … Dire qu’elle aurait pu éviter ça si elle avait eu moins peur ! Elle descendit sans souplesse de l’arbre, et se précipita auprès du souverain de Rhadamanthe tout noir de suie, mais pas blessé, juste un peu chaud. La boule de feu avait du toucher son plastron sans le toucher lui … Elle tenta de le ranimer comme elle pouvait, en lui parlant en fait.

- Monsieur ! Monsieur, réveillez-vous ! Vous n’êtes pas mort, hein, vous n’êtes pas mort ? Dites moi que vous n’êtes pas mort ! Je suis désolée si je vous ai fait mal, je ne maîtrise pas bien et

Et on la coupa : un homme vint la mettre debout, et lui attrapa lez bras, qu’il leva en l’air, sous les vivats de la foule.

Beldura Glow avait gagné la Battle Royale. Et ce contre toute attente. Et ce contre son gré.

Elle regardait sans comprendre réellement, souriant poliment à la foule.
Peu après, elle fut médaillée, puis reconduite au palais, encore interdite.

_________________
Je crains la nuit, les rues, le jour et les gens, la pluie, les éclairs et les chats noirs
Je crains les promesses et les serments, les cris, les mots séduisants
Je crains les saints, le mal et le bien
Je crains le monde et ses lois
Soudain je sursaute en ne croisant qu´un miroir
Mais n´ai-je peur que de moi?

Beldura Glow


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jeux Olympiques : Jour 15, Bataille royale    

Revenir en haut Aller en bas
 
Jeux Olympiques : Jour 15, Bataille royale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jeux Olympiques 2016
» Jeux Olympiques 2016
» Jeux Olympiques : Jour 4, Escalade
» Jeux Olympiques : Jour 1, Apnée en eau froide
» Jeux Olympiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elysion :: Archives-
Sauter vers: